Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Articles avec #billets divers de delorca tag

Ne pas désespérer

9 Février 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Christianisme, #Débats chez les "résistants", #Billets divers de Delorca

Devant la multiplication des cas de détresse notamment des enfants, des jeunes et des personnes âgées, sous le joug de la dictature sanitaire mondiale absurde que nous subissons, face à une maladie pourtant si peu mortelle mais dont nos médias ont fait l'alibi de notre réduction en esclavage, je prie chacun des lecteurs de ce blog de ne pas céder au désespoir, si, par hasard, ils en avaient la tentation. Ce blog, qui vous montre toutes les planifications des pandémies depuis vingt ans, les procédés de conditionnement utilisés, les mensonges sur les vaccins, les tests, les masques etc. n'est pas destiné à vous plonger dans la morosité, mais, au contraire, à vous encourager à cultiver une spiritualité forte, sans entrer d'aucune manière dans les jeux de yoyo émotionnel auxquels le système tente de vous soumettre dans le but de mieux casser vos capacités de résistance. Il faut que chacun prenne conscience du fait qu'il possède en lui une lumière susceptible de le placer sur un chemin de libération personnelle et collective. La voie de cette liberté spirituelle passe par une ascèse, et non pas par un abandon aux impulsions ou aux désirs ordinaires. Le chemin peut être rocailleux parfois. Mais on ne le parcourt jamais seul, car la partie visible et matérielle du monde n'est que le sommet de l'iceberg, et donc chacun doit se convaincre du fait qu'il sortira vainqueur de cette difficile bataille et qu'il recevra des soutiens surnaturels pour y parvenir tant qu'il restera sur la bonne route.

Vous qui lisez ce blog, si par hasard vous éprouvez le besoin de vous confier mais n'avez personne à qui vous adresser ou en tout cas personne suffisamment pourvu de foi pour vous aider, n'hésitez pas à me contacter via le formulaire de contact de ce blog ici. Je serai ravi d'échanger avec vous.

Lire la suite

A propos des mutilations de chevaux de 2020

19 Janvier 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #Billets divers de Delorca

2020 a été marquée en France par une série abominable de mutilation en série de chevaux (environ 500 cas). Beaucoup de gens se sont demandé si une secte sataniste ordinaire (ou des gens haut placés dans l'organisation sociale, vu la discrétion de leur modus operandi) n'était pas derrière ces actes abominables - voir l'interview de Jacky Cordonnier dans Le Télégramme le 30 août.

En septembre le ministre de l'agriculture s'en est ému, ainsi que son collègue de l'Intérieur, mais ensuite, la grande presse s'est livré à un exercice étrange visant à minimiser les faits, expliquant en boucle que seulement 16 % des mutilations étaient d'origine humaine, le reste pouvant provenir de la simple intervention de charognards comme les corbeaux sur les cadavres des équidés morts : une explication assez peu convaincante qui sent le "damage control" comme on dit (voir par exemple dans cette veine le reportage sur France Culture de Clawdia Prolongeau - journaliste de la famille du spécialiste de la nudité et praticien du spiritisme Hubert Prolongeau).

Puis vient la phase de la répression contre les éleveurs qui ont tenté de palier les carences des forces de l'ordre. Une éleveuse et sa fille (51 et 23 ans) qui avaient eu leurs chevaux tués et mutilés dans la nuit du 27 au 28 août à Bannalec dans le Finistère, ont patrouillé dans la nuit du 29 au 30 août sur une route de campagne près de Rosporden (le village d'à côté), armées d'un coupe-coupe et d'un pistolet à plomb, et arrêté deux jeunes femmes rentrant à leur domicile après leur journée de travail. Ce simple fait leur a valu le jeudi 14 janvier une condamnation à six mois de prison avec sursis par le tribunal de Quimper  dans le cadre d'une procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) pour «violence avec arme en réunion sans incapacité» et «immixtion dans une fonction publique». 

Il faut dire que des groupes d'auto-défense qui se constituent sur Facebook sont animés parfois par des gens aux goûts bizarres. Voir par exemple cette administratrice du groupe "Justice pour nos chevaux mutilés" sur Facebook qui disait en mars 2020 "Vous allez m'prendre pour une psychopathe mais j'aime trop les documentaires criminels sur les tueurs en série, meurtres, disparitions etc"". La Justice a peut-être voulu faire un exemple. Pour autant est-ce que ces dames de Bannalec affligées par la mort de leurs animaux méritaient vraiment une sanction judiciaire ?

😍

Publiée par Camille Bgc sur Mardi 3 mars 2020
Lire la suite

Mon article dans "L'Arme et la Paix"

10 Janvier 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Actualité de mes publications, #ICD, #George Soros, #Bill Gates, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Colonialisme-impérialisme, #Débats chez les "résistants", #Billets divers de Delorca

J'y parle de la nécessité d'une politique étrangère "citoyenne" contre l'Etat profond et les grandes banques, en évoquant au passage Soros, le Covid, Julian Assange et quelques autres sujets sensibles - Voir "L'Arme et la Paix" n°42 (décembre 2020), revue de l'association Initiative Citoyenneté Défense en version gratuite ci-dessous (et sur Calameo), p. 2 à 5. Si  vous voulez le PDF pour le diffuser autour de vous, n'hésitez pas à me le demander dans la rubrique "contact".

Lire la suite

Malaparte

25 Octobre 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Lectures, #1910 à 1935 - Auteurs et personnalités, #Peuples d'Europe et UE, #Bill Gates, #Billets divers de Delorca

J'ai reçu plusieurs livres de Malaparte. Ils vont me consoler de la nullité de ce monde. Malaparte a connu tous les totalitarismes du siècle dernier. Il a cru qu'ils le tueraient mais ces totalitarismes se sont effondrés (non sans avoir, il est vrai, bien abîmé la civilisation, et d'une manière irrémédiable). Au moins la littérature européenne a gardé la trace de la grandeur, et celle de la beauté : du temps où les rivières avaient des couleurs, où les gestes avaient du charme. Bill Gates et les Rockefeller peuvent nous masquer, nous pucer, nous programmer, nous étouffer, enlever les sourires des visages, et toute poésie naturelle pour nous soumettre à leur implacable police, ils ne peuvent pas éradiquer ce dont la littérature témoigne. Et c'est cela qui triomphera.

(Je signale cela tout en m'empressant de préciser qu'il y a beaucoup d'aspects de Malaparte que je désapprouve : tels que son goût pour la France de Louis XV, et d'autres erreurs liées, comme chez Paul Morand, à son athéisme, à son subjectivisme et à son habitus mondain de diplomate).

Lire la suite

Encore une bizarrerie

12 Août 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Billets divers de Delorca, #Le quotidien

Malgré le grand nombre de gens que j'ai croisés en 50 ans, et la quantité de ceux qui, à un titre ou à un autre, ont eu mes textes sous les yeux, je sais que cet été, en dehors de mon cercle familial, il ne se trouve dans ce pays pas une seule personne qui ait envie de me voir, ne serait-ce que pour prendre un verre 5 minutes avec moi.  J'avais pourtant un peu de temps libre et d'argent pour aller voir en train tel ou tel même dans des provinces reculées. Mais les rares personnes bien connues ou peu connues voir complètement inconnues auxquelles j'ai tenté de proposer un échange de vive voix se sont toutes plus ou moins élégamment esquivées.

Ceci est en partie dû à la désocialisation progressive qu'entraîne pour beaucoup de gens le port du masque cette année (qui dissuade de sortir de chez soi), mais aussi, depuis vingt ans, au déclin de la culture des bistrots, à la diffusion d'Internet et des téléphones portables vecteurs de virtualisation et d'atomisation sociale. Mais, me concernant, ce ne sont de toute façon sans doute pas là les raisons principales. Et j'aurais bien tort, quoi qu'il en soit, de tenter d'analyser ici les causes, les plus déterminantes étant en tout état de cause vouées à m'échapper.

Lire la suite

Petit apparté sur les options politiques pour notre pays

10 Août 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Programme pour une gauche décomplexée, #Peuples d'Europe et UE, #Débats chez les "résistants", #Billets divers de Delorca, #Le monde autour de nous, #Les régimes populistes

Non content de continuer à lire la presse pour vous en parler, je continue de réfléchir évidemment aux choix politiques que notre pays devrait faire pour tenir tête au nouvel ordre mondial. Ma méfiance à l'égard de la classe politique reste totale. Donc, sauf à ce qu'on me démontre que l'option du Grand Monarque français procède d'une révélation divine authentique, je continue de rester attaché à une république dont les chefs seraient choisis par tirage au sort, ce que j'avais déjà défendu dans mon "Programme pour une gauche française décomplexée" en 2007, et d'ailleurs même si la France devenait une monarchie de droit divin, ses cadres intermédiaires devraient selon moi être largement tirés au sort, et cette monarchie devrait être plébiscitaire comme celle du Liechtenstein.

Je crois aussi - à la différence de ce que je pensais dans les années 2000 - que notre pays, non content de sortir de l'Union européenne et de l'OTAN, devrait consolider ses bases identitaires spirituelles (une réappropriation de l'histoire collective) dans le cadre de son éducation publique, et pour ce faire évidemment nationaliser les médias, l'industrie culturelle, et favoriser une ré-émigration des populations récemment immigrées (mais cela pose la question de l'acceptation par les jeunes autochtones d'emplois manuels peu payés, ce qui suppose une révolution culturelle sur ce thème, et aussi sans doute un système différent de répartition des richesses qui bénéficie plus aux emplois d'exécution). Ce volontarisme implique des choix économiques socialisants et non libéraux, peut-être même à terme un parti pris autarcique, avec aussi un encouragement à la base des options survivalistes. Et je ne crois pas du tout en la cause christiano-sioniste que défendent des gens comme Trump ou Zemmour. Par ailleurs évidemment le sort de notre pays en dehors du cadre obsolète de l'OTAN et de l'UE doit être pensé dans des partenariats stratégiques et commerciaux nouveaux avec des pays culturellement proches comme la Russie (mais jusqu'à quel point la Russie nous est-elle proche ? en quoi peut-elle l'être plus que l'Algérie ? C'est un débat qui doit aussi être abordé pour ne pas tomber dans la candeur politique sur ce genre de sujet).

Je ne pense pas qu'aucun candidat aux élections présidentielles de 2022 portera ce genre de programme, notamment en ce qui concerne le tirage au sort, et donc je ne voterai pas en 2022.

Lire la suite

TV Delorca

25 Avril 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Actualité de mes publications, #Billets divers de Delorca

NOUVEAU : pour une version audio des derniers billets de ce blog (qui les synthétise un peu différemment) cliquez ici sur TV Delorca (YouTube)

Lire la suite

Mon article sur George Soros dans la Revue Droits 2019/1

10 Avril 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #George Soros, #Le monde autour de nous, #Colonialisme-impérialisme, #Débats chez les "résistants", #Actualité de mes publications, #Billets divers de Delorca

Vient de paraître (seulement en ligne par ces temps de coronavirus) dans la revue Droits 2019/1 (n° 69) - Presses universitaires de France - pages 129 à 157, mon article  "Le programme mondialiste à la lumière de l’activisme du financier George Soros " qui est en fait le texte de mon intervention dans le cadre du cycle « Oligarchies » du centre Dogma - Institut pour l’étude des disciplines dogmatiques et l’histoire générale des formes le 14 septembre 2018. Le texte aborde les dimensions géopolitiques (les "révolutions de couleur") et sociétales (légalisation de la drogue, avortement, immigration, soutien aux minorités ethniques et sexuelles, agitprop pour obtenir la destitution de Donald Trump) de la politique de ce financier controversé à travers son réseau Open Society Foundations. J'y dis aussi un mot du Pizzagate, ce qui n'est pour le moins pas habituel dans les milieux universitaires, et m'avait valu en 2018 une volée de bois vert d'un individu dans le public ! L'article est payant à 5 euros ici d'après les règles habituelles de la revue. Mon article ne se fonde que sur les mails fuités par Wikileaks et non contestés par la grande presse (mais rien qu'avec ça, le portrait de l'action du personnage est des plus saisissants - et, pour mémoire, même les éléments sur Pizzagate sont dans les mails de Wikileaks, il n'est pas nécessaire de broder autour comme hélas trop de commentateurs l'ont fait pour être "surpris" - doux euphémisme - par les milieux auxquels Soros était mêlé en 2016...).

 

Lire la suite

Soutien à Camille Halut, observatrice de la LDH

30 Septembre 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Débats chez les "résistants", #Le monde autour de nous, #Billets divers de Delorca

Camille Halut, membre de la Ligue des droits de l'Homme (LDH), a participé à l’observation des pratiques des forces de police et de gendarmerie en matière de maintien de l’ordre public, lors du mouvement des « gilets jaunes ». Ses observations ont ainsi permis la rédaction de plusieurs rapports, dont l’un a été produit devant le Conseil d’Etat dans le cadre du référé liberté tendant à l’interdiction de l’usage des LBD 40. Ses observations ont également servi de support à des saisines de l’IGPN et ont, notamment, participé à l’identification de l’auteur d’un tir de LBD 40 sur un manifestant pacifique, au cours d’une manifestation à Montpellier.

Dans le cadre de sa mission d’observatrice, elle a été victime d’insultes et de violences policières, comme d’autres observateurs.

Convoquée au commissariat pour une audition libre, Camille Halut a été immédiatement mise en garde à vue et renvoyée ensuite à l’audience du tribunal correctionnel de Montpellier du 1er octobre 2019 pour « entrave à la circulation », alors qu’elle accomplissait sa mission d’observatrice en suivant une manifestation de trois mille personnes qui s’était déplacée sur l’autoroute le 6 avril. Elle est poursuivie, parmi trois mille manifestants pour une violation du Code de la route. Signez ici la pétition en ligne pour la soutenir. Elle va aussi comparaître à d'autres procès pour avoir refusé de donner son masque de protection. Pour mémoire aussi le 28 septembre à Toulouse les observateurs de la LDH ont été frappés par la police et se sont entendus dire  "je vous emm** la LDH, vous nous p** les c** !" Ne laissons pas faire la dérive turque du système répressif français.

Lire la suite

L'uranium appauvri de l'OTAN tue toujours en Serbie

24 Août 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE, #Colonialisme-impérialisme, #Le monde autour de nous, #Divers histoire, #Billets divers de Delorca, #Débats chez les "résistants"

James Bovard récemment dans The Future of  Freedom Foundation notait que la Serbie, qui a perdu beaucoup d'infrastructures et 2 000 vies innocentes dans cette opération (sans parler des effets du nettoyage ethnique anti-serbe et anti-rom au Kosovo après le retrait des troupes de Milosevic à l'été 1999), devait à la démoniaque Hillary Clinton les bombardements de 1999 . "Une biographie d'Hillary Clinton, écrite par Gail Sheehy et publiée à la fin de 1999, rappelle-t-il, affirmait que Mme Clinton avait refusé de s'entretenir avec le président pendant huit mois après le procès de Monica. Lewinsky. Elle a repris la conversation avec son mari uniquement après l'avoir appelé pour l'exhorter avec la plus grande fermeté à commencer à bombarder la Serbie", ce qu'elle a obtenu dans les 24 heures qui ont suivi son appel...

Et cette croisade anti-serbe inique continue de faire des morts aujourd'hui encore dans ce pays. J'avais cité il y a un an cette nouvelle incroyable publiée dans Vecernje Novosti concernant une molécule chimique mystérieuse retrouvée à Gornji Milanovac. Dans le journal "Alo!" hier le général Slobodan Petkovic, ancien chef de la Défense atomique, biologique et chimique de l'Armée yougoslave, aujourd'hui chargé d'une mission d'enquête sur le sujet, déclarait "L'OTAN nous tue encore avec la poussière radioactive"

220 soldats allemands atteint de syndromes cancérigènes ont mis en cause l'OTAN pour l'utilisation d'uranium appauvri, comme l'avaient fait aussi des soldats américains à l'issue de la première guerre du golfe. Pierce Casellat, nouveau porte-parole de l'OTAN (équivalent de l'ineffable Jamie Shea qui nous gava de mensonges en 1999), sur la BBC serbe les a envoyés se rhabiller en affirmant une fois de plus que l'uranium appauvri n'était pas cancérigène. Petkovic réplique en citant les avis des oncologues dans le documentaire allemand de 2007 "Deadly Dust" (ci dessous).

Environ 50 000 missiles au fuselage renforcé par de l'uranium appauvri ont été lancés sur la Serbie en 1999. Les bombes aussi portaient un fuselage radioactif. Nebojsa Srbljak, cardiologue et président de la Merciful Angel Association, a récemment déclaré que le nombre de patients atteints de cancer dans le nord du Kosovo avait augmenté de 200% depuis 1999, conséquence directe du poison radioactif des bombes de l'OTAN ("Informer" 19 oct 2017). "Neuf Serbes du Kosovo qui sont entrés dans un cratère de bombes de l'OTAN après le bombardement. Tous les neuf sont morts d'un cancer et un dans la salive a trouvé de l'iode radioactif 131, ce qui provoque une guerre de la glande thyroïde. Le dixième, qui n'a pas voulu entrer, est toujours en vie, précise-t-il". Ils sont les victimes de cette première vague, tout comme les ouvriers du réseau d'aqueduc de Vranje irradiés sur la colline de Pljackovica. Et lors de la deuxième vague, les victimes sont ceux qui sont entrés en contact avec de l’uranium appauvri par le biais d’aliments, d’eau ou d’air empoisonnés. "En Afghanistan, les bébés atteints de difformités graves naissent à cause des bombes de l'OTAN. On parle généralement de "cancer du bébé", enfants nés aveugles et sans peau. 76 bébés y sont nés au cours des deux dernières années. Je ne m'étonnerais pas que de telles choses horribles se produisent également en Serbie" ajoute-t-il. Les effets de la radioactivité sont censés durer 150 ans.

La webmaster belgradoise du site Résistance que j'avais lancé fin 1999 et dont je parle dans mon livre "L'ingérence de l'OTAN en Serbie" a été opérée en 2013 d'un cancer du pancréas dont elle ne parvient que difficilement à stabiliser les métastases depuis lors à coup de chimiothérapies.

Lire la suite

Quelques thèmes d'actualité aux quatre coins du globe

8 Juillet 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Revue de presse, #Billets divers de Delorca, #Le monde autour de nous

J'avoue que je n'ai pas pleuré sur le sort de Tsipras vaincu aux législatives de Grèce, car il fut un traître  sa cause. Il est seulement dommage que cela ramène au pouvoir à Athènes des héritiers. "Les bloodlines".

Je ne pleure pas non plus sur Theresa May qui a tenté de trafiquer le Brexit. Plutôt que de se demander si Boris Johnson sera son successeur on ferait sans doute mieux de se demander pourquoi le rejeton du prince Harry est baptisé "en secret" - les médias ne savent même pas qui seront ses parrains, ni qui assistera à la cérémonie - dans un style très "Rosemary's baby", si vous voyez ce que je veux dire. Mais je ne suis pas d'humeur à commenter l'agenda du Nouvel ordre mondial, notamment son versant féministe avec cette promotion lamentable du football féminin. C'est du "devide et imperat" (diviser pour régner, attiser le ressentiment et le mal-être de tout côté) de bas étage.  

Je ne développerai pas non plus sur les déconvenues des bacheliers. Les syndicats mènent un mauvais combat en prenant le bac en otage, et plus encore en encourageant les recalés à saisir la justice. Le président Macron n'est pas crédible quand il rappelle les enseignants à leurs devoirs, alors qu'il ne l'a pas fait pour les sbires de notre police qui, face aux Gilets jaunes (mais pas seulement face à ceux-là) ont couvert notre pays de honte (et je ne parle pas de la Justice qui ne fut guère correcte dans cette affaire, comme dans d'autres). Tout cela sera monté en épingle pour supprimer prochainement le bac, comme on supprime les concours de la fonction publique - et comme mon ancien camarade Mion, directeur de Sciences Po, abroge le concours d'entrée à cette école. Il faut liquider tous ces modes de sélection objectifs pour faire des recrutements "intuitu personae" à la Benalla : recruter les gens au berceau grâce à la puce qu'on mettra dans leur tête, si possible parmi les "fils de" comme en Grèce, les faire grandir dans des réseaux occultes, qui font des sacrifices au clair de lune, et les nommer ensuite à la tête de nos ministères, voilà l'objectif pour la France de demain. Vous allez me dire : c'est déjà le cas pour nos banques... Au fait bravo à notre numérologue en chef Christine Lagarde, pour son passage du FMI à la banque centrale européenne !

Laissons tous ces sujets épuisants et regardons plutôt les news locales de ce globe qui ne font pas la "une" de notre presse aux ordres. Le président du Sri Lanka s'oppose à un accord militaire avec les Etats-Unis, n'est-ce pas une bonne nouvelle pour ce pauvre petit pays martyrisé par des attentats suspects à Pâques ? N'est-ce pas un beau geste stoïque ? 

En Birmanie, loin des regards (l'armée a complètement censuré Internet et les journaux) le gouvernement central paraît perdre la guerre dans l'Etat de Rakhine où de nombreux Rohingyas ont été persécutés. Sans afflux d'armes de l'étranger dit-on.

En Afrique occidentale on prédit des jours mauvais pour la future monnaie qui devrait bientôt succéder au franc CFA. Construite sur le modèle de l'euro, elle en présenterait tout les défauts et devrait conduire nos anciennes colonies à aligner leur politique conjoncturelle sur le Nigeria, le géant de la région, qui, lui, a du pétrole mais pas elles... Passer du colonialisme français au placement de l'Afrique francophone à la remorque des chouchous de Wall Street (le Nigéria, l'Afrique du Sud, le Rwanda) était une idée sarkozyenne qui continue d'avancer... mais qui fera reculer le continent.

En Argentine aux prochaines élections d'octobre 2019, Alberto Fernandez ex chef de cabinet de Cristina Kirshner pourrait gagner les élections et mettre fin à l'horrible parenthèse libérale de Macri. On le souhaite à ce pays, même si les deux camps ont une bonne dose de corruption dans leurs placards. Mais on espère aussi que notre "cher" Macron maintiendra son refus de ratifier l'accord scélérat signé par l'Union européenne avec le Mercosur qui devrait permettre aux produits bovins brésiliens et argentins de surclasser sans aucun standard de qualité nos productions nationales. Accord purement idéologique, au nom du dogme du libre-échange qui défie les lois du bon sens et de l'écologie - même l'ex-ministre Hulot s'en est indigné.

Ah, j'oubliais, dans ce petit tour d'horizon des actualités "locales" ou "régionales" de ce monde : quel dommage que nos préfets aient reçu de Castaner l'ordre de faire la chasse aux accords de coopération signés par nos communes et le département de la Drôme avec leurs homologues du Haut Karabakh arménien (Artsakh) ! Cette enclave n'est sûrement pas un endroit très enthousiasmant à visiter - l'article d'Investig'action, le site de Collon, à ce sujet, n'en donnait pas du tout envie - mais je pense qu'il faut avoir le courage de défendre un redécoupage des frontières au sein de l'ex-URSS pour réparer les tripatouillages de Staline et de Khrouchtchev (Transnistrie, Crimée,Ossétie du Sud etc). Et surtout les collectivités peuvent collaborer avec le Mali, le Maroc, pourquoi pas avec des enclaves caucasiennes ? La motion qui exprime une amitié, comme les appels des mairies communistes à aider le Nicaragua dans les années 1980, n'empiète nullement sur les prérogatives diplomatiques du Quai d'Orsay. Cela fait partie du débat démocratique, voilà tout. On voit en tout cas ce que serait devenu un accord de coopération entre Brosseville (pseudonyme de la ville où j'officiais en 2011) et l'Abkhazie, si on l'avait fait adopter par le conseil municipal - on y avait songé l'espace de deux ou trois secondes, mais pas plus...  (au fait, Brosseville sera bientôt un pseudo transparent car un article de Wikipedia récemment rédigé précise de le vrai nom de la municipalité pour laquelle je travaillais quand je me rendis à Soukhoumi... 

Bon, promis, la prochaine fois je ferai un billet plus structuré et approfondi que ces considérations nocturnes décousues.

Lire la suite

Contre la privatisation d'Aéroports de Paris

13 Juin 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE, #Débats chez les "résistants", #Billets divers de Delorca

Je suis contre la privatisation d'Aéroports de Paris. Signez ici la pétition pour la tenue d'un référendum sur la question et faites la connaître autour de vous. Si 4,7 millions de personnes signent, le gouvernement sera obligé de l'organiser !

Lire la suite

Les Talking Heads et l'US Navy

18 Mai 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Les Stazinis, #Le monde autour de nous, #Billets divers de Delorca

C'est une réalité qui est sortie au grand jour assez récemment. Pendant des décennies, on nous a vendu l'idée que la "contre-culture" des années 60, d'où sont sortis le punk, la new wave, etc était opposée à l'Establishment conservateur américain qui menait une sale guerre au Vietnam. Puis il s'est avéré qu'en fait tous ces artistes étaient très proches de l'Establishment et même travaillaient main dans la main avec lui, parce que tous ces gens appartenaient aux mêmes sociétés secrètes, et, sans doute la culture de "révolte" de la "beat generation" n'avait été qu'une manoeuvre, une opération psychologique comme on dit dans les services secrets, pour désamorcer tout militantisme politique constructif chez les babyboomers. David McGowan par exemple en administra très rigoureusement la preuve dans son livre Weird Scenes Inside the Canyon: Laurel Canyon, Covert Ops & the Dark Heart of the Hippy Dream en 2014 (dont je vous ai déjà parlé), à partir du fait que Jim Morrisson était le fils de l'amiral qui pilotait les opérations dans la Baie du Tonkin à l'origine de la guerre du Vietnam. Morrisson a grandi dans la culture militaire et n'a jamais désavoué son père. Beaucoup de stars du Canyon des Lauriers (Laurel Canyon) qui fut le berceau de la Beat culture sont passés par les mêmes écoles militaires, elles étaient des enfants d'officiers supérieurs et évoluaient à deux pas d'une base militaire secrète. La liste des résultats troublants de son enquête figure en anglais ici (utilisez au besoin le traducteur automatique).

Timothy Leary le pape de la Beat culture avait ses expériences sous LSD financées par la CIA. La même démonstration a été faite pour beaucoup de stars de la pop culture des années 70.  Esther "Jinx" Dawson, chanteuse du groupe rock sataniste Coven, qui plaça des tubes dans le Top 50 américain (le Billboard) de 1973-74, influença le hard rock auquel elle apporta le signe du cornuto (dont elle reconnaît qu'il était un signe de reconnaissance habituel dans sa famille), et dessina des vêtements pour Jimmy Page, Cher et Barbra Streisand, a avoué dans une interview au Magazine Metalheads Forever du 4 octobre 2016 que son père (Robert Louis Dawson) était un maçon du 33 degré du rite écossais, son grand père Charles Mckinley Dawson I (1893-1973), était lieutenant-gouverneur de l'Indiana, grand prêtre dans la maçonnerie et membre du cercle privé du président Theodore Roosevelt. "Je suis donc plongée dans les Illuminati américains" conclut-elle...

L'officier de la CIA Miles Copeland Jr qui joua un rôle clé dans divers coups d'Etat au Proche-Orient plaça ses trois fils dans l'industrie musicale, dont Stewart Copeland, batteur, qui fonda le groupe "Police". Pas étonnant que même le nom de Sting, comme "sting opération", les opérations sous faux drapeau de la police ou des services secret, évoque cet univers. La carrière de Sting est dirigée par Miles Axe Copeland III, fils de l'officier de la CIA précité qui a créé Copeland International Artists dont le signe CIA, est par lui même rès explicite.

Intéressons nous une seconde aux Talking Heads, autre groupe à succès des années 1970. Car ses antécédents sont en soi révélateurs de la structure cachée du pouvoir aux Etats-Unis. La bassiste fondatrice du groupe, Tina Weymouth, a pour frère Yann Weymouth chef de design chez Leoh Minh Pei (le célèbre architecte qui vient de décéder à 102 ans) qui a travaillé entre autres sur la pyramide du Louvres, le Musée Salvador Dali de St Petersbourg... et l'immeuble qui, vu d'en haut, suit le plan d'une pyramide avec un oeil d'Horus, de la Creative artists agency (l'Agence des artistes créatifs) à Los Angeles, récemment QG du mouvement féministe "What's up".  

Leur père était Ralph Weymouth vice-amiral de l'US Navy et, selon Mark Devlin, grand maître de la grande loge du Maine.

Quand on a ce genre de grade on n'épouse pas n'importe qui, et le vice amiral épousa la française Laura Bouchage, arrière petite fille de l'écrivain breton Anatole le Braz (1859-1926) qui fut lecteur à Harvard en 1906 .

Le Braz épousa en troisième noce Mabel (Mary Lucinda) Davison la soeur d'un grand banquier de Manhattan (plus précisément associé principal de la JP Morgan Bank, bras armé des Rothschild aux USA, qui participa à la création contre la volonté des élus de la banque centrale en 1913) : Henry Pomeroy Davison (1867-1922). Celui-ci fut aussi créateur de la Croix Rouge Internationale. Son fils Henry P. Davison Jr (1898-1961) fut membre de la société secrète Skull and Bones de Yale en 1920 quatre ans après Prescott Bush, l'ancêtre de George Bush Sr, qui fit déterrer la dépouille du chef indien Geronimo - la chaîne ABC en avril 2001 a filmé un de leurs rituels d'initiation consistant à embrasser un crâne. Il dirigea le célèbre Time Magazine, dont le fondateur Henry Luce était aussi membre des Skull and Bones (de 1919), avec l'argent de JP Morgan et Rockefeller... On remarque au passage le lien banque-empire de presse-Skull and Bones dès les années 1920.

Tina Weymouth n'est pas issue de ce lignage mais de Reine-Anne-Yvonne Bouchage (1891-1963), la fille de la première épouse de Le Braz, Augustine Le Braz (1853-1906), qui épousa un médecin savoyard Ambroise Francois Amédée Bouchage, eut trois enfants dont Laura. Le frère de Laura (donc l'oncle de Tina Weymouth) était le styliste Lucien Bouchage, "partenaire de  vie" de Jean Schlumberger, designer de Tiffany & Co, dont les pièces ornaient les cous, et poignets et d'icônes du style des années 1960 et 1970, telles que Jacqueline Kennedy, Audrey Hepburn, Elizabeth Taylor et Rachel «Bunny» Mellon.

N'importe quel médecin français n'a pu donner sa fille en mariage à un vice-amiral franc-maçon de haut grade. Effectivement on apprend sur Gallica que le docteur Ambroise Bouchage diplômé de la Faculté de Paris était aussi membre du Collège Royal des Chirurgiens d'Angleterre (Royal College of Surgeons of England RCSENG) - il le mentionne dans son livre "Les indications médicales de Vernet-les-Bains" publié en 1914) . Il était fils d'un magistrat de cour d'appel de la Réunion (voir Le Journal du 18 avril 1914).  Le RCSENG créé en 1800 compta Winston Churchill parmi ses membres, et l'institution est très liée à la franc maçonnerie.  Stephen Knight's dans The Brotherhood (1990),  a écrit : "La plupart des membres les plus expérimentés de la profession (médicale) sont des francs-maçons, en particulier ceux qui travaillent activement avec le Royal College of Physicians et le Royal College of Surgeons, qui ont bénéficié d'un énorme fonds de fiducie de 600 000 £ créé par la Fraternité pour la recherche médicale." (cité récemment dans une enquête du Huffington Post britannique sur la franc-maçonnerie et la médecin). La présomption d'appartenance à la maçonnerie à un haut niveau d'initiation est renforcée par le fat que Vernet-les-Bains a une réputation dans l'occultisme : en 1966 l'ésotériste François Brousse y aurait croisé "l'immortel" Comte de Saint-Germain, à l'occasion d'une réunion du "Club de l'Amitié" qui s'intéressait de près à ses travaux. Les ascendants français sont donc aussi vraisemblablement des maçons de haut vol.

Sans doute avec tout cela ne doit-on pas s'étonner de voir David Byrne, chanteur des Talking Heads afficher l'oeil omnivoyant, l'oeil d'Horus.

Le lien franc-maçonnerie-armée-haute administration-rock se révèle autour de Talking Heads comme pour Coven ou pour Police. On ne peut pas en déduire que forcément ces groupes font tous partie d'opérations téléguidées par les services secrets dans le cadre des loges, mais cela nuance au moins fortement l'image qu'on avait, il y a vingt ou trente ans, d'une industrie du divertissement coupée de l'appareil militaire. Et l'on ne peut pas ensuite s'étonner de voir les stars faire bloc avec les politiciens dans de grandes opérations de propagande impériale autour des attentats, de la dernière présidentielle aux Etats-Unis ou du Brexit... (pour voir la position des Talking Heads sur ces sujets, voir ceci). 

Lire la suite

L'affaire Imane Fadil

31 Mars 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE, #Grundlegung zur Metaphysik, #Les régimes populistes, #Billets divers de Delorca, #Le monde autour de nous

Imane Fadil, ex-mannequin d'origine marocaine de 33 ans et témoin clé dans des procès concernant l'ex-premier ministre Silvio Berlusconi et ses soirées sexuelle « bunga-bunga » (le Rubygate) est morte le 1er mars dernier. Selon le très sérieux Corriere della Sera cité par l'AFP le 18 mars, l’hôpital où séjournait depuis le 29 janvier la jeune femme a effectué des examens pour tenter de comprendre quelle était la cause de ses graves douleurs à l'estomac et, n’ayant rien trouvé, a envoyé des échantillons à un laboratoire spécialisé de Pavie.  Citant des sources non identifiées, le quotidien écrit que les résultats sont parvenus le 6 mars, cinq jours après le décès de la jeune femme, et évoquent « la présence d’un mélange de substances radioactives qu’il n’est pas possible de trouver normalement dans le commerce ». Cette version des faits a ensuite été invalidée. L'existence de substances radioactives a été démentie, et il a été précisé que les analyses de sang effectuées à l'hôpital ont révélé la présence de cadmium, de chrome et de cobalt dans le corps, indiquant la possibilité d'un empoisonnement ou d'une maladie rare.

Imane Fadil avait alimenté les médias depuis 2012 en décrivant la dimension blasphématoire de ces partouzes avec le strip tease de deux femmes déguisées en religieuses.  Dans sa dernière interview faite au Fatto Quotidiano, le 24 avril 2018, elle s'était déclarée convaincue qu'"une secte satanique composée uniquement de femmes" se réunissait à Arcore, la villa de Berlusconi. Elle l'avait déduit de certains indices.

"Ce monsieur fait partie d'une secte qui invoque le diable, avait-elle précisément déclaré. Oui je sais que je dis quelque chose de fort, mais c'est vrai. Et je ne connais pas que moi-même, beaucoup d'autres le savent...Ces obscénités continuelles se sont produites dans cette maison. Une sorte de secte composée uniquement de femmes, de dizaines et de dizaines de femmes complices...Dans cette pièce où se tenait Bunga Bunga, il y avait une petite pièce avec des vêtements, tout comme des tuniques, environ vingt ou trente: à quoi servaient-ils? Et puis il y avait une autre petite pièce souterraine avec une piscine, avec une autre pièce à côté, totalement sombre, sans aucune lumière. Une piscine souterraine et une chambre sans lumière? Pouquoi?" Elle avait ajouté : "J'ai vu d'étranges et sinistres présences. Je suis une médium psychique depuis que je suis enfant: par mon père, je viens d’une personne sanctifiée (un sorcier) et je vous dis que dans cette maison, il y a des présences inquiétantes. Il y a du mal là-dedans, je l'ai vu, il y a Lucifer."

Le "Bunga Bunga" antichambre de l'occultisme, comme le sont souvent les partouzes d'Hollywood, de Londres ou de Paris ?

La mannequin promettait qu'elle avancerait des preuves dans un livre. L'empoisonnement l'a "opportunément" dispensée de le faire.

L'ex-députée de la Ligue Nord, présidente de l’Association des femmes marocaines en Italie, Souad Sbai qui n’avait jamais rencontré l’ex-modèle a mis en cause  dans le quotidien La Repubblica l'ambassadeur du Maroc en Italie . Elle affirme que ce genre d' "accident" est arrivé à diverses femmes qui ont fréquenté l'ambassade d'Italie à Rome et s'interroge sur le fait que l'ambassade n'a pas publié de communiqué à la mort du mannequin. De façon plus explicite  dans Yabiladi elle met en cause des pratiques de magie noire avec des plaques de plomb qu'on appelle Aldoun ou Ldoun. L'ambassade a porté plainte pour diffamation. Affaritaliani évoque des menaces proférées par des habituées de la résidence de Berlusconi contre la victime.

Vu le niveau d'influence des personnalités que les révélations d'Imane Fadil risquaient d'éclabousser gageons que cette sombre affaire a peu de chances d'être élucidée.

Lire la suite

Si j'avais fait d'autres choix dans ma vie privée...

17 Mars 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le quotidien, #Souvenirs d'enfance et de jeunesse, #Grundlegung zur Metaphysik, #Billets divers de Delorca

Vous qui avez lu "Incursion en classes lettrées", vous connaissez un peu mon parcours. Comme ce blog est aussi un peu mon journal, je peux m'autoriser à dire un mot sur ce vécu. Ce qui me frappe toujours quand je regarde dans le rétroviseur, c'est la vacuité de toutes ces années 2000, 2010... Peut-être parce que je n'ai pas vraiment cherché à enseigner, peut-être parce que j'évitais systématiquement les activités trop répétitives ou ordinaires comme écrire des articles pour des journaux, et j'esquivais aussi les gens sans relief (or il y en a tant...), je me suis retrouvé très seul, et donc j'ai passé de longues demi-journées, en dehors de mes activités professionnelles, sans vraiment me rendre utile à personne.

Parfois je me demande si, en ayant fait d'autres choix à des moments clés de mon existence, j'aurais pu un peu densifier mon itinéraire, et aussi, me rendre plus utile.

Mais je ne le crois pas. Si, en 1992 j'étais devenu enseignant en collège en Béarn (ce qui eût été l'option normale pour le fils d'ouvrier que j'étais, plutôt que de devenir haut fonctionnaire), ma vie eût été aussi décevante et triste que pendant mon adolescence et j'en serais aujourd'hui, comme mon prof de philo de Terminale, réduit à écrire des éloges de collègues admirateurs de l'occultiste Bernadotte.

Si, en 1995, j'avais épousé la fille avec laquelle je sortais à Troyes, nous aurions acheté une maison dans la Champagne pouilleuse et ma vie eût été parfaitement ennuyeuse. Si, en 1997, je m'étais marié avec la jeune comptable qui était ma compagne du moment, c'eût été exactement le même ennui, mais à Dijon...

Si, en 2003, j'étais allé chercher à Belgrade ma passion serbe rencontrée en 1999, je l'aurais quittée en 2005 après deux ans de psychodrame car c'était une femme impossible et, au milieu de ma tristesse, j'aurais trouvé ma consolation de célibataire dans les massages ou le tourisme sexuel, afin d'apaiser mes angoisses, nourrir mes démons, sur le boulevard qui mène tout droit au lac de feu, car Dieu n'eût pas alors mis sur la route, comme il l'a fait en février 2014, un médium capable de me prouver l'existence du monde invisible ni la voie pour sortir de tout cela par le haut. Mon coeur eût été de toute façon trop endurci pour comprendre ça. 

Ainsi, d'aucune manière ces choix de vie ne m'auraient apporté plus d'épanouissement, plus de savoir authentique, plus de vérités ni de liberté que ceux que j'ai faits dans le réel. Dans ces vies alternatives j'en serais encore à ânonner les idées toutes faites d'une gauche contestataire sans horizon métaphysique, à contribuer aux mensonges ambiants, à maintenir mes lecteurs - comme moi-même - dans des impasses. Il n'y a pas de regret à avoir de n'avoir pas vécu dans ces erreurs. 

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>