Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Articles avec #grundlegung zur metaphysik tag

Les esclaves du MK promues par l'Huma Dimanche

18 Mai 2023 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #La gauche

J'ai déjà souligné à quel point était détestable l'inspiration spirituelle de la revue l'Humanité Dimanche. J'en trouve confirmation dans le numéro d'aujourd'hui qui présente les futurs artistes de la Fête de l'Humanité en septembre.

Sur cette page je tombe tout d'abord sur une musicienne franco-algérienne que la revue ne trouve aucun meilleur moyen de présenter qu'avec un papillon monarque sur l'oeil droit, symbole du traitement MK Ultra que lui a imposé ses dresseurs pour lui donner l'accès au succès planétaire.

Puis, un peu plus haut dans la page, une présentation d'une deuxième invitée de la Fête de l'Huma, S. Vega dont la soumission au programme Illuminati avait été révélée au tournant des années 1990 par son album 99.9 (voyez la fin de ce billet).

Plus loin dans la page du programme TV, la revue met à l'honneur un téléfilm ésotérique "Les secrets du Finistère" qui met en scène une druidesse contemporaine dotée de "superpouvoirs" et une autre sur le sexe des femmes, qui déplore qu'on ait attendu 2017 pour représenter un clitoris dans les manuels scolaires... L'agenda 666 dans toute sa splendeur. Tant qu'elle suit ces logiques là, la gauche française fonce droit vers l'abîme où elle rejoindra le luciférisme macronien et l'occultisme d'extrême-droite.

 

Lire la suite

Les champignons et le Nouvel Ordre Mondial

14 Mai 2023 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #coronavirus-vaccination-big pharma

Nos amis les Cerbères de Libération publiaient au début de ce mois une interview d'une chercheuse de l'Institut Pasteur. On y lisait "Plus courantes et plus résistantes aux traitements, les infections causées par des champignons inquiètent la communauté scientifique (...) Les champignons pourront-ils bientôt «zombifier» les êtres humains ?" Et l'interview renvoyait au scénario de la série américaine HBO The Last of Us issue d'un jeu vidéo de 2013. Et aux Etats-Unis, on ne compte plus depuis janvier les articles sur l'apocalypse des zombies par les champignons (cordyceps) dans la veine de cette série "The Last of Us", dont on peut se demander si elle relève de la programmation prédictive.

La série insiste sur l'action des champignons sur l'esprit comme avec le LSD (qui avait été diffusé dans les années 60 par la CIA, et sur le vaccin qui guérira de l'épidémie (le prochain vaccin "global" façon Pfizer sera-t-il contre des champignons diffusés volontairement ?). L'épisode 2 révèle que la maladie vient d'Inde (en Inde en 2021 des champignons s'étaient attaqués aux malades du Covid). Il insiste aussi sur la structure rhizomique des champignons interconnectés entre eux sous la terre, comme une hydre.

L'épisode Firewalker de la Série X-Files en 1994 avait aussi mis en scène un décès à cause d'un champignon. L'épisode Field Trip de la même série en 1999 était aussi sur les champignons. Et plus récemment en 2015 la série Scorpion.

La vidéo du groupe breton Billy Ze Kick de 1993 ci-dessous qui vous balance à la minute 0'44 (puis à nouveau à la minute 1'15, puis à la minute 1'49 etc, et un 666 avec les doigts à la minute 2'08), un oeil omnivoyant dans un triangle est aussi très suggestive sur le rapport entre le Nouvel Ordre Mondial et les champignons.

Il est recommandé d'éviter le sucre (même formule que le carbone et le graphène - 6 neutrons, 6 protons, 6 électrons) pour ne pas nourrir les champignons.

Lire la suite

Kali Malone dans une église bretonne

14 Mai 2023 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Christianisme

Trente-deux catholiques, membres et des proches du parti politique d’extrême droite intégriste Civitas, ont obtenu samedi 13 mai 2023 l’annulation du concert d’orgue de l’artiste américaine Kali Malone (dont le prénom évoque la déesse de la destruction, très prisée par Miley Cyrus et le CERN), qui a grandi à Denver, à l'aéroport très célèbre. Pendant plus d’une heure, le groupe avait bloqué l’entrée de l’église de Saint-Cornély, à Carnac (Morbihan). Ils jugeaient le concert « profanatoire » et interpelaient l'évêque Mgr Centène qui l'avait autorisé (en rappelant les règles canoniques en matière d'occupation des églises).

"L’événement, écrivent les Cerbères de Libération, rappelle l’annulation, en avril, du concert de Bilal Hassani dans une église désacralisée de Metz (Moselle). L’artiste, icône de la communauté LGBT + dérangeante pour certaines franges extrémistes (et homophobes) catholiques, avait pris cette décision après avoir reçu des menaces.

Eddy de Pretto, lui, avait été cyberharcelé après un concert en l’église Saint-Eustache à Paris, où il avait interprété son morceau A quoi bon, évoquant les difficultés à concilier son homosexualité et sa foi. La justice a condamné onze harceleurs du chanteur en décembre dernier."

Si vous ne voyez pas bien à quel univers cette "artiste" se rattache, voyez à quoi elle a participé du 15 février au 7 mai 2023 à l'église du Saint Esprit (Paris 12) : la bande son de l'exposition "Au-delà" : "une pièce immersive de la compositrice, accompagnée de Stephen O'Malley à la guitare électrique"...

Vous ne voyez pas bien d'où son camarade Stephen O'Malley tire son inspiration ?

Lisez ici la présentation de sa production musicale "Freemasonry" (franc-maçonnerie) sortie le 1er mai 2016 : 

"Cette fois, il s'agit d'une édition double vinyle de Wold's Freermasonry, la première fois sur cire pour une œuvre initialement publiée par Profound Lore Records sur CD en 2011. La troupe de la Saskatchewan, dirigée par un certain Fortress Crookedjaw, ne fait aucun prisonnier et bien sûr ne t vous rencontrer au milieu - ils déchargent plutôt un barrage de bruit putride, zéro-fidélité, totalement addictif au goût de black metal, ancré par des voix qui doivent compter parmi les plus effrayantes et carrément désagréables que nous ayons entendues sur disque ce année.

Mais ces hurlements de chien de l'enfer articulent en fait, selon Wold, "une série de poèmes et de discours" sur des sujets tels que les allusions à la Mère dans le Faust de Goethe, la présence de figures de déesses noires dans les écrits de Plutarque et le symbolisme maçonnique. Bien que complètement éteint et effacé pour baiser, le monde hermétique du bruit que Wold conjure est curieusement discipliné, curieusement sensuel et certainement très, très cathartique. Des invocations démoniaques à outrance comme « Libérez le bouc du Lévitique » contrastent avec des pièces plus rythmées et atmosphériques comme le superlatif « Working Tools For Praxis ». Votre goût pour cette chose dans son ensemble dépendra probablement de votre réceptivité aux voix qui ressemblent à des enregistrements sur le terrain d'une chambre de torture d'animaux prises et alimentées par une pédale d'effet à 5 £ au maximum;"

On sait quel intérêt suscitent les mégalithes de Carnac pour le néopaganisme...

Si vous ne voyez toujours pas de quoi il s'agit, je ne peux pas vous aider davantage...

Lire la suite

Encore une abomination artistique

8 Mai 2023 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik

Au début du printemps l'exposition au Palais de Tokyo d'une soi-disant oeuvre d'art à contenu clairement pédo-pornographique (cf à gauche) "Fuck abstraction" d'une certaine Miriam Cahn avait suscité la polémique, la ministre de la culture Rima Abdul Malak s'étant retranchée derrière la soi-disant intentio auctoris pour refuser de la faire décrocher (l'auteure en effet avait allégué avoir voulu représenter seulement des horreurs de la guerre).

Le Conseil d'Etat en référé avait emboîté le pas de la ministre dans une ordonnance de rejet des requêtes des associations Juristes pour l'Enfance, Pornostop, Innocence en danger, et Face à l'inceste (ordonnance du 14 avril 2023) en se calant sur la déclaration d'intention de l'artiste et en ajoutant que " si l’on peut regretter que le cahier pédagogique à destination des enseignants, fourni au titre de la mission statutaire de l’établissement de conception et mise « en œuvre des actions d’éducation artistique et culturelle, notamment en direction des jeunes », ne comporte aucune forme d’avertissement quant à l’impact possible de certaines œuvres sur des mineurs, notamment parmi les plus jeunes, il résulte de l’instruction qu’aucun mineur visitant seul l’exposition n’a été signalé et qu’aucun incident né de la présence d’un mineur devant le tableau en cause n’a été recensé."

L'intentio auctoris n'était pourtant pas si claire que le prétend la haute juridiction. Dans un article du 11 mai 2023 sur ArtsHabdoMédias, très favorable à Miriam Cahn, l'artiste maltaise Francesca Caruana décrivait ainsi "l'oeuvre" : "Il s’agit d’une scène de fellation nettement repérable entre un adulte et un enfant, traitée par contrastes, le corps de l’enfant est petit, mains menottées dans le dos, agenouillé devant un homme puissant, plus détaillé, dominateur, dont le visage est totalement absent, seulement souligné par un cercle blanc."

Un octogénaire a finalement décidé de faire justice lui-même le 7 mai Pierre Chassin, ancien chef du groupe Front national au conseil municipal des Mureaux (Yvelines). fils d'un ami de Saint-Exupéry et général putschiste d'Algérie Lionel Chassin, en l’aspergeant de peinture mauve. Le Rassemblement national s'est désolidarisé de cet acte. Le personnage est un aventurier, ancien mercenaire, amateur de traversées à la voile, et par ailleurs auteur de livre et diplômé de Sciences Po. A maints égards il incarne l'opposé du féminisme androgyne anti-colonialiste que défend l'artiste qu'il attaque. Une opposition bien commode pour nos médias, le modèle noir/blanc qu'ils adorent. Mais en fait Chassin communie au même athéisme que la peintre à laquelle il s'oppose : "Lorsque,  l'été 1962, l'Algérie perdue, j'ai voulu m'enfoncer dans le désert du Sud marocain, reniant le dieu qui nous avait trahis... je me suis juré de ne plus croire qu'en moi", a-t-il écrit dans Baroud pour une autre vie (p. 18).

Quand on lit un peu le "CV" de Miriam Cahn on découvre qu'en 1982, "alors âgée de 33 ans, elle participe à la Documenta 7 de Kassel". Le CV ne précise pas qu'elle y est présentée aux côtés de Marina Abramovic (dont il n'est pas nécessaire de rappeler l'investissement occultiste - voir ici), Mais cela commença plutôt mal pour son happening international, car à l'époque le curateur Rudi Fuchs exposa un autre artiste dans son espace d'exposition, ce qui la conduisit à retirer son tableau... L'anecdote revient souvent dans les articles. L'insistance sur son âge à l'époque (33 ans, chiffre maçonnique) peut conduire à se demander si cette opposition avec Fuchs n'est pas une sorte de mise en scène codée. La dame aurait investi dans l'art après le suicide de sa soeur. Elle est fascinée par la violence et la destruction, et, du coup, sous couvert de compassion avec les victimes, fait pleurer sur toutes les guerres globalistes de Sarajevo à Kiev, sans en dénoncer les vrais responsables.

Comme le dit encore Vigilant Citizen : "Les tableaux de Miriam Cahn dépeignent l'obsession de l'élite occulte pour le contrôle, la torture et l'abus systématique des enfants. Son style de peinture est étrangement similaire à celui d'artistes comme Kim Noble (une victime du programme de Mind Control Monarque) qui présentent également d'horribles abus dans un style distinctif à la fois enfantin et profondément dérangeant."

Ce pseudo-art sans envergure esthétique et au contenu moral nihiliste inscrit au programme "des actions d’éducation artistique et culturelle, notamment en direction des jeunes "est un poison typique de l'idéologie 666 qui a envahi sournoisement toutes les classes lettrées, et dont il sera difficile de guérir.

Lire la suite

Angélique et le Roy

9 Avril 2023 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Cinéma, #Le monde autour de nous, #Les rapports hommes-femmes, #Grundlegung zur Metaphysik, #Divers histoire, #Souvenirs d'enfance et de jeunesse, #Colonialisme-impérialisme

Je regardais tantôt, en déjeunant, sur Paramount TV, un morceau d' "Angélique et le Roy", charmant petit film des années 1960 qui rappelle le temps où la France avait encore une culture sûre d'elle, qu'elle mettait même en scène dans ses bleuettes pour caissières de Prisunic.

On ne se torturait point l'esprit, en ce temps là, avec le "wokisme"(une idéologie qui n'a cependant pas que des défauts, même si elle en a beaucoup). On mettait en avant un féminisme de pacotille, qui servait plus à jouer avec le mâle qu'à le haïr. Et bien sûr il y avait alors un dedans et un dehors : dehors se trouvait le barbare - cet ambassadeur de Perse qui n'est bon qu'à violer. Les frontière entre les deux comme entre le haut et le bas étaient très claires, et, de ce fait, on pouvait s'amuser à tenter (mais tenter seulement) de les transgresser parfois.

L'ouvrier devait rêver (mais rêver seulement , en salle obscure) de marquisat. "Vous me trouverez à la cour, dont je suis" lance la marquise à l'ambassadeur après qu'il eût tenté de jouer avec elle. Dont je suis, dont vous n'êtes pas... et dont le téléspectateur n'est pas non plus.

Le film ne dit rien de la France de Louis XIV, et tout du regard que la bourgeoisie parisienne (ou parisianisée) des années 1960 portait sur elle, ou ce qu'il pouvait en rester à son époque... dans cette France qui se voulait encore un peu au dessus du monde...

Cette bourgeoisie qui commandait encore au pays en 1980 et 1990 n'était bien sûr pas disposée à m'intégrer en son sein. J'ai eu beau avoir ses diplômes, je n'ai jamais maîtrisé ses codes (ses manières, son accent), ni sa tournure d'esprit.

Il n'y a par exemple jamais eu la moindre familiarité entre moi et les lieux de la noblesse du bassin parisien comme Reims, Versailles ou Senlis, lieux dans lesquels nos bons bourgeois projetaient leur imaginaire (je suis un homme des périphéries, voyez ce livre, comme l'amusant et chaotique Juan Branco qui disait il y a cinq jours avoir défendu face à Mélenchon la grandeur de Louis XIV, mais lui a grandi à Paris et dans les jupons occultistes de Catherine Deneuve... pas moi).

Qu'aujourd'hui cette bourgeoisie en ait enfanté une autre qui a vendu l'âme de la France à l'empire américain et à son élite sataniste et globaliste est son problème plus que le mien. Asselineau a beau agiter les grigris eurasiatiques pour rompre cet envoûtement, ce n'est pas par cette voie qu'il arrachera sa terre au purgatoire.

La bourgeoisie des années 1960 avait préparé le chemin, non seulement en s'apprêtant à voter pour Giscard et Mitterrand dix ans plus tard, mais déjà en méprisant le christianisme et les racines spirituelles profondes de l'hexagone. Dans Angélique on vénère les richesses matérielles, les belles robes, le sexe de la femme que les nobles se disputent... et l'on cherche des substances alchimiques pour acquérir des pouvoirs magiques.

Comme dans Pif Gadget (alors communiste), Dieu est absent.

Aujourd'hui Pif Gadget interviewe Macron. Si la Marquise des Anges reprenait vie, elle aurait maintenant les traits d'un "transgenre" amoureux de notre président, dans un monde sans frontière (plus de haut, plus de bas, plus de nous et plus d'eux, plus de mâles ni de femelles, plus de bien plus de mal), et sans l'artifice de l'élégance versaillaise, même une élégance kitsch, pour dissimuler la chute du pays.

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>