Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Articles avec #les stazinis tag

Le geste satanique d'Ice/Isis Spice

14 Février 2024 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #Les Stazinis

Au dernier Super Bowl (finale du championnat organisé par la National Football League aux USA) du 11 février la rappeuse Ice Spice a été filmée avec une croix inversée, à côté de Taylor Swift, en train de faire un cornuto. Pour mémoire le cornuto est un geste satanique qu'Esther "Jinx" Dawson s'était vantée d'avoir introduit dans le rock en l'empruntant à sa famille franc-maçonne rosicrucienne (cf ici).

Ice Spice, dont le nom joue sur l'expression "Ice Spike" qui veut dire aiguille de surface (aux pôles nord et sud) a pour véritable prénom Isis (d'où Ice est dérivé), la déesse égyptienne, démon qui apparaît souvent dans les exorcismes depuis quelques années (je connais aussi plusieurs personnes qui sont très "inspirées" par une entité de ce nom). Dans les sociétés secrètes, les gens choisis dès la naissance pour être des influenceurs se voient aussi attribuer un nom choisi par la secte, à laquelle appartiennent aussi leurs parents et qui désigne l'entité à laquelle ils seront voués. Même si officiellement elle est née dans le Bronx.

Il y a 8 mois sur le site de Taylor Swift (la coqueluche du Parti démocrate et adepte de l'oeil d'Horus) Swift et Ice Spice avaient sorti un clip (ci dessous), "Karma", avec de "belles images" comme à la seconde 23 ce masque de Baphomet sur ces paroles "Tu verras le regard noir de ceux que tu as sacrifiés", puis une référence à la dualité, à la Naissance de Vénus (ce fameux féminin sacré cher à Sylvain Durain qui oublie opportunément de parler des sacrifices en dehors de l'Afrique), la programmation Beta Kitten, la montée des marches de l'initiation, l'éclipse solaire, Satan-Saturne (auquel est relié Ice Spice) opposé à la Lune... et en minute 2'32 la barque d'Isis... mais oui !

Lire la suite

La religion de la NASA

2 Février 2024 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #Les Stazinis

Il y a presque 5 ans, j'ai déjà évoqué le rapport de l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) à l'hindouïsme et j'ai montré depuis lors qu'elle accordait régulièrement des prix artistiques à des tarologues. On a aussi évoqué ici le rapport de la NASA à la franc-maçonnerie, et, plus récemment, cet étrange film réalisé par l'occultiste Sam Esmail et produit par le couple Obama "Leave the World behind" qui affiche ostensiblement un "Obéissez à la NASA" qui a beaucoup fait parler de lui sur les réseaux sociaux.

Beaucoup de gens en ont conclu que l'agence spatiale américaine n'est pas ce que l'on croit et qu'elle peut même être une structure secrète entre les mains de l'Etat profond anglo-américain mondialiste tourné contre les peuples - voyez par exemple l'inquiétude que suscita lors de l'éclipse solaire de 2017 au dessus des Etats-Unis l'envoi par la NASA "à titre expérimental" de 50 ballons chargés de bactéries dans la stratosphère - sujet d'actualité car une autre éclipse arrive au dessus de ce pays au printemps prochain).

On peut aujourd'hui verser de nouveaux éléments au dossier de l'occultisme de la NASA et c'est une anthrologue des religions qui nous y aide. Il s'agit de Diana Walsh Pasulka, de l'université de Caroline du Nord, disciple de Jacques Vallée, qui était interviewée le 8 janvier dernier par le cinéaste et youtubeur Curt Jaimungal.

Pasulka a été frappée de voir comment les lancements de fusées de la NASA étaient conçus comme des rituels très codifiés, avec des protocoles de méditation asiatique (voir aussi la vidéo de Jesse Michels du 11.12.23 min 8'). Elle  a été aussi frappée de voir que les fusées affichaient des portraits de dieux romains, assortis d'inscriptions latines (non pas du latin médiéval, mais de l'époque impériale classique, comme celle-ci dessous représentant Vulcain.

Il y en a aussi une qui représente simplement trois cobras avec la mention "Nunquam ante numquam iterum" (jamais avant, jamais à nouveau) - cette image était sur un satellite lancé en novembre 1997 par le Bureau de reconnaissance nationale NRO un bureau d'espionnage qui  en 2000 avait même lancé une image de la pyramide illuminati. Il en existe aussi avec des dragons.

Pasulka, en référence à The Russian Cosmists de Henry Young, a écrit un "American Cosmic" en 2019 publié par les Presses universitaires d'Oxford pour rendre compte de l'exothéologie qui travaille les ingénieurs américains, après avoir rencontré un certain Tyler (pseudonyme, son vrai nom est Timothy Taylor), contrôleur des mission de lancement pendant plusieurs décennies à la NASA, et collaborateur d'un programme secret.

Tyler (qui est un habitué des contacts paranormaux) l'a emmenée avec Gary Nolan, professeur à Stanford, sur un site où se serait écrasé un OVNI au Nouveau Mexique (mais Nolan a démenti une partie des trouvailles que Pasulka a dit y avoir faites en 2014). Beaucoup de ses convictions sur les extraterrestres sont critiquables, mais ses remarques sur les emblèmes et patchs de la NASA sont tout à fait factuelles et confirment bien qu'il s'y trouve une dimension spirituelle inquiétante qui mériterait que l'humanité s'y intéresse un peu plus, sous un angle critique.

Lire la suite

Quelques fétiches malsains de cet hiver

13 Janvier 2024 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #Christianisme, #La droite, #Débats chez les "résistants", #Peuples d'Europe et UE, #Les Stazinis, #La gauche, #Donald Trump, #Divers histoire

Je lisais récemment dans "Pour un autre Moyen-Age" une interprétation sociologique de Jacques Le Goff sur le culte de Mélusine au XIIe siècle que l'historien interprète comme une sorte de révolte de la petite noblesse contre l'Eglise à l'époque. Cela s'applique aussi à la fée d'Argouge dans le Calvados. Un kabbaliste ancien collaborateur du Monde Diplo aujourd'hui fait revivre ce culte à Lusignan. Encore une figure du féminin sacré...

Je n'aime guère cette scénographie qui se rattache à Lilith, c'est le moins qu'on puisse dire,. Un certain Sylvain Durain, prisé des traditionalistes d'Academia Christiana (récemment dissoute) souligne (avec hélas des références anthropologiques datées et assez bon marché) à juste titre que le culte du féminin sacré conduit aux sacrifices humains. Mais il pointe du doigt les rituels africains (dans la mouvance "Valeurs Actuelles" on ne sait que maudire le Tiers-Monde), au lieu de cibler certains cercles de la haute maçonnerie (à supposer qu'il faille encore parler de maçonnerie à ce niveau transnational) occidentale qui font la même chose. Je lui ai communiqué un de mes billets sur la mort sacrificielle du cuisinier Bourdain proche d'Obama, en lui disant "il y a aussi ces sacrifices là". Evidemment il ne m'a pas répondu et ne me répondra pas (ce dont il devra un jour répondre devant Dieu, car il est facile de pointer du doigt la magie africaine en ignorant celle de nos dirigeants, mais l'une est plus dangereuse que l'autre, même si les deux vont souvent de pair).

La méfiance à l'égard du féminin sacré m'inspire aussi beaucoup de prudence à l'égard de l'Abkhazie où il semble très présent (Novi Athos fait exception, mais ce monastère est une sorte d'enclave coloniale russe, sauf à considérer que ce monastère "purifie" le féminin païen dans ses prières, la question reste ouverte), et de toutes ces affaires autour d'Israël et des Frères musulmans dont on ne maîtrise pas tous les tenants et aboutissants (aussi bien les racines historiques du Likoud que celles du Hamas sont dans le féminin sacré, et voir Meyssan venir à Courrier des Stratèges avec un pull à damier maçonnique nous expliquer qu'une partie du Hamas est maintenant contre les Frères musulmans ne me persuade guère - regardez bien son code vestimentaire sur chacune des 4 vidéos : pull à damier, pull noir, pull blanc, pull  à damier - un clin d'oeil évident aux "frères" : il est en mission).

Tous ces faux fétiches m'agacent. Quelqu'un attirait aussi mon attention sur soeur Yvonne Aimé de Jésus, qui connaît un regain de succès dans les milieux charismatiques dont  témoigne l'interview de Didier Van Cauwelaert sur Tocsin. Mais celui-ci ( a tort de n'imputer l'indifférence de l'Eglise conciliaire à l'égard de cette nonne au seul fait qu'elle était une femme. Si l'on se rapporte au livre catholique des années 1970 "Le tribunal du Merveilleux", on découvre qu'à l'époque beaucoup de faux miracles avaient été attribués à cette religieuse qui s'étaient dégonflés d'eux-mêmes. On comprend que cela ait jeté un doute sur la cause de sa canonisation, même si peut-être la montée de l'humanisme et du rationalisme dans l'Eglise à l'époque soit aussi à blâmer.

A part ça une certaine extrême droite sur les réseaux sociaux s'agite contre le nouveau premier ministre français qu'elle accuse d'être israélite, homosexuel, "Young leader" du Forum Économique mondial (les deux premières caractéristiques étaient aussi celles de Mme Borne quoique sur un mode moins affiché). A vrai dire ces "marqueurs" sociologiques qui peuvent être assez caractéristiques de ce qui fait l'identité de la République (et aussi de beaucoup de cercles monarchistes qui prétendent s'y opposer) n'ont rien de très original. Ce qui est drôle c'est que beaucoup de ceux qui les mettent en avant comme Xavier Poussard sont des admirateurs de Trump... qui poursuit le projet antéchristique de reconstruire le Temple à Jérusalem... Tous ces gens peinent à être cohérents.

A propos de Trump, il a circulé des théories avant Noël autour de la chorégraphie de la Maison Blanche inspirée de Casse-Noisette où le roi des souris assassiné ressemblait à Trump en mode "predictive programming" (ce qui n'est pas la première fois - Kathy Griffin nous l'avait fait en mode tête coupée en 2017, dans un esprit plus maçonnique). Un humoriste (mais dans ce monde qui est humoriste, et qui dit la vérité ? comme lorsque Coluche posait avec l'oeil d'Horus dans 2 heures moins le quart av. JC), Dick Gregory (1932-2017) a dit qu'il y a deux Trumps fabriqués par les milieux occultistes : un avec une cravate bleue (le faux), l'autre avec la rouge (le vrai). Celui du Casse-Noisette a une cravate bleue. Blue pill, red pill. Il est vrai que Trump est souvent associé à la thématique du double, dans les films (par exemple dans Gremlins 2) et dans la presse (et je ne parle même pas du thème de son prétendu double Andy Kaufman).

A part ça les Houthis défendent bravement les Palestiniens en Mer Rouge au point de perturber le commerce occidental (mais qui sont-ils vraiment, et qui est vraiment le Hezbollah libanais qui a grassement aidé Meyssan pendant des années ?). Milei obtient un soutien du FMI en Argentine pour brader des pans du pays à la JP Morgan (tu parles d'un libertarianisme, mais c'est un libertarianisme à la Ayn Rand), mais doit affronter le système judiciaire pour pouvoir liquider les droits des travailleurs. Londres montre ses muscles (dégonflés) face à Pyongyang, à Sanaa, et à Caracas au Guyana (il est vrai qu'il n'est peut-être pas très malin de la part de Maduro de relancer la polémique sur l'Esequibo maintenant que le Guyana est un pays pauvre, même si historiquement le Venezuela a été escroqué par Londres sur le tracé de la frontière). A Cuba le prix de l'essence va être multiplié par cinq. Les scènes que je décrivais dans mon livre l'an dernier risquent de se reproduire. Pas de réponse de Céline Payen à mes voeux (le temps où par son intermédiaire je pouvais parler de l'Ukraine sur BBC Afrique est révolu). Pas de réponse de Bricmont à mon mail sur Chomsky et Epstein. Pas de réponse de Florence Matton d'Aligre FM à l'envoi de mon livre sur Cuba (le temps où elle me tendait son micro pour parler de l'Atlas alternatif est révolu). A vrai dire j'ai seulement sondé ces anciens contacts à titre de test. Je n'ai plus du tout envie d'aller avec eux, comme il y a quinze ans, jouer les mini-stars de la pensée critique. Il ne faut pas participer à ce théâtre du pseudo-débat démocratique.

Lire la suite

Leave The World Behind

21 Décembre 2023 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Barack Obama, #Les Stazinis, #Grundlegung zur Metaphysik, #Cinéma

Un mot sur le film "Leave the World behind" co-produit par le couple Obama, un films apocalyptique sur les fréquences sonores destructrices. Le réalisateur Sam Esmail a aussi  réalisé Homecoming, un film qui a juste "par hasard" l'oeil d'Horus sur son affiche.

Au début de "Leave the World behind", juste après les tracts appelant à la mort de l’Amérique. La tasse, l'horloge puis l'autre horloge affichaient ensemble 666 (un 6 sur chacune).

Bien sûr les yeux sont aussi présents, de même que les damiers maçonniques.

Cette scène a aussi fait parler (à rapprocher de ce que nous avons dit sur Macron et Obey Giant).

Il est étrange que Yahoo ait délibérément effacé "Obey" dans sa présentation du film.

 

"Obéissez à la Nasa" avec la photo de l'oeuvre de Shepard Fairey (voyez aussi du côté de l'Elysée ici) renvoie au fait que la NASA, repaire de la francs-maçons autour duquel Obama a déjà fait des mises-en-scènes, gère des programmes secrets tournés contre l'humanité (notez aussi que l'artiste a fait un portrait d'Obama cf l'image ci dessous à droite).

Sur l'affiche, l'alignement des noms des acteurs donne verticalement en leur milieu les lettres "BAAL"

Evidemment  la série renvoie à plusieurs reprises à la série Friends dont Anthony Bourdain, le cuisinier sacrifié en 2018 en France, avait souligné le côté satanique. La mort récente d'un de ses héros Matthew Perry (qui disait avoir scellé un pacte pour réussir) le 28 octobre jour l'anniversaire de Julia Roberts (héroïne de Leave the World qui avait un peu joué dans Friends), les confidences de Jennifer Aniston sur ses "cercles magiques" vont dans ce sens.

 

Lire la suite

L'ambassadeur américain espion cubain : un fake ?

7 Décembre 2023 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Les Stazinis, #Le monde autour de nous

Une découverte du FBI : Victor Manuel Rocha n'est pourtant pas connu pour être un militant de la cause cubaine. Diplomate américain de haut rang pendant plus de 20 ans, classé très à droite par ceux qui l'ont côtoyé, et qui a même été membre du National Security Council, il travaillait en fait pour les services secrets de la Havane, au moins depuis 1981, nous apprennent les grands médias. Une histoire assez abracadabrante.

Il y a eu beaucoup de loupés à peine croyables au plus haut de l'appareil d'Etat américain qui ont été montés en épingle comme la découverte de stocks de cocaïne à la Maison blanche. Certains pensent que, comme l'élection d'un président sénile à la Maison Blanche, ce genre d'info peut être montée de toute pièce pour discréditer l'Etat fédéral américain, le présenter comme un "failed State" et justifier qu'un gouvernement mondial le remplace.

Une autre hypothèse et que l'ambassadeur ait vraiment espionné pendant des décennies avec la bénédiction de sa haute hiérarchie, celle-ci étant aux ordres des mondialistes Rockefeller and co, comme Castro lui-même (voyez mon livre où je cite les sources de cette dernière info).

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>