Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Articles avec #coronavirus-vaccination-big pharma tag

L'origine humaine du Covid 19

12 Juin 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Bill Gates

Nous l'avions dit depuis le début (février 2020) : beaucoup d'indices pointent vers une fabrication humaine du Covid 19. Aujourd'hui, des insiders du système commencent à la reconnaître.

Le jeudi 19 mai, l'économiste Jeffrey Sachs, prof à Harvard, conseiller de divers pays, de l'OMS et du Forum de Davos, a appelé à une enquête indépendante sur les informations détenues par des institutions basées aux États-Unis qui pourraient faire la lumière sur les origines de la pandémie de Covid-19. Dans les actes de l'Académie nationale des sciences américaine, lui et Neil Harrison, professeur de pharmacologie moléculaire et de thérapeutique à l'Université de Columbia, ont déclaré que les agences fédérales et les universités possèdent des preuves qui n'ont pas été examinées de manière adéquate, notamment des bases de données virales, des échantillons biologiques, des séquences virales, des communications par e-mail et cahiers de laboratoire. Tout comme la professeur Henrion-Caude en son temps, ils braquent le projecteur une séquence de huit acides aminés sur une partie critique de la protéine de pointe (spike) du virus qui est identique à une séquence d'acides aminés trouvée dans les cellules qui tapissent les voies respiratoires humaines. Parmi les suspects potentiels, ils pointent une demande de subvention adressée par EcoHealth Alliance (EHA) basée à New-York à une section du ministère de la Défense appelée la Defense Advanced Research Projects Agency, ou DARPA, établissant des plans pour insérer un site de clivage de la furine dans un coronavirus de chauve-souris. EHA a signé de juteux contrats avec le gouvernement fédéral américaine, et a travaillé avec l'Institut de virologie de Wuhan (voir le dossier ici et en français l'Express ici). Le zoologue britannique Peter Daszak président de l'EHA a fait valoir que le demande de subvention avait échoué et que le projet n'avait donc pas abouti, toutefois, mais ils en avaient obtenu une en 2014 pour l'insertion d'un site de clivage de la fiurine dans le coronavirus (voir les explications embarrassées de Daszak sur ces expérimentations ici). Fauci, directeur de l'Institut national des allergies et maladies infectieuses (NIAID) depuis  1984, sympathisant d'H. Clinton et "monsieur pandémie" de Trump et Biden, est aussi impliqué dans cette politique de gain de fonction (même Libération reconnaît l'authenticité du soutien de Fauci à Daszak révélé par des mails de Wikileaks).

"Depuis le début de la pandémie de Covid-19, une ONG américaine, l’alliance EcoHealth, et le zoologue britannique qui la préside, Peter Daszak, chantre de la stratégie « One Health », sont sous les feux des critiques." a écrit Le Monde le 11 avril dernier... sous le feu des critiques des chercheurs de vérités, mais pas des grands médias totalitaires comme Le Monde : voir leur odieux article du 31 mars 2020 "L’étrange obsession d’un quart des Français pour la thèse du virus créé en laboratoire".

Pour mémoire E. Macron est aussi un des chantres de la stratégie "one health"...

Mais si vous avez aimé la saga (non encore achevée) des mensonges autour du Covid-19, vous adorerez aussi celle autour de la variole du singe (monkeypox), maladie qui pour l'instant touche principalement les hommes homosexuels et se transmet par voie sexuelle comme l'a rappelé il y a peu le Pr Raoult (sauf si elle a muté génétiquement ou si on l'a faite muté, comme le Pr Perronne en a évoqué l'hypothèse). Pendant la pandémie de Covid en mai 2021, la Nuclear Threat Initiative (NTI), fondé et dirigé par Sam Nunn, ex-sénateur américain  ont organisé un wargame intitulé “Tabletop Exercise on Reducing High-Consequence Biological Threats". Déjà la grande presse est sur les rangs pour démentir toute tentative de déceler derrière cet exercice - ou dans les déclarations de Bill Gates en novembre sur l'utilisation bio-terroriste de la variole - un indice d'une possible ingénierie du virus.

Le magazine Fortune a rapporté le 19 mai que "le gouvernement américain passe une commande de 119 millions de dollars pour 13 millions de vaccins lyophilisés contre le Monkeypox", avec une option d'achat de 180 millions de dollars supplémentaires, auprès de la société danoise de biotechnologie Bavarian Nordic. Affaire à suivre...

Lire la suite

La psychose de la piqûre

30 Mai 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Béarn, #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #coronavirus-vaccination-big pharma

On s'est intéressé sur ce blog l'an dernier au phénomène étrange des mutilations de chevaux en France. Un autre lui succède en ce moment : la psychose des piqûres.

Je lis dans La République des Pyrénées (journal du Béarn) : l'histoire d'un groupe de cinq jeunes (entre 19 et 22 ans), qui le 19 mai dans un bar palois pendant la nuit ont eu un long moment d'absence (un "black out") et se sont retrouvés au petit matin avec des traces de piqûres au coude. Une fille s'est mise à traverser la ville à pied en pleine nuit, ce qu'elle ne fait jamais, un garçon a sombré dans une forte léthargie.

Près d'Argelès-Gazost, le 30 avril une jeune Bigourdane dans une soirée a entendu une rumeur concernant des piqûres sauvages ("needle spiking"), puis ressenti une chaleur à la cuisse, et s'est retrouvée ensuite avec des traces d'insuline et de GHB (la drogue du viol) dans le sang. 300 plaintes ont été déposées dans toute la France depuis fin mars. Les traces avérées de drogues sont rares. Le phénomène a commencé en France en avril dans l'Ouest de la France puis s'est généralisé. Cette étrange "mode" provient d'Angleterre (1 300 plaintes en 6 mois, surtout du côté de Manchester) où elle sévit depuis fin 2021.

Le 28 mai, Dinos rappeur adepte du 666 sur l'oeil droit a lancé un appel contre ces pratiques. C'est apparemment la première star en France à faire ça. Evidemment devant ce genre de phénomène quand même assez massif, on peut être tenté de suivre une piste conspirationniste. C'est ce que tente en deux lignes le site PlanB quand il écrit : "Le problème le plus préoccupant est celui des piqûres sauvages. Cela peut avoir été planifié dans le cadre du "sacrifice du culte maçonnique", mais si c'est aléatoire, vous êtes tous foutus." Après tout Hollywood ne nous bassine-t-il pas avec la thématique des seringues tout le temps ? L'obsession sadique médicale étant partout, le film Les Crimes du futur, de Cronenberg présenté à Cannes cette année nous explique même que l'opération chirurgicale est la nouvelle forme de la sexualité (sic). Dans un tel contexte, il n'est pas exclu que les occultistes de haut vol veuillent encore plus polariser l'obsession fétichiste de l'aiguille, déjà bien stimulée par la dictature vaccinale, en poussant quelques équipes volantes dans les boites de nuit à jouer de la seringue en douce... De toute façon ces gens ont besoin de psychose... Attentats, Covid, guerres, variole du singe, piqûres sauvages... tout leur est bon dans cette perspective.

N'est-ce pas à rapprocher de ce fait divers des années 1920 ?

"Piqueurs  et Coupeurs continuent leurs exploits (Petit Parisien 15.12.22) : On arrête deux hommes dont il a été impossible d'établir la culpabilité « Piqueurs et « coupeurs », inlassablement, continuent leurs stupides exploits, en se riant de la police, dont la tâche est fort difficile, il faut l'avouer.

Leurs victimes ont été hier M. Marcel Bonnard, 34, rue du Bac, piqué l'épaule gauche, à la station du Métro « PalaisRoyal » Mme Yvonne Fournier. couturière, 35, boulevard du Temple, piquée entre les stations « Opéra » et « République » Mme Marie Armengql, 34, rue de Montmorency, piquée à la main, rue SaintMartin deux clientes d'un grand magasin de la rive droite, qui ont refusé de se faire connaître Mme Foussé, 7, rue de la Lune, piquée à la cuisse droite dans un cinéma de l'avenue Gambetta Mile Lavallée, 20, rue du Cimetière, à Saint-Mandé, piquée à la station du Métro « Père-Lachaise » et du bras gauche de laquelle on retira une longue aiguille de couturière Mme Belet, 44, rue de Bruxelles, dont le manteau a été lacéré place Clichy Mlle Faveyral. boulevard Voltaire, qui, piquée dans l'autobus Madeleine-Bastille, a fait arrêter un voyageur qui sc trouvait ses côtes. Conduit au commissariat de la Chaussée-d'Antin et fouillé, celui-ci a été relâché, sa culpabilité n'ayant, pu être établie enfin, une Polonaise, Mme Herkowitz. domiciliéo 110, rue Saint-Maur. piquée dans un autobus de la ligne Louvre-Saint-Fargeau.

Celle-ci occupait, avec sa fillette, une banquette de seconde classe en face se trouvaient assis une dame et un sous-chef de bureau de la mairie du vingtième, M. Martial Fleury, âgé de quarante-sept ans. Ayant laissé tomber son sac à main, Mme Herkowitz se baissa pour le ramasser. Elle se releva soudain en criant

On vient de me piquer Au secours Et aussitôt elle accusa M. Fleury. Cekui-ci protesta. La voyageuse qui était assise à côté de lui prit le parti de Mme Herkowitz. Bref, tout le monde s'en fut au commissariat de la Folie-Mérieourt. Là, M. Fleury, à nouveau, affirma son innocence. Et on ne trouva sur lui aucun objet ayant pu provoquer la légère trace de piqûre que Mme Herkowitz portait au poignet droit."

Lire la suite

La variole du singe

22 Mai 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Grundlegung zur Metaphysik, #Bill Gates

Beaucoup d'exégètes des signes de la matrice hollywoodienne ont remarqué que les sociétés secrètes avaient beaucoup relié la dictature sanitaire aux singes. Ainsi cela fait deux ans qu'EnterTheStars recherche de la programmation prédictive du Covid19 dans la Planète des Singes, d'autres ont évoqué la série télévisée 12 Monkeys (sans même parler des "prédictions" de Bill Gates à son sujet en novembre dernier) Certains en viennent à se demander : et si cette thématique du singe annonçait, non pas l'épidémie de fin 2019, mais celle qu'on commence à évoquer aujourd'hui, celle de la variole du singe. Car, après tout, nous sommes encore bien loin de l'instauration complète du Nouvel Ordre Mondial par la panique sanitaire que pronostiquait (sur des bases sans doute divinatoires) un célèbre conseiller des princes dès 1998...

Il est vrai que la répression sanitaire dans ce domaine vient de commencer en Belgique, qui est le premier pays à introduire une quarantaine obligatoire de 21 jours contre les personnes atteintes de cette maladie.

Toutefois ce virus que les gens attrapent habituellement dans les régions tropicales d'Afrique occidentale et centrale est un "mauvais candidat" pour provoquer une véritable panique. Il est généralement bénin, et ne peut être transmis que par un contact très étroit avec une personne infectée, c'est à dire le plus souvent par voie sexuelle. L'idéologie des Sixties ayant échoué à instaurer le communisme sexuel en Europe, il y a donc peu de chances que ce vecteur soit assez dynamique pour susciter l'angoisse recherchée. Il ne servira sans doute qu'à renforcer pour une part modeste l'obsession hygiéniste ambiante (et éventuelle relancer les profits de la production de vaccins contre la variole qui avait été éradiquée en 1980). Ce ne sera sans doute qu'un facteur parmi d'autres.

Lire la suite

Profitons de l'accalmie

18 Avril 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Le monde autour de nous, #Grundlegung zur Metaphysik, #Christianisme

Pas de doute, le régime sanitaire s'assouplit. Les gens sur les quais des gares choisissent de porter des masques ou pas. Même les militaires en charge du plan Vigipirate n'en portent pas (au fait, avez-vous remarqué qu'il n'y a plus aucun attentat islamiste en Europe depuis quelques années ? en 2015 pourtant on torturait les enfants des écoles maternelles avec ça, c'était censé être à la base de tous nos rapports sociaux pour vingt ans... on est simplement passé d'un "psy op" à l'autre - le Covid, l'Ukraine etc).

D'un point de vue psychologique, cela contribue encore plus à banaliser la dictature et la discrimination : "les complotistes ont eu tort de s'inquiéter, entend-on, finalement chacun fait un peu ce qu'il veut avec les règles". Si bien que quand le Big State et Big Pharma (j'emploie des termes anglo-saxons car nous ne sommes évidemment plus gouvernés par des esprits français), durciront à nouveau les lois pour imposer la quatrième dose de vaccin ou quand les "centristes" de tout poil nous imposeront un "pass écologie", tout le monde trouvera ça assez bénin, on parlera de "régulation fine" de "modulation proportionnée" et les gens se consoleront en songeant "ça va on n'est pas à Shanghaï". Jusqu'au moment où il y aura une autre "crise", une autre torture psychologique infligée au corps social (la panique comme "moteur de la démocratie" comme disait M. Attali), où, là, les gens accepteront que cela soit vraiment Shanghaï ou l'Australie partout. Certains bons esprits en ce moment font remarquer que parmi les instruments de torture des citoyens et dans la "stratégie du choc", outre les pénuries alimentaires (imputées au Covid, à l'Ukraine, à n'importe quoi), la panne électrique généralisée pourrait figurer en bonne place. Les pannes à répétition dans divers pays en sont un avant-goût, Le crash informatique aussi  est un bon candidat au top 10 des facteurs de panique possibles.

La façon dont tout cela s'agence est assez curieuse. Il y a une sorte d'incompétence généralisée qui s'impose dans toutes les élites, et dans tous les pays. Voyez par exemple Biden la semaine dernière serrant des mains dans le vide. Les sociologues, ou ceux qui ont une tournure d'esprit sociologique, vont chercher des causes "structurelles" au phénomène, dans cette espèce de chaos mental qui atteint tous milieux dirigeants, au moins en Occident. La subordination de la politique à l'image est souvent dénoncée comme la raison principale de cette dérive délirante. Parce qu'on doit produire des effets d'image, on impose des sanctions à la Russie avant même de se demander si ces sanctions ne détruiront pas notre économie. Parce que seule l'image compte on dit tout et son contraire. Et toujours à cause de l'image on laisse l'écologie nous dicter son agenda, sans même savoir si l'homme est la cause principale du réchauffement climatique, et ainsi en Allemagne on renonce au charbon, en France on ne rénove plus notre parc nucléaire. Et tout est aggravé par le retrait de l'Etat, ce supplétif du Katechon comme l'entrevoyait Carl Schmitt, de la sphère économique au profit d'illuminés comme Bill Gates et Elon Musk.

Cette thèse du désordre structurel est partiellement vraie mais incomplète. On pourrait s'en satisfaire s'il n'y avait pas les Georgia Guidestones et l'aéroport de Denver, s'il n'y avait pas des yeux d'Horus et de l'apologie de la magie dans toutes nos productions intellectuelles, si Jacques Attali, conseiller des princes, n'introduisait pas des pages sur la sorcellerie dans son Dictionnaire du XXIe siècle, si le Forum de Davos (Forum économique mondial) ne parlait pas d'un Grand Reset au terme duquel nous ne possèderons plus rien, si cette perspective ne ressemblait pas furieusement à 1984 et à cette espèce de dictature spartiate mondiale dont les milieux rosicruciens anglo-saxons rêvent depuis le XIXe siècle. Tout esprit spirituel un peu éveillé sait que les rituels produisent des effets réels, et qu'une stupidité de masse comme celle qui sert d'appui au covidisme ou aux guerres impériales ne s'ancre dans le temps que par l'envoûtement.

Cela ne signifie pas que tout soit perdu. Le Logos (le Verbe pour les chrétiens) gouverne toujours le monde et peut, à travers divers processus, réduire à néant certaines entreprises des irresponsables qui nous gouvernent, retarder de quelques décennies le succès de leurs entreprises de modification de l'humain par la technologie comme il l'a fait avec l'échec retentissant de la thérapie génique ARN comme moyen de prévenir la diffusion du Covid 19. Cela n'empêchera pas l'inéluctable venue au pouvoir un jour de l'Antéchrist, mais la retarder n'est déjà pas si mal. Cela nous permet de souffler un peu,de convertir encore quelques âmes avant qu'il ne soit trop tard.

Il existe deux erreurs symétriques. L'une est de s'endormir en oubliant que l'adversaire, lui, ne dort pas, et ne nous veut pas du bien. L'autre est d'accorder à celui-ci des victoires qu'il n'a pas encore remportées. C'est pourquoi je reste hostile au survivalisme que professent beaucoup de complotistes, et j'essaie de ne pas minimiser la part de logos, de bonne volonté et d'inspiration divine qui peut encore travailler beaucoup de gens pour tenir en échec les ennemis de l'humanité. Tous les phénomènes sont sous contrôle du Créateur. Les scénarios dystopiques hollywoodiens préparent les esprits au pire pour mieux faire passer les politiques du chaos, mais ils ne se réaliseront que très partiellement parce que la magie ne fonctionne qu'à moitié. Ce n'est, nous disent les Ecritures, qu'au temps de l'Antéchrist (en principe quand le troisième temple existera) que l'humanité et le logos en elle seront vraiment au bord de l'extinction au profit des zombies et des cyborgs (des êtres égocentriques totalement manipulés, éventuellement technologiquement "augmentés"). Nous n'en sommes pas encore là. Sachons donc rester ouverts aux inspirations d'en haut pour profiter au mieux des périodes d'accalmie, y compris pour reconstituer des forces face aux stratégies de l'Ennemi.

Lire la suite

Le confinement de Shanghaï

13 Avril 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #coronavirus-vaccination-big pharma

Après le tristement célèbre totalitarisme covidiste australien, voici une nouvelle expérimentation sociale de grande envergure, à Shanghaï (26 millions d'habitants) depuis le 20 mars dernier et dans 23 autres villes chinoises. Officiellement les causes sont les mêmes : une politique du 0 cas de Covid avec une population trop peu vaccinée (autour de 20 %). Les effets sur Shanghaï sont plus visibles encore qu'en Australie : interdiction de promener son chien dans la rue, de chanter aux fenêtres etc. Les gens sont priés par haut parleur de "combattre leur instinct de liberté". L'enfer sur Terre. Résultats ils hurlent leur détresse aux fenêtres la nuit (voyez la vidéo ci-dessous).

Déjà on nous parle (comme avec la guerre d'Ukraine) de l'impact prévisible sur l'économie mondiale dont Shanghaï  est un des moteurs (avec son port qui est le premier pour les débits de containers). Mais avant cela il faut dénoncer le crime contre les êtres humains : combien vont en mourir de désespoir, combien vont y perdre leur santé mentale à jamais ?

Après la guerre du Kosovo de 1999, j'ai commis l'erreur de m'associer à quelques bras crassés d'extrême-gauche. Un d'eux en août 2011 m'a encore proposé de rejoindre je ne sais quelle pétition de soutien à la Chine comme alternative au capitalisme impérialiste occidental. Ces gens ne voient pas que ce sont les deux faces d'une même pièce, par delà les rivalités géopolitiques, et que d'ailleurs The Economist, la revue des Rothschild, plaçait sur un pied d'égalité dans sa couverture de décembre 2021. Dans sa petite vidéo de 1983, le disciple d'Aleister Crowley David Bowie nous montrait aussi l'association entre le général chinois et le capitaliste de Wall Street. L'investissement de Soros à Wuhan au 666 de la route de Gaoxin l'a confirmé et Xi Jinping parlait à Davos en janvier dernier. La Chine n'a peut-être pas McKinsey à la tête du Parti communiste, mais le résultat est le même en termes de contrôle des populations, et son exemple sera étudié par nos experts en ingénierie sociale pour éventuellement en transposer certaines recettes sous nos latitudes à l'automne prochain.

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>