Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Nigel Farage et George Soros

29 Novembre 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous, #Colonialisme-impérialisme, #Peuples d'Europe et UE

Quels que soient mes désaccords avec Nigel Farage, je dois le féliciter aujourd'hui d'avoir demandé ouvertement, dans ce débat sur les Paradise Papers (dont la diffusion est financée par le réseau Open Society Foundations), aux eurodéputés de déclarer qu'ils n'avaient pas été financés par George Soros au cours des dernières années. Demande très légitime, intervention très pertinente.

Une eurodéputée en réponse a tenté de dévier la question en demandant à Farage s'il était pour la suppression des paradis fiscaux anglais et Farage contre-attaque en demandant aux  eurodéputés s'ils renonceraient à leurs propres avantages fiscaux.

Lire la suite

Mes livres dans les médiathèques

27 Novembre 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Actualité de mes publications

Tout arrive. "La Révolution des Montagnes", roman béarnais, se trouve enfin dans les stocks de trois médiathèques paloises.

Je jetais un coup d'oeil aux autres bibliothèques. Les médiathèques municipales de Paris, de Rouen, de Montpellier, d'Amiens, d'Angers, de Nancy, de St Etienne et de Lille boycottent toujours Delorca. D'autres comme celles de Lyon, de Nice ou de Toulouse ont investi sur mon livre "Abkhazie"... Rien de tel qu'un livre qui fait voyager...

Mais il y a aussi des surprises : celles de Bordeaux et de Strasbourg ont choisi de se procurer "Au coeur des mouvements anti-guerre" et uniquement celui-là, allez savoir pourquoi... Celle de Brest n'a que l'Atlas alternatif, celle d'Orléans un vieux livre de moi épuisé.

Celles de Marseille ont cinq livres de moi... Un vrai carton...

Achèteront-elles le petit dernier "Les régimes populistes face au mondialisme" (Eds du Cygne)?

Lire la suite

Child abuse

22 Novembre 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous

Je l'ai déjà signalé ici, selon un rapport de l'Unicef d'il y a quatre ans 230 millions d’enfants de moins de cinq ans n’ont jamais été déclarés à leur naissance. En Afrique, les cinq pays au plus bas niveau d’enregistrement des naissances sont : la Somalie (3 %),  le Liberia (4 %), l’Éthiopie (7 %), la Zambie (14 %), le Tchad (16 %), ce qui indique que la grande majorité des enfants de ces pays sont sans acte de naissance : ces enfants n'y ont pas d'identité officielle.

Il y a bien pire que ce problème "administratif". Dans les années 60-70, le principal problème des politiques de l'enfance était que les enfants du Tiers-Monde étaient mal nourris, mal soignés et souséduqués. Aujourd'hui dans beaucoup de pays ils sont carrément sans famille, vendus comme des enfants soldats dans des milices, et comme des esclaves sexuels (car cela va souvent ensemble)...

On dira que cela existait depuis longtemps dans les familles de ces pays et que c'était passé sous silence. Allez savoir... En 2011, l' Afghanistan signait un accord officiel avec les Nations Unies  pour mettre un terme au recrutement d'enfants dans ses forces de police et interdire la pratique courante des garçons comme esclaves sexuels par les commandants militaires. Kaboul espérait que cela permettrait de retirer la police afghane de la liste noire de l'ONU de l'exploitation sexuelle des enfants-soldats, mais cela n'allait pas empêcher qu'ils soient encore violés dans les milices islamistes. Faire danser les enfants de 9-10 ans pour les violer après est une coutume afghane appelée "bacha bazi". C'est ancien, mais est-ce que ce n'a pas pris des proportions énormes depuis 30 ans ?

L'ampleur alarmante et la gravité des violations contre les enfants en 2016 - y compris des niveaux choquants d'assassinat et de mutilation, de recrutement et d'utilisation et de refus de l'accès humanitaire - sont une source de grave préoccupation pour le Secrétaire général de l'ONU. En Syrie seulement, le nombre d'enfants recrutés et utilisés au cours de la période considérée a plus que doublé par rapport à 2015, avec 851 cas vérifiés. En Somalie, ce nombre a atteint 1 915 enfants recrutés et utilisés." Les tactiques odieuses employées par des groupes armés comme Al-Shabaab, Boko Haram, l'EIIL et les Taliban incluent la violence sexuelle et l'utilisation d'enfants comme bombes humaines. Au Nigeria, la majorité des décès d'enfants résultent de l'utilisation d'enfants comme bombes humaines et de décès par attaques suicides" peut-on lire le mois dernier sur un site dédié. Seule bonne nouvelle à ce sujet en 2016, le retrait du Congo RDC et des Philippines de la liste noire.

Si vous mangez du chocolat, il y a de fortes chances que les fèves de Cacao aient été planées par un enfant au Ghana ou en côte d'Ivoire. Les grands acteurs de l’industrie du cacao s’étaient engagées, en signant le protocole Harkin-Engel en 2001, « à  éliminer les pires formes de travail des enfants et de travail forcé dans la culture et la transformation des fèves de cacao. » Dix ans plus tard, 1,8 million d’enfants étaient toujours esclaves du cacao dans les exploitations de Côte d’Ivoire et du Ghana (62 % de la production mondiale). "Ils sont enlevés à leur famille pour travailler dans des exploitations sans scrupules en leur promettant un vélo ou une scolarité fictive." lisait-on en 2011 sur ce site. Dix heures par jour "ils utilisent des machettes pour fendre les fèves de cacao récoltées en haut des arbres. Ils transportent des sacs de cabosse de cacao jusqu’à 40 kg et vaporisent des insecticides sans protection".

Quand nos ministres vont négocier des contrats d'armement en Arabie Saoudite, ils le font avec des émirs qui sortent de parties fines avec des enfants. Amira Bint Aidan Bin Bin Nayef, l'ex-épouse du prince saoudien Al Waleed bin Talal a déclaré il y a peu qu'ils ont transformé la ville de Djeddah en un marché aux esclaves où les filles mineures sont exploitées pour des réceptions sexuelles bruyantes impliquant l'abus de drogues et d'alcool.L'achat et la location d'enfants, en particulier les orphelins, de pays comme le Sri Lanka, le Bangladesh, les Philippines, Djibouti, la Somalie, le Nigeria, la Roumanie et la Bulgarie. Il est vrai que les émirs ne sont pas  les seuls. Dans le monde, 1 enfant est abusé, violé, torturé, tué toutes les 30 secondes. 2 millions d'enfants disparaissent chaque année. Jusqu'à 500 000 enfants seraient prostitués en Inde et en Chine. 8 000 en France...

Par ailleurs en 2002 (pourquoi n'y a t il pas de statistiques plus récentes sur Wikipedia ?) un quart des enfants du monde travaillaient, dont 10 % dans des conditions dangereuses, avec tout ce que cela implique pour leur croissance physique et leur équilibre psychologique. L'industrie textile et les mines sont pointées du doigt.

Lire la suite

A propos des ventes d'armes

21 Novembre 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Le monde autour de nous

 

Ici un extrait du film Shadow World, basé sur le livre "The Shadow World: Inside the Global Arms Trade" d’Andrew Feinstein sorti en 2016, où Riccardo Privitera, "un trafiquant d'armes européen (pour Talisman Europe Ltd) connu pour sa brutalité et sa méfiance" selon la présentation, explique comment la politique est dictée par les caprices de l'industrie de l'armement. Il décrit les politiciens comme des VRP ... et des prostituées.

J'observe que Vijay Prashad, ancien contributeur de l'Atlas alternatif dont je ne suis plus trop les productions, intervient dans ce film. La TV canadienne KCTS9 a diffusé ce film ce mois-ci. J'espère que des activistes français oisifs auront envie de le traduire et de projeter ici.

Andrew Feinstein est un ex député sud-africain de 53 ans ancien membre de l'ANC. Selon son enquête 40 % de la corruption dans le monde provient des ventes d'armes, apparemment son livre est bourré de notes de bas de page qui permettent de vérifier tous les faits qu'il avance.

Lire la suite

Arabie Saoudite, Corée du Nord, et infos en vrac

19 Novembre 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Proche-Orient, #Le monde autour de nous, #Asie, #Colonialisme-impérialisme

Pour comprendre ce qui se passe en Arabie Saoudite, et le rôle de la France à Riyad, je vous recommande la lecture de ce article du site prochetmoyenorient.ch, un article pessimiste sur les chances de réforme du royaume "par en hait" et critique de sa politique étrangère.

Je lisais hier cet article de Loïc Ramirez, membre de l'Association d'amitié franco-coréenne, publié en 2014. Cet article n'est juste que si l'on admet que l'idée que les habitants de Pyongyang sont des membres d'une Nomenklatura est une intox des impérialistes. Mais personne n'a les moyens de vérifier ce qu'il en est réellement... La presse occidentale en tout cas nous décrit le soldat qui a tenté de fuir la Corée du Nord et s'est retrouvé au Sud avec six balles dans le corps la semaine dernière comme atteint dans ses intestins de vers et de parasites qui peuvent révéler une malnutrition.

Moscou aide à reconstruire les ruines de Palmyre. Une nana vend sa virginité pour 3 millions de dollars. Il paraît que c'est un exploit. L'ambassadrice yézide Nadia Murad vient de publier un livre sur sa vie. La régularité des dernières élections au Somaliland prêtent à caution. Et Mugabe tombe sous la pression du lobby des anciens vétérans de son pays - comme Marc-Antoine et Louis XIV jadis,il chute à cause d'une femme...

Lire la suite

"Les régimes populistes face au mondialisme" de Frédéric Delorca

15 Novembre 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Les régimes populistes, #Actualité de mes publications

Mon nouveau livre "Les régimes populistes face au mondialisme" vient de paraître aux Editions du Cygne. Vous y trouverez un point de vue sur Orban, sur la campagne électorale américaine, sur la crise des migrants, sur la Macédoine, la Catalogne, les opérations de Soros dans ces affaires et autour de la Cop21 et même auprès du pape dont la grande presse ne vous parle pas, des infos piochées dans le monde anglosaxon, et mieux pondérées (je l'espère) que ce qu'en font certains sites paranos.

Merci aux personnes qui ont commenté ce blog au cours des quatre dernières années. Elles ont contribué à me motiver à suivre l'actualité même quand le temps libre me faisait défaut (car j'ai un job prenant par ailleurs) ou quand la marche du monde m’écœurait un peu trop.

Le livre peut être commandé ici, ou sur Fnac.com ou chez votre libraire.

Lire la suite

Gertler, Soros et la fraude fiscale en Afrique

12 Novembre 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Le monde autour de nous, #Les régimes populistes, #Les Stazinis, #George Soros

Le Monde balançait il y a trois jours son exploitation des "Paradise Papers" (les fuites de documents sur les paradis fiscaux) sur la partie concernant l'Afrique. Il cible surtout (et ce n'est pas la première fois) Dan Gertler, un jeune milliardaire de droite, petit-fils de Moshe Schnitzer, fondateur de l’industrie du diamant d’Israël, et neveu de Schmuel Schnitzer, vice-président du Conseil Mondial du Diamant, chargé de la liaison du Conseil avec les gouvernements et l’ONU.

A l'époque de George W Bush, Gertler a ravi au démocrate Maurice Tempelsman - directeur du National Democratic Institute (NDI), qui est une composante de la National Endowment for Democracy (NED) - le rôle de représentant officieux du gouvernement des États-Unis au Congo. En partenariat avec d’autres milliardaires israéliens et des figures de la droite israélienne tels qu’Avigdor Lieberman, Gertler a obtenu du président Laurent Kabila du Congo un monopole sur le diamant en échange d’armes israéliennes et de formation militaire. Il a obtenu aussi les concessions pétrolières des blocs I et II de la partie congolaise du Lac Albert. En 2014, il a revendu au gouvernement les droits pétroliers détenus à travers une obscure société offshore, Nessergy, trois cent fois plus cher que leur prix d’achat.

Il a servi d'intermédiaire avec Obama pour obtenir la prolongation du mandat présidentiel de Kabila (Gertler étant proche des Républicains on peut penser qu'il n'était pas le meilleur entremetteur auprès des démocrates américains mais apparemment ça a marché). L'enquête du Monde sur les Paradise Papers montre qu'il a aidé la société anglo-suisse Glencore en 2009 à réduire de 580 à 140 millions de dollars la facture d'une concession au Katanga. En échange, Glencore a octroyé à une des sociétés de Gertler un prêt de 45 millions de dollars, peut-être pour soudoyer des officiels.

Le démocrate Soros, 16e fortune mondiale et premier financeur de la campagne d'H. Clinton en 2016, est-il derrière la divulgation des Paradise Papers qui pour l'instant dans l'exploitation qu'en fait la presse française visent surtout Gertler sur l'Afrique (et Trump sur les Etats-Unis) ? Argentinatoday fait remarquer que l'International Consortium of Investigative Journalists qui distille les Paradise papers est soutenue par le réseau Open Society Foundations de Soros et la Fondation Ford. En 2016 Soros avait déjà été derrière les Panama Papers.

Y aurait-il un règlement de compte entre Soros et Gentler ? Ils avaient pourtant ensemble au début des années 2000 avec l'aide de Tony Blair lancé l'Extractive Industries Transparency Initiative (EITI) qui obligeait les Etats africains à informer les multinationales des gisements découverts et des contrats conclus (un outil précieux pour le contrôle oligopolistique des marchés).

Lire la suite

AmazonLog 17 - Un plan d'invasion du Venezuela ?

12 Novembre 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Le monde autour de nous

José Sant Roz, directeur de Ensartaos.com.ve, professeur de mathématique à l'université des Andes et auteurs d'ouvrages de géopolitique l'explique sur Aporrea.org : n'ayant pu l'obtenir par les actions violentes des "guarimbas", ni les menaces de l'OEA ou l' infiltration paramilitaire de Colombie, ni la guerre économique, l'Empire en vient à l' attaque militaire en utilisant le Brésil, la Colombie et le Pérou. Un plan d'attaque aurait été planifié avec l'OTAN et les armées espagnole, française et allemande qui participent en ce moment, du 6 au 13 novembre à des exercices de mise en oeuvre de ce plan dans l' Amazonie brésilienne (la région de Tabatinga) grâce à des avions cargo américains dissimulés en aéronefs de lutte contre les incendies (les exercicent s'appellent AmazonLog 17). L'opération s'articulerait autour d'une base militaire internationale provisoire constituée à Tabatinga, un lieu inaccessible par voie terrestre, officiellement destinée aux missions humanitaires (selon la vidéo promotionnelle du général Guilherme Theophilo) d'aide aux milliers de Venezueliens qui ont traversé la frontière pour trouver un mieux être économique au Brésil. L'autre prétexte est aussi la lutte contre le crime transfrontalier Le Brésil fournit 1 533 soldats pour cet entraînement, la Colombie 150, le Pérou 120 et les États-Unis 30. 22 autres pays ont envoyé des observateur.

Cette coopération brésilienne avec l'armée américaine est critiquée par la gauche dans ce pays mais elle n'est pas nouvelle. En 2016, les Marines des deux pays ont mené des actions d'entraînement antiterroristes pour préparer la sécurité des Jeux Olympiques à Rio de Janeiro. Le général Theophilo a également rappelé que chaque année l'armée mène des simulations en Amazonie avec la participation étrangère, y compris de pays tels que les États-Unis et l'Allemagne.

Elsa Bruzzone du journal Contexto souligne aussi que la base de Tabatinga pourrait servir à assurer la mainmise des Etats-Unis sur l'Amazonie - dont dès 1817 le gouvernement américain s'était déclaré propriétaire :80% des médicaments produits dans le monde sont fabriqués à partir de la biodiversité du bassin de l'Amazone, sans oublier les hydrocarbures, les minerais, les ressources hydrauliques.

Selon Bruzzone déjà en 1999, les Etats-Unis avaient réussi à installer une base à San Pedro Alcántara. Lorsque Lula a pris le pouvoir, le gouvernement les a forcés à se retirer et ils ont fait exploser la base, ce qui a causé la destruction sur place d'un lanceur de satellites et la mort de 27 Brésiliens. Les premières versions voulaient faire croire qu'il s'agissait d'un accident, mais une enquête aurait montré que l'acte était intentionnel (je n'ai pu vérifier ces infos). L'info est couverte pour TeleSUR par la cubaine Adriana Robreño.

PS : pour info 15/11/2017 : El Mundo (journal espagnol impérialiste) le 15.11 signale que la Russie et la Chine accordent un crédit au Venezuela tandis que le FMI l'a déclaré en défaut de paiement. El Mundo souligne en gras la dette extérieure "énorme" de 150 milliards de dollars du Venezuela. Sauf que le PIB du Venezuela est de 260 milliards d'euros... soit une dette extérieure de 57 % du PIB. La dette extérieure de la France est de 200 % du PIB.

Lire la suite

Une nouvelle guerre par procuration au Liban ?

10 Novembre 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Proche-Orient, #Le quotidien

Chers lecteurs, croyez bien que je me passerais volontiers d'écrire sur ce blog si l'actualité ne m'y poussait point. Je ne dirai rien d'un bref échange de mails que j'ai eu hier avec une spécialiste du développement personnel hier, ni même d'un courriel que j'ai dû adresser à un inspecteur de l'éducation nationale parce que dans une école primaire en veille de 11 novembre on enseignait à des enfants à confectionner des coquelicots rouges britanniques sans jamais leur parler du bleuet de France.

Je vous parlerai du Liban. J'aurais voulu ne pas avoir à signaler la situation de ce pays aujourd'hui comme celle du Yémen hier, mais le bras de fer irano-saoudien qui se joue dans les deux cas m'y oblige. Et encore, parler de bras de fer est une expression abusive qui dissimule sous une neutralité mensongère le fait que c'est Riyad qui déclenche, à Beyrouth comme à Sanaa, les hostilités, Riyad qui provoque la guerre, la destruction, le malheur des peuples, comme il l'avait fait en soutenant (à l'époque aux côtés du Qatar) les Printemps arabes et Daech.

Ce n'est pas moi qui le dis : c'est le quotidien israélien Haaretz qu'on ne peut soupçonner de sympathie pour Téhéran qui fait savoir dans un éditorial aujourd'hui que Riyad déclenche un nouveau front au Liban et veut pousser Israël à attaquer pour "faire le sale boulot à sa place". C'est peut-être Nasrallah, le chef du Hezbollah, qui accuse l'Arabie saoudite de retenir l'ex-premier ministre Hariri en otage, mais c'est quand même Macron qui est obligé de demander, selon L'Orient le Jour que la Saoudiens lui rendent sa liberté de mouvement(*), et Tillerson, le secrétaire d'Etat de Trump qui, malgré les millions de contrats d'armements conclus, demande à la monarchie wahhabite de ne pas provoquer une nouvelle guerre par procuration.

Le monde a besoin de tellement d'autre chose que de ces folies guerrières d'émirs décadents (qui achètent des enfants orphelins pour égayer leurs orgies) et surarmés.

(*) Dans le même journal un peu plus tard "Ce qu'ont fait les Saoudiens relève de la violation de souveraineté caractérisée. À laquelle s'ajoute une dose d'infantilisation méprisante envers le leadership de la communauté sunnite." - voir aussi les purges financières de Ben Salmane

Lire la suite

Politique d'influence russe

10 Novembre 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Atlas alternatif

Depuis deux ans il existe une débat sur la politique d'influence russe sur le Net. Certains se demandent s'il est légitime que les Russes soutiennent des articles sur les réseaux sociaux, avec des comptes souvent fictifs. Ils y voient un instrument de "hackage" des élections. Je crois que ce dernier jugement est excessif, car la propagande sur les réseaux sociaux est un outil très ordinaire que les Occidentaux et les multinationales aussi utilisent abondamment.

Pour ma part cela fait dix ans que j'ai encouragé les pro-Russes (mais aussi les pro-Chinois, les tiers-mondistes etc) à faire de la contre-propagande face à l'intox occidentale. Ce n'est qu'à ce prix que l'on peut avoir un débat pluraliste. Je n'ai pas d'éléments sur la portée de la politique d'influence russe, mais je peux témoigner au niveau très modeste du blog de l'Atlas alternatif que, alors que l'activité de ce blog qui compte aujourd'hui 534 abonnés a pris fin en novembre 2014, les 8 derniers abonnés sont des Russes qui se sont inscrits après novembre 2016, sans doute dans le but de relayer les billets de ce blog sur les réseaux sociaux si l'activité de ce site venait à reprendre, à moins qu'il ne s'agisse juste d'adresses publicitaires qui tentent un piratage en s'abonnant au blog.

daciaanis@mail.ru09/05/2017 
dianacenat@mail.ru09/05/2017 
tylerlucca@mail.ru04/05/2017 
arielalo@mail.ru08/04/2017 
reitavahey@mail.ru27/03/2017 
kimmodel@mail.ru08/02/2017 
myrnajiran@mail.ru30/11/2016 
myrlerossi@mail.ru06/11/2016
Lire la suite

Le Yémen étranglé

9 Novembre 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Proche-Orient, #Colonialisme-impérialisme

Pour se venger du petit missile qui a délicatement volé au dessus de l'aéroport de Riyad cette semaine, les amis saoudiens d'Hillary Clinton, John Podesta, François Hollande et (depuis peu) de Donald Trump instaurent un blocus de l'aide humanitaire au Yémen. 7 millions de personnes sont menacées de famine.

Il y a des chars Leclerc dans la coalition des pétromarchies qui opprime ce pays, et des conseillers militaires français. Faites pression sur vos députés pour aider son peuple.

 

Lire la suite

Paradise papers, Catalogne, Proche-Orient

5 Novembre 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous, #Peuples d'Europe et UE, #Proche-Orient, #George Soros

Je conseillerais volontiers la prudence aux lecteurs à propos des Paradise papers qui, aujourd'hui, cibleraient un ministre du commerce de Trump lequel serait soupçonné d'avoir des échanges avec la Russie (alors qu'un site conservateur US sérieux révélait la semaine dernière qu'Obama avait couvert l'exportation clandestine de 20 % de l'uranium américain vers la Russie il y a 4 ans pour obtenir l'accord nucléaire avec l'Iran et enrichir au passage la Fondation Clinton... mais ça Le Monde n'en a pas parlé...). Cette série de fuites égratigne des tas de gens, dont la reine d'Angleterre et le premier ministre du Canada. Mais tout cela doit être envisagé avec prudence. On se souvient qu'on a soupçonné Soros d'être derrière la précédente fuite, celle des "Panama papers". Méfions nous de ce qu'on va nous dire là dessus dans les grands médias.

Je vais publier dans un mois un livre sur Soros et le lobby démocrate américain mondialiste qui fait un point complet sur beaucoup de grandes affaires des 4 dernières années (dont la crise des migrants, la Cop21, la Macédoine etc).

Il est étrange de voir comme des gouvernements dépendent maintenant des fuites de secrets pas très avouables. Par exemple quand je vois que le cabinet anglais ne tient plus qu'à un fil à cause de la dénonciation de scandales sexuelles à la faveur du "dénonce ton porc" planétaire auquel on assiste en ce moment. Je ne suis pas complotiste, mais là dessus aussi j'aimerais connaître certaines ficelles derrière les courants de "révélations".

" Leak day is my favorite day " lance Snowden sur son compte Twitter. Je l'applaudirais s'il n'avait pas écrit tant de sottises sur la Catalogne. Un autre habitué d'Internet, un gros politicien minoritaire français dit aussi bien des bêtises sur la Catalogne dans des vidéos sur You Tube en ce moment, mais dans un sens opposé à Snowden. Pas envie de parler de ce pauvre type égocentrique, mon blog n'est pas fait pour attaquer les gens qui ne pèsent pas dans l'opinion. Puigdemont a terminé sa fuite ridicule. C'est le principal. Pour le reste je m'inquiète pour l'avenir de la Catalogne. Les derniers sondages donnent les unionistes majoritaires aux élections du mois prochain, mais seulement d'un siège. Ca voudrait dire qu'Ines Arrimadas serait présidente de la Généralité puisqu'elle est la candidate du parti unioniste le plus important (Ciudadanos). Nos médias seraient donc enfin obligés de s'intéresser à elle - eux qui braquaient plus généreusement les projecteurs sur les jeunes femmes politiques quand elles lançaient des slogans anti-russes comme Tymochenko en Ukraine ont préféré à Arrimadas les visages patibulaires de Puigdemont et Junqueras, preuve que le sex appeal n'est pas le seul moteur de nos médias (l'argent de Soros compte plus). Mais si Arrimadas est présidente je doute qu'elle puisse se réconcilier avec certains bourgs de Catalogne qui lui interdisent même d'y faire des meetings. Certains nationalistes avant hier ont même dit aux habitants de Catalogne originaires de Castille ou d'Espagne du Sud comme elle et son compagnon de parti Riberas de rentrer "chez eux", c'est à dire de quitter la Catalogne - dans la plus pure tradition du nettoyage ethnique sécessionniste comme l'UCK albanaise le fit au Kosovo en juin 1999. Qui va réconcilier les deux Catalognes demain ?

Je n'aime pas ce qui se passe sous nos latitudes. Je n'aime pas non plus cette démission bruyante du premier ministre libanais annoncée à grand cri depuis Riyad : qu'est-ce que l'Arabie Saoudite manigance à Beyrouth ? Et je prise encore moins le silence des médias sur ce qui se passe au Kurdistan quand le président Barzani démissionne de crainte de voir l'armée irakienne envahir son pays. La tutelle de Barzani sur le gouvernorat de Kirkouk n'était pas bonne. La tutelle des pro-iraniens sur le Kurdistan le serait encore moins.

Rien ne me plait de tous les coups fourrés qui se jouent en ce moment à l'arrière-plan de nos infos lénifiantes. Pas plus que les sales attaques de Macron contre les classes populaires françaises. L'ambiance planétaire est très TRES malsaine. Et Trump qui y ajoute son grain de bêtise en laissant entendre encore aujourd'hui qu'il va envahir la Corée du Nord n'arrange pas les choses. Etranges tribulations. Très étranges tribulations pour notre pauvre monde.

Lire la suite