Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Articles avec #grundlegung zur metaphysik tag

Grandes manoeuvres pour l'unification religieuse globale au Vatican

4 Février 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Christianisme, #Le monde autour de nous, #Grundlegung zur Metaphysik, #George Soros, #Vatican

Le positionnement du pape François comme futur grand sorcier de la religion mondiale antéchristique unifiée ne cesse de se renforcer.

Fin octobre 2019, il recevait une délégation du Kabbalah Center de Los Angeles, qui lui a offert une traduction en anglais du Tikkunei Zohar, une livre de la kabbale, alors que ces textes ont été condamnés successivement par les papes Pie V et Clément VIII. Cet ouvrage lui a été offert par la marchande d'art Sandra Gering, qui a parrainé sa traduction. (Au passage personne ne s'étonnera de ce que Gering apparaisse dans le clip "Picasso Baby" de l'occultiste Jay-Z en 2013).

En novembre  il embrassait chaleureusement (pour la sixième fois) le cheikh Ahmed el-Tayeb, grand imam d'Al-Azhar avec lequel il avait signé une déclaration historique en février (Document on Human Fraternity and Living Together). 

Pourquoi le 24 janvier a-t-il reçu le vice-président américain Mike Pence en visite privée sur le chemin du retour de ce dernier qui venait de participer à Jérusalem du 5e forum mondial de l'Holocauste ? Cette rencontre intervenait dix jours après que l'ambassadrice des Etats-Unis au Saint Siège eut accueilli à sa résidence divers grands responsables religieux pour le lancement de l'Initiative des fois abrahamiques (Abrahamic Faiths Initiative) officiellement lancée par le Multi-Faith Neighbors Network (MFNN), sous la direction du pasteur Bob Roberts, de l’imam Mohamed Magid et du rabbin David Saperstein, avec le soutien de l’ambassadeur américain pour la liberté de religion dans le monde, Sam Brownback (qui n'est lui-même que le successeur de Saperstein à ce poste où celui-ci avait été nommé par Obama). Les participants à cette réunion ont été reçus le lendemain par le pape. Tous ces gens là sont aussi impliqués dans une Alliance conjointe pour la liberté religieuse internationale, soutenue par l'administration Trump, qui est censée d'interposer dans les conflits religieux de divers pays.

Chacun garde à l'esprit que 2020 est une année importante pour les mondialistes. Il faudra notamment faire attention au 14 mai prochain date à laquelle le pape convoque les grands leaders mondiaux et entrepreneurs d'opinion à un sommet pour une "Alliance éducative globale" (Global educational alliance) qui pourrait faire partie du projet de religion humaniste mondialisée.

Le jour même où le pape recevait Pence, le financier George Soros annonçait à Davos qu'il allait injecter 1 milliard de dollars dans un «réseau mondial d'éducation» pour lutter contre les «changements climatiques et les dictateurs» . Aucun rapport avec le pape allez vous dire ? Voire... Car le lobbyiste dépopulationniste à la botte de Soros Jeffrey Sachs, qui participait au synode sur l'Amazonie en octobre, reste actif à l'Académie pontificale. Il ne serait pas étonnant qu'il participe à la réunion du 14 mai prochain.

Lire la suite

Kobe Bryant, Jul, Macron et l'oeil d'Horus

2 Février 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #Débats chez les "résistants", #Les Stazinis

On connaît les assassinats rituels dans la haute franc-maçonnerie internationale. Comme, par exemple, peut-être (du moins si l'on en croit les insinuations de la rosicrucienne Asia Argento, l'amie d'Arielle Dombasle - restons prudents) celui du cuisinier ami d'Obama Anthony Bourdain en Alsace en 2018. Les gens y pensent à propos du décès récent du basketteur Kobe Bryant dans un accident d'hélicoptère près de la maison des Kardashian à Hollywood.  Occultiste, il affichait les cornutos, le 666, avait une ligne de vêtements dont le logo était l'ourobos (le serpent qui se mort la queue). Il avait exprimé le souhait de mourir jeune pour devenir éternel et avait réalisé une vidéo de programmation prédictive où l'on voyait un hélicoptère s'écraser. Le rappeur sataniste Lyl Wayne a introduit une minute de silence pour Kobe Bryant dans son album "Funeral" juste avant sa sortie. Comme par hasard, une des chansons de cet album, Ball Hard", porte une référence au basketteur qu'on surnommait "Black Mamba" (en référence à un serpent agressif mis en valeur par le film "Kill Bill", il avait fait de ce pseudo son "alter" comme dans les programmations Monarque), et pour ce qui concerne cette chanson le rappeur ne peut faire croire qu'elle a été ajoutée au dernier moment comme la minute de silence. Extrait des paroles : "David Yurman, Erick Sermon, Pee-wee Herman/Tina Turner, buy it furnished, eat Italian, shop in Paris, drive a German/Black Chyna, Black Mamba, baby mama, Lady Gaga/Wait, Rihanna, ball hard, Sinead O’Connor, hm/Ball, ball, ball, ball, ball, Sinéad O’Connor, yeah/Ball, ball, ball, ball, ball." Lady Gaga, Sinead O'Connor, Rihanna : la chanson ne cite que des occultistes. Puis Bryant a eu droit à sa cérémonie illuminati à la mi-temps du Super-bowl de football avec Shakira et J. Lopez (ce que beaucoup d'Américains ont trouvé absurde puisqu'il n'était pas footballeur et n'avait rien à voir avec la National Football League, mais la NFL subventionnée par George Soros via le syndicat des joueurs, organise tous les ans des shows/cérémonies rempli(e)s symboles occultistes et maçonniques depuis qu'elle invita Michael Jackson au Superbowl de 1993, elle dédia celui de 2017 au chanteur prince mort dans des conditions suspectes en 2016). Difficile de croire à un accident "ordinaire" dans un tel contexte.

Il faut toujours prêter attention aux produits qui sortent au moment des funérailles d'Illuminati. Voyez la bière "Purple reign" (règne pourpre) sortie juste le jour de la mort de Prince (le 21 avril 2016), soi disant pour le quatre-vingt dixième anniversaire d'Elisabeth II d'Angleterre, et qui éclairait d'un jour très particulier, le sens de la deuxième moitié du tube de Prince "Purple Rain" (1984), tube si politique, si lié au gouvernement mondial, quand la première moitié semblait n'être qu'une déclaration d'amour à une femme :

"Honey, I know, I know
I know times are changing
It's time we all reach out
For something new, that means you too
You say you want a leader
But you can't seem to make up your mind
I think you better close it
And let me guide you to the purple rain"

Le timing de la sortie du "produit" de Lyl Wayne donne autant à réfléchir ici que celui de la "Purple reign" pour la mort de Prince.

Et puis comme souvent dans les crimes rituels, les sociétés secrètes désignent les successeurs. Leona Lewis avait été désignée en 2007-2008 pour être la successeur de Whitney Houston quatre ans avant sa mort suspecte (comme l'expliquait vers 2017-2018 Mary40 une américano-macédonienne qui avait connu le monde de la chanson assez près, mais qui a enlevé ses vidéos anti-illuminati de YouTube - dommage car elle avait fait le même genre de démonstration sur beaucoup d'artistes morts dans des conditions mystérieuses). Le basketteur James LeBron, qui s'est fait tatouer le serpent Black Mamba à l'annonce du décès de Kobe Bryant, avait été positionné quinze jours plus tôt par les journalistes comme le challenger potentiel de Black Mamba "si les astres sont alignés" (expression chère aux amateurs d'ésotérisme astrologique)... J'ose poser encore quelques questions là dessus, avant que le projet de loi macronien sur la "haine" ne nous interdise définitivement de réfléchir librement.

 

Par ailleurs, je me suis demandé cette semaine si l'image de Macron qui pose avec un T-Shirt de Jul sur les LBD au Festival de la bande dessinée d'Angoulême n'était pas un coup de bluff des sociétés secrètes pour plonger l'esprit public dans l'embarras, avec ce genre d'hésitation typique où on ne sait plus si Macron se moque des Gilets jaunes, ou des policiers (des syndicats de policiers ont protesté). Jul n'est pas un candide de la bande dessinée. Ancien élève de Normale Sup, il a à son actif "Silex and the city" qui fut une série d'animation à succès sur Arte. Dans un épisode de cette série de septembre 2012, "Cro-maçons et la loge de Pierre" Jul affiche sa sympathie pour la franc-maçonnerie, comme le relève un site de cette mouvance. Et l'on ne peut pas ne pas voir dans la référence au chat qui a perdu un oeil, l'oeil "omnivoyant" du dieu borgne Horus vénéré par les Illuminati.

Notez aussi que l'oeuvre de Jul n'est pas beaucoup plus éloignée du rap sataniste que ne l'était Kobe Bryant. Dans "Silex and the city" il y a un personnage nommé "Black mammifère". Est-ce que ça ne ressemble pas un peu à "Black Mamba" ? Qui fait la voix de ce personnage ? Un rappeur, appelé "Black M" (Alpha Diallo de son vrai nom, le pseudo officiellement est une référence au gangster Jacques Mesrine)... Son groupe Sexion d'Assaut, d'inspiration maçonnique, est habitué de la mise en scène de l'oeil d'Horus.

Au fait, pour finir sur Kobe Bryant, quelle idée a eue, aujourd'hui 2 février, Denis Robert sur  la chaîne de gauche de You Tube Le Média de faire un parallèle entre ses éditos et la mort du basketteur dans un billet où il insiste sur un incident qui a failli le faire foncer dans un arbre ? A qui a-t-il voulu faire un clin d'oeil en traçant ce parallèle pour dénoncer la censure de You Tube, alors que lui-même en juin 2019 avec Mathias Enthoven envoyait Etienne Chouard dans les cordes en lui balançant les méthodes habituelles des procès médiatiques staliniens contemporains pour le faire taire ? Joue-t-il lui aussi, comme l'avocat Juan Branco, à un jeu de billard à plusieurs bandes ? Non, décidément, toutes ces références à Kobe Bryant ne me plaisent pas.

"Judgment" un film prophétique sorti en 2001

Lire la suite

L'intervention militaire turque en Libye, une avancée des Frères musulmans occultistes

22 Janvier 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous, #Colonialisme-impérialisme, #Débats chez les "résistants", #Grundlegung zur Metaphysik

Les milices syriennes turkmènes pro-turques (Division Sultan Murad) et la Légion du Levant (Faylaq al-Sham, une composante de l'Armée syrienne libre à Idleb) responsables de nombreux crimes de guerre contre les Kurdes prennent le chemin de Tripoli à la demande du gouvernement libyen soutenu par l'ONU, la Turquie et le Qatar. Erdogan a tiré prétexte de la présence de miliciens du groupe Wagner au service du général Haftar à Tripoli. Beaucoup soulignent que cela va donner à Ankara le contrôle des flux migratoires africains vers l'Europe comme il a déjà celui des flux asiatiques à partir de son propre pays, et cela fournit un point d'ancrage supplémentaire aux Frères musulmans. Les frères musulmans sont une organisation para-maçonnique internationale fondée en Egypte en 1929 par un agent britannique franc-maçon, mystique soufi, Hassan al-Banna, qui allait aussi ensuite développer une sympathie pour le régime nazi - l'ex-espion de la CIA Robert Baer les a décrits dans les années 1960 comme un "allié silencieux" de la CIA chargé de faire le sale travail au Proche-Orient. Héritiers des ismaéliens et des la secte des Assassins, bien qu'ils affichent un respect de l'Islam rigoureux, selon l'enquête consignée en 2005 par le journaliste américain Robert Dreyfuss dans "The Devil's game", ils seraient, à leur sommet, dirigés en réalité par des ésotéristes qui méprisent les religions et vouent un culte païen à la déesse-mère (Lilith du point de vue chrétien), comme les soufis (cf David Livingstone, Black Terror White Soldiers : Islam Fascism and the New Age, p. 272), ce qui explique leurs accointances profondes avec les kabbalistes illuminati de la CIA (elle-même issue du Groupe de la Table Ronde et de la franc-maçonnerie rosicrucienne anglaise).

Les projets de conquête de l'Europe par les Frères musulmans ont été découverts à l'issue d'un raid de police en Suisse le 7 novembre 2001, à l'encontre de Youssef Nada, directeur de la banque Al-Taqwa de Lugano,  qui a reconnu être l'un des leaders internationaux de l'organisation. Les documents saisis lors du raid de la villa suisse de Nada comprenaient un plan de 14 pages rédigé en arabe et daté du 1er décembre 1982, qui décrit une stratégie en 12 points pour "établir un gouvernement islamique sur terre" - le document s'intitule "Le projet". Sylvain Besson, journaliste au Temps, en a rendu compte dans son livre "La conquête de l'Occident" paru aux éditions du Seuil. On sait quel pouvoir ils avaient dans le financement de la campagne d'Hillary Clinton via sa petite amie Huma Abedin. Et diverses organisations dans la galaxie de la confrérie sont financées par le milliardaire père des révolutions colorées George Soros (via l'Open Soiety Foundation - OSF) : ENAR (Réseau européen contre le racisme) a reçu plus de 1,1 million de dollars de l'OSF depuis 2011. Le co-fondateur Michaël Privot a reconnu publiquement qu'il avait rejoint les Frères musulmans. Intisar Kherigi, la fille de Rached Ghannouchi , co-fondateur du Parti Ennahdha, la branche tunisienne des Frères musulmans, siège à son conseil exécutif ; Inssan EV , une association allemande fondée en 2001, a reçu 100 000 dollars de l'OSF qui opère dans les locaux de la jeunesse musulmane d'Allemagne (MJD), présidée par Bilal El Zayat, frère du chef des Frères musulmans Ibrahim Farouk El Zayat. Le beau-frère d'Ibrahim El Zayat est le neveu de Necmettin Erbakan, défunt fondateur de Milli Görüş - la branche turque des Frères musulmans ; la liste comprend aussi Ibn Rushd Studieförbund  en Suède, l' EFOMW (Forum européen des femmes musulmanes), etc. Leur rôle dans la lutte contre l' "islamophobie" est peut-être parfois surestimée, mais elle n'est pas négligeable. On notera aussi que Trump a menacé en avril dernier après la visite du président égyptien Al-Sissi de les classer parmi les organisations terroristes, ce qui a suscité une levée de bouclier de la revue Foreign Affairs, l'organe de géopolitique du Conseil des relations étrangères, c'est-à-dire des grands banquiers occultistes de Wallstreet (notamment de la Fondation Rockefeller) et de l'Etat profond (naturellement solidaire de la confrérie qu'il a lui-même créée).

Si Erdogan, qui a réuni à Istanbul les Frères musulmans de divers pays en septembre dernier pour coordonner leurs stratégies, écrase Haftar, alors que les Frères musulmans contrôlent déjà Tripoli et Tunis, la confrérie détiendra de nouveaux moyens de pression sur l'Europe. Pour le coup, Poutine en soutenant Haftar en Libye, comme en soutenant Assad en Syrie, sert les intérêts de notre continent, et peut-être aussi ceux des vrais Musulmans : ceux qui ne veulent pas être dirigés par des païens occultistes...

Lire la suite

Trump n'est plus crédible

21 Janvier 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Les Stazinis, #Colonialisme-impérialisme, #Grundlegung zur Metaphysik, #Donald Trump

N'ayant plus de chance de voir mes billets repris par des sites comme celui du comité Valmy (ne me demandez pas pourquoi, c'est juste un constat empirique), je ne vais pas soigner la forme de celui-ci et me bornerai à faire quelques brèves remarques. Trump n'a jamais été crédible auprès des grands médias sociaux-libéraux mondialistes. Mais il l'était un peu pour le parti anti-guerre (la représentante démocrate Tulsi Gabbard avait appelé à voter pour lui en 2016) et pour le peuple américain soucieux de liquider la pieuvre du Comet Pingpong (pour parler vite l'establishment démocrate, les républicains centristes, les stars, banquiers, neuroscientifiques etc piliers du mondialisme et adeptes des mêmes sociétés secrètes comme l'a montré le Pizzagate).

Il ne l'est plus. Sur le volet de la guerre, certes il s'est désengagé au moins partiellement de certaines logiques d'ingérence à l'égard de la Corée du Nord, de l'Ukraine et de la Syrie. Mais en se mettant à la remorque des Saoudiens (dont il a reconnu que l'US Army est devenue leur mercenaire pour 1 milliard de dollars) et de Netanyahou (et de Jared Kushner) il s'est lancé dans la pire politique imaginable à l'égard de l'Iran dans le Golfe persique, au Liban, et au Yémen. S'il a limogé John Bolton, le père de la politique de confrontation sur le continent américain, il a gardé dans son système Elliot Abrams un des grands pontes du néo-conservatisme bushien.

Le résultat pour l'Amérique latine est catastrophique : coup d'Etat en Bolivie, sanctions contre le Nicaragua avec incitation de l'armée à se révolter (je renvoie là-dessus au bon article de TheGrayZone), lamentable opération de promotion de Juan Guaido au Venezuela (lisez encore ici dans TheGrayZone l'excellent compte rendu très détaillé par Orlenys Ortiz de la pitoyable opération de ce sinistre personnage vanté par nos médias pour tenter de faire croire qu'il était empêché de se faire élire président du parlement monocaméral vénézuélien le 5 janvier), menaces d'intervention militaire au Mexique, rodomontades à Miami contre l'avenir du socialisme dans l'hémisphère occidental ("les jours du socialisme sont comptés"). Je suppose que l'Argentine kirshnérienne va aussi bientôt faire les frais de cette logique de confrontation.

Les électeurs de droite américains peuvent se féliciter des bienfaits industriels de l'hostilité de Trump au multilatéralisme, mais j'observe qu'ils rendent occasionnellement service aussi au lobby des Gafa (Google Apple Facebook Amazon) : la France avait instauré une taxe française de 3% qui s'appliquerait aux sociétés réalisant un chiffre d'affaires de 750 millions d'euros au niveau mondial et de plus de 25 millions d'euros sur le sol français, Washington a menacé de mesures de rétorsion commerciales, Paris a alors dit qu'elle saisirait l'Organisation mondiale du commerce : manque de chance cet organisme est paralysé depuis plusieurs mois faute de renouvellement des membres de son organe d'appel. Qui dira après cela que les intérêts des GAFA (qui ont soutenu avec ardeur les Clinton) sont incompatibles avec ceux de Trump ? D'ailleurs le président qui leur est en théorie hostile et se posait en défenseur de la liberté d'expression et du politiquement incorrect a récemment ouvertement leur philosophie de censure des "fake news" sur la Toile. Le dernier développement qui laisse penser que Trump ne satisfera pas l'espoir des électeurs de droite de voir nettoyer les marécages de Washington DC et de Hollywood est le fait que leur président favori vient de prendre Alan Dershowitz comme avocat pour contrer la procédure d'impeachment conduite contre lui par la clique démocrate. Or qui est Dershowitz ? L'avocat de Jeffrey Epstein, le fameux milliardaire bizarrement "suicidé" en prison qui conduisait les élites américaines sur ses vols "Lolita express" (et probablement les associait à ses rituels satanistes sur son île). Il a même été directement mis en cause par une des poupées d'Epstein.

Comment les électeurs de Trump peuvent-ils encore croire après ça les confidences de Qanon selon lesquelles des actes d'accusation secrets sont en attente d'être publiés et qu'une vaste opération d'arrestation qui pourrait toucher Clinton, Podesta et divers sorciers du showbiz est en préparation ? Longtemps ils ont cru à des tactiques compliquées pour piéger l'Etat profond sans tomber dans ses filets, mais il apparaît de plus en plus que c'est l'électorat de droite américain qui est bel et bien piégé par la saga Qanon, un simple leurre internautique, au fond, destiné à dissimuler le fait qu'en réalité Trump est aussi lié aux coteries mondialistes impérialistes maçoniques que les démocrates, et qu'en réalité les structures de pouvoir au niveau international n'évoluent que très peu, malgré l'échec électoral de Clinton, et malgré le Brexit.

Au milieu de tout cela l'Europe est toujours aussi ridicule. Paris et Berlin soutiennent pitoyablement l'opération Juan Guaido au Venezuela, laissent couler au moindre courant d'air l'accord nucléaire d'Obama avec l'Iran qu'ils s'étaient engagés à défendre. Le ridicule ne tue pas dira-t-on... Mais qui sait si les pays européens ne sont pas déjà morts ?

Lire la suite

L'étrange oeuvre d'art d'Emmanuel Macron

20 Janvier 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #Barack Obama

Le 1er janvier 2019, il y a un an, le président Macron adressait ses voeux sous un tableau censé représenter la République mais comprenant un Pentagramme qui retourné semble comporter à l'intérieur un Baphomet (du moins on peut admettre qu'il y a un air de famille entre le Baphomet enséré dans un pentagramme utilisé par les satanistes et le pentagramme de ce tableau). Le site Panamza (dont je n'approuve pas tous les contenus, inutile de le préciser) qui s'en est ému précise que les voeux ont été mis en image par un certain Jérôme Revon, un réalisateur célèbre de la TV française qui, à l'occasion a travaillé sur les médiums. Il ajoutait que l'oeuvre elle-même "Liberté Égalité Fraternité", a été réalisée le 20 novembre 2015 par l'Américain Shepard Fairey le taggeur le plus connu du groupe "Obey Giant" en réaction aux attentats de Paris. Macron avait déjà donné une conférence de presse devant elle en octobre 2017. "Le tableau, offert par Obey au candidat Macron pendant la campagne des présidentielles, fait partie de la collection privée du président de la République, pouvait on lire dans le Figaro en ligne du 16 octobre 2017. Cette œuvre est elle-même une réplique d'une grande fresque réalisée sur un mur du XIIIe arrondissement de Paris (rue Nationale)."

Tout cela est censé être inspiré du film de science-fiction "Invasion Los Angeles" (1989) de John Carpenter, une histoire d'extra-terrestres qui hypnotisent les gens par la TV dont l'affiche montrait un oeil omnivoyant. Obey Giant a aussi fait l'affiche "Hope" d'Obama (qui lui avait valu un procès pour plagiat d'une photo d'Associated Press et une condamnation pour destruction de preuves en 2012) et "Make Art not War". Si bien que son affiche pour la France ressemble à une sorte de mix bâclé des deux. Si vous pensez que ce Shepard Fairey n'est pas un sataniste et que son pentagramme n'a rien à voir avec le Baphomet, regardez ses autres productions, par exemple son Oeil d'Horus (oeil omnivoyant) maçonnique sur cette affiche.

Ou encore ce portrait dont l'artiste assure que "meuh non pas du tout, il ne représente pas Anton LaVey, le fondateur de l'Eglise de Satan, mais tout bonnement un personnage de Flash Gordon..." Ben voyons... 

La ligne de vêtements "made in China" qu'il a lancée en 2014 représente des croix inversées communément employées dans les églises satanistes. Il aime esquisser des cornutos sur les photos. Et si vous avez encore le moindre doute et vous demandez si "quand même", cet artiste, qui a confessé pour France Info (on se demande pourquoi nos impôts financent des reportages apologétiques là-dessus) son goût pour le punk et le heavy metal sataniques (The Clash, Black Sabbath etc), ne fait pas "simplement du second degré" en mobilisant tous ces signes ésotériques, voyez le en 2011, se pavaner au MOCA Gala dirigé par la sorcière Marina Abramovic (celle qui invitait à des séances de "cooking spirite" les frères Tony et John Podesta dont les mails fuités par Wikileaks en 2016 montraient le goût pour les rituels liés aux sacrifices d'enfants - le second était chef de campagne d'Hillary Clinton).

Il est impossible que Macron n'ait pas su cela, comme il ne pouvait ignorer l'arrière plan illuminati de la DJ ghanéenne avec qui il posait à New York en 2018, ou l'inspiration luciférienne théosophique de Jenkins dont il a fait jouer la "messe" aux Invalides pour célébrer en mai dernier les 20 ans de soutien de la France à l'UCK kosovare.

En octobre dernier, on apprenait que cette icone du street art retournait à l'école qui l'avait formée, dans le Rhode Island, la Rhode Island School of Design (RISD). Et devinez quoi, la RISD est un des protégés de la Fondation Rockefeller qui a versé 2,5 millions de dollars pour la rénovation de son musée en 2015 (on ne rappellera pas la longue histoire des Rockefeller, leur implication dans le Lucis Trust ex-Lucifer Trust etc voyez là dessus Springmeier). Bon, on ne sait pas trop s'il y a des sociétés d'étudiants du type "Skulls and Bones" à la RISD, ni quelle est au juste la nature des rapports entre les artistes qu'elle produit et la finance internationale susceptible de les instrumentaliser. Mais une chose est sûre : à part les accointances avec la jet set occultiste, Emmanuel Macron et Shepard Fairey ont un autre point commun, c'est qu'ils ne sont pas en sécurité quand ils s'exposent au contact avec le peuple. Samedi dernier le président français et son épouse ont dû être escortés à leur sortie du théâtre des Bouffes du Nord à Paris, où quelques dizaines de personnes s’étaient rassemblées pour leur reprocher leur politique anti-sociale. Le 12 août 2011, le Guardian racontait qu'à Copenhague (au Danemark) Fairey s'était fait rouer de coups par des anarchistes qui le traitaient d' "Illuminati d'Obama"...

 

Lire la suite

Stronger than Demons : Hilarion de Gaza

18 Janvier 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Christianisme, #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #Proche-Orient

Les éditions ReformaZion ont enfin publié en anglais "Stronger than Demons", une courte biographie de l'ascète palestinien chrétien Hilarion de Gaza disciple de Saint Antoine d'Egypte (un livre qui avait été écrit en allemand il y a 10 ans en compulsant notamment ce qu'en avait dit St Jérôme). On sait que chez les protestants américains les débats sont vifs sur la question des charismes et la question de savoir si l'Esprit n'a agi que par les Apôtres ou peut encore nous faire accomplir des miracles (chasser les démons, guérir les malades etc). On ne peut nier qu'il permettait d'en faire aux ermites des alentours de l'an 300, et que la clé de la proximité avec Dieu pour arriver à ce niveau d'efficacité dans le siècle, c'était l'ascèse.

Peut-être est-ce ce dont nous avons besoin aujourd'hui. On me dira que certains chassent les démons et guérissent sans avoir atteint le degré de vertu d'un Hilarion, mais le font-ils vraiment au nom de Dieu ? Telle est la question...

En tout cas je pense profondément que l'érémétisme, l'ascétisme, le dépouillement complet dans l'abandon à Dieu sont la seule arme de résistance possible au règne antéchristique qui commence maintenant.

Pour mémoire il y a quelques mois Ziad Merzouk avait filmé, à Gaza, les fouilles archéologiques des ruines du monastère fondé par Saint Hilarion effectuées par le français René Elter (voir ci-dessous).

Lire la suite

Chrétiens et Yézidis

14 Janvier 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Aide aux femmes yezidies, #Christianisme, #Proche-Orient, #Grundlegung zur Metaphysik

En novembre dernier, je vous avais parlé de ce Yézidi interviewé dans un camp de réfugiés en Irak par un chrétien américain en mai dernier, qui déclarait avoir survécu miraculeusement à la lapidation par Daech et à une tentative de le brûler avec 80 litres de kérosène et que Jésus-Christ lui était apparu (voir la vidéo en anglais ici).

J'ai demandé à une amie yézidie irakienne ce qu'elle en pensait et si les communautés de yézidis ne risquaient pas de le détester pour son témoignage, et voici en quels termes (fort mesurés) elle réagit à cette vidéo :

"Cher Frédéric, En tant que Yézidie issue de cette société, je suis convaincue à 100% qu'il ment et aussi que les Yézidis ne feront jamais de mal ou ne détesteront pas quelqu'un qui aime Jésus.
Je ne comprends pas pourquoi il dit ça et quel est son objectif!
D'un autre côté, j'ai rencontré beaucoup de groupes de chrétiens qui viennent spécialement des États-Unis et qui travaillent dur pour convertir les yézidis et autres réfugiés. Cela m'a rendue si triste et j'arrête de les aider à se rendre dans les camps après cela parce qu'ils sont allés avec de la nourriture et d'autres aides, mais ils se concentrent sur ce qu'ils peuvent leur afin de leur enseigner Jésus et leur dire qu'ils souffrent parce qu'ils sont positionnés sur de mauvaises croyances. Nous pourrons en parler de vive voix plus tard :)"

Je dois préciser tout d'abord que si j'ai interrogé mon amie à ce sujet, c'était en premier lieu pour essayer d'avoir une vision un peu complète de cette scène, pas seulement du point de vue chrétien. Et aussi, parce que je sais que les Yézidis en tant que groupe ethno-religieux peuvent difficilement s'accommoder d'une dissidence religieuse qui peut miner leurs traditions et leur identité, surtout après l'horrible génocide qu'ils ont subi en 2014, l'exil massif des survivants (avec l'impossibilité de maintenir les rituels à l'étranger etc)... On l'a vu dans le cas extrême d'une esclave yézidie convertie à l'Islam au Maroc dont parlait Paris-Match en mai 2018 (je dis extrême parce qu'on conçoit que les Yézidis ne supportent pas en ce moment que les filles de leurs communautés rejoignent la religion de leurs bourreaux dans un contexte qui peut évoquer le syndrome de Stockholm...

Il y a des enjeux politico-religieux extrêmement importants autour de cette communauté. Vous savez que beaucoup d'occultistes à la suite de Mme Blavatsky et de Gurdjieff (une des références de la chanteuse Kate Bush) les ont crus détenteurs de savoirs secrets (au point qu'on peut même se demander si les sociétés secrètes à l'oeuvre au sein du parti démocrate américain n'ont pas favorisé la montée de Daech justement pour les inclure dans un vaste trafic d'esclaves comme victimes sacrificielles, et l'empressement de gens également liés à des sociétés secrètes comme Amal Clooney et Angelina Jolie). En 2016-2017 un Sikh les aidait avec zèle dans les camps, tandis que beaucoup d'hindouistes prétendent que les Yézidis sont leurs frères, et qu'un étrange gourou de secte que Léo Zagami considère comme crowlésien fait de la propagande pour eux en Amérique du Nord.

Et il existe un enjeu spécifique au christianisme qui impose à ses adeptes de libérer l'humanité des emprises démoniaques. D'un point de vue biblique, la religion yézidie présente des aspects de sorcellerie. Sans même se demander si leur Dieu-paon est Lucifer, ni si leur rapport "dialectique" au Mal, qui existe aussi dans le soufisme, est compatible avec la Bible, on voit bien que leur culte du soleil, et leurs rituels qui engagent des entités invisibles sont antithétiques du message de libération christique. Mais il est clair aussi que la réponse de mon amie pose à juste titre la question de la manière dont la prédication se fait : "dis que tu as vu Jésus et je te donne un sac de riz" relève de la pure brutalité impérialiste, un peu comme les bombardiers américains qui balançaient en 1999 des tracts disant "si vous ne renversez pas Milosevic nous vous écraserons". Ce n'est plus du "spiritual warfare" (du combat spirituel), c'est du chantage odieux et méprisable dépourvu de tout respect pour les vies et les coutumes d'autrui. J'observe que le type qui interviewe ce Yézidi est guitariste de Bethel Music. Or les communautés de Bethel sont critiquées par beaucoup de chrétiens bibliques comme ayant recours à des procédés charismatiques quasi-démoniaques de type New Age (voir le témoignage de Lindsay Davis, interviewée par la médium repentie Doreen Virtue). Par ailleurs ce guitariste a été candidat républicain à la députation pour le parti républicain en Californie. On a là une forme de prédication chrétienne inféodée à des intérêts impérialistes très active au Proche-Orient et très dangereuse qui, en réalité, dénature très profondément la démarche évangélique proposée par la Bible.

Lire la suite

Problème de cohérence

8 Janvier 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Christianisme, #Le monde autour de nous, #Philosophie et philosophes, #Grundlegung zur Metaphysik

J'entendais hier sur KTO TV (chaîne en théorie catholique) l'actrice Irène Jacob expliquer "doctement" qu'il ne fallait pas soumettre les chrétiens à des commandements car les commandements limitent l'infini (sic) et citer un plus tard le très athée Gilles Deleuze. Aujourd'hui je vois le journaliste Richard Labévière (qui fait une allusion philosophique tous les trois paragraphes pour montrer qu'il est lettré) évoquer Nietzsche à propos de la mort de Soleimani, alors que sur Russia Today dans un débat avec un pro-israélien, il avait mis en avant son identité chrétienne. Voilà comment sont tous ces gens qui ont grandi du temps où la France vénérait encore la culture (c'est-à-dire avant les années 1990) : plus attachés à l'idée de briller en société avec des formules élégantes qu'à rester cohérents dans leurs convictions. Spirituellement ce genre d'éclectisme ne mène à rien. Au fond, je me dis qu'il y aura peut-être plus d'âmes sauvées chez les peuples incultes et barbares que chez les précieux ridicules. Et, de ce point de vue là, la faillite récente du système éducatif français pourrait bien constituer, paradoxalement, une chance de purification pour la génération qui vient.

Lire la suite

La Pyramide PY1 de Guy Laliberté

21 Décembre 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous

Le milliardaire canadien Guy Laliberté, collectionneur de fétiches africains et fondateur du Cirque du Soleil, lance un nouveau concept : une salle de spectacle pyramidale itinérante, la structure temporaire mesure 38 mètres de longueur et de largeur pour environ 25 mètres de hauteur. Les spectateurs de Montréal, y sont, comme dans une salle IMAX, complètement  submergés par les images projetées sur les 3 parois et qu'il ont quasiment la sensation de pouvoir toucher. Les gens y consomment de la musique et y font du yoga.

Cette pyramide est censée être déplacée, et 70 ou 80 pyramides itinérantes de ce type devraient être construites dans le monde.

Laliberté se réclame de l'héritage du prophète des hippies Alan Watts. Sur cette photo (ci-dessous) le gourou fait avec les bars le X de l'allégeance à l'Antéchrist :

 

Même posture qu'Arielle Dombasle à l'émission Clair Obscur du 17 juin dernier sur France O quand elle expliquait en 43e minute que le "Mal" absolu c'était le christianisme biblique intransigeant. Cette posture est classique dans le langage des sociétés secrètes. Pour l'usage du X comme symbole de l'Antéchrist, voir entre autres Madonna et son Mme X, InXS et leur "Devil inside" etc voir plus de détails ici. Dans son traité "Monitor of Freemasonry" p. 91, Richardsons identifiait précisément cette position des bras en X comme correspondant au degré de "maître super-excellent". Le fait que Watts et Dombasle utilisent ce symbole n'implique pas forcément qu'ils aient appartenu à la franc-maçonnerie américaine classique : il peut indiquer une appartenance à d'autres sociétés secrètes du même type (de la même inspiration antéchristique). En tout cas la volonté de transmettre un symbole occultiste par ce geste, et d'y faire adhérer les foules ignorantes est très manifeste.

Lire la suite

Rudi Gernreich et "Cosmos 1999"

21 Décembre 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Cinéma

Dis moi qui t'habille je te dirai qui tu es. La maxime est très vraie dans l'industrie du divertissement et de la religion (qui sont une seule et même chose).  Songez à Catherine Deneuve en tenue d'Yves Saint-Laurent (l'auteur du satanique "La vilaine Lulu") dans un rôle de vampire en 1983, au pape Jean Paul II habillé en 1997 lors des Journées mondiales de la jeunesse par l'occultiste De Catelbajac (également présent au Met Gala luciférien de 2018).

Un autre exemple : la série anglaise "Cosmos 1999", techniquement inspirée de 2001 l'Odyssée de l'espace, et sortie sur les écrans TV en 1975 de Gerry et Sylvia Anderson. Qui s'étonnera que l'auteur des costumes ait été le couturier juif autrichien réfugié à Los Angeles en 1938 Rudi Gernreich ?

Rudi Gernreich, inventeur du maillot de bain topless, militait pour les vêtements androgynes unisexes (qui furent à l'honneur dans Comos 1999) - comme la ligne Nununu de Céline Dion - et les droits des homosexuels (il avait été actif dans les années 1950 au sein de la Mattachine Society , une société secrète gay de Californie du Sud). Dans sa création, il jouait beaucoup sur l'oeil d'Horus et le noir et blanc maçonniques. Sa muse Peggy Moffitt aimait avoir des pyramides sur le nez (voir photo).

Cosmos 1999/Space 1999 a été produit par le baron Lew Grade , patron d'Incorporated Television Company, qui produisait aussi "Le Saint", "Le Prisonnier", et le "Muppet Show". Grade avait commencé sa carrière artistique comme danseur dans une compagnie qu'il avait fondée avec  Joe Collins, le père de la série Dynasty, dont Springmeier s'est demandé s'il était lié à la famille Collins (une des 13 lignées Illuminati), vu que sa fille allait être une marionnette des Onassis et des Bronfman (les milliardaires impliqués dans le scandale de la secte NXIVM). Grade (né Louis Winogradsky, en Ukraine) anobli par la reine en 1976 allait aussi produire une mini-série télévisée "Jésus de Nazareth" confié à Zeffirelli avec un fort soutien du pape en 1977 (je le signale pour rappeler les liens du Vatican avec l'occultisme dès avant Jean Paul II). Il a également fait parler de lui dans les réflexions sur le 11 septembre (voir par exemple le blog de Stas) parce qu'il a acheté en 1978 les droits du concept de "The Medusa Touch" le premier grand film du marchand d'armes israélien Arnon Milchan qui montrait un avion s'écrasant dans un building. Lew Grade avec ses deux frères Leslie (Lazare) Grade (père d'un patron de la BBC et d'ITV) et Bernard Delfont (né Boris Winogradsky) contrôlait une grande part de l'industrie du divertissement en Grande-Bretagne et notamment plusieurs théâtres (son empire pouvait être comparable à celui de Robert Maxwell). Il fut assez directif dans la définition des contraintes de Cosmos 1999.

Comme c'était prévisible compte tenu de ce qu'on vient de dire, dans cette série les références ésotériques sont nombreuses. Parmi les allusions occultistes de Cosmos 1999, on notera l'épisode 23, intitulé "Le Testament d'Arcadie" sur une sombre histoire de squelette (qui semble être le n° 24 dans la version française, et diffusé sur TF1 le 27 décembre 1975 c'est très précis...). Dans les traditions ésotériques l'Arcadie est le pays de Pan (Satan), dont on trouve des références depuis le "Et in Arcadia Ego" de Nicolas Poussin jusqu'au groupe musical "Arcadia" qui a succès à la formation sataniste "Duran Duran", en passant par Rennes-le-Château. Dans "The occult Arts of Music" (p. 101) , David Huckvale explique que dans l'épisode 3 "Black Sun" (Soleil noir), la lune est tirée à travers un trou noir. "Au cours de cette rude épreuve, précise-t-il, le commandant Koenig (Martin Landau) et le professeur Bergman (Barry Morse) rencontrent une entité spirituelle, peut-être Dieu. Sur la scène, Koenig dit 'Tout est toute autre chose. Et tout l'univers est une pensée vivante... Chaque étoile n'est qu'une cellule du cerveau de l'univers'. Ces idées dérivent, via Baudelaire de la vision mystique (du mage) Swedenborg". Tout cela fit partie de la programmation par l'occultisme des cerveaux des enfants nés entre 1965 et 1970 que leurs parents laissaient devant la TV le mercredi et les weekends... Aujourd'hui cette série est bien sûr célébrée sur Internet comme pionnière, avant-gardiste pour son époque etc.

Lire la suite

Quand Kate Bush faisait l'apologie de Wilhelm Reich

21 Décembre 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Souvenirs d'enfance et de jeunesse, #Les rapports hommes-femmes, #Divers histoire

Tous les lettrés de notre époque savent que Wilhelm Reich était un psychanalyste marxiste apôtre de la révolution sexuelle dans les années 1950/60. Très peu savent que la chanson de Kate Bush, "Cloudbusting" de 1985, que j'entendais encore récemment dans un supermarché, était un hommage à celui-ci.

Kate Bush était dans les années 1980 une chanteuse sorcière, ouvertement païenne, qui s'est d'ailleurs filmée dans un clip dansant sur des squelettes (c'est Lindsay Kemp, qui lui a appris à le faire, comme  David Bowie,le mime s'était lui-même distingué en 1973 dans le très druidique-satanique film d'horreur The Wickerman/Le Dieu d'Osier ). Dans "Them heavy people", elle parle de gourous qui l'ont initiée aux thèse de l'occultiste Gurdjieff" (voir aussi les sources "gothiques" de ses autres chansons).

Elle s'est inspirée pour écrire Cloudbusting d'un livre du fils de Wilhem Reich, qui avait vu son père arrêté sous ses yeux. Reich avait joué les chasseur de nuages. Le principe de sa découverte était que l'on pouvait prendre de l'énergie sexuelle (orgone) stockée dans des armoires métalliques, la placer dans des tuyaux en cuivre ou en acier assemblés et l'envoyer vers les nuages pour les chasser. Dans la vidéo K. Bush joue le rôle du fils du savant.

On ne s'étonnera pas que ce clip ait été tourné par Terry Gilliam des Monthy Python, dont le film "Sacré Graal" avait été financé par des satanistes célèbres.

Reich de son vivant a été soupçonné de pédophilie. Kate Bush elle-même a dû se justifier en 2014 (voir Daily Mail du 27 juillet) de sa longue collaboration artistique avec le pédophile notoire Rolph Harris, et la question de sa propre implication dans cette pratique avait été posée dès 1980 à propos de sa chanson "Infant Kiss".

La diffusion persistante de la chanson de Kate Bush sur les ondes des radios entretient le culte de Reich, de la provocation sexuelle, et du commerce avec les forces occultes.

Lire la suite

Un schéma occultiste dans Scooby-Doo...

22 Novembre 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik

Actualités de l'occultisme diffusé dans la matrice des productions culturelles : après Beyonce reine des abeilles, les abeilles mérovingiennes et celles de Notre Dame de Paris ou d'Extinction Rebellion, les Galeries Layette avec leur nouvelle campagne "The Christmas Behive/La ruche de Noël". L'affiche est dans toutes les villes pour bien hypnotiser les consciences.

Le prince Andrew se défend dans l'affaire Epstein : je n'ai pas pu avoir des relations sexuelles avec une certaine Virginia Roberts, le 10 mars 2001 parce que ce soir là «J'étais à la maison avec les enfants», et la jeune femme n'a pu le reconnaître à son odeur dans les soirées sexuelles, parce que "il a subi ... une overdose d'adrénaline dans la guerre des Malouines"... Tous les ingrédients du discours codé paraissent réunis aux yeux des esprits circonspects quand on sait à quoi renvoie la pizza dans l'imagerie des sociétés secrètes pédophiles et que l'adrénochrome dérive de l'adrénaline (voir ici).

Mais peut-être plus intéressant pour comprendre les scénarios occultistes qui sont balancés sous nos yeux et dont nous ne comprenons pas toujours les ficelles, cette trouvaille de Paul Romano (chaîne Pockets of the Future) sur You Tube. En 2015 sort un épisode de Scooby-Doo-Scoubidou, film d'animation très populaire dans les années 1970 et dont des épisodes n'ont cessé d'être produits depuis lors (il en sort un ce mois-ci aux USA pour les 50 ans de la série) : "Scooby-Doo : Rencontre avec Kiss"  (Scooby-Doo! And Kiss: Rock and Roll Mystery)".

Vous vous souvenez sans doute de Kiss. Ce groupe (qui fera sa tournée d'adieu à Paris en juin 2020) qui a multiplié les signes illuminati a été accusé de satanisme. Des fondamentalistes chrétiens ont supposé que Kiss pouvait vouloir dire "Knights in Satan’s service" après que leur bassiste eut confié après la sortie de leur premier album dans le magazine Circus qu'il s'était déjà demandé quel goût pouvait avoir la chair humaine (voir notre récapitulatif récent sur le cannibalisme).

Dans l'épisode en question Kiss aide l'équipe de Scoubidou à démasquer un vampire (ghoul) qui pour Halloween terrorise un parc d'attraction. Comme on pouvait s'y attendre, beaucoup de signes "illuminati" ou rosicruciens dans cet épisode : oeil d'Horus, cornuto etc. J'attire votre attention sur une scène à la minute 5'06 de sa vidéo.

Un membre du groupe Kiss, embrasse la rousse Daphné d'une façon très insistante (ça peut être une allégorie d'un rapport sexuel). Après quoi Daphné fait le cornuto avec ses doigts (signe qu'elle est possédée par le démon et convertie à la secte), et son petit ami Fred a une lune sous l'oeil gauche (l'oeil de l'occultisme), son visage est blanc, et lui aussi est rallié à la secte (cf clip de Romano ci dessous). Pour ceux qui n'observent pas les symboles occultistes balancés en permanence à la tête des gens par les médias cela n'évoque rien. Pour moi, cela rappelle le clip du groupe d'Italodance "Miko Mission" dans les années 1980 "Two for Love".

Même schéma ici (cf ci dessous) : l'initiateur "illuminati" vole la femme d'un homme. A la minute 2'20 le maître illuminati, qui a le visage peint en blanc, rejoint une femme dans sa douche - les carreaux de la salle de bain, rouge et blancs symboles du sacrifice de sang, se transforment en sol de loge maçonnique. Il initie sexuellement la femme qui est ensuite possédée et devient aussi une sorcière. Le petit ami de la femme à la fin du clip est ridiculisé comme Fred (Fred a le visage blanc, dans le clip le petit ami de l'initié se voit enlever son chapeau de soirée avec mépris), sauf que la scène ne va pas jusqu'à sa conversion à la secte. On peut soupçonner que ce rituel d'adultère, d'enlèvement de la petite copine et de possession de son âme par les démons, correspond à quelque chose de magique dans les milieux lucifériens (puisqu'ils prennent la peine de le mettre en scène dans leurs productions culturelles), bien qu'on n'en connaisse pas tous les ressorts.

Lire la suite

Une réunion des dépopulationistes à Rome

17 Novembre 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Débats chez les "résistants", #Christianisme, #Le monde autour de nous, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Bill Gates, #George Soros

Décidément il se passait des choses intéressantes (et criminelles) à Rome cet automne : entre le synode amazonien dédié à la Pachamama au Vatican l'installation d'une statue de Moloch devant le Colisée. Le franc-maçon repenti Leo Zagami mentionne sur son site une autre événement dans le même goût : le 11 novembre a débuté à la Casina Pio IV (le siège de l'Académie pontificale des sciences) une conférence intitulée «Réduction des pertes et du gaspillage alimentaires». Parmi les intervenants, une large palette d'organisme favorables à l'avortement à tous les stades de développement du foetus et à la dépopulation. En premier lieu la célèbre Fondation Bill & Melinda Gates. 

Comme on l'a expliqué l'an dernier sur ce blog, Bill Gates a révélé dans une interview à Bill Moyers le 9 mai 2003 que ses parents William Henry Gates Sr. et Maryr Gates étaient des leaders du programme pro-avortement (planned parenthood, qui a prolongé le mouvement eugéniste) dans les années 60 ce qui explique son action dépopulationniste dans le Tiers-monde (il estime que le développement fera diminuer la population, d'où son soutien à la vaccination et aux IVG - le dépopulationnisme a été lancé dans les années 1970 par le Club de Rome, lié au CFR selon"Final Warning" de David Allen Rivera). En 1980, à 25 ans, Gates a été consulté par IBM pour le lancement de ses ordinateurs domestiques. La firme, qui était à l'époque le Big Brother de la CIA, comme l'explique le gnostique britannique Joe Atwill sur You Tube ici en 38ème minute, lui a donné ses codes, et donc la soi-disant "start up rebelle" Microsoft n'était qu'une excroissance du système IBM-CIA. Aujourd'hui la Fondation Bill et Melinda Gates pèse 43 milliards de dollars, un peu plus que celle de Soros, grâce au don en 2017  de 31 milliards  par le milliardaire (qui aime bien faire des pyramides avec les mains et qui s' affiche avec des occultistes comme Beyonce ou Rihanna) Warren Buffet.

Parmi les intervenants également le groupe GreenFaith, une ONG née au New Jersey en 1992 dans la foulée du sommet de Rio, qui promeut des «prières et rituels écologiques» de diverses traditions religieuses mais qui est en réalité note Zagami au service de la religion mondiale unique (one world religion) dont la pauvre malade Greta Thunberg marionnette de Soros devient une icône (elle a maintenant sa fresque murale à San Francisco).

La Commission européenne et les Nations Unies sont également représentées à cette réunion organisée par la Fondation Rockefeller, l'une des principales organisations du Nouvel Ordre Mondial. Dans la brochure officielle, on peut lire: «Des actions visant à réduire les pertes et le gaspillage alimentaires sont déjà prévues ou en cours. dans de nombreux pays, mais jusqu’à présent, leur impact global et leur apprentissage commun ne sont pas suffisants. Les actions les plus prometteuses peuvent et doivent être améliorées. En réunissant un groupe de dirigeants éminents activement impliqués dans cette question, issus du monde universitaire, des communautés religieuses, du secteur privé, des gouvernements, de la société civile et des Nations Unies, nous cherchons à créer un espace interdisciplinaire pour l'analyse et le partage des connaissances et des savoirs pour des solutions ciblées."

Zagami ajoute plaisamment (mais justement si l'on tient compte de la programmation prédictive par les films) :  "Ce scénario me rappelle le classique de la science-fiction de 1973, «Soylent Green» (sorti en France sous le nom de Soleil Vert), inspiré du roman de science-fiction de 1966 Make Room! Faire de la place! par Harry Harrison, qui dépeint un monde surpeuplé, mal nourri et corrompu en 2022. Un scénario effrayant avec des centres d'euthanasie pour personnes âgées, infirmes ou suicidaires, qui finissent par être mangés par les gens sur un mode cannubale car ils sont l'ingrédient secret des produits de «Soylent Green»qui fait croire que cet ingrédient provient d'un plancton qui existe en trop petit nombre. Maintenant, il semble que notre pire cauchemar soit déjà en préparation: la Fondation Rockefeller a pour ambition de devenir la nouvelle Soylent Industries, qui tire son nom d’un mélange de «soja» et de «lentille», déjà prisé des libtards (les obsédés du politiquement correct).

Dans le film, Soylent Industries contrôle les approvisionnements alimentaires de la moitié du monde, et vend des gaufrettes fabriquées artificiellement, y compris «Soylent Red» et «Soylent Yellow» à une population de plus en plus désespérée. L’avenir dystopique (aussi mauvais que possible) de «Soylent Green» est planifié pour vous aujourd’hui lors de cette conférence au Vatican organisée par la Fondation Rockefeller. Veuillez prier pour que cela ne se produise pas, mais malheureusement, cela existe déjà."

Léo Zagami a-t-il trop d'imagination ? On a déjà relevé la banalisation du cannibalisme dans le discours culturel dominant, du  des sorties bizarres du biologiste Richard Dawkins sur Twitter en faveur de cette pratique (en mars 2018) jusqu'aux  passages des Nouvelles aventures de Sabrina sur le même sujet (voir notre sujet très noir sur l'adrénochrome) en passant par la proposition d'un savant suédois en septembre dernier du cannibalisme comme solution aux problèmes climatiques, les nombreuses blagues pas du tout drôles, mais bien estampillées "mind control", de célébrités sur les chaînes de TV américaines, ou la sortie provocatrice d'une écolo à un meeting de la socialiste Ocasio-Cortez (voir ici). Si le système est réellement contrôlé par les lucifériens, la réalité peut très vite dépasser la fiction...

Lire la suite

Le Parlement européen pour la sexualisation des enfants ?

16 Novembre 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Les rapports hommes-femmes, #La droite, #Grundlegung zur Metaphysik, #Les régimes populistes, #Colonialisme-impérialisme, #Peuples d'Europe et UE, #Christianisme, #George Soros

Depuis plusieurs siècles le débat sur les moeurs en Europe (devenu le débat sur les "questions sociétales") a été surdéterminé par une enjeu religieux entre ceux qui prônaient une maîtrise des pulsions sexuelles démoniaques au nom d'une promesse de vie éternelle faite aux adeptes des disciples de Jésus-Christ, et ceux qui, tenant d'une approche humaniste, autrement appelée "luciférienne" (Lucifer étant, comme l'a rappelé Albert Pike, pour les francs-maçons celui qui apporte la lumière aux hommes), pour laquelle l'humanité doit ignorer les préceptes divins et parvenir par elle-même à sa propre émancipation, en suivant ses penchants intimes. Ces derniers n'ont cessé de marquer des points en se faisant les avocats des gens présentés comme victimes de l'ordre social inspiré par les premiers (d'abord les femmes privées d'accès à la parole publique, puis les homosexuels etc).

Aujourd'hui les sociétés européennes sont tellement sécularisées, que les tenants de la ligne chrétienne ne peuvent plus invoquer leurs dogmes, et doivent donc eux-aussi chercher des victimes de la politique des humanistes-lucifériens, pour justifier toute mesure de résistance à l'hégémonie de ces derniers. Les victimes que les chrétiens mettent maintenant en avant sont les enfants.

C'est ce qui vient de se passer en Pologne.

Le Parti conservateur pour la loi et la justice (PiS) ayant brillamment remporté les dernières élections d'octobre avec  45,8% des voix et un taux de participation record, ce qui reconduit sa majorité pour 4 ans, la Fondation pour le droit à la vie (anti-avortement) a continué de faire avancer son projet de modification du Code pénal, qui en juillet avait été ratifié par 300 000 personnes et qui criminalise l'apologie de la sexualité entre enfants en introduisant une peine d'amende, de restriction de la liberté ou d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à deux ans pour la promotion ou l’approbation publique des rapports sexuels entre enfants. Avec ce texte, la propagation ou l’approbation de tels comportements par le biais de communications de masse serait aussi punissable de prison.

La même peine serait infligée à la personne qui "encourage ou approuve la pratique de rapports sexuels ou d'autres activités sexuelles par un mineur, agissant dans le cadre de l'exercice de sa profession, de l'exercice d'une profession ou d'activités liées à l'éducation, au traitement ou à la garde de mineurs, ou agissant dans les locaux de l'école" ou autre "établissement éducatif ou établissement d'enseignement ou de soins ". L'actuel article 200b du code pénal polonais ne mentionne que la promotion publique du contenu pédophile , qui entraîne une peine d' une amende, restriction de liberté ou d' emprisonnement pouvant aller jusqu'à deux ans. 

L'exposé des motifs du projet précise qu'il vise : "Les responsables de" l'éducation sexuelle " (...) qui réveillent sexuellement les enfants et promeuvent l'homosexualité, la masturbation et d'autres activités sexuelles parmi les élèves." Les conservateurs polonais sont en effet de plus en plus préoccupés par le développement de l'éducation dans d'autres pays occidentaux, notamment les heures de lecture de contes aux enfants par des drag queens  (une pratique importée des Etats-Unis) et l'éducation sexuelle qui encourage souvent les comportements sexuels à risque.

La gauche a tout de suite estimé que ce projet visait à interdire l'ensemble de l'éducation sexuelle, et a brandi, à son tour, comme elle le fait d'ordinaire, "ses" victimes (les jeunes femmes victimes du machisme - comme en France dans le débat entre Caroline Fourest et Alain Finkielkraut - et incapables de recourir à la contraception, les homosexuels brimés etc) et des manifestations de rue ont été organisées. Au parlement, lors de l'examen de l'inscription du projet en commission, l'avocat du groupe conservateur Ordo Iuris Olgierd Pankiewicz , a tenté de les rassurer en précisant  ce projet "ne concerne pas du tout l'éducation" et "ne stigmatise aucun environnement". "Nous voulons que les enfants marchent en toute sécurité dans la rue et à l' école , et nous voulons que les délinquants sexuels aient un accès aussi difficile que possible aux enfants" , a-t-il ajouté, laissant entendre qu'il visait donc non pas la sexualité entre enfants mais la pédophilie.

Le Parlement européen vient de s'en mêler. Par une résolution votée avec 471 voix pour, 128 voix contre et 57 abstentions jeudi 14 novembre, les eurodéputés ont exprimé leur préoccupation face à un projet de loi polonais (cf Nahrod).

La résolution était portée par Elżbieta Łukacijewska eurodéputée des Basses Carpates du PPE (chrétien démocrate) avec  le soutien des socialistes, de Renew (les libéraux), du GUE (gauche de la gauche) et des Verts (écologistes). 

Pendant moins d'une heure de débat au Parlement européen, la position de PiS, qui proposait une motion alternative, a été défendue par Christine Anderson (AfD) au nom du club eurosceptique "Identité et démocratie". Cette motion avait peu de chances en raison de la coalition des principaux partis contre elle, mais aussi, du fait que l'Allemagne, très influente dans les institutions européennes (notamment depuis la nomination d'une Allemande à la tête de la Commission) est attachée à l'éducation sexuelle qu'elle a introduite dans les écoles il y a 50 ans : dans Beyond the bomb publié en 2019, l'écrivain catholique américain E Michael Jones qui a vécu directement ces événements raconte (p. 88 et suiv) comment dans les années 60 les étapes de l'opération d'ingénierie sociale qui, à la suite de la publication du rapport Kinsey, l'Allemagne a été envahie de films pornos soft censés éduquer la jeunesse, ce qui a préfiguré la banalisation de la pornographie en Europe - la chaîne de TV Arte en ressortant ces vidéos dans un documentaire en 2014 a été accusée de promouvoir la pédophilie.

Des commentateurs en Pologne soulignent que cette position du Parlement de Bruxelles s'oppose à une initiative citoyenne (les 300 000 signatures précitées) ce qui montre une fois de plus le divorce entre l'Union européenne et l'initiative des peuples. «Sont-ils fous? Comment pouvez-vous critiquer l'Etat pour un projet de loi présenté par des citoyens? », s'est ainsi exclamé sur Twitter Patryk Słowik du journal Dziennik Gazeta Prawna. En ce première anniversaire du mouvement des Gilets Jaunes qui ont défendu le référendum d'initiative citoyenne, l'argument ne devrait pas laisser indifférent en France...

Certains ont aussi remarqué que la future vice-présidente de la Commission européenne chargée de la démocratie et de la démographie, Dubravka Suica, eurodéputée de l'Union démocrate croate civique, n'a pas pris part au vote. Les autres europédutés de ce parti, interviewés par le journal croate Télégram ont estimé que le débat a été  "idéologisé" et insistent pour que l'éducation relève de la responsabilité des États-nations, et non de l'UE.

En Pologne comme en France et dans beaucoup d'autres pays, les périphéries sont plus anti-européistes (anti-globalistes), et conservatrices au niveau des moeurs que les grandes villes qui ont élu des maires libéraux, lesquels mènent des politiques très "gay friendly" et favorables à la sexualisation dès le plus jeune âge (ce qui explique que les mondialistes financent maintenant un Réseau de recherche sur la Globalisation et Villes du Monde-GaWC, basé à Loughborough University en Angleterre, qui fait des palmarès des villes "intelligentes" à travers le monde - puisque ces gens se croient à la pointe de l'évolution humaine - Pour mémoire Benjamin R. Barber en 2013 exprimait le fantasme des globalistes à ce sujet dans un livre au totre éloquent publié aux presses de l'université de Yale "Si les maires dirigeaient le monde - nations dysfonctionnelles et villes montantes / If Mayors ruled the World, dysfunctional nations and rising cities", notez qu'en p. XIII du texte en ligne à la rubrique des remerciements il précise avoir été hébergé par l'Open society de Soros et son ONG CivWorld.

En juin 200 000 Polonais avaient manifesté contre l'éducation sexuelle à l'école, tandis qu'une contre-manifestation organisée par le lobby LGBT (subventionné par l'Union européenne - nos impôts - et la Fondation Batory de la galaxie Soros) réunissait quelques dizaines de milliers de personnes avec le soutien des ambassades des Etats-Unis, du Canada et "d'autres pays occidentaux" (source Posule.net, 12 juin 2019)."Une offensive des cercles LGBT est en cours dans le pays", a déclaré la Conférence épiscopale polonaise dans une lettre ouverte début octobre, signée par Mgr Stanislaw Gadecki, archevêque de Poznan. La question de la sexualisation des enfants par les films, Internet et l'éducation scolaire, et celle de la diffusion de l'idéologie "transgenre" et de la banalisation de l'homosexualité se recoupent souvent dans le débat public polonais comme ailleurs.

Lire la suite

Quand "L'Humanité Dimanche" fait l'apologie de Disney

13 Novembre 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #La gauche, #Colonialisme-impérialisme

On doit se pincer pour être sûr de ne pas rêver quand on lit, en p. 11 de l'Humanité Dimanche du 7 novembre 2019 cet avis de Lucien Perticoz maître de conf en sciences de l'information à l'université Lyon III :

"Disney est différent de Netflix et suit une ligne morale, le groupe a un rapport très pudique avec le sexe ou la violence".

Est-il possible que ce chercheur n'ait jamais vu les vidéos sur You Tube sur les messages sexuels subliminaux des dessins animés de Disney (le groupe d'animation qui se réclame des Templiers et promeut  en permanence la magie) comme celle que je poste ci-dessous ? qu'il ignore que des stars hypersexualisées dès leurs adolescence et qui sont dans la provoc' sexuelle nihiliste permanente comme Britney Spears, Miley Cyrus, ou Ariana Grande sont des produits de l'industrie Disney ? Comment peut-on être un spécialiste de la communication et ignorer cela ? Comment peut-on être un magazine autrefois engagé contre l'impérialisme américain et dénier à ce point l'emprise perverse d'un géant hollywoodien sur l'imaginaire de nos enfants ?

Lire la suite
<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>