Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Gandhi converti à l'islam ?

30 Juillet 2018 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #1910 à 1935 - Auteurs et personnalités, #Divers histoire

Un intellectuel communiste m'écrivait tantôt :

"J'ai croisé un peu par hasard il y a quelques années un Indo-mauricien musulman lors d'une rencontre sur l'économie solidaire et alternative. Il était là avec un économiste indo-mauricien musulman et moi j'étais venu un ami polono-pakistanais de naissance vivant en Pologne. J'ai eu quelques échanges avec ces deux hommes mais rien qui aurait été mémorable à mes yeux. L'économiste m'a recontacté quelques semaines plus tard parce que son ami voulait absolument qu'on se voit. On s'est donc donné rdv dans un café à St lLazare et  l'économiste était là avec son même ami, au bout d'un certain temps il s'est excusé et m'a laissé seul avec son ami, un homme plus âgé mais pas trop vieux. J'ai compris plus tard qu'ils avaient prévu que nous nous parlions en tête à tête, sur le moment, cela m'a paru bizarre car en fait je n'avais pratiquement pas échangé avec celui qui restait au café. Celui-ci m'a dit "vous savez, il est fort probable que je meure bientôt car j'ai le cancer (effectivement, j'ai su qu'il était décédé deux ou trois mois plus tard) et je voulais vous transmettre quelques informations puisque vous êtes historien et que je vous fais confiance". ...En fait, l'histoire n'a servi que de prétexte me semble-t-il pour que j'accroche sur la suite, il fallait bien qu'il me donne une raison pourquoi il m'avait choisi pour entendre cela.

Il m'a dit en fait trois choses, assez simples et brèves :

1/ Mon père est l'homme qui a converti le mahatma Gandhi à l'islam. Gandhi a toujours gardé la forme cultuelle hindouiste jusqu'à sa mort mais il était musulman et il commençait toujours sa journée par la lecture du Coran (j'ai pu vérifier que en effet c'était le cas, même si d'autres prétendent qu'il a été élevé dans un temple hindou où l'on lisait déjà le Coran et pratiquait certains rites islamiques).

2/ Quand j'étais à l'île Maurice, j'ai prié une fois sur la plage et quand je me suis levé à la fin de la prière j'ai vu à côté de moi qu'un hindou s'était placé là et m'avait rejoint au cours de ma prière pour faire la prière islamique avec moi, sa femme priant derrière nous. Je lui ai demandé pourquoi il avait fait la prière musulmane puisqu'il était hindou et il m'a répondu : "parce que nous adorons le même Dieu sous une forme différente. Le vrai hindou est monothéiste, le polythéisme, ce sont les gens simples qui s'y adonnent car ils ont de la difficulté à comprendre ce que Unicité veut dire".

3/ "Quand j'étais en Inde une fois, je me suis trouvé sur une place et j'étais dans un angle à attendre, j'ai sorti mon chapelet et j'ai commencer à réciter des prières. La place était pleine de foules et il y avait dans cette foule un fakir hindou qui méditait et que je pouvais apercevoir car il était sur une hauteur. J'ai pensé à un moment en moi-même : "j'aimerais savoir ce qui se passe dans sa tête et à qui il s'adresse dans ses prières" ...Puis, à un moment, je l'ai vu descendre soudainement de son promontoir, fendre la foule dans laquelle il s'est perdu, et tout d'un coup, il était devant moi et m'a dit :"Tu sais Celui auquel je m'adresse, c'est le même que Celui auquel tu t'adresse ! Les formes changent mais le principe divin que Dieu a déposé en nous est le même, et c'est lui qui nous porte dans notre prière, si elle est bien faite, avec la concentration nécessaire. A ce moment là, peu importe si la forme est hindoue, musulmane ou autre, car Dieu est Unique et il n'attache pas d'importance aux formes mais à l'intention."...

Je n'ai jamais très bien compris pourquoi cet Indo-Mauricien avait choisi de prendre de son temps pour me dire ces trois "petites" choses ...en tous cas, je sais qu'il est mort peu après, comme il me l'avait laissé entendre ...et il l'avait annoncé sa mort probable prochaine avec une telle "nonchalance", comme s'il avait dit "je vais aller dans un moment prendre le train de 18h30 au quai numéro quatre"..."

Personnellement je n'ai pas trop d'estime pour la spiritualité de Gandhi qui devait son retour à l'hindouisme aux conférences de la société de théosophie de Mme Blavatsky.

Lire la suite

Logique d'Etat contre logique militante ?

16 Juillet 2018 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Débats chez les "résistants", #Colonialisme-impérialisme, #Les régimes populistes

 

Lettre ouverte de La "Latin Information team de Turquie" (pro-Chavez) à Maduro à propos de sa rencontre avec Erdogan à l'issue de son investiture (publiée sur Aporrea.org).

Cher "camarade" Maduro;

Depuis votre pays - que nous avons jadis regardé avec un peu d'envie et ensuite suivi avec inquiétude -, vous avez traversé l'océan pour visiter le nôtre. Mais vous n'êtes pas venu à notre pays pour être avec les journalistes emprisonnés, ou s'asseoir un samedi aux côtés des familles des disparus, ni pour soutenir les prisonniers « camarades », ni pour critiquer la politique de guerre, ni transmettre un message contre la violation des droits de l'homme.

Et tant de choses que nous ne pouvons même pas compter.  

Vous êtes venus dans un pays où la Constitution est suspendue par l'état d'urgence, où toutes sortes de voix d'opposition sont réprimées, où les enfants sont maltraités, la liberté des femmes est détruite, où les gens passent toute la journée à la dérive dans les rues, où le droit des travailleurs au chômage est interdit; Vous êtes venus au pays pour célébrer un changement de régime qui annonce que tout cela deviendra permanent et continu.

Vous nous faites  honte.

Vous considérez que l'anti-impérialisme d'acheter du blé à la Turquie plutôt qu'aux États-Unis. Vous avez cru avec enthousiasme que la politique impériale d'Erdogan est la naissance d'un nouveau pôle et d'un nouveau centre de pouvoir pour une nouvelle force visant à frapper l'Empire.

Vous supposez que les acrobates politiques qui font de la politique au Moyen-Orient peuvent contribuer à un nouveau monde équitable.

Vous supposez que le flirt diplomatique est un geste de solidarité révolutionnaire tiers-mondiste.

Vous dites que vous faites confiance à la Turquie; supposez que la Turquie est composée de courtisans de palais.  

Il n'est pas nécessaire de dire beaucoup plus.

Nous ne croyons pas en vous, mais dans les Chavistas, dans les anti-impérialistes, dans les révolutionnaires qui se battent pour un pays libre et égalitaire au Venezuela.  

Cher "camarade" Maduro, quittez notre pays.

Lire la suite

Alliance souverainiste en République tchèque

14 Juillet 2018 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE, #Colonialisme-impérialisme, #Les régimes populistes

Voilà ce que nous devrions faire en France.

Le Premier ministre tchèque Andrej Babis vient de signer un accord de partage du pouvoir avec le Parti communiste de Bohème et Moravie. Cela marquerait la première fois depuis l'effondrement du bloc soviétique que les communistes ont été dans le gouvernement tchèque. L'accord garantissait le soutien de ce parti de gauche à la coalition gouvernementale dirigée par Babis lors du vote de confiance mercredi dernier au parlement. Toutefois le PC n'est pas censé avoir des postes ministériels dans ce nouveau cabinet.

Le parti centriste et anti-establishment de Babis avait remporté les élections en 2017 mais la plupart des autres partis ont refusé de travailler avec eux alors que Babis - un homme d'affaires milliardaire - fait l'objet d'une enquête pour fraude présumée, notait cette semaine l'article de RT consacré au sujet qui précisait au passage que le PC tchèque campait sur des positions anti-OTAN et, à la différence du PCF, gardait de bonnes relations avec ses homologues chinois et nord-coréen.

Lire la suite

Les réfugiés syriens en Abkhazie

4 Juillet 2018 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Abkhazie, #Revue de presse

Lors de son voyage en Abkhazie au printemps dernier, Loïc Ramirez, journaliste au Grand Soir, a rencontré Dana Barsbai, une circassienne née en Syrie sur le plateau du Golan, serveuse au restaurant le Barista dont les touristes russes font l'éloge sur le Net, ainsi que Thaer Hagibek, scénographe pour la télévision publique, et son copain Omar.  Il en a fait un article publié dans Courrier de la Russie dans lequel il explique que le gouvernement abkhaze a dépensé 500 000 euros pour les réfugiés de Syrie, et raconte comment les réfugiés en 2012-2013 ont été logés gratuitement à l'hôtel Aïtar à 20 minutes du centre-ville de Soukhoumi. Plus de 500 réfugiés ont bénéficié de ce programme qui ferait rêver beaucoup de "migrants" en Occident. Selon Loïc Ramirez cette politique généreuse serait en partie due au souci de l'Abkhazie de renforcer sa démographie face à la Géorgie.

Je crois me souvenir cependant qu'en 2014 ou 2015 l'Abkhazie avait été aussi généreuse dans son aide aux populations du Donbass. Le souvenir de l'internationalisme prolétarien se conjugue avec le sens de l'hospitalité caucasienne dont j'avais bénéficié aussi sur place (j'en parle dans mon livre). Bien sûr c'est une générosité liée à des intérêts spécifiques, mais tout de même cela représente un effort important pour ce pays pauvre où l'emploi fait défaut et qui dépend du soutien de Moscou, car après tout ces réfugiés ne parlent même pas la langue autochtone.

Voilà qui explique en tout cas que Damas ait emboîté le pas du Venezuela et du Nicaragua pour reconnaître la petite république circassienne autoproclamée..

Lire la suite

Le Mexique passe à gauche

2 Juillet 2018 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #La gauche, #Débats chez les "résistants", #Le monde autour de nous

Il  y a quelques jours à Moscou s'est déployé un débat "momies contre zombies" : les députés communistes à la Douma ont réussi à empêcher une délégation de supporters de foot mexicains d'aller défiler avec des maquillages de squelettes devant le tombeau de Lénine pour fêter leur victoire (dans la veine de l'horrible films d'animation de Disney pro-spirite "Coco"). Cela m'a fait penser au "bad trip" du spirite Chavez au mausolée d'Ho chi Minh dont parle Placer dans "Los brujos de Chavez".

Pauvre Mexique, voué non seulement à la sorcellerie, mais aussi (comme à Haïti, cela va de pair) à la pauvreté et au gangstérisme. M. López Obrador vient de gagner l'élection présidentielle. Faut-il y voir une source d'espoir ?

Le Monde diplomatique sous la plume du bourdieusien Renaud Lambert n'a pas l'air d'être très enthousiaste pour lui. Est-ce parce qu'il le juge "trop modéré" ou parce qu'il lui reproche de s'être allié "au Partido Encuentro Social (PES, droite), évangélique et opposé à l’avortement " ? (le club du Diplo aime l'avortement et l'immigration, ce sont ses deux points communs avec Soros).

En tout cas puisqu'on parle de la presse de gauche, je vous conseille de lire l'article de Guillaume Suing "Kérala, Vietnam, Chine, Cuba : Conquêtes et limites de l’agroécologie socialiste face à l’agrobuziness impérialiste" (dommage que personne au Grand Soir n'ait corrigé le "z" à la place du "s"). Instructif sur l'utilité d'une économie administrée pour faire face au pouvoir des pollueurs. Au fait, vous saviez qu'il y avait une "Monsanto house of the future" à Disneyland dans les années 60 ? Le divertissement n'est jamais ce qu'on croit. Disney et Monsanto continuent-ils de travailler ensemble ?

Lire la suite