Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Articles avec #debats chez les "resistants" tag

Culte du corps 1970-2020 : simple passage du + au -

13 Août 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Philosophie et philosophes, #Les rapports hommes-femmes, #Lectures, #1950-75 : Auteurs et personnalités, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Débats chez les "résistants"

Jean Baudrillard, dans La Société de consommation (1970) me paraît décrire un processus très actuel de nos jours quand il écrit (p. 217 de la version de poche) que la soi-disant émancipation "des femmes, des jeunes, du corps en tant que catégories immédiatement indexées sur une pratique fonctionnelle, se double d'une transcendance mythique, ou plutôt se dédouble en transcendance mythique, en une transcendance mythique" qui, dans le cas des femmes, conduit à "circonscrire dans l'idée de la femme et de son corps tout le péril social de la libération sexuelle, à circonscrire dans l'idée de libération sexuelle". Evidemment on a le même processus 50 ans plus tard à un autre stade avec le "female empowerment", le transgenre etc qui ne sont que des catégories mythiques de "marketisation" d'une révolte artificiellement suscitée (c'est là le travail d'ingénierie sociale justement).

De façon intéressante dans son argumentation, Baudrillard passe ensuite directement au thème du "culte médical, la 'forme' " (ce qui fait penser à l'obsession hygiéniste actuelle, la dictature sanitaire), en disant que "de la relation au corps, qui est moins celle au corps propre qu'au corps fonctionnel et 'personnalisé' se déduit la relation à la santé". Autrement dit il y a une continuité entre ce " 'supplément de corps et de sexualité' dont bénéficie l'individu moyen" cristallisé dans des formes consuméristes et la relation à la santé devenue un élément de prestige pour l'individu, qui ensuite fait entrer le corps dans l' "une demande virtuellement illimitée de services médicaux, chirurgicaux, pharmaceutiques".

On aurait envie d'ajouter : ça c'était sur le versant "positif" du procès de consommation, dans les années 60-70 quand le corps était investi d'un potentiel d'expansion censé remplacer l'expansion de l'âme à laquelle on aspirait jadis à l'époque de Sainte Thérèse d'Avila. Puis, lorsque, sous l'effet du catastrophisme de la nouvelle bien-pensance des années 1990-2000, la libération sexuelle n'est plus conçue comme promesse de bonheur mais vecteur d'oppression d'autrui et de maladie, et le corps n'est plus pris dans une compétition pour la séduction (encore qu'il reste quelques bribes de ça, mais dans une séduction autocentrée, purement narcissique, dans la salle de sport devant son miroir), le "supplément de corps" dans l'ordre social, sous les cieux apocalyptiques devient simplement obsession de la survie du corps, dernier fétiche d'une société qui implose, et qui s'illustre par ces cas pathétiques de gens qui nagent seuls au milieu de la mer avec un masque chirurgical, adhèrent à n'importe quel mensonge médiatique sensationnaliste et sont prêts à exiger l'emprisonnement physique (voire l'exécution) de ceux qui refusent la vaccination. On n'a fait que "tourner le bouton", inverser les polarités, basculer du signe plus au moins, dans un processus de catégorisation et de création de mythe (d'enfermement des gens dans des mythes idolâtres), qui, au fond, reste toujours le même à 50 ans de distance.

C'est pourquoi, par exemple, la chanteuse Ingrid Courrèges qui, semble-t-il, fait un tabac dans les manifestations et sur YouTube en reprenant des airs des années 1980 au service du combat contre la dictature sanitaire, ne fait qu'entretenir les masses résistantes dans une nostalgie du versant soi-disant positif de l'ancien culte de la liberté corporelle, sans voir qu'il s'agit là simplement du revers de la même pièce que le fascisme sanitaire actuel. Cela pourrait bien vouer le mouvement à l'échec (un peu comme, de toute façon, le mouvement des Gilets jaunes ne pouvait aller nulle part tant qu'il restait lié à la "France de Johnny Hallyday" qui est, dans ses symboles, ses pratiques, et les forces spirituelles qui la travaillent, la même que celle de Macron et la même que le monde de George Soros et Bill Gates). Du reste, il n'y aura pas, cette fois-ci, besoin de LBD pour vider les rues. Un simple reconfinement automnal à coup de fake news comme celles qu'on nous livre en ce moment sur la Martinique-Guadeloupe (on leur a envoyé des CRS à la place des bouteilles d'oxygène) devrait suffire...

Lire la suite

A propos du magnétisme du vaccin anti-Covid

11 Août 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Débats chez les "résistants"

Un lecteur me demandait cette semaine (hélas on ne choisit pas ses lecteurs...) si j'étais bien certain que les vaccins anti-Covid présentaient parfois une certaine dose de magnétisme, information que certains kapos mainstream ont tenté de "debunker" avec des arguments du type "une inflammation en réaction au vaccin provoque la sécrétion par la peau d'un excès de sébum ou d'eau, rendant la surface de la peau plus collante que d'habitude." (sic) ou "c'est la force de frottement" ... Pour ma part je me fiais surtout à ce sujet aux propos d'une militante dont je tairai ici le nom mais qui disait avoir recueilli des dizaines de témoignages en ce sens.

Ne pouvant moi-même mener d'enquête, je ne puis que vous renvoyer au récent article de M. Guy Boulianne sur ce thème ici. Il explique qu'un cardiologue charentais, le  Dr Julien Devilléger, a attiré son attention sur une étude réalisée au Luxembourg par EFVV (European forum for vaccine vigilance)., et une autre, publiée par l’Association internationale pour une médecine scientifique indépendante et bienveillante ici).

De la première étude devait être réalisée par M. Amar Goudjil, trésorier d'EFVV, sur 200 personnes, 100 vaccinés, 100 non vaccinés, répartis également entre les deux sexes. Il place un aimant à l'endroit de la piqûre.  Finalement seulement 30 vaccinés et 30 non vaccinés sont interviewés, répartis à égalité entre les deux sexes, dans la semaine du 1er au 5 juin 2021. Parmi les non vaccinés, sur les 30, 0 ont le bras qui attire l'aimant. Parmi les vaccinés 29.  17 ont reçu le Pfizer, 8 l'Astra Zeneca, 4 le Moderna. 2 parmi ceux là étaient à 2 injections. 22 n'étaient magnétiques que sur ne épaule, 7 sur les deux. 

La seconde étude, celle du Dr Devilléger, a été réalisée avec l'aide de Jessy Duthil, infirmière libérale (Charente, France) du 11 juin au 27 juillet 2021. Il s'est agi de tester 75 patients vaccinés et 30 personnes non vaccinées. On leur fait tenir une pièce d'un euro (qui comprend du nickel, du cuivre et du zinc) entre le pouce et l'index, le majeur plié. La personne est debout, bras ballants, peau sèche, pilosité non développée aux bras, crème nettoyée à l’eau, puis peau séchée, sueur absorbée par serviette sèche à usage unique. Dans le groupe non vacciné Covid, 2/30 personnes ont eu une adhérence de la pièce pendant plus de 10 secondes. Dans le groupe vacciné Covid, 35/75 ont démontré une aimantation de la pièce au site d’injection, et 10 ont eu une aimantation bilatérale. Cette étude montre une différence statistiquement significative d’aimantation chez vaccinés (43,3% contre 6,7%). Les résultats sont les mêmes pour tous les vaccins sauf une plus grande aimantation bilatérale pour l'AstraZeneca.

En juin dernier, j'avais attiré votre attention sur un vieil article paru dans le Guardian (24 mars 2016) qui expliquait que des chercheurs aux États-Unis ont développé une nouvelle méthode pour contrôler les circuits cérébraux associés à des comportements animaux complexes, en utilisant le génie génétique pour créer une protéine magnétisée  qui active des groupes spécifiques de cellules nerveuses à distance. "La nouvelle technique, précise l'article qui résume une publication en ligne  dans la revue Nature Neuroscience, s'appuie sur ces travaux antérieurs et est basée sur une protéine appelée TRPV4, qui est sensible à la fois à la température et aux forces d'étirement . Ces stimuli ouvrent son pore central, permettant au courant électrique de traverser la membrane cellulaire ; cela provoque des impulsions nerveuses qui voyagent dans la moelle épinière puis jusqu'au cerveau." "Magnéto ", composé de la TRPV4 et de la ferritine, peut contrôler à distance le déclenchement des neurones profondément dans le cerveau, et également contrôler des comportements complexes (activer des souvenirs par exemple).

La question de la présence du graphène (dont on parlait en mars dernier ici) a aussi été posée par  les espagnols de Quinta Columna après que le Pr Pablo Campra (Univ. Almeria, Esp) eût affirmé dans un rapport préliminaire avoir isolé des quantités imposantes d’oxyde de graphène dans un flacon de Comirnaty. Il y montre une similarité des images en microscopie électronique entre un échantillon du vaccin Cominart de Pfizer et des images d’oxyde de graphène tirées d’une publication de 2009 (les "nouveaux chiens de garde" pour reprendre l'expression d'Halimi de Reuters l'a gratifié d'un démenti spécifique).  Mais comme l'observe le Pr Marc Henry, Professeur de Chimie à l’Université de Strasbourg, l'oxyde de graphène et le graphène n'ont rien à voir entre eux. Le premier n'est d'ailleurs pas magnétique. Lui penche plutôt pour des nanoparticules d’oxyde de fer superpara-magnétiques (SPION) qui sont par exemple utilisées comme agent  de  contraste  dans  l’imagerie  par  résonance  magnétique (IRM). Le généticien argentin Luis Marcelo Martinez, lui, penche aussi pour le graphène. Il évoque une patiente uruguayenne dont on a extrait une poudre noire en cours d'examen actuellement.

Je profite de ce post pour vous signaler cette nouvelle interview ici par le conseiller municipal québécois André Lafrance de Mme Alexandra Henrion-Caude qui tire la sonnette d'alarme entre autres choses sur l'impact possible du vaccin sur la fertilité des jeunes.

Je dirai peut-être à l'occasion aussi un mot de la sévérité de la répression à l'encontre d'une militante "Parti de la France" de la commune d'Hombourg-le-Haut (sévérité qui tranche avec les multiples "indulgences" dont bénéficia l'incendiaire de la cathédrale de Nantes aujourd'hui meurtrier d'un prêtre et dispensé de garde-à-vue, mais je traiterai peut-être le sujet dans un billet plus général sur les réseaux qui influencent le "débat public" en ce moment.

---------
Ne soyez pas égoïstes - faites circuler l'information : si un billet de ce blog vous intéresse, partagez le par mail ou sur les réseaux sociaux.

Lire la suite

La maladie des Morgellons

10 Août 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous, #Débats chez les "résistants"

J'ai déjà émis des réserves sur les travaux de feu l'ex-chanteuse Claire Séverac qui par exemple commettait l'erreur grave il y a quelques années une interview par Médias-Presse Info en citant le possédé John Lennon... Au moins son livre la Guerre secrète contre les peuples synthétise beaucoup de choses et donne des pistes de recherches vers d'autres travaux.

Grâce à elle, par exemple, j'ai connu l'existence de la maladie des Morgellons (terme employé à la littérature médicale du XVIIe siècle, mais qui est trompeur, car la pathologie découverte en 2002 n'a sans doute rien à voir) et les travaux du Dr Hildegarde Staninger à son sujet. C'est une dermatose caractérisée par la « présence de filaments de plusieurs couleurs qui se trouvent sous, sont enrobés dans la peau ou en font saillie ». Les mainstreams (dont Wikipedia qui dans sa version française ne mentionne même pas le Dr Staninger), lui prêtent une origine psychosomatique. Dans cette vidéo  par Out There TV du 22 juin 2007, du temps où la pathologie touchait 60 000 personnes aux USA et 100 000 dans le monde, le Dr Staninger, alors toxicologue industrielle en Californie, explique qu'il y a 167 symptômes à cette maladie et que les personnes infectées présentaient dans leur organisme des composants métalliques avec des métaux en transition qui agissent comme des bactéries qui se fraient leur chemin dans les cellules et en exploitent le silicone. Ces métaux combinés à une particule forment un nanoanneau puis une fibre qui peuvent interagir avec d'autres métaux.

En mars 2014, pour la chaîne France 3-Provence-Alpes Jean-Manuel Bertrand, Armand Poidevin, Mathieu Julian et Frédéric Rogliano avaient mené une enquête sur les chemtrails et interviewé Séverine Le Roch-Laxenaire de Saint Martin de Crau (qui est décédée le 30 mai dernier des suites du cancer du pancréas issu de la migration d'un mélanome). Elle était militante depuis 2013 de l'Association Citoyenne pour le Suivi, l’Etude et l’Information sur les Programmes d’Interventions Climatiques et Atmosphériques (ACSEIPICA). Séverine qui avait contracté la maladie des morgellons avait filmé des filaments dans son jardin et sous constat d'huissier les avait confiés à un laboratoire d'analyse. L'équipe avait aussi filmé le laboratoire d'AnAlytikA, à Cuers dans le Var qui décrivait les molécules analysées dans les fibres issues de ces chemtrails.

Autre personne interviewée Nadine de Marseille, qui a cru initialement avoir la maladie de Lyme et dit avoir des fibres qui sortent de sa peau. Elle détaille aussi les autres anomalies (notamment un volume de plaquettes dans le sang au dessus de la normale). Joel Giraud député PRG à l'époque de mandat de François Hollande, avait demandé des éclaircissements sur les chemtrails, sans réponse.

Le 25 mai 2021, Caroline G, résidente de Soucirac dans le Lot a déposé une main courante sur les épandages d'avions.

 

Lire la suite

Covid 19 : un comédien macroniste utilisé par Cnews ?

9 Août 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous, #Grundlegung zur Metaphysik, #Débats chez les "résistants", #coronavirus-vaccination-big pharma

J'avais déjà entendu aux Etats-Unis "A Call for an uprising" montré qu'après des tueries dans des lycées, des profs sortaient devant les caméras avec des sourires en coin laissant entendre que tout cela ne pouvait être qu'une mise en scène. J'étais un peu sceptique, mais après tout, avec tous les bidonnages qu'on a vus dans les relations internationales autour de la guerre du Kosovo, de celle d'Irak ou de Libye, tout est possible

La semaine dernière certains ont cru identifier un joli montage comparable sur la chaine Cnews à propos d'un malade du Covid, filmé à l'hôpital et reconnaissant qu'il regrettait de ne s'être pas fait vacciner. Beaucoup ont été intrigué par le fait que ce thème du "repentir" du non vacciné était déployé strictement le même jour (le 6 août) aux Etats-Unis par la toujours très mensongère CNN (photo à gauche). Façon parfait script médiatique.

Puis aussi par le fait que le type filmé sur son lit d'hôpital était rasé de près, et singulièrement apprêté pour un malade (photos à droite).

Et puis des hypothèses ont commencé à fuser : s'agirait-il du chauve figurant parmi les personnes venues "spontanément" à la rencontre du président Macron à Lourdes il y a 3 semaines (voir ci-dessous) ? dans ce cas il s'agirait de l'auteur compositeur interprète, comédien, Français d’origine hongroise David Banoff. David Banoff a démenti "Les amis attention!!! Renseignez vous et vérifiez vos sources avant de partager n'importe quoi sur internet!Je faisais la promo d'un spectacle et Je n'ai jamais été payé pour faire la promo d'un parti politique et le gars sur le lit sur @CNEWS
 ce n'est pas moi Prenez soin de vous"
. Et il avait aussi précisé concernant Lourdes : "À Lourdes je chantais avec la troupe de @bdelourdesmusic Macron y était. Aucune corrélation! Nous lui avons parlé de l'importance du show qui permet de relancer la culture et aide l'économie de la ville de Lourdes sinistré par le Covid. Après vous pensez ce que vous voulez."

Ceux qui auront voulu pousser la démonstration un peu trop loin en seront donc pour leurs frais... C'est toujours le problème dans les débats : un problème est soulevé, et puis des gens sautent à des conclusions absurdes, ou à tout le moins excessives, sans éléments de preuve, et les médias dominants peuvent en tirer partie pour noyer le poisson. Ainsi donc non ce n'était pas David Banoff sur le lit d'hôpital, et non David Banoff n'était pas venu voir le président Macron à Lourdes en tant que figurant payé par La République En Marche (sauf à considérer que ses mises au point sur Twitter ne valent rien)...

Mais il n'empêche que le constat initial reste valide : ce malade très photogénique sur un lit d'hôpital, dans la droite lignée de la propagande de CNN, le même jour, voilà qui interroge. Et cela relance le thème récurrent en ces temps d'unanimisme médiatique : les news sont de la fiction remplie d'acteurs et de gens qui sonnent faux, tandis que la vérité réelle pourrait être davantage donnée par la fiction (quand les Simpson vous affichent avant sa publication la formule mathématique presque exacte du boson de Higgs sur dans leur générique ou le film Donnie Darko vous parle en avance du 11 septembre). Il n'y a pas seulement le Grand Reset. Il y a aussi la Grande Inversion ...

Lire la suite

Fausse opposition : l'astuce illusoire des ventouses

31 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Débats chez les "résistants"

Selon le quotidien mainstream qatari Al Sharq du 12 juin 2021, le Dr Zainab Abu Bakr Al-Musleh, "chercheuse dans le domaine des ventouses", a déploré que sur les réseaux sociaux certains préconisent l'utilisation des ventouses médicales après la vaccination anti-Covid pour absorber les substances toxiques du vaccin. Elle en a appelé à la responsabilité des soignants pour ne pas diffuser de fake news à ce sujet.

Du coup on commence à voir cet article repris sur certains réseaux sociaux, y compris par des Français qui se demandent : et si la méthode des ventouses permettait effectivement de neutraliser l'action des vaccins sur nos corps, par exemple en posant la ventouse à l'endroit précis où fut administré le vaccin, avant que celui-ci ne se diffuse ?

La question peut paraître séduisante, mais à y regarder de plus près cela a toutes les apparences de la fausse bonne idée.

Ces ventouses sont ordinairement utilisées pour aider à soulager des douleurs,  nœuds musculaires et gonflements. Différentes formes de cette thérapie alternative ont été pratiquées dans l'Egypte ancienne, la Chine et les pays du Proche-Orient. La thérapie par ventouses a gagné en popularité ces dernières années, car des athlètes célèbres y ont eu recours pour la gestion de la douleur et le traitement musculaire, voire celui de la cellulite, ce que la médecine officielle trouvait déjà ridicule dans ce cadre là avant le Covid, d'autant que certains mouvements religieux en Inde du Sud en 2018 avaient préconisé, via WhatsApp et Facebook, les ventouses comme alternative à la vaccination contre la rougeole et la rubéole.

Personnellement je n'ai pas d'avis arrêté sur la toxicité des vaccins conçus au cours des dernières années. Les vaccins contre la rougeole ou contre la rubéole sont-ils plus toxiques de nos jours qu'il y a 40 ans ? Le lien avec l'autisme est-il démontré ? Quid du rôle de l'aluminium ? etc. Je me suis fait vacciner tout au long de ma vie jusqu'en 2018 (je prenais le vaccin contre la grippe car j'étais sujet aux bronchites). Il se peut qu'il se soit agi d'une erreur et que les vaccins m'aient fait plus de mal que de bien, il se peut que ce soit l'inverse, et que le bilan soit malgré tout "globalement positif". Je n'en sais rien. Je ne veux pas instruire le procès de la médecine contemporaine. Préparait-elle depuis l'époque du SIDA la vaste escroquerie du coronavirus ? Tout le dispositif de l'intox, et la programmation du "traçage", de la corruption, du totalitarisme "666" étaient-ils en germe dans les années 70-80 ? Peut-être. Je ne cherche pas à le savoir. Je m'impose un devoir d'ignorance sur ce thème car rien n'est pire que de se croire savant quand on se trompe, surtout sur un sujet trop vaste et trop complexe. Tout ce que je sais c'est que ces vaccins anti-Covid en phase de test, eux, sont dangereux du seul fait qu'ils sont trop récents, et que toute cette politique sanitaire à l’œuvre depuis 18 mois fondée sur le mensonge répété, le mépris, le chantage, le flicage et la peur est un cauchemar absolu qui ouvre une ère d'aliénation complète de l'humanité, et cela me suffit bien.

Face à ce fascisme satanique planétaire qui déploie ses ailes dans le cadre de la "psy op" Covid-19, j'ai le sentiment que cette vieille histoire de ventouses s'apparente à ce que la résistance anti-totalitaire a de plus faible, de plus imbécile. On retombe sur les peurs les plus primaires qu'ont entretenues les "antivax" depuis deux siècles à coup de rumeurs les plus rocambolesques qui soient. Les lobbies financiers et pharmaceutiques ont toujours eu beau jeu d'utiliser ces rumeurs pour discréditer toute volonté de mettre en débat leur compétence. Cela me rappelle le temps où dans le salon de Régis Debray en 2000 j'entendais un Serbe expliquer tranquillement que les Américains empoisonnaient les puits au Kosovo. Avec des arguments pareils, on pouvait en une seconde couler la cause anti-ingérence (non pas parce que les Américains n'étaient pas capables de ce genre d'abomination puisqu'ils avaient fait bien pire avec leurs bombardements expérimentaux, mais simplement parce qu'il était évident que ce Serbe n'avait pas le moindre début de commencement de preuve).

Il ne faut jamais perdre de vue que les dominants peuvent aller très loin dans le mensonge, mais que les résistants, eux, peuvent aussi aller très loin dans la spéculation gratuite et délirante, ce dont les premiers ont toujours tiré profit pour continuer à avancer tranquillement leurs pions. Personnellement les admirateurs des ventouses auront beaucoup de mal à me faire croire qu'un tel ustensile posé à l'endroit de la piqûre pourra absorber le graphène ou l'ARN messager présents dans le vaccin. Et j'encourage quiconque veut réellement résister efficacement à la dictature sanitaire à y réfléchir à deux fois avant que de retweeter ou liker ce genre de sottise dans les espaces de débat virtuels.

Lire la suite

La fin de l'Etat de droit

31 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Christianisme, #Débats chez les "résistants", #Peuples d'Europe et UE

Après avoir vu l'an dernier les dernières protection du soi-disant "Etat de droit" sauter les une après les autres autour des questions du confinement et du port du masque, je crois que plus personne ne s'attendait plus à les voir fonctionner sur le sujet du "passe sanitaire". Et effectivement cet été aucune digue n'a tenu : le Conseil d'Etat a rendu un avis favorable en choisissant pour rapporteur un ancien candidat aux régionales du parti présidentiel, le Conseil constitutionnel présidé par une ancien premier ministre au passé trouble, dont le fils travaille pour McKinsey & Co, le cabinet américain ("global") chargé de définir la stratégie de la vaccination en France, va probablement d'aligner aussi...  Le passage par le Parlement en un temps record a eu pour seule utilité permettre à une sénatrice franc-maçonne pro-avortement d'ajouter un amendement autorisant la vaccination des 16-17 ans sans accord parental (toujours le thème du "vos enfants sont à nous", cher à Céline Dion et à toutes les sociétés secrètes qui nous gouvernent) Seule la défenseure des droits a joué encore un peu son rôle, et encore, juste pour la forme. Débauche de mensonges, de manipulation, de mauvaise foi, de mépris. Des candides osent encore s'étonner : "Comment se fait-il que les laboratoires ne se satisfassent pas déjà des milliards de bénéfices engrangés sur notre dos ? Pourquoi n'arrêtent-ils pas cette folie ?" Ceux qui croient que l'économie gouverne la monde se bercent d'illusions : "On va boycotter les cinémas qui imposent le passe, et, vous allez voir, ils vont renoncer à nous l'imposer". Quelle blague ! Ne voient-ils pas  que nos gouvernants sont prêts comme l'an dernier à continuer de subventionner en monnaie de singe tous les commerces jusqu'à ce que l'argent n'ait plus aucune valeur et que la misère s'impose à tous ? Tout l'engrenage de la pénurie les arrange. Car le moteur n'est pas économique. Il est spirituel. La destruction de l'humanité (sa réduction à 500 millions d'esclaves) est l'objectif des forces qui utilisent nos zombies de gouvernants façon Philippe et Castex comme des marionnettes. Les libéraux et les marxistes ne s'en rendront compte que trop tard, et comprendront alors que leur vieux catéchisme économiciste, sous des apparences rationnelles, n'était en fait qu'un instrument au service de cette finalité apocalyptique.

Les plus pathétiques sont ceux qui osent dire encore : "A l'automne il y aura 80 % de vaccinés à deux doses. Et là, le gouvernement abrogera le passe sanitaire". Il faut vivre dans un syndrome de Stockholm complet pour croire ce genre de fadaise. Le gouvernement a rejeté l'amendement d'Emmanuelle Ménard, députée non inscrite, demandant que le Passe sanitaire cesse d’exister dès lors que le virus ne représentera plus une menace suffisante pour le justifier. Le passe est destiné à durer. Les médias monteront toujours en épingle des variants soi-disant sournois dont le vaccin n'immunisera pas. Il faudra de nouvelles doses, celui qui n'aura pas ses 6 ou 7 doses vaccinales sera menacé d'enfermement, fiché par son passe, lequel comportera aussi toutes sortes d'autres informations sur son état de santé, sur son compte bancaire, sur ses orientations politiques, et l'on imposera toujours plus de restrictions de services à ceux qui seront à la traîne pour le nombre de doses règlementaires. Tandis que les autres, ceux qui auront dit "oui" au 666, avec leur graphène dans les tissus cellulaires et leurs nanoparticules manipulables par la 5G,  seront à chaque instant, dans leur chair même, dans leur cerveau, à la merci du système auquel ils auront fait confiance.

Sans doute il faut encore manifester (tant que les LBD ne sont plus d'actualité, à Besançon notamment où le 27 juillet la police a même enlevé son czsque), et peut-être lancer des opérations de boycott, des actions en justice etc. Mais la solution n'est ni dans l'économie ni dans le droit. Il faut avant tout un recentrage spirituel d'un assez grand nombre de gens pour que ceux qui s'en remettent à la transcendance et reçoivent d'elle non seulement les moyens de "passer entre les gouttes" mais aussi des pistes d'action pour créer des poches de résistance collective vraiment efficaces.

Mais pour être "recentré", il faut principalement ne plus se sentir débiteur à l'égard du système. Ne pas attendre de lui un "assouplissement" (j'avais déjà indiqué en juin que le soi-disant assouplissement estival était fictif), ni aucune forme d'humanité, ni aucune vérité car le mensonge est désormais sa loi. Et ne perdez même pas d'énergie à argumenter avec les gens obtus ou à souffrir des malheurs que le système inflige aux plus faibles, de sa grossière bêtise (celle par exemple de l'atroce Mme Bachelot), de toute cette horreur qu'on peut agiter comme un chiffon rouge pour susciter votre colère ou votre dépression : ces sentiments faibles leur rendent service. L'urgence est de calmement et fermement, avec la force de la prière, soustraire notre âme à tout compromis et toute compromission avec cette iniquité. "Ne prenez point part aux oeuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les." (Ephes 5:11) Coupez tous vos ponts affectifs avec la folie ambiante - ne gardez pour elle que le sentiment de la charité envers ses victimes.

Lire la suite

A propos d'une déçue de Sadhguru et du "survivalisme"

27 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Christianisme, #Débats chez les "résistants", #Bill Gates, #Le monde autour de nous

J'écoutais le weekend dernier une dame dont malheureusement je ne retrouve pas la vidéo ce matin sur You Tube, une des nombreuses quinquagénaires investies dans le développement personnel, qui expliquait qu'elle avait été déçue de voir le guide spirituel hindou Sadhhguru littéralement sauter au cou de Klaus Schwab (le chantre du Grand Reset) lors d'un récent happening mondialiste, et prôner la dépopulation et la vaccination.

Evidemment, pour quiconque a été sensibilisé à la grandeur morale et à la vérité du christianisme, il n'était pas nécessaire d'en arriver là pour savoir que ce mystique, chouchou de l'oligarchie américaine "branchée" au même titre que son acolyte Deepak Choprak, fait partie des ennemis de l'humanité. Il suffit d'écouter quelques minutes son enseignement pour comprendre qu'il repose tout entier sur l'égoïsme et une des formes les plus insidieuses de narcissisme comme le prônent souvent les "sagesses" orientales. Au nom d'une soi-disant ouverture à une dimension supérieure de soi, on est censé sacrifier tout sentiment pour autrui, et toute envie de travailler avec les autres à la transformation du monde. Tout cela au nom du dieu de la destruction Shiva idole de notre Centre de Recherche nucléaire européen, du dépassement des apparences etc. Et bien sûr ledit Sadhguru ne s'est jamais privé de répéter que Jésus-Christ n'est pas mort sur la croix, et qu'il n'était pas le fils de Dieu ce qui, pour un Chrétien révèle l'inspiration antéchristique de quiconque tient ce genre de propose. "Tout esprit qui ne confesse pas Jésus n'est pas de Dieu, c'est celui de l'antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde." (1 Jean 4:3).

Ce qui est frappant, c'est que cette dame ayant découvert que son cher gourou "sauveur" était en fait un nihiliste au service de l'oligarchie mondialiste (un peu comme tous ceux qui vous enseignent le yoga pour ouvrir des portiques aux démons, ou ceux qui vous apprennent à "être vous mêmes" selon la loi du sataniste Aleister Crowley), en tire la mauvaise conclusion, à savoir qu'il faut renoncer à écouter des enseignements extérieurs, et ne se fier qu'à sa propre intuition. Pas étonnant évidemment de la part d'une personne investie dans le développement personnel. J'avais remarqué la même démarche chez une youtubeuse qui m'avait dit avoir été sexuellement abusée par un kinésithérapeute franc-maçon dans le Dauphiné il y a quinze ans, de même que ses deux filles. La dame a utilisé les enseignements chrétiens sur Internet pour comprendre ce qui lui était arrivé, mais au lieu de se convertir, elle en est venue à faire des vidéos pour dire aux gens "n'écoutez que vous-mêmes". C'est une technique classique des démons que de faire passer l'être humain d'une erreur à une autre pour le perdre en permanence dans des jeux de miroir sans toucher du doigt ses véritables problèmes intérieurs ni ceux du monde. "Tu n'aimes pas les Beatles, dit le démon, tu as raison, ils sont nuls, essaie plutôt les Rolling Stones" alors que ce sont en réalité les deux faces d'une même pièce, avec exactement le même message spirituel formulé dans un style différent, et le même enfer au bout du chemin.

"Vous n'aimez pas Sadhguru, vous avez raison, écoutez plutôt votre for intérieur". En ce moment, toutes les révélations sur le nouvel ordre mondial sont en permanence utilisése par des démons pour entraîner les esprits faibles d'un gourou à un autre, ou d'un gourou à une fausse religion du "for intérieur" et de "l'intime conviction". Seuls quelques "happy few" comprennent que la situation actuelle sur la marque de la Bête sans laquelle "on ne peut ni acheter ni vendre" a été annoncée par le Livre de l'Apocalypse, et que la sortie "par le haut" ce cette Apocalypse passe par l'acceptation de tous les livres antérieurs à celui là, ces livres que l'on appelle la Bible. Ces "happy few" là gagnent un temps considérable par rapport aux autres, et, s'ils sont absolument sincères dans leur démarche, et prêts à sacrifier tout ce qui en eux marche de travers, recevront des protections spéciales surnaturelles, et des conseils sur ce qu'ils ont vraiment à faire dans ce monde au service d'autrui, tandis que les autres, tournés vers leurs gourous et leurs nombrils, fonceront droit dans le mur, qu'ils aient accepté la "marque de la Bête" et le vaccin, ou qu'ils soient allés se réfugier dans les forêts sur un mode "survivaliste".

Pour finir, à propos des forêts, je voudrais vous montrer ce clip ci dessous ("Renversé" d'Emilie Loizeau) que m'a envoyé un lecteur chrétien de ce blog. Ayant été un peu interloqué par ce que je disais ici sur l'imagerie du panda dans les milieux pédo-satanistes, il commence par me faire observer que le clip met en scène une enfant avec une masque de Panda  dans une forêt, et qu'on y voit une référence à la pyramide qu'il faut "remettre à l'endroit" (référence maçonnique évidente).

Cette imagerie des enfants à visage d'animal dans les bois est fréquente - voir la récente série Sweet Tooth. En écoutant les paroles du clip, je songeais que le culte de la Terre mère auquel il fait explicitement référence (qui est Lilith, ou la Pachamama du pape François et des écologistes) est bien froid et triste. Ce n'est assurément pas une déesse d'amour, mais plutôt une mère qui broie ses enfants, comme jadis Ishtar-Astarté chez les Assyriens. Quand la chanteuse évoque "La voix de cette Terre mère/Qui nous regardera passer" on sent bien que cette déesse ne versera pas une larme sur la disparition de l'humanité...

Je pensais aussi que ce clip dans sa froideur dit tout du survalisme apocalyptique actuel, qui, comme Sadghuru et le New Age, fait partie des tromperies démoniaques de notre temps. Il montre surtout que les amateurs de pyramides des sociétés secrètes  qui nous gouvernent, aiment le survivalisme, et voudraient bien que nous pensions que nous n'avons le choix qu'entre devenir des fans de Bill Gates et du vaccin, et vivre comme des bêtes traquées dans les bois (les hybrides à la Sweet Tooth) qui construisent des huttes à l'écart de la civilisation. Or la "survie" triste, n'est pas ce que Dieu veut pour nous , puisqu'il nous promet la vie et la joie en abondance... A n'en pas douter cependant c'est à cela que seront réduits les adeptes de la Pachamama. Qui s'en étonnera ? Les forêts appartiennent aussi, comme les centres commerciaux réservés aux personnes vaccinées, à nos "élites".

Le même ami lecteur ajoutait d'ailleurs à son courriel cette "lecture kabbaliste basique" (selon ses propres termes) de l'acronyme de "Associations Foncières d’Aménagement Foncier Agricole et Forestier", AFAFAF : en alphabet latin A = 1 et F=6, donc AFAFAF = 161616, un 6 un 6 un 6….soit 666.

"Right in your face".. comme dirait l'autre...

Lire la suite

Voitures électriques, Green Deal et inondations : la Commission européenne et Blackrock veillent sur vous

18 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous, #George Soros, #Débats chez les "résistants", #Peuples d'Europe et UE

L'Union européenne vient d'annoncer un durcissement de sa politique d’électrification des automobiles (12 % des émissions totales de CO2 de l’UE) qui pourrait inclure l’interdiction des ventes de voitures à essence et diesel d’ici vingt ans. Selon Bloomberg, « les nouveaux objectifs d’émissions des véhicules constitueraient un durcissement significatif par rapport aux objectifs d’émissions actuels pour l’ensemble du parc automobile, qui exigent une réduction de 37,5 % à partir de 2030 pour les voitures ».  Il s'agit d'une étape supplémentaire dans la transformation à marche forcée de nos économies, au nom d'un prétendu réchauffement climatique dont la réalité fait pourtant encore débat chez les rares scientifiques indépendants de tout conflit d'intérêt (voir John Colerman face à ses contradicteurs de CNN).

Dans le cadre du Green Deal (Pacte Vert, inspiré du Green New Deal défendu par la gauche du Parti démocrate aux Etats-Unis et en Europe par par le mouvement transnational du « Printemps européen » de Benoit Hamon et Yanis Varoufakis - un cas intéressant de récupération des idées de gauche par le Big Business comme on l'avait déjà vu avec Soros) approuvé par le Conseil européen les 12-13 décembre 2019,  l’Europe prévoit de devenir en 2050 le premier continent à émissions nettes de carbone nulles au monde. En octobre 2020, le slovène Janez Potočnik, ex commissaire européen pour l'environnement aujourd'hui employé du groupe d'audit Systemiq dirigé par un ancien de McKinsey se réjouissait (comme le World Economic Forum avec son "grand reset") de ce que l'épidémie de Covid puisse accélérer la réalisation de cet agenda. Il stigmatise au passage les "comportements extrêmes", terme qui désigne à ses yeux tous ceux qui oseront s'opposer à cette révolution, et reprend à son compte contre eux la phrase de Bertrand Russell : "Tout le problème du monde, écrivait Bertrand Russell, c'est que les imbéciles et les fanatiques (lunatics) sont toujours si sûrs d'eux-mêmes, et les sages si pleins de doutes." Cela en dit long sur le respect que ces gens accordent à leurs opposants politiques. On ne s'étonnera pas non plus de trouver sous la plume du propagandiste un hommage appuyé à Blackrock, la plus grosse société de gestion d'actifs et d'investissements au monde avec près de 7 800 milliards dirigée par un ancien conseiller de Trump, qui a beaucoup trempé dans le financement de milices privées (notons aussi que fut reçu le 25 octobre 2017 à l'Elysée - et elle a un regard intéressé sur nos retraites pour les fonds de pension qu'elle gère). En novembre dernier la Commission européenne a engagé cette société pour un audit sur la finance durable, alors qu'elle a pourtant de nombreux intérêts dans les combustibles fossiles comme Exxon et des entreprises responsables de la déforestation (voir le rapport du Médiateur européen à ce sujet). En janvier dernier le responsable de Blackrock dans sa lettre annuelle aux PDG a insisté sur le fait que le «changement tectonique» vers les entreprises axées sur le développement durable s’accélère à la suite de la pandémie de coronavirus, et les a sommés de publier leur "business model" pour arriver à une émission de carbone nette nulle.

Le 9 juillet dernier lors d'un discours prononcé lors de la 37ème conférence annuelle de Sun Valley dans l'Idaho Bill Gates devant  le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg, le PDG d'Apple Tim Cook, le co-fondateur de Nike Phil Knight et le PDG d'Amazon Jeff Bezos a aussi plaidé pour des mesures radicales contre le "réchauffement climatique".

Tous ces milliardaires qui usent et abusent de leurs jets privés (que l'Union européenne exemptera de taxe sur le fuel - voir l'Irish Times du 13 juillet) et qui, tout en prônant "l'économie circulaire", s'obstinent à ériger le libre-échange très pollueur en dogme, continuent donc de nous mettre le pistolet sur la tempe, alors pourtant que des écologistes comme Jancovici expliquent que même avec un confinement dur tous les ans du type de celui de 2020 les objectifs ne peuvent pas être atteints... à moins bien sûr qu'on ne réduise massivement la population, ce qui est probablement le véritable objectif de ces nihilistes.

Les inondations en Allemagne et en Belgique ont été récemment pour eux et pour Ursula von der Leyen l'occasion de continuer à sonner le tocsin pour maintenir la pression sur les peuples. Certains se demandent si les scientifiques qui se vantent de réfléchir à des modifications du climat par des épandages en haute atmosphère ne seraient pas capables de provoquer ce genre d'inondation, de même que le dispositif HAARP - High-frequency Active Auroral Research Program en Alaska  (je vous en parlais déjà il y a 13 ans, du temps où j'écrivais beaucoup plus de bêtises qu'aujourd'hui sous couvert de "rationalité"). En août 1996, l'US Air Force avait élaboré un document prospectif intitulé "Weather as a Force Multiplier: Owning the Weather in 2025" (la météo comme multiplicateur de force : posséder la météo en 2025) rapport rédigé par le colonel  Tamzy J. House, le lieutenant colonel James B. Near Jr et d'autres officiers. Son résumé indiquait : "En 2025, les forces aérospatiales américaines pourront « s'approprier la météo » en capitalisant sur les technologies émergentes et en concentrant le développement de ces technologies sur les applications de combat. Une telle capacité offre aux combattants des outils pour façonner l'espace de bataille d'une manière jamais possible auparavant. Il offre des opportunités d'avoir un impact sur les opérations dans tout le spectre des conflits et est pertinent pour tous les futurs possibles. Le but de cet article est de décrire une stratégie pour l'utilisation d'un futur système de modification du temps/de la météo en vue d'atteindre des objectifs militaires plutôt que de fournir une feuille de route technique détaillée."

Le débat a souvent surgi aux Etats-Unis à propos des ouragans, et aussi du blizzard texan l'hiver dernier. Le magazine Der Spiegel du 11 août 1986 (n°33...) montrait déjà la cathédrale de Cologne presque submergée. Du predictive programming ?

Lire la suite

"Football is gay" : encore un agenda de la NFL

9 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Débats chez les "résistants", #Le monde autour de nous, #Les Stazinis

La Ligue nationale de football américaine (NFL) déclarait fièrement le 30 juin "Le football est gay", un écho intéressant à la tentative en Europe huit jours plus tôt des autorités bavaroises de déployer un emblème géant aux couleurs de l'arc-en-ciel en solidarité avec la communauté LGBT au dessus de son stade munichois quand elle jouait contre la Hongrie dans le cadre du championnat européen de football. On a déjà décrit le financement de la NFL par George Soros.

Outre les signes tels que le 666 affichés souvent par ses joueurs, l'attention de ceux qui suspectent la NFL d'être liée aux sociétés secrètes se porte sur une de ses figures-phares, le joueur de San Francisco Colin Kaepernick, qui avait mis en genou à terre (comme dans les loges) contre le racisme en 2016 pendant l'hymne américain. Beaucoup ont gardé le souvenir du fait qu'il avait été accusé en juin 2014 (juste avant de devenir une des figures de proues de la politisation du foot) d'avoir agressé son ex petite amie dans un hôtel de Miami.

Un agent de sécurité de l'hôtel avait alors déclaré à la police que lorsqu'il est arrivé dans la chambre, la femme a commencé à prier, "demandant à Dieu de lui pardonner ses péchés" et a commencé à crier avec des mots que l'agent de sécurité ne pouvait pas comprendre, selon la note. Elle s'est cogné la tête contre les murs et a commencé à donner des coups de pied incontrôlables.

À l'hôpital, les médecins ont noté qu'elle était "gravement agitée" et semblait être dans un état mental altéré, bien qu'aucune preuve de drogue autre que la marijuana n'ait été détectée dans son système. La femme avait déclaré à la police qu'elle et les trois joueurs avaient bu et fumé de la marijuana plus tôt dans la nuit. Certains ont laissé entendre qu'un phénomène paranormal peut-être lié à une cérémonie occultiste a eu lieu dans cette chambre.

La panne d'électricité de 33 minutes (chiffre maçonnique) au stade de la Nouvelle Orléans pendant un match où Kaepernick jouait un an plus tôt a aussi intrigué en son temps.

Dans le jeu Illuminati (sorti en 1995 qui comportait des éléments de programmation prédictive comme le "enough is enough" à tête de Trump)  il existe une carte "Sport professionnel", ce qui montre à tout le moins combien le sport peut servir à la manipulation mentale. Les retransmissions de matchs sont prétextes à défendre n'importe quel agenda mondialiste, y compris la vaccination (cf photo à gauche). Voyez aussi sur un plan plus subliminal notre décodage du SuperBowl de février dernier. De ce côté là non plus le "contrôle mental" n'est pas absent.

Lire la suite

L'impasse du www

27 Juin 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Ecrire pour qui pour quoi, #Débats chez les "résistants", #Grundlegung zur Metaphysik

L'auditoire de ce blog a été divisé en un mois. Rien à voir avec les records de lecture battus pendant la période du confinement. Il est probable qu'en juillet il mourra de sa belle mort. A l'automne quand on nous reconfinera ou lorsque la vaccination sera rendue obligatoire (ou lorsqu'on aura les deux à la fois comme aux Seychelles), les gens viendront y pêcher des informations, mais ils ne trouveront plus rien à cette adresse. Ainsi va la vie. Je me faisais la réflexion hier qu'Internet dans son intégralité est un piège sulfureux. D'ailleurs beaucoup de gens ont fait remarquer que "www" (world wide web), s'écrit en hébreu triple "vav" (comme la bière Monster), or, vav est la sixième lettre de l'alphabet, soit 666. Je songeais que peut-être c'était là une pure coïncidence, puis j'ai repensé au WWF (World wildlife fund, fond mondial pour la nature), dont j'ai expliqué il y a quelque temps qu'il a été fondé par des francs-maçons britanniques issus du Groupe de la Table Ronde, qui avait piloté la politique coloniale de Sa Majesté pendant un siècle...). Or, si l'on prend les deux premières initiales, transposées dans l'alphabet hébraïque, on a là aussi un double vav... puis le "f" qui est la sixième lettre de l'alphabet latin contemporain... Donc là aussi on a un triple 6. Ces gens ne font jamais les choses au hasard...

Qu'attendre donc d'un dispositif technologique qui arbore lui-même la symbolique du triple 6 ? On ne peut s'étonner de ce que tout ce que l'on entreprend dans ce cadre mène à une pure impasse.

Lire la suite

"L'empire américain est une malédiction pour le monde" (Ortega)

25 Juin 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #La gauche, #Débats chez les "résistants", #Le monde autour de nous, #Les Stazinis

Le Nicaragua, petit pays sous sanctions économiques, à quelques mois des élections présidentielles du 7 novembre prochain, est, une fois de plus, comme dans les années 1980, et comme lors de l'insurrection de 2018, l'objet d'ingérences impériales multiples, et de désinformation dans la grande presse occidentale. Même si l'on peut avoir des réserves sur son approche des grands thèmes mondialistes (terreur climatique, politique du genre, vaccination anti-Covid) on ne peut nier que le régime sandiniste au pouvoir depuis 2007 a apporté à son peuple la santé et l'éducation gratuites, l'électricité et Internet pour tous, etc. Ci-dessous un bon discours (hélas seulement en espagnol) du président Ortega du 23 juin dernier et un bon documentaires de Dan Kovalik sur la situation du pays.

Lire la suite

Bruxelles et l'Allemagne en campagne contre la Hongrie, Macron contre les pères

24 Juin 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Les rapports hommes-femmes, #Peuples d'Europe et UE, #Débats chez les "résistants", #La droite, #Christianisme

Le parlement hongrois a voté une loi interdisant la "promotion" de l'homosexualité auprès des mineurs tout à fait comparable à celle déjà adoptée en Russie. La présidente de l'Union européenne estime qu'empêcher la promotion de l'homosexualité auprès des mineurs est "une honte" et que cela va à l'encontre "des valeurs fondamentales de l'UE". Les Allemands amateurs de politisation du sport à l'image de nos footballeurs qui avaient plié le genou contre le racisme le 15 juin, à l'instar des joueurs de Ligue de football américain subventionnée par Soros le 10 août 2018 (un geste maçonnique (cf la photo à droite), ont voulu déployer un emblème géant en solidarité avec la communauté LGBT au dessus de son stade munichois quand elle jouait contre la Hongrie, mais l'Union des associations européennes de football (UEFA) le lui a interdit. En solidarité avec Munich, le maire de Bruxelles a illuminé la place principale de la ville mercredi soir (23 juin) aux couleurs de l'arc-en-ciel.

La lettre de Mme von der Leyen à Viktor Orban qui faire part de ses "préoccupations"  avant l'entrée en vigueur d'une loi qui "discrimine les personnes sur la base de leur orientation sexuelle", ne fait toutefois pas l'unanimité puisque tous les pays d'Europe de l'Est ont refusé de la soutenir (voir carte ci-dessus).

Pendant ce temps en France, le Sénat examine aujourd’hui, en nouvelle lecture, le projet de loi bioéthique, qu'il a  eu le courage de rejeter en février, avant son adoption définitive par l’Assemblée le 29 juin qui bouleverse le droit de la filiation.

Alors que les lois bioéthiques avaient été jusqu'ici toujours adoptées par consensus et que le président Macron s'était engagé à ne pas faire de forcing, et n'avait jamais inscrit le GPA à son programme, la majorité présidentielle désormais refuse tout dialogue.

Le projet présenté comme élargissant seulement la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes seules, ouvre la voie à l'expulsion du père dans le processus de filiation. Celle-ci est en effet établie, à l’égard de la femme qui accouche, conformément à l’article 311-25 du code civil, c’est-à-dire par la désignation de celle-ci dans l’acte de naissance de l’enfant. Elle est établie, à l’égard de l’autre femme, par une reconnaissance anticipée conjointe. En d’autres termes, la mère biologique voit sa filiation reconnue par l’accouchement tandis que pour la conjointe, il s’agit d’une filiation reconnue par un acte signé devant notaire.

"En ouvrant la possibilité d’une double filiation maternelle, fondée sur la volonté, explique l'article ici, le texte de loi bouleverse une réalité humaine fondamentale, celle de la double filiation paternelle et maternelle. Jusqu’à présent, le principe de « vraisemblance biologique » prévalait. Deux types de filiation vont désormais cohabiter : celui de la « vraisemblance biologique » pour les couples hétérosexuels, et celui de la volonté, traduite par une reconnaissance anticipée conjointe, pour les couples de femmes.  "L’ancien droit protégeait l’enfant grâce à l’adage « qui fait l’enfant doit le nourrir » et l’œuvre du XXe siècle fut de permettre à l’enfant né hors mariage d’obtenir non seulement des subsides mais l’établissement de sa filiation paternelle", notait la juriste Aude Mirkovic dans Marianne du 7 juin. Le nouveau texte qui fonde l'ascendance sur la volonté pourrait ouvrir un droit aux pères d'enfants non désirés de refuser la reconnaissance. Une fois de plus la cause LGBT est utilisée pour construire une "civilisation" d'enfants sans pères.

Lire la suite

Le Rav Amnon Yitzhack sur l'agenda 2030 et le Nouvel Ordre Mondial

18 Juin 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #Débats chez les "résistants"

Vous pouvez activer sur cette courte vidéos les sous-titres en anglais.

Lire la suite

Le Covid et le déclin du courant chomskyen

31 Mai 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Philosophie et philosophes, #Débats chez les "résistants", #coronavirus-vaccination-big pharma, #Christianisme

Je regardais tantôt sur YouTube le débat Chouard/Bricmont. Celui-ci défend la dictature, notamment en  partie parce qu'il a été lui-même malade du SRAS-Cov-2, et parce qu'il croit beaucoup (trop) en la validité de la technoscience actuelle et en l'indépendance des structures étatiques à l'égard du capitalisme (de l'OMS à la Chine). Chouard avait selon moi l'avantage, même si Bricmont a raison de combattre certaines dérives des anti-vaccins. La manière qu'a ce dernier de demander le musèlement de la dissidence fait penser au ralliement de Chomsky à Biden sur la question du climat. Cette mouvance est en train de perdre la force critique qui était la sienne au moment de la guerre du Kosovo et de la guerre d'Irak.

Cela montre les limites d'une approche purement ou étroitement rationaliste des problèmes de notre temps. Ce qui ne signifie pas pour autant, bien sûr, qu'il faille verser dans des positionnements purement "inspirés", chamaniques etc.

Définir une position qui équilibre raison et inspiration est difficile. Je travaille un peu, depuis quelques mois, sur le catholicisme libéral français des années 1830-1840 (Lamennais, Lacordaire, Montalembert, Ozanam), pour voir comment ce courant géra sur un mode créatif le problème de l'héritage antéchristique de la Révolution française. Cela ne nous aidera pas forcément à nous positionner à l'égard des aspects antéchristiques de la "gouvernance mondiale" actuelle (qui prolonge à maints égards une certaine trajectoire de 1789), mais il est toujours bon de voir comment les générations antérieures (et celle-là fut très brillante) ont réfléchi à des problèmes qui avaient des points de congruence (sur les questions de la rationalité, du progrès, de l'autoritarisme, de la justice sociale etc) avec les nôtres.

Lire la suite

Le positionnement du rockeur Alice Cooper : charité chrétienne ? naïveté ? duplicité ?

29 Mai 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Christianisme, #Débats chez les "résistants", #Le monde autour de nous, #Bill Gates

A 61 ans, sur la chaîne chrétienne The Harvest Show en décembre 2009 (cf vidéo ci-dessous) confessait qu'il était né dans une famille de pasteurs, comme sa femme, et qu'il a mené une vie d' "enfant prodigue", "dans le camp des Philistins" détourné de sa vocation chrétienne par les Beatles dans sa jeunesse, puis revenu à la Bible sur le tard, après avoir évalué les impasses de la drogue et du sexe.

Aujourd'hui il développe une vision "inclusive" et ouverte du christianisme qui sans doute dérangent dans beaucoup de milieux évangéliques et catholiques. Ainsi, dans une autre vidéo (interview par Loudwire du 15 mars 2018 voir ci-dessous), il raconte une discussion qu'il eut en Transylvanie en 2007 à deux pas du château de Dracula, avec Marilyn Manson qu'il qualifie sans hésiter de prêtre de l'Eglise de Satan. Il s'attache à voir les bons côtés du personnage en soulignant par exemple l'intérêt qu'il accordait au mariage quand Dita von Teese venait de le quitter. Il le trouve "très stylé". Ils ont même fait une tournée ensemble et dans la même logique il a travaillé avec d'autres occultistes comme Paul McCartney ou Johnny Depp dans le cadre de l'album Hollywood Vampires. Aujourd'hui il milite comme eux pour le vaccin anti-Covid...

"Je suis théologiquement à des kilomètres de lui" souligne-t-il pourtant. Pour lui les télévangélistes sont une des meilleures armes de Satan. Pour un peu il les jugerait plus dangereux que Marilyn Manson. Peut-être est-il sincère ou s'aveugle-t-il lui-même sur le système qui continue à le nourrir. Mais on voit bien que dans son cas, comme pour tout le monde, les bonnes intentions et les sentiments sirupeux ne suffisent pas à faire sortir les gens de l'ornière du crime. Si, comme je l'écrivais il y a peu, devant les enjeux graves de notre époque les gens deviennent la somme de leurs actes, les actes d'Alice Cooper aujourd'hui consistent à banaliser le satanisme et précipiter des milliers de ses fans vers le vaccin anti-Covid, le traçage sanitaire, la marque de la Bête.

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>