Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Articles avec #grundlegung zur metaphysik tag

Remarque à propos de l'arc-en-ciel

26 Juin 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #Philosophie et philosophes

Dans ses Méditations sur les 22 arcanes majeurs du Tarot, Valentin Tomberg pour la lame XVII note que le philosophe allemand Leibniz "n'avait pas à faire face aux gouffres ou abîmes qui séparent une croyance d'une autre, un groupe humain d'un autre. Par dessus les abîmes séparant les thèses et leurs antithèses, il jetait l'arc-en-ciel de la continuité, de la tradition graduelle. De même que le rouge se transforme graduellement en orange et l'orange en jaune, qui à son tour, se transforme imperceptiblement en vert, pour devenir bleu, indigo et violet, de même toute thèse se transforme en son antithèse. (...) Le platonisme, l'aristotélisme, la scolastique, le cartésianisme, la mystique et le spinozisme n'étaient, pour Leibniz, que des 'couleurs' de l'arc-en-ciel de la 'Philosophia perennis' et il se mouvait dans son penser sur le cercle 'zodiacal' de la pensée. Son oeuvre était donc celle de la paix, tout comme celle de l'Hermétisme, car la méthode de Leibniz est l'Hermétisme pur et simple. Et c'est cet 'arc-en-ciel de la paix' (le principe de continuité) qui guidait Leibniz dans son activité dévorante". On voit donc que le drapeau de la paix et le drapeau LGBT sont un symbole hermétique. L'arc-en-ciel, comme le damier noir et blanc maçonnique, est une invitation à dépasser la dualité (notamment dans le domaine de la morale), au profit de la fusion dans l'unité luciférienne de Babel ("one world" "new world order").

Lire la suite

Bruxelles et l'Allemagne en campagne contre la Hongrie, Macron contre les pères

24 Juin 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Les rapports hommes-femmes, #Peuples d'Europe et UE, #Débats chez les "résistants", #La droite, #Christianisme

Le parlement hongrois a voté une loi interdisant la "promotion" de l'homosexualité auprès des mineurs tout à fait comparable à celle déjà adoptée en Russie. La présidente de l'Union européenne estime qu'empêcher la promotion de l'homosexualité auprès des mineurs est "une honte" et que cela va à l'encontre "des valeurs fondamentales de l'UE". Les Allemands amateurs de politisation du sport à l'image de nos footballeurs qui avaient plié le genou contre le racisme le 15 juin, à l'instar des joueurs de Ligue de football américain subventionnée par Soros le 10 août 2018 (un geste maçonnique (cf la photo à droite), ont voulu déployer un emblème géant en solidarité avec la communauté LGBT au dessus de son stade munichois quand elle jouait contre la Hongrie, mais l'Union des associations européennes de football (UEFA) le lui a interdit. En solidarité avec Munich, le maire de Bruxelles a illuminé la place principale de la ville mercredi soir (23 juin) aux couleurs de l'arc-en-ciel.

La lettre de Mme von der Leyen à Viktor Orban qui faire part de ses "préoccupations"  avant l'entrée en vigueur d'une loi qui "discrimine les personnes sur la base de leur orientation sexuelle", ne fait toutefois pas l'unanimité puisque tous les pays d'Europe de l'Est ont refusé de la soutenir (voir carte ci-dessus).

Pendant ce temps en France, le Sénat examine aujourd’hui, en nouvelle lecture, le projet de loi bioéthique, qu'il a  eu le courage de rejeter en février, avant son adoption définitive par l’Assemblée le 29 juin qui bouleverse le droit de la filiation.

Alors que les lois bioéthiques avaient été jusqu'ici toujours adoptées par consensus et que le président Macron s'était engagé à ne pas faire de forcing, et n'avait jamais inscrit le GPA à son programme, la majorité présidentielle désormais refuse tout dialogue.

Le projet présenté comme élargissant seulement la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes seules, ouvre la voie à l'expulsion du père dans le processus de filiation. Celle-ci est en effet établie, à l’égard de la femme qui accouche, conformément à l’article 311-25 du code civil, c’est-à-dire par la désignation de celle-ci dans l’acte de naissance de l’enfant. Elle est établie, à l’égard de l’autre femme, par une reconnaissance anticipée conjointe. En d’autres termes, la mère biologique voit sa filiation reconnue par l’accouchement tandis que pour la conjointe, il s’agit d’une filiation reconnue par un acte signé devant notaire.

"En ouvrant la possibilité d’une double filiation maternelle, fondée sur la volonté, explique l'article ici, le texte de loi bouleverse une réalité humaine fondamentale, celle de la double filiation paternelle et maternelle. Jusqu’à présent, le principe de « vraisemblance biologique » prévalait. Deux types de filiation vont désormais cohabiter : celui de la « vraisemblance biologique » pour les couples hétérosexuels, et celui de la volonté, traduite par une reconnaissance anticipée conjointe, pour les couples de femmes.  "L’ancien droit protégeait l’enfant grâce à l’adage « qui fait l’enfant doit le nourrir » et l’œuvre du XXe siècle fut de permettre à l’enfant né hors mariage d’obtenir non seulement des subsides mais l’établissement de sa filiation paternelle", notait la juriste Aude Mirkovic dans Marianne du 7 juin. Le nouveau texte qui fonde l'ascendance sur la volonté pourrait ouvrir un droit aux pères d'enfants non désirés de refuser la reconnaissance. Une fois de plus la cause LGBT est utilisée pour construire une "civilisation" d'enfants sans pères.

Lire la suite

Des Géants à 20 millions d'euros

22 Juin 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous

J'ai souvent attiré votre attention sur le fait que les performances artistiques comme celles de Marina Abramovic étaient en fait des rituels, et il y a toujours matière à s'interroger sur les "happenings" globaux qui mobilisent les consciences planétaires, comme l'installation itinérante d'une réplique en trois dimensions de l'arche de Baal de Palmyre dans diverses grandes villes en 2018.

Cette fois, ce qui intrigue, c'est le projet irlandais artistico-technologique "The Giant 2021" d'installer 21 statues de géants de 35 mètres dans 21 villes du monde (à 20 millions d'euros la statue). Jésus dans la Bible dit qu'à la fin des temps tout sera comme à l'époque de Noé, et l'on sait que du temps de Noé il y avait des Géants (Néphilim) issus de liaisons impures entre les femmes et les Fils de Dieu (des anges rebelles). Quand on sait que ces statues pourront être à l'effigie d'un John Lennon qui a vendu son âme au Diable, d'une Beyoncé occultiste qu'elles permettront d'y projeter des grandes marques qui participent au système de la Bête, il y a de quoi s'inquiéter.

Et notez parmi les signes qu'affichent les auteurs du projet, dans le logo d'"Enterprise Ireland" la spirale, symbole occultiste du cycle des renaissances. Paddy Dunning, l'inventeur du projet est aussi à l'origine du musée de cire de Dublin Wax Museum, des studios Grouse Lodge et de la salle de spectacle Button Factory (point commun : la musique, le culte des fausses idoles). C'était un intime de Michael Jackson qui a enregistré aux studios Grouse Lodge (Dunning s'occupait de ses enfants, et connaissait bien leur nounou Grace Rwaramba - dans toutes ses interviews d'ailleurs Dunning insiste bizarrement sur le fait qu'il est lui-même un très bon père...). Il a aussi travaillé avec U2, Sinead O'Connor etc. 

« Le géant, a déclaré Jim Pattison président de  "Ripley's Believe it or Not!" franchise qui organise des "événements bizarres", enthousiaste pour ce projet, a un réel potentiel à de nombreux niveaux : monument emblématique, attractions, technologie, éclairage, éducation et, surtout, divertissement en famille ! L'extérieur sera une toile artistique qui pourra célébrer n'importe quel événement dans la communauté et invitera chaque invité à être l'un des nombreux beaux visages du Géant. J'ai hâte de voir quelle ville de classe mondiale sera la première à profiter de cette énorme opportunité ! »

Une avancée de plus du système de la Bête...

---------
Ne soyez pas égoïstes - faites circuler l'information : si un billet de ce blog vous intéresse, partagez le par mail ou sur les réseaux sociaux.

Lire la suite

Le Rav Amnon Yitzhack sur l'agenda 2030 et le Nouvel Ordre Mondial

18 Juin 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #Débats chez les "résistants"

Vous pouvez activer sur cette courte vidéos les sous-titres en anglais.

Lire la suite

L'UNICEF, le vaccin... et la prostituée de Babylone

10 Juin 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Christianisme

L'UNICEF est une agence de l'ONU en charge de l'aide à l'enfance dans le monde. Mais comme tout le système onusien, elle est travaillée par le Lucis Trust ex-Lucifer Publishing House créé par la théosophe Alice Bailey au sein de la Société des Nations. Gary H. Kah dans son ouvrage publié initialement en 1991 "En route to global occupation", a pu affirmer que Robert Mc Namara (l'homme à l'origine de la guerre du Vietnam), l'ex-président Ronald Reagan, le stratège Henry Kissinger et le financier Rockefeller en ont fait partie (mais cette liste revient peut-être à identifier le Lucis Trust à l'ensemble des Illuminati). En outre, comme l'a souligné Guy Bouliane "l’Unicef fait partie de la même organisation mondialiste qui a créé l’UNESCO en 1945, et dont le premier directeur général fut Julian Huxley", inventeur du mot transhumanisme, et, ajouterons-nous, fondateur du WWF. Son frère de Aldous Huxley a écrit « Le Meilleur des mondes », une anticipation du monde que nous préparent les élites aujourd'hui. La famille Huxley est issue de la haute maçonnerie anglaise.

La place du Lucis Trust dans les institutions de l'ONU n'est pas démontrable. Cependant, le contenu luciférien de la publicité lancée par l'UNICEF-Norvège le 8 décembre 2020 au soutien du dispositif de vaccination anti-virus pour les pays pauvres Covax saute aux yeux.

Comme vous pouvez le voir avec les deux vidéos ci-dessous, cette campagne est particulièrement déplacée pour un organisme qui s'occupe de l'enfance. L'imagerie de la prostituée de Babylone vêtue de pourpre (Apoc 17:4) est très parlante et utilisée dans les milieux occultistes (voir par exemple le Babalon Working, rituel de magie sexuelle réalisé en 1946 Jack Person, disciple du médium Aleister Crowley  en compagnie du fondateur de la scientologie Ron Hubbard, sur une femme en robe écarlate pour introduire un démon dans le monde). Il y a là une érotisation obscène du vaccin, à rapprocher de l'offre du Hustler Club de Las Vegas qui, en mai, offrait des danses de femmes nues à qui acceptait de se faire vacciner.

Le site allemand Business Punk expliquait en janvier dernier que la campagne avait été lancée par le truchement de la jeune start up de publicité norvégienne Tante Randi qui souligne sur son site qu'elle "a suscité beaucoup d'attention, tant dans le pays qu'à l'étranger, et est rapidement devenue la campagne la plus engageante jamais réalisée par l'UNICEF Norvège."  Tante Randi montre divers endroits du monde où les photos ont été placardées en grand format et les articles de presse à travers le monde qui en ont parlé. Unicef-Norvège bien sûr est aussi engagée dans le soutien aux agendas mondiaux (LGBT, écologie...). 

La photographe qui a effectué les photos des deux vidéos de la campagne est la new-yorkaise Linsay Adler. Vous pouvez constater sur cette photo ou sur celle-ci , ou celle-là, son goût pour l'oeil omnivoyant maçonnique, évidemment....

Lire la suite

Prince impliqué dans le satanisme selon Sinead O'Connor

6 Juin 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik

Dans ses mémoires récemment parues sous le titre Rememberings la chanteuse irlandaise Sinead O'Connor (devenue célèbre grâce à la reprise d'une chanson de Prince "Nothing compares 2U", convertie à l'Islam il y a trois ans) revient sur la "bataille de polochons" à laquelle elle fut conviée en 1991 dans sa demeure hollywoodienne, bataille au cours de laquelle le chanteur avait glissé quelque chose de dur dans la taie d'oreiller pour la blesser. Elle précise que selon elle, Prince était impliqué dans l'occultisme et le satanisme. Ce soir-là, l'iris des yeux de Prince avait disparu alors qu'il gardait la porte d'entrée de sa propriété (un signe de possession bien connu d'ailleurs souvent mis en scène dans les clips musicaux ces derniers temps). En outre une sienne amie aurait témoigné que Prince était capable de déplacer des objets à distance. Après sa mort en 2016 de nombreux signes lucifériens (l'oeil d'Horus, le soleil la lune, le damier maçonnique) ont été révélés dans les clichés de sa propriété californienne parus dans la presse.

Les révélations de la chanteuse relancent aussi en ce moment un débat sur les paroles étranges de la chanson "Purple rain" (pluie pourpre) qui passent brusquement du registre de l'amour à celui du Nouvel ordre mondial :

"Honey, I know, I know
I know times are changing
It's time we all reach out
For something new, that means you too
You say you want a leader
But you can't seem to make up your mind
I think you better close it
And let me guide you to the purple rain"

Le pourpre, couleur favorite de la reine d'Angleterre, mélange les couleurs (maçonniques) bleu et rouge (voir les uniformes de la famille royale britannique), et se situe dans le spectre des couleurs tout à ôté violet symbole d'éternité (il est seulement un peu plus rouge que le violet). Une bière  "Purple reign" (règne pourpre) était sortie juste le jour de la mort de Prince (le 21 avril 2016), soi disant pour le quatre-vingt dixième anniversaire d'Elisabeth II d'Angleterre (à qui l'on prête aussi un investissement particulier dans le satanisme, et dont l'arrière petit fils fut présenté à la presse dans une mise en scène à la Rosemary's baby). Evidemment la reine était en manteau de pourpre pour ses 90 ans et ce jour là les chutes du Niagara avaient été éclairées de cette couleur comme l'avait souligné la revue des Skull and Bones et des Rockefeller Time. L'hypothèse d'un sacrifice "illuminati" du chanteur pour les 90 ans de la reine avait été aussi avancée. Il y a beaucoup à dire sur la manière dont cette mort a été préparée puis annoncée (et pas seulement par les Simpson's qui avaient, avec leur faux humour médiumnique habituel, fait un clin d'oeil à la perspective de l'assassinat).

Prince est mort dans l'ascenseur de son studio à Paisley Park dans le Minnesota. Dans une chanson "Let's go crazy", Prince chante "Are we gonna let the elevator Bring us down" (va-t-on laisser l'ascenseur nous écraser), ce qu'avait rappelé sur CBS (la chaine dont le logo est l'oeil d'Horus) dans un studio pourpe le PDG d'Epic records L.A. Reid, et il avait coutume de dire que l'ascenseur était pour lui le diable (the elevator is the devil). Notons aussi que dans cette même chanson la référence au pourpre était présente (Let's look for the purple banana). Tandis que le titre d'une autre chanson de Prince "I would die 4 U" (je mourrais pour toi) s'interprète ainsi : U est la 21 ème lettre de l'alphabet, "Je mourrais pour toi", devient donc "Je mourrais le 4/21, le 21 avril" ce qui correspond à la date de sa mort. Coïncidences, direz-vous ? Pas vraiment : dans le milieu des sociétés secrètes, c'est simplement de la programmation prédictive : les destins sont programmés, mis en scène, ritualisés, et l'on associe un public de gogos (la planète prise au piège de tous ces symboles qu'elle ne comprend pas) à toutes ces cérémonies dont il devient ainsi, à son insu, le complice.

---------
Ne soyez pas égoïstes - faites circuler l'information : si un billet de ce blog vous intéresse, partagez le par mail ou sur les réseaux sociaux.

Lire la suite

Opposition contrôlée : quelques questions autour du cas "Ema Krusi"

26 Mai 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Donald Trump, #Les Stazinis, #Les régimes populistes, #Le monde autour de nous, #Débats chez les "résistants", #Peuples d'Europe et UE, #Bill Gates, #Grundlegung zur Metaphysik

Elle affiche l'oeil d'Horus et une grosse bague sur une de ses photos (ici à gauche... mais elle a fait savoir que ça n'avait rien d'Illuminati, dans le magazine "Illustré" lui-même rempli de références occultistes - oeil d'horus, abeilles, éloge de la famille royale anglaise, you can't make this stuff up !). Elle est la fille du haut franc-maçon du Grand Orient de Suisse Marcello Krusi, fondateur de la maison de chaussures Via Romana. Elle s'est engagée en 2020 sur Youtube contre les tests PCR, les masques, les vaccins Covid - certaines vidéos totalisent 1 million de vues.  Le 25 février dernier, en présence de  Caroline Fourest (dauphine de BHL et amie des Rothschild), Arte (émission C ce soir) lui a fait de la publicité en soulignant qu'elle affiche le signe "Q" de Qanon dans sa main (la lettre symbolise l'ouroboros, le serpent qui se mord la queue). Evidemment sur cette chaîne mainstream, on insiste sur son lien avec Qanon (présenté comme une sorte de loup-garou qui va attaquer les familles à travers Internet) et pas sur ses attaches maçonniques.

En Suisse, Mme Krusi pose pour des photos avec la prof de maths militante anti-dictature sanitaire Chloé Frammery (toutes les deux en tenue noire et blanche) et réalisait en janvier une émission avec un éditeur serbo-suisse ancien des éditions l'Age d'Homme liées à l'hermétisme.

Pour mémoire, aux Etats-Unis sous le mandat de Trump, beaucoup soulignaient que les défenseurs de Qanon étaient souvent des gens issus de traditions rosicruciennes comme Alex Jones, et des 2018 je vous avais signalé les thèses de Titus Frost qui reliaient Qanon aux services secrets (et aux sociétés secrètes gnostiques de l'Etat profond) ainsi qu'à l'entourage de Jared Kushner, ce qui explique que le mouvement ait été instrumentalisé ensuite, notamment après l'opération bizarre sur le Capitole, pour piéger les milieux anti-mondialistes.

Difficile de savoir si cette Ema Krusi  est un électron libre émancipé de la mouvance maçonnique (où les principaux "poids lourds" sont pro-vaccins) - c'est peu probable vu la photo en haut à gauche. On aurait plutôt tendance à voir en elle une illustration du lien entre cette mouvance occultiste et Qanon. Dans une vidéo récente (22 mai jour de la Sainte Rita-Rose-croix), sur Facebook, elle ressort des thèmes classiques des milieux maçonniques : le relativisme moral et épistémique (l'idée que tout le monde a raison), le refus de la notion de "résistance" ("résister c'est faire perdurer un système" explique-t-elle - les résistants des années 1940 auraient adoré entendre ça...), la recherche du développement personnel, la "sérénité" (j'ai moi-même prôné la sérénité il y a peu, mais pas du tout sous l'angle du relativisme, sous l'angle de l'union avec Dieu), elle défend la programmation neuro-linguistique, dada de beaucoup de médiums (en PNL là où certains voient un 6 d'autres voient un 9, dit-elle dans sa vidéo de façon imagée et codée - on aurait envie d'ajouter "surtout quand comme Suzanne Vega on chante 99,9 avec un sparadrap autour du doigt" - voyez la fin de ce billet ...) etc.

Ce genre de personnalité liée aux réseaux occultes infiltrée dans un grand mouvement populaire comme autrefois Juan Branco dans les Gilets Jaune peut-il lui nuire ou lui rendre service ? S'il lui nuit, de quelle manière ? Peut-il contribuer à le couler comme Qanon a épuisé et conduit sur une voie de garage le mouvement pro-Trump aux Etats-Unis ?

Lire la suite

Constantinople

22 Mai 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Christianisme, #Le monde autour de nous

Je ne suis pas adepte de la religion mondiale unifiée à laquelle travaillent les Rockefeller depuis les années 1920 (religion artificielle, syncrétique, entièrement adaptée à l'esprit du temps et aux programmes politiques de notre époque), mais je n'ai rien contre le fait que chacun étudie ses propres traditions, ses propres textes sacrés, et, lorsque cela aboutit à des prophéties convergentes, cela mérite toujours d'être relevé.

J'ai déjà parlé du rapport entre le dajjal (Antéchrist) et l'oeil d'Horus dans l'Islam, et des remarques eschatologiques de Y. Gouasmi sur l'intelligence artificielle.

Je lisais il y a peu qu'un grand mystique grec du Mont Athos aux accomplissements surnaturels comparables à ceux du Padre Pio en Italie, Saint Païssios avait prophétisé dans les années 1970-80, la reconquête prochaine de Constantinople (Istanbul) par les Chrétiens grecs avec l'aide de la Russie. Il est tout à fait surprenant de voir qu'il y a cinq jours (voir vidéo ici), le prédicateur musulman Cheikh Imran Hossein (Sheikh Imran Hosein en transcription anglaise) fait exactement le même pronostic (pourtant très improbable à vue humaine), à partir d'une lecture serrée du Coran et de ce qu'il dit sur Constantinople. Au passage le cheikh écorche l'héritage ottoman et prône l'entente avec les Chrétiens contre le Nouvel Ordre Mondial. Lui  n'est pas dupe des accointances maçonniques et lucifériennes des Frères musulmans et d'Erdogan. A l'en croire la guerre entre l'OTAN et la Russie serait plus proche qu'on ne croit. Guerre nucléaire apparemment, ou en tout cas avec des armes de destruction massive... On comprend mal comment les survivants pourraient ensuite tirer le moindre profit de cette victoire à la Pyrrhus mais c'est une autre affaire. En tout cas, la congruence est étonnante.

Lire la suite

"Les beaux jours" (2013)

18 Mai 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Cinéma, #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous

Je regardais ce soir un film totalement débile, typique des co-productions de Canal + et de toutes les comédies françaises autour du thème de la séduction qui existent depuis 300 ans (depuis les romans épistolaires libertins), "Les beaux jours" avec Fanny Ardent. Le type même du film qu'on vous présente comme un "tableau réussi de la condition humaine sur le thème du vieillissement". Canal + avait soutenu douze ou treize ans plus tôt le même genre de scénario, avec Jean-Pierre Bacri dans le rôle du vieux garçon qui s'offre le luxe d'une aventure avec une femme de ménage qui pourrait être sa fille, avant de se rendre compte que cela ne le menait nulle part.

Canal + ne sait montrer que cela : la morbidité humaine sous l'apparence du libertinage. Une angoisse de la mort, de la solitude, qui cherche un vain exutoire dans l'adultère, et échoue devant l'inconstance des sentiments et l'oeuvre destructrice du temps.

Au passage on fait l'éloge de toutes les fausses valeurs : le refus du réel, le mensonge, la duplicité, assimilés (dans une inversion démoniaque évidente) à des formes de "courage".

Il n'y a pourtant aucune grandeur dans ces personnages filmés en gros plan, ces personnages pathétiques égocentriques qui se sentent de nouveau exister parce qu'ils reçoivent un texto "coquin" qui vient briser la monotonie de leur quotidien.

On voit pourquoi ces scénarios bâclés, même pas réalistes d'un point de vue sociologique quand on en considère le détail, nourrissent les formes les plus abâtardies de l'art cinématographique : c'est qu'il n'existe à leurs yeux que de la matière, et un monde visible qui file inexorablement vers sa destruction. Rien au dessus, rien au delà.

Je mesure bien le privilège qui fut le mien quand, à partir de 2015, des entités se sont manifestées auprès de médiums et par les rêves de mon fils, comme je l'ai raconté dans ce livre, pour m'adresser des messages personnels. Ce n'étaient point là des êtres de chair et de sang versatiles, mais bien des immortels qui prouvèrent leurs dons surnaturels (et démontrèrent ainsi qu'ils n'étaient point de purs produits de l'imagination humaine) en annonçant précisément des points de l'avenir qui se vérifièrent ensuite d'une façon spectaculaire au détail près.

Je n'écris point cela pour inciter les gens à s'attacher au paranormal le plus stérile (qui peut être fort dangereux) : on sait que dans le désert que les histoires de coucheries absurdes de Canal + a créé dans les coeurs, des forces très obscures sèment maintenant des graines apparemment plus exaltantes - celles du oui-ja, de la voyance etc - qui paraîtront à beaucoup plus affriolantes, alors qu'elles ne feront que les conduire plus vite encore à leur perte. Je dis seulement que le monde sans au-delà que Canal + a proposé pendant plus de trente ans comme un horizon indépassable et séduisant (et auquel j'eus moi-même la faiblesse d'adhérer pendant des décennies) révèle maintenant toute sa vacuité et sa misère. C'est un monde totalement sans intérêt. Comme j'aimerais aider les pauvres gens encore esclaves de ce système de représentation mortifère à en sortir !

Lire la suite

Un mot encore sur l'enfant au dhoti jaune et blanc

16 Mai 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Cinéma, #Grundlegung zur Metaphysik

En ces temps de "variant indien", dans un précédent billet sur Miley Cyrus j'évoquais l'enfant malade en dhoti (vêtement sacrificiel) blanc et jaune de  I Pet Goat II (2012 - résumé en anglais ici), l'animation ésotérique si interprétée même par ces musulmans (cf ici). EnterTheStars est revenu aujourd'hui dans une vidéo sur ce sujet qu'il avait abordé en 2013 et fait remarquer que dans cette animation on voit aussi une ovoscopie (le chauffage d'un oeuf qui joue un rôle dans la fabrication de certains vaccins) dans l'oeuf orphique, ainsi qu'au sol des comprimés et des seringues.

Le site de la compagnie canadienne Heliofant qui a réalisé I Pet Goat II précise que le personnage s'appelle Ludovic en ajoutant que le nom bien que d'origine germanique peut se découper en ludo-ovis - qui joue avec l'oeuf, et qu'il est inspiré par un sorcier, Drako - du nom de la constellation du dragon, draco - , qui veut le contrôler mentalement et contrôler le monde entier en jouant sur le mensonge, les opérations sous faux drapeau, le poison, la législation, l'exploitation de l'énergie des gens, la diffusion monétaire. Comme l'a noté Vigilantcitizen, Drako porte le slogan maçonnique "ordo ab chao" sous ses yeux, et la pyramide du billet d'1 dollar inversée sur le menton.

Je ne suis pas sûr qu'EnterTheStars ait la bonne lecture. Car il passe d'une interprétation à l'autre trop facilement - l'enfant est Miley Cyrus, puis ensuite seulement il s'intéresse à sa réelle identité, en inventant d'ailleurs des étymologies sans rien vérifier (il prétend qu'on trouve "covid" dans Ludovic et que "lu" veut dire "le" en français, ce qui est faux). Ensuite il passe sous silence le fait l'animation est d'inspiration gnostique (elle appelle à l'ouverture du troisième oeil à travers Jésus). Le nom même du groupe de réalisateurs Heliofant rappelle "hiérophante" - les maîtres des mystères antiques : héliophante signifie découvreur du soleil. Le film est-il une apologie d'un christ "solaire" théosophique, ou une description de ce que va faire l'Antéchrist faussement décrit comme le suggère ce site ? Il se peut que les auteurs soient d'inspiration théosophique et, du coup, aient cru décrire clairement un Christ triomphant alors qu'ils décrivaient l'Antéchrist. D'ailleurs dans cette animation l'antéchrist contrôle aussi le génie Drako qui épuise la planète. EnterTheStars tourne peut-être en rond à trop essayer d'interpréter ce morceau de 3D.

Lire la suite

Restons sereins

16 Mai 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Christianisme, #Le monde autour de nous, #Grundlegung zur Metaphysik, #coronavirus-vaccination-big pharma

Difficile de rester serein en période apocalyptique, mais c'est un devoir sacré que nous imposent nos Ecritures : ne pas se laisser troubler, ne pas céder à la colère, ni à l'inquiétude, et ne pas se départir d'un esprit de douceur et de charité avec les gens : le vaccin prépare le passeport, qui prépare la puce, qui prépare la Marque. Gaza est en ruine et ceux qui essaient de le dire à Paris se prennent une balle de LBD. Ne faisons pas les autruches, mais ne nous laissons pas non plus déstabiliser. "Ils" vont continuer à nous faire peur, avec le "variant indien", d'autres mesures liberticides, d'autres confinements. "Ils" vont continuer à nous mentir, à provoquer de fausses rebellions, à nous proposer de fausses alternatives dont les composantes sont toutes également vermoulues et corrompues, "Macron ou Le Pen", "la République ou les généraux", "Biden ou Trump", "Prince ou Michael Jackson","Beatles ou Rolling Stones", "rap ou country music", "le pape ou l'athéisme", "Zemmour ou les islamo-gauchistes", "Fourest ou Onfray", "Lana Del Rey ou Miley Cyrus", "Philip Roth ou George Sand", "Arnaud Dumouch ou Fabienne Guerrero", etc... Nul ne connaît ni le jour ni l'heure. On ne sait pas si on est à 10 ans de la toute fin du monde, ou s'il y aura une accalmie de 200 ou 300 ans après l'épisode actuel. Ce qu'on sait, c'est que le processus n'a jamais été aussi proche qu'aujourd'hui du verset d'Apocalypse 13:16-17 : "Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom." On est dans un "petit morceau" de cet achèvement, comme on le fut à certains moments de certaines persécutions dictatoriales ou de certaines révolutions. Restons fermes, droits, sereins, et ouverts aux problèmes des autres, sans rien renier de ce que nous avons appris, et dans l'acceptation fidèle et confiante du souffle (pneuma-rouach) du monde invisible... Un terme d'actualité à huit jours du "cinquantième jour" où le Souffle descend (la pentecôte)...

Lire la suite

Miley "Kali" Cyrus ne vous veut toujours pas du bien

13 Mai 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Les Stazinis

Il y a peu je rappelais à une de nos lectrices l'étrange manoeuvre de Miley Cyrus - une des prêtresses du confinement et de la vaccination - qui était allée se faire tatouer un serpent couronné (corona) dévoreur d'enfants à Milan après avoir avorté et juste avant la "pandémie" (voir ici). En 2014 EnterTheStars dans une des nombreuses exégèses d' "I Pet Goat II" (2012, animation de 7 minutes) qu'il y a eu sur Internet avait identifié l"enfant dans un dhoti (vêtement indien utilisé pour les sacrifices) blanc et jaune à la chanteuse. Il avait insisté sur la symbolique de la couleur jaune qu'elle arborait en certaines occasions. En 2013, TVFreeman et d'autres internautes avaient aussi montré son association avec la déesse de la destruction

Kali, l'épouse du dieu Shiva que met toujours en valeur le CERN, Kali que mettait aussi en avant I Pet Goat II. La chanteuse a d'ailleurs toujours vanté ses attaches spirituelles indiennes, depuis ses 15 millions de "likes" indiens en 2013, jusqu'à ses rituels de Lakshmi Puja.

En  nous montrant par anticipation cet enfant triste en dhoti indien jaune identifiable à Miley Cyrus, I Pet Goat II (qui comporte énormément d'allusions ésotériques, notamment maçonnique et de programmation prédictive - voir par exemple leur anticipation de la réaffectation du musée de Sainte-Sophie à Istanbul au culte musulman), ne vous annonçait rien de bon.

Rappelons aussi que le jaune au Moyen-Age chrétien est symbole de maladie, de trahison et de mensonge.

Il y a deux semaines, la prêtresse (dont la chanson "Party in the USA a été récupérée par les supporters de Biden) jouait encore sur cette couleur en sortant en duo avec un rappeur un clip mettant en scène des champignons hallucinogènes, du feu et des globes occulaires (l'oeil d'Horus), "chanson" qui a déjà eu 15 millions de téléchargements dans la première semaine du mois de mai aux USA. Elle était bien sûr invitée du très maçonnique "Saturday night Live" le 9 mai.

Pas étonnant qu'elle y fasse la promotion des champignons hallucinogènes, elle qui avouait en février son goût pour l'ayahuasca, la drogue des rencontres avec les entités spirites de l'au-delà (voir notre billet sur cette drogue) - tout ce qui permet la possession démoniaque est bon à prendre pour cette "artiste" championne du fund raising pour Global Citizen, d'ailleurs elle aime aussi afficher la pizza (symbole pédophilique lié aux rituels sataniques) quoiqu'elle soit allergique au gluten, l'adrénochrome vaut bien l'ayahuasca, parfois....

A propos du jaune symbole de la maladie, notons que début mars Cyrus avait chanté devant un public exclusivement vacciné la chanson "Angels like you" (allusion ironique aux anges déchus auxquels se soumettent les vaccinés en acceptant la morsure du serpent). "Chacun de nous peut aider à arrêter la pandémie en se faisant vacciner», a-t-elle ajouté à la fin de sa performance diffusée sur TikTok, ensemble, nous pouvons à nouveau faire l'expérience de la musique live dans le réel."

La morsure du serpent (symbole de l'OMS et du système médical) qui est censée guérir rend plus malade, c'est le paradoxe d'Apollon le dieu guérisseur qui apporte la peste. Qui sait si cet étrange passage d'une chanson du groupe de rap Wu-tang Clan (nom dans lequel on peut entendre Wu-Han) en 1996 "Six millions de diables viennent de périr de la peste bubonique ou du virus Ebola, sous le règne du roi Cyrus",au lieu de faire allusion à Trump "le nouveau Cyrus" pour Jérusalem (on voit quel prix en paient les Palestiniens cette semaine), ne faisait pas allusion plutôt au triste règne de Miley Cyrus sur les esprits de la jeunesse...

Il faut continuer à suivre cette DisneyGirl sous MK Ultra pour prendre, de temps en temps, la température de la matrice mondialiste et du conditionnement/asservissement qu'on nous impose.

Lire la suite

La chute de Michel Foucault (mon article en anglais paru aux Etats-Unis)

11 Mai 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Philosophie et philosophes, #Grundlegung zur Metaphysik, #Christianisme

Pour l'infirmation de mes lecteurs, je signale la parution dans l'e-magazine chrétien américain Culture Wars (mai 2021) de mon article (en anglais) qui tire toutes les conséquences des révélations récentes de Guy Sorman sur le fait que le philosophe français "post-structuraliste" Michel Foucault en 1969, maître à penser international depuis 50 ans, exploitait la misère économique des enfants tunisiens en leur imposant des rapports sexuels nocturnes dans des cimetières. En voici le début ci-dessous :

 

The Fall of Michel Foucault

Last month, March 2021, during an interview on France TV-France 51 channel, philosopher Michel Foucault’s former friend and “right wing” columnist Guy Sorman (who’s 77 years old now), declared: 

I think it is important to know when an author was or wasn’t a bastard (“salaud”). And when we learn that he was a bastard – just like Celine and Morand – we still can read his works. I’m not asking to burn Celine’s or Paul Morand’s books, but I believe it is important to know when an author was a terrible person. I’m talking about Foucault. What Foucault did with kids in Tunisia (in 1969) – and I saw it and I blame myself for not having denounced it at the time – drives me, not only to reject Foucault’s work, but to look back at it in a different way. It’s not about “cancel culture” like in the US, but we have to look at culture with a double sight. These things were completely despicable – with young children! – not to mention the problem of consent. They [the children] were not white, not even French. This is extremely ugly morally stuff.” Mainstream British Newspaper The Sunday Times2 was even more specific on the subject after interviewing Sorman: “Young children were running after Foucault saying ‘what about me? take me, take me’ he recalled … They were eight, nine, or ten years old. He was throwing money at them and would say ‘let’s meet at 10pm at the usual place.’ He would make love there on the gravestones with young boys. The question of consent wasn’t even raised.”

This news, coming a few days after his very anti-Christian book (mainly aimed at the early Fathers of the Catholic Church) Confessions of the Flesh: The History of Sexuality, Volume 4, published in an English translation, had the effect of a bombshell. Many French speaking mainstream media in France like Yahoo!3, weekly Le Point,4 French TV CNews,5 etc., in the Maghreb like Courrier de l’Atlas6, but also various media in different languages from Middle-Eastern Al-Bawaba7 to Argentinian Pagina128 spread the news.

Although most media outlets commented on the fact that the matter of the consent of those abused children was never raised and on the silence of the journalist who witnessed the facts in Tunisia 52 years ago, none emphasized the Satanic nature of these sexual orgies performed on tombs, something which connects to demonic realms and shows the real deadly face of the so-called “liberation sexuelle” whose most prominent 20th century prophet was Foucault.

As a matter of fact, from the French public perspective, this was just one more nail in Michel Foucault’s coffin. Foucault used to enjoy an unparalleled reputation in French intellectual left wing circles (which means in the vast majority of intellectual milieux) in the 1970s, just after the “revolution” of 1968, as a brilliant advocate of the “liberation des moeurs” (sex liberation) attacking Christianity, but also psychoanalysis and other forms of State or institutional repression of individual desire. But that tide had already begun to ebb at the end of the 1980s. When I was myself a student at the prestigious Institut d’Etudes Politiques de Paris (“Sciences Po”) and the Paris-Sorbonne University (from 1989 to 1991), most scholars commented on Luc Ferry’s book La Pensée 68, published in 1985.9 Professor Ferry, a proponent of neo-Kantian secular humanism and typical member of the elite, who would later become the minister of public education under Jacques Chirac at the time of the Iraqi war, rightly pointed out (with his co-author Alain Renault) that all the intellectual post-1968 trends rooted in structural linguistics like Louis Althusser’s Marxism, Pierre Bourdieu’s sociology, Jacques Derrida’s deconstructivism, Jacques Lacan’s psychoanalysis or Gilles Deleuze’s and Michel Foucault’s versions of Nietzscheanism dangerously undermined the notion of free will and moral responsibility which was an essential part of the thought of figures like Saint Augustin and René Descartes.

During the course of the 1990s, Foucault lost his influence at philosophy departments in French universities, which became more and more interested in analytical philosophy imported from English speaking countries, Foucault being considered less a philosopher and more like a historian of social institutions and their relation to the body. Paradoxically, Foucault’s second wave of success in France in the first decade of the 21st century came more as a boomerang effect from the USA through two kinds of strongholds: gender studies and LGBT lobbying on the one hand and health care sociology on the other.

Even after losing his reputation as a “real philosopher,” Foucault remained a kind of icon in the gay community as a heroic fighter for the rights of minorities. Activist writers like his former companion Daniel Defert (who sold Foucault’s archives to the Franch national library for 3.8 million euros (4.5 million dollars) in 2014 on the 30th anniversary of his death after selling part of his library for 350,000 dollars to Yale university 10 or like Didier Eribon11 who published his biography in 1989 and was a columnist in prestigious liberal media outlets like L’Observateur, Le Monde, Libération, Les Inrockuptibles, tried to preserve the cult of Foucault amongst their bourgeois (“bobo”) readers making him indispensable for the gay cause in general  and in particular for the gender studies that popped up in the 2000s and 2010s, which used Foucault as a deconstructivist tool against the legacy of patriarchy.

This influence of Foucault declined from what it had been in in the 1970s, because no one could seriously believe any more that social reality was the mere product of “discourse,” as the structuralists had claimed. But there were other reasons for the decline of his reputation. Fallout from the Sokal hoax12 after 1996 combined with the development of neurosciences and evolutionary psychology studies in the 2000s challenged the cultural hegemony of all post-structuralist thinkers,13 while the prestige of human science universities declined.

The legacy of Foucault might have survived in the ghettoes of gay rights and gender studies if another stronghold for Foucauldism hadn’t emerged around the same time, namely, the field of biopolitics and biopower that Foucault had developed as the last part of his oeuvre after 1976. As the corporate global power of Big Pharma became more and more visible after the first SARS and H1N1 pandemics, multiple controversies arose concerning the side effects of chemical medication in all fields from psychology to oncology, and exposed the grasp of medical technostructures on the public long before the outbreak of Covid19. SUITE DE L'ARTICLE ICI AVEC LE RESTE DU NUMERO DE MAI POUR 4 DOLLARS

Lire la suite

Question naïve à propos des généraux

8 Mai 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #La droite, #Le monde autour de nous, #Grundlegung zur Metaphysik

Ne trouvez vous pas bizarre vous que l'an dernier les Etats-Unis bruissent de rumeurs de loi martiale à longueur de semaines, attisées par les brûlots de Qanon, et qu'aujourd'hui, en France on nous parle dans Valeurs Actuelles d'une première lettre des généraux (qui prennent Me Goldnadel comme avocat... on voit à quels réseaux cela les rattache), avec un beau sondage préformaté pour lui faire de la publicité, et puis on nous annonce, en mode feuilleton à suspense, une seconde tribune, prochainement, et Le Point précise que "le texte ne laisse en aucun cas entendre qu'il pourrait y avoir une prise de pouvoir par cette institution" (sic) - c'est qu'on appelle une belle dénégation, il dit qu'il ne dit pas, histoire que tout le monde ait bien en tête que cela pourrait être...

La stratégie de la tentation. Diviser pour régner, ordo ab chao.

Macron-roi-des-démocrates (avec le LBD quand même), ou la guerre civile, ou la dictature militaire. Qu'est ce qui est le plus efficace pour vous imposer la marque de la Bête ?

Lire la suite

Les sorciers de nos régions

6 Mai 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous

Elle est atteinte en 2010 d'une spondylarthrite ankylosante. Elle va voir une guérisseuse philippine qui lui soustraits des tas de trucs matérialisés dans son corps (ça me fait penser à la masseuse complètement possédée que j'ai vue en Béarn en février de qui un guérisseur avait soi-disant ôté de nombreux démons). Aujourd'hui elle dit du bien de Jean de Dieu, le gourou philippin ami de Marina Abramovic. Elle dit pouvoir "guérir les gens" avec ses "guides", son bol tibétain. En creusant un peu on découvre qu'elle a toujours été attirée par les médecines alternatives, la sorcellerie (sans doute à cause d'antécédents de sorciers dans sa famille, des pactes qui ont été passés), et que son goût pour la sorcellerie qui lui a sans doute attiré sa maladie grave de 2010 et la prive de la protection de Dieu, l'a plongée dans une recherche sans fin de jeûnes, précautions diététiques en tout genre etc, un cercle vicieux qui de toute façon ne fait que l'asservir toujours plus à ses anges déchus, et assujettir à leur règle toute la "clientèle" qu'elle draine sur le Net. Evidemment elle est promue par tout l'establishment médiatico-culturel local de sa petite province française.

Il y a tellement de cas comme elle.

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>