Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Articles avec #christianisme tag

Les confidences de Kanye West et la question des fausses dissidences

17 Novembre 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Les Stazinis, #Grundlegung zur Metaphysik, #Christianisme, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Cinéma, #Débats chez les "résistants"

Le rappeur Kanye West a déclaré le 12 novembre que des membres de l'élite ont "sacrifié" sa mère, traçant une analogie avec la mort de Michael Jordan, et déclarant qu' "ils" pouvaient contrôler diverses célébrités à travers l'argent et le trauma mais pas lui...

Ainsi une célébrité reprend un thème cher aux "truthers" (qualifiés par le système antéchristique de "conspirationnistes") pour le porter au grand jour : celui des sacrifices rituels qui auraient lieu dans les milieux gouvernementaux, ceux de la haute finance, des productions culturelles etc, bref de la société de spectacle.

Kanye West cultive aux Etats-Unis une image de musicien "chrétien" mais beaucoup soulignent que son christianisme est faux, car il s'accommode de participation à des spectacles/rituels avec le sataniste Marilyn Manson (comme le rockeur soi-disant chrétien lui aussi Alice Cooper) et de beaucoup de singeries de l'Evangile qui peuvent être jugées blasphématoires. Compte tenu du fait que cet artiste passe aux yeux de la plupart pour un excentrique un peu fou, on peut se demander si ses déclarations ne sont pas destinées, in fine, à ridiculiser les chercheurs de vérité.

En France aussi nous avons ponctuellement des "stars", qui viennent révéler des "vérités" officiellement censurées par le système. Ce sont souvent des personnalités vieillissantes, comme, sur la dictature sanitaire, Anny Dupérey, Jean-Marie Bigard, Daniel Guichard, Mylène Demongeot, ou, sur les sacrifices d'enfants, Karl Zéro. On ne sait jamais s'ils agissent de leur propre initiative ou si quelqu'un dans le système leur demande de le faire pour qu'ils servent ainsi d'alibi, de fausse preuve de l'existence d'un pluralisme de façade, alors qu'on sait que, de toute façon, leurs "coups de gueule" comme disent les chiens de garde de l'Establishment, ne servira qu'à faire parler sur les réseaux sociaux pendant quelques heures, sans que cela ait le moindre impact sur les consciences de la majorité qui se laisseront facilement hypnotiser par les mots d'ordres suivants.

Pour réfléchir à cette thématique des fausses dissidences, on peut par exemple se reporter au cas du Professeur Raoult à l'époque de la dictature covidiste, homme de l'Establishment autrefois membre du cabinet d'un ministre sarkozyste, pour lequel des gens extrêmement intégrés au système dominant comme l'ex-grand-maître du Grand Orient de France Alain Bauer, l'ancien ministre de la santé Douste-Blazy ou le maire de Nice Christian Estrosi.

On a pu se demander à juste titre si la polarisation des résistances à la pensée unique sur ce personnage n'a pas surtout cristallisé le débat sur de fausses solutions comme l'hydroxychloroquine, au détriment d'autres potentiellement plus efficaces mais négligées comme l'artémisia ou l'ivermectine, ou sur l'invention d'autres médicaments sur laquelle certains laboratoires étaient prêts à se pencher, mais sans pouvoir recevoir de subventions à cause de l'ombre que leur faisait Raoult...

Pour toute émergence d'une opposition provenant d'une personnalité en vue comme Kanye West, ou Donald Trump, ou Elon Musk, on peut se demander si une fenêtre ne lui est pas volontairement ouverte pour, en fait, égarer le troupeau dans une nouvelle impasse où il sera encore plus facilement massacré.

Et, pendant ce temps, Arte diffusait hier soir un film de Bertrand Bonello à la gloire du sataniste Yves Saint-Laurent. Environ 700 000 âmes ont été capturées à ce moment-là dans la banalisation du personnage, et même sa valorisation dans le "patrimoine culturel" français.

Un film sur le même sujet (de Jalil Lespert) sur France 2 en 2017 (sorti lui aussi en 2014 comme celui de Bonello - mais pourquoi donc deux subventions pour deux films identiques ?) avait hypnotisé 2 millions d'âmes. L'effet de répétition, comme avec les faiseuses d'anges Simone Veil et Gisèle Halimi, les chanteurs qui ont vendu leur âme aux démons comme Johnny Hallyday, John Lennon et Freddie Mercury, etc, perpétuellement célébrés par le système, crée un matraquage des cerveaux et un enfermement dans la matrice culturelle. La broyeuse géante fonctionne à plein régime.

Lire la suite

Le sanctuaire d'Aglona en Latgalie

16 Octobre 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE, #Christianisme, #Grundlegung zur Metaphysik, #Actualité de mes publications

Toujours dans le cadre de la préparation de mon livre sur la Lettonie, je jette ici quelques remarques sur le sanctuaire catholique d'Aglona en Latgalie (province orientale de la Lettonie).

La basilique d'Aglona, construite dans le style baroque tardif, est le principal sanctuaire catholique romain de Lettonie. Les pèlerins affluent vers Aglona le 15 août de chaque année pour célébrer l'Assomption. Il s'y trouve une icône qu'on ne sort qu'au 15 août "Notre Dame Miraculeuse d'Aglona".

Une tradition raconte qu'un jour un paysan nommé Kristaps Mateisāns du village de Spīku emmenait autrefois son enfant à Aglona pour le faire baptiser. Une tempête éclata alors qu'il ramait son bateau sur le lac Cirisu et renversa son bateau.

Son enfant tomba à l'eau. Mais comme il invoquait Notre Dame d'Aglona il émergea miraculeusement de l'eau et fut sauvé par des gens sur le rivage.

On prête des vertus curatives surnaturelles à l'eau qui coule d'une source sur la rive du lac d'Egle près de la basilique.

Un sanctuaire païen aurait précédé celui des chrétiens dont la première mention remonte à 1263 lorsque le roi lituanien Mindaugas et ses deux fils, Ruklys et Rupeikis, ont été tragiquement tués à Aglona.

En 1525 l'Ordre teutonique opte pour le luthéranisme, mais la Lettonie reste quand même "Terra Mariana" comme l'avaient décidé l'évêque saxon Albert de Buxhoeved (1165-1201) et son Ordre des Frères de l'Epée.

"Il ne serait pas sans intérêt de constater ici, expliquera Hugo Vitols dans sa thèse de 1935, que ceux qui étaient placés en Livonie pour défendre l'Eglise romaine la trahirent sans scrupules dès que la Réforme se déclencha. L'Ordre, qui avait été créé par un évêque apostolique et confirmé par le Pape, abjura la cause de la religion pour des motifs peu avouables. Le Grand-Maître Plettenberg lui-même, le grand homme de l'âge d'or de la domination allemande en Livonie qui fut élevé à la dignité de prince d'empire (1527), favorisa le protestantisme pour miner la puissance des évêques. Les nobles en grande partie feudataires des évêques embrassèrent aussitôt la nouvelle confession et renièrent leurs anciens bienfaiteurs, pour devenir propriétaires allodiaux des domaines qu'ils avaient occupés à titre de fief. Les bourgeois firent de même pour se débarrasser de l'autorité gênante des prélats, et les prélats eux-mêmes ne cherchèrent qu'à s'enrichir et qu'à abandonner la cause dont ils eussent dû être les champions.

De tous côtés l'on ne connaît ni amour véritable de la religion, ni délicatesse de conscience, dit le comte de Bray : évêques, chevaliers, nobles et bourgeois, tous ne se sont occupés que d'assurer leurs intérêts temporels, d'augmenter leur autorité et de sauver leurs revenus".

L'aspect du protestantisme comme arme contre les paysans a été souligné par un avocat letton protestant de Mitau/Jelgava A. Sterste :

« Le clergé catholique de Livonie et de Courlande a commis beaucoup de fautes; il a montré plus d'attachement pour les biens terrestres que pour sa mission spirituelle; mais on doit lui rendre justice sur ce point qu'il ne fut jamais servile ni lâche. Il fut toujours suffisamment indépendant pour intervenir avec autorité dans les conflits entre la noblesse et les paysans. Sans être un défenseur ardent des droits des classes inférieures, il respectait les coutumes et les intérêts populaires. A la suite de la Réforme, les terres ecclésiastiques furent confisquées et partagées entre les nobles. Les nouveaux directeurs des âmes, les pasteurs, étaient trop sous la dépendance des nobles pour que leur courage fût réellement chrétien. A quelques exceptions près nous voyons le clergé évangélique appuyer servilement les exigences de la noblesse ».

Le développement du commerce (l'exportation de son excellent blé capable d'être conservé 8 ans vers l'Europe, du bois, du chanvre pour les cordes) a favorisé les regroupements latifundiaires et la population balte est réduite au servage, qui avait déjà été l'arme de domination germanique par les chevaliers sur les populations de la région jugées non assimilables depuis deux siècles avouera Heinrich von Treitschke .

Le comte de Nassau commandant des troupes suédoises en 1601 en parle ainsi : « Il est impossible de décrire l'état lamentable de ce malheureux pays, jamais et nulle part je n'ai vu rien de pareil... les paysans dépouillés de leur blé, de leurs chevaux et de leur bétail se sont enfuis ou sont morts, victimes de diverses épidémies. »

Cela fait écho au malheur de ses peuples déjà au XVe siècle dont parla Herder a posteriori :

" Le sort des peuples sur les bords de la Baltique constitue une triste page de l'histoire de l'humanité... L'humanité frissonne d'horreur devant le sang qui a été ici répandu, dans des guerres longues et sauvages, jusqu'à ce que les Vieux-Prussiens aient été presque anéantis, jusqu'à ce que les Koures et les Lettons aient été réduits en un esclavage sous le joug duquel ils languissent encore maintenant. Peut être que des siècles s'écouleront, jusqu'à ce qu'ils.en soient délivrés, et que, comme compensation des atrocités par lesquelles on a ravi à ces peuples paisibles leur pays et leur liberté, on les forme de nouveau, par respect pour l'humanité, à la jouissance et à l'usage d'une liberté meilleure " (Herder, Ideen zur Philosophie der Menscheit, ouvrage a paru de 1784 à 1791, IV° partie, XVI° livre, éd. de 1853, t. xxx, p. 14,15, 16)

Après l'effondrement de la ligue hanséatique, et la prise de Narva par Ivan le Terrible la Pologne de Sigismond  Auguste était devenue le rempart contre la conquête de la Baltique par les Russes. Elle annexa la majorité de la Lettonie (Livonie) en 1561 en laissant une autonomie à ses protestants. Puis en 1621 elle passait sous domination suédoise (alliée à la France de Richelieu qui organisa la paix entre la Suède et la Pologne contre l'Autriche), puis en 1657 à nouveau sous une occupation russo-polonaise, avant leur retrait en 1660 après une intermédiation française. La Latgalie (peu peuplée :  200 000 habitants au 19e siècle, contre 1 million dans le reste de la Lettonie) toutefois restait polonaise depuis 1559 et en 1585 à Vilnius était sorti le premier livre en langue lettone : le Cathecismus Catholicorum, publication jésuite traduite par Peter Canisius (1521-1597), tandis qu'en 1687 les Suédois protestants allaient faire traduire la Bible.

En 1697, la noble polonaise locale, Jeta-Justina Sastodicka, soutenue par l'évêque livonien Mikolaj Poplawski (1636-1711), invita les dominicains de Vilnius à établir un monastère et une école à Aglona qui, dans la langue locale signifie "la pinède". Le dominicain Remigius Mosokowsky du monastère de Vilnius vient choisir le lieu de construction du monastère d'Aglona en 1688.

On fait alors sortir du monastère de l'île de Trakai en Lituanie une peinture exécutée selon la tradition au 1er siècle par l'apôtre saint Luc, que l'empereur Manuel II de Byzance (qui régna de 1391 à 1425) avait envoyé au grand-duc de Lituanie Vytautas le Grand en cadeau pour sa conversion au catholicisme.

À ce jour, on ne sait pas ce qui s'est réellement passé : si la peinture originale est revenue à Trakai ou est restée à Aglona, ​​comme c'est courant dans le pays. On en parle beaucoup. Ce qui est curieux, c'est que les deux images ont accompli de nombreux miracles. Cependant, les partisans de la peinture d'Aglona soutiennent qu'en fait, cette image est la plus connue et la plus populaire, attirant les pèlerinages des catholiques russes et biélorusses.

Le sanctuaire a résisté à la tentative de fermeture grâce notamment à l'action énergique de l'évêque Kazimirs Dulbinskis qui fut déporté deux fois.

La notion de "Terra Mariana" (Maras Zeme) pour la Livonie historique (englobant la Latgalie, et allant jusqu'au nord de Riga) est assez mystérieuse, et est très exploitée dans le monde balte en ce moment, surtout estonien d'ailleurs. Gints Skutans explique ici : "Les astrologues mal aimés du clergé, quant à eux, confirment que toute la région des États baltes est sous le signe de la Vierge, qui détermine la mentalité et les caractéristiques ethniques des Lettons, des Estoniens et des Lituaniens. Et il existe une autre légende complètement douteuse selon laquelle Marie, la mère de Jésus, s'est enfuie dans les pays baltes à la fin de sa vie, évitant la persécution des disciples du Christ par les Romains. Cependant, cette histoire ne peut être prise au sérieux"

La Chronique d'Indrikis est la première à parler plus en détail de l'utilisation de ce nom, lorsque lors de la réunion de 1215 de l'Église du Latran, le pape Innocent III a annoncé qu'il soutiendrait également la Terre mère Livonie ainsi que la Terre fils Palestine. Ce fut un tournant à l'époque des croisades, car vu la situation désespérée en Terre Sainte, l'accent fut mis sur les rives de la mer Baltique. Avec ce vocable "Terre de Marie" le christianisme en Livonie a pu entrer en résonance avec un passé païen.

Les moines catholiques allemands travaillaient dans la Baltique orientale depuis au moins 20 ans et ont appris à connaître la langue, la mentalité et les caractéristiques religieuses des populations locales. Ils ont dû rencontrer des chansons folkloriques lettones dans lesquelles Dieu le Père et sainte Marie étaient chantés. La similitude avec la tradition chrétienne était évidente, seul le fils de Dieu - Jésus-Christ - manquait. Afin de promouvoir la mission de la foi chrétienne, ils ont eu recours aux moindres parallèles avec la Bible et la Terre Sainte.

"Par conséquent, conclut Skudans, ce nom pourrait avoir fusionné deux traditions, à la fois le païen local et le catholique nouvellement arrivé. Bien sûr, il y aura des incroyants qui contesteront l'influence de la païenne Mara sur ce symbole. D'une part, ils ont raison - nulle part ailleurs, à part les chansons folkloriques, la déesse Mara n'apparaît. Son nom ne se retrouve pas dans les diverses sources écrites, ni dans les œuvres des romantiques nationaux du XIXe siècle (Auseklis, J. Alunāns, A. Pumpurs, etc.). Et ce n'est qu'en connaissant mieux le contenu des chansons lettones que nous pourrions nommer notre propre Sainte Marie. Par conséquent, seule l'intuition des chercheurs en folklore permet d'attribuer l'image de Mara à une époque bien plus ancienne que les croisades médiévales dans les pays baltes."

A noter qu'il existe un livre estonien qui essaie de fédérer Lettons et Estoniens sous la déesse Maras. En juillet 2018, celle-ci fut convoquée pour célébrer l'identité lettone dans un spectacle de danse de 18 000 danseurs introduit par le président et le ministre de la culture. Un parti politique letton nommé "Maras Zeme" en décembre 2005 avait demandé que la vieille religion païenne Dievturs/dievturiba, se voit reconnaître par l'Etat et soit enseignée dans les écoles. Mais l'amendement en ce sens avait été rejeté par le Parlement.

Lire la suite

Trump en embuscade : les étranges dispositifs symboliques à son sujet

28 Septembre 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Donald Trump, #Les Stazinis, #Grundlegung zur Metaphysik, #Christianisme, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Cinéma, #La droite

Il existe un dispositif étrange autour de Donald Trump dans les productions hollywoodiennes, un dispositif qui a des ramifications de tous les côtés, dans la presse, dans la musique, et que Casey Brown (EnterTheStars) étudie depuis des années. Ce dispositif symbolique associe parfois Trump au 11 septembre (par exemple sur NBC News en 1980 quand on l'interviewe sur son intention d'acheter le World Trade Center  en insistant sur le fait qu'il a 33 ans - chiffre maçonnique - ou quand une publicité pour un ordinateur Toshiba de 1996 montre un jeune homme qui écoute la radio sur 101.9 MHz/119, puis juste après un répondeur téléphonique qui dit "C'est Donald Trump"). Il l'associe aussi au voyage dans le temps, à Tesla, à Abraham Lincoln - rappelez vous des éléments de programmation prédicative déjà mentionnés à son sujet dans Back to the Future II, ou dans Donnie Darko. Quand on sait que la haute politique se joue de pair avec la sorcellerie comme nous le rappelait Jacques Attali qui accordait une belle place à ce concept dans son Dictionnaire du XXIe siècle, on ne peut pas exclure que toutes ces correspondances ne soient pas totalement gratuites.

Quel intérêt, direz-vous, puisque Trump n'est plus président ? Il se trouve qu'il reste en embuscade et pourrait être prochainement réélu. Et beaucoup de ses fans vont jusqu'à le considérer comme l'équivalent de Jésus-Christ (voyez par exemple le livre bizarre du Sud-Africain Helgard Müller paru en janvier 2022 "President Donald J. Trump, The son of Man - The Christ" qui circule dans les meetings du Parti républicain américain), tandis que certains de ses adversaires, voient parfois en lui l'Antéchrist. Simples querelles de fanatiques ? Possible. Après tout ils sont nombreux à avoir théorisé le fait qu'Obama, le pape, et tant d'autres avant eux étaient l'Antéchrist (ce qui bibliquement n'est jamais faux puisque les Antéchrists sont nécessairement nombreux avant l'ultime). Mais il y a quand même anguille sous roche si l'on en juge par toutes les représentations qui l'évoquent dans la matrice culturelle dominante, et, s'agissant d'un personnage qui avait annoncé vouloir faire reconstruire le Temple de Jérusalem (condition d'avènement du dernier Antéchrist) et dont le gendre avait acheté à prix d'or le bâtiment sulfureux situé au 666 de la 5e Avenue à New York (et mis à l'honneur dans beaucoup de films par les sociétés secrètes hollywoodiennes), et il y a peut-être matière à y regarder.

Revenons donc aux travaux de Casey Brown (EnterTheStars) qui récemment se penchait sur le film Gremlins 2, sorti en 1990, où les références à Trump sont pléthoriques, et dans un système serré de correspondances avec le 11 septembre, le Covid 19 etc.

On ne développera pas toutes les spéculations de Brown sur ce film. Seulement quelques unes en suivant chronologiquement ce qu'il démontre. Ca commence par une jeu bizarre où Daffy Duck prend le pouvoir sur le bouclier de Bugs Bunny. On ne comprend pas trop ce que signifie ce préambule dans le film, sauf à voir dans Daffy Duck le pendant noir de Donald Duck (dans une logique maçonnique du noir et blanc, ce n'est pas absurde), or beaucoup on comparé Donald Trump à Donald Duck (et les jeux de mots sur Don, Donnie dans les films font souvent système avec des références possibles à Trump). Le vilain canard narcissique qui prend le pouvoir contre le gentil lapin, ça pourrait être Trump... Puis la première image est un zoom sur les Twin Towers à Manhattan. On pourrait croire que cela est gratuit. Sauf que le héros du film est Daniel Clamp (ce qui sonne comme Donald Trump) qui est un magnat de l’hôtellerie comme Trump dont l'empire dans le film lui-même est comparé à une pieuvre. Pour que personne n'ait de doute sur l'identification entre Trump et Clamp, on notera que que lorsque la guide de l'immeuble de Clamp (Brown le montre à la minute 16'17 de sa vidéo le livre de Clamp intitulé "I took Manhattan" la couverture est à maints égards semblable à celle de "Art of the Deal" de Trump).

Ce qui conduit à penser que le zoom initial sur les Twin Towers (qui reviennent souvent dans le film) n'a rien de gratuit, et qu'il s'agit bien de lier Trump au 9/11 est cette scène où les journalistes interviewent Clamp, et les micros devant lui forment un 9/11 (rappelons que le film est de 1990), avec d'ailleurs cette manière très particulière de styliser le 11 comme deux tours ce que firent aussi les Simpsons dans de la programmation prédictive de 1997 (voir ici).

Or, ce qui est très intéressant c'est non seulement que le film lie Trump au 11 septembre 2001, mais aussi qu'il est imprégné d'un bout à l'autre d'allusions au vampirisme (avec un Dracula qui passe souvent) et à la recherche scientifique sur les virus et sur l'ADN. Car un laboratoire travaille pour Clamp. Et d'ailleurs vampirisme et recherche médicale se recoupent dans le fait que l'acteur qui joue le Dr Cushing Catheter  dans Gremlins 2 a aussi joué Dracula par le passé, il s'agit de Christopher Lee. Or Christopher Lee, n'est pas un "acteur amusant" parmi tant d'autres. C'est quelqu'un qui est engagé dans l'occultisme, et qui avait expliqué dans une interview en 1975 que de véritables rituels incantatoires peuvent être filmés sur scène et infligés aux spectateurs - voyez mon billet sur le vampirisme ici. Là où s'affiche la comédie peut donc se jouer quelque chose de beaucoup plus sérieux, et beaucoup plus dangereux. Le danger et la tromperie de la magie réside là-dedans.

L'intrigue basique tient au fait que le milliardaire Clamp veut acheter des Gremlins à un Chinois. Or les Gremlins sont des virus qui se multiplient lorsqu'ils sont mouillés.

Cela renvoie au jeu trouble qui a existé autour d'un autre 11 septembre, le 11 septembre 2019, dans la période précédant les jeux militaires de Wuhan sur lesquels enquête George Webb. Trump achetant le virus aux Chinois pour asseoir son pouvoir, est une hypothèse étonnante. C'est en tout cas ce qu'un certain décodage du film laisse entendre.

Brown montre que le film nous donne à voir apparemment sans raison un Rambo lançant une flèche, qui peut correspondre au fameux paradigme d'Apollon cher à Celeste Solum et Tim Alberino qui était aussi annoncé dans l'Apocalypse de Jean... La flèche du vaccin qui est aussi celle qui donne la maladie (Apollon étant le dieu de la peste de sa guérison tout à la fois). L'allusion à la flèche se retrouvera plus loin avec un Robin des Bois qui brise sa flèche (encore une image qui n'a aucun sens dans le film mais en prend un dans la logique occultiste de la trame cachée du film). Juste après cette image, le Chinois se met à tousser. Puis on voit deux écrans jumeaux qui renvoient au fait que Trump est du signe des Gémeaux (ce qui a souvent été aussi souligné par les occultistes, avec le côté Janus de ce milliardaire). La gémellité revient souvent dans le film, avec notamment à un moment un laborantin qui est double.

Sur la dualité et la gémellité, il y a une image intéressante que Brown montre en minute 7'07 de son second décryptage du film. On voit un tableau représentant un projet immobilier, où les Twin Towers, les tours jumelles, avoisinent deux autres bâtiments jumeaux, des bâtiments chinois, avec au milieu un dragon qui envahit les arbres. Brown ayant observé dans ses précédents décodages que souvent à Hollywood les arbres peuvent être identifiés aux êtres humains, et que le serpent dans la poitrine, ou toute autre forme de reptile, est à la fois symbole de maladie (un des jumeaux un peu plus tard ppellera les Gremlins des reptiles et l'autre dira "non ce sont des virus") et de possession, on pourrait y voir l'exposition d'un projet de possession générale de l'humanité, articulé autour de la gémellité.

Le film regorge d'allusions plus ou moins voilées à des sujets qui en 1990 n'intéressaient personne et étaient inconnus : la manipulation de la double hélice d'ADN, au contrôle climatique et aux "smart cities" (la guide y fait référence dans la tour de Clamp) au "mind control" avec la vache qui a un casque de fer sur la tête, à la grippe du singe (voir au paradigme plus général du singe autour de 12 Monkeys), au traçage des gens avec le code-barre (pas encore le R code), l'omniprésence des caméras, le culte solaire (avec "Sunworshiper film" et l'affiche SOL- Spice o'life), aux ruches hexagonales où dorment les Gremlins/démons (je ne vous refais pas le cours sur les hexagones du graphène, du World Economic Forum, et de la ruche de Beyonce "queen of the bees"). Et puis il y a carrément de l'occultisme pur et dur avec la femme aux cheveux rouges, et une chèvre représentant le Baphomet.

Brown y voit des confirmations sur ses analyses antérieures à propos du chiffre 58 lié à Trump (les 58 étages de Trump Tower) qui revient dans le film sous forme inversée, les parapluies analogues aux seringues, ou encore sur le lien entre Trump et le papier toilette (souligné en 2016 par The Economist qui renvoie en fait aux origines écossaises de Trump), le lien entre pandémie et imagerie des chauves-souris etc. Toutes ces choses dont, encore une fois, la présence dans le film peut sembler absurde si on ne la relie pas à une trame secrète.

Pour finir sans trop nous appesantir soulignons que Trump lui-même a parfois parlé des Gremlins en bien, et dans les mêmes termes dont en parlait l'auteur du film dans les années 1990, ce qui est un peu étrange quand on songe que ces bestioles ont un aspect clairement démoniaque, notamment dans leur faculté à se démultiplier.

Surtout il existe une étrange petite vidéo que Casey Brown/EnterTheStars a déterrée dans laquelle le rappeur Kodak Black, d'origine haïtienne, récemment converti à la religion israélite, fait aussi un lien entre Trump et les Gremlins. C'est en apparence une vidéo purement humoristique mais de cet humour complètement stupide, n'ayant ni queue ni tête, comme il y en a souvent dans les émissions américaines à forte inspiration maçonnique comme par exemple SNL, et ou l'émission d'Helen DeGeneres. Dans cette vidéo de février 2022, intitulée "Sundae Conversation with Caleb Pressley", le rappeur précise en minute 1'07 qu'il a été gracié par Trump en 2021, malgré son port illégal d'armes, parce qu'il lui a rendu un service, et il appelle Trump son "Jumeau Gémeau" et ajoute que Trump est un "super Gremlin" et qu'il est un "vautour au corps entier qui peut se lever et marcher" (full body vulture who can stand up and walk"). Super Gremlin est un chanson que le rappeur a sortie en 2021 (le soir d'Halloween). Plus loin dans l'interview il parle de tunnels et de souterrains à propos de Trump. Des mots qui sont soit absurdes soit codés, comme les images de Gremlins 2... 

Lire la suite

Une leçon de foi d'une soignante suspendue

27 Août 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Grundlegung zur Metaphysik, #Christianisme

Je regardais hier cette discussion (ci-dessous) après la diffusion du documentaire "Suspendus... Des soignants entre deux mondes" de Fabien Moine au Domaine Arc-en-ciel de Mont-sous-Vaudrey dans le Jura, le 13 juillet dernier (un documentaire dont j'approuve bien sûr à 100 % le contenu, en tout cas sur la partie qui ne concerne pas les médecines alternatives). Les échanges auxquels on assiste dans cette vidéo rejoignent ce que je disais le 8 août sur le fait que la pensée New Age (et en tout cas son vocabulaire : la référence au "monde nouveau" dont la Terre serait en train d'accoucher, les "énergies positives" etc) gagne beaucoup de soignants suspendus, ce qui n'est pas bon signe. De même je n'apprécie guère la référence des intervenants à Harry Potter, Spinoza et à Johnny Hallyday (comme pour le mouvement des Gilets jaunes, porter en étendard la sorcellerie, l'immanentisme et un artiste qui s'est vanté de vendre son âme diable ne peut mener nulle part).

Cependant j'ai bien apprécié le témoignage de Claire, infirmière libérale non vaccinée Covid, au début de la discussion : c'est une belle leçon de foi, exactement dans la ligne de ce que Dieu attend de chacun. Je cite : "J'arrive aujourd'hui à vivre sans rien. Je n'ai demandé ni RSA, ni chômage. J'apprends à vivre avec ce qui est dans l'invisible, qui est là pour nous aider. Et donc il m'arrive des choses extraordinaires (...) Par exemple j'ai été à une manifestation. Il y avait un SDF. Je lui ai donné 5 euros, alors que je n'ai pas grand chose. Une heure après, une fille avec qui je parlais m'a demandé comment je fais pour vivre. J'ai dit que je crois à la manne, à la grâce de Dieu. Elle m'a répondu : je viens de recevoir une prime, je ne savais pas à qui la donner. Et elle m'a fait un chèque de 500 euros. J'ai donné 5 euros et une heure après je recevais cent fois plus. Et il m'arrive mille choses comme ça. Je pourrais en faire un livre tellement il m'arrive des choses magnifiques. Donc je voudrais vous dire de ne pas vous décourager. Grâce à cette période je peux explorer quelque chose que je n'avais jamais fait : vivre sans argent. Je n'ai plus de compte bancaire, je n'ai plus de carte, pas de mutuelle, rien. J'ai la confiance. Et je sais qu'on va vers le meilleur. Et je suis d'accord, c'est comme un accouchement. Mais il ne faut pas avoir peur. Si on a peur ça se passe mal. Je vous encourage vraiment à demander, à prier. Pour moi c'est un combat spirituel, ce qui se passe.(...) Je vous encourage à demander il va vous arriver des choses magnifiques. J'ai été emmenée à m'occuper d'un couple pas vacciné. Elle est aveugle et lui a Alzheimer. Grâce au fait que je ne travaillais pas j'étais disponible. Donc j'ai pu m'en occuper pendant 5 mois. Ca a évité une hospitalisation qui aurait été compliquée. Maintenant leur situation est stabilisée, et sans chercher du travail, j'ai trouvé une grand mère de 94 ans. je la sors, elle n'est jamais sortie de chez elle. Donc il se passe des choses magnifiques et les choses arrivent comme ça quand on a la confiance. Donc je vous encourage."

A mon sens, cette déclaration est tout à fait dans la ligne de l'Evangile (Matthieu 6:26) et des enseignements de Saint Paissios (le prophète qui dans les années 1990 annonçait le virus utilisé pour pucer tout le monde), dans le sens de l'appel à la foi et à la confiance, à ceci près qu'il n'y manque qu'un appel au repentir et au renoncement au péché, sans lequel la foi peut s'égarer sur des chemins sulfureux et tomber dans des pièges...

Vaccins Simpsons Season 15 Episode 21

Lire la suite

Témoignages sur les effets secondaires de la thérapie génique anti-Covid

21 Août 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Bill Gates, #Christianisme, #Débats chez les "résistants", #Le monde autour de nous

Comme vous le savez, depuis février 2020, ce blog est engagé contre l'opération psychologique ("psy op") "Covid 19" en dénonçant dès le départ la finalité de "vaccination" massive qui se profilait derrière les mensonges évidents autour du confinement, de la distanciation, du port du masque obligatoire. Le système totalitaire qui s'est abattu sur le monde entier et notamment en Occident à quelques exceptions près comme la Suède avait déjà été préfiguré par d'autres psy ops autour des guerres soi-disant humanitaires, des attentats terroristes, du lavage de cerveau autour du changement climatique etc, et tout cela va continuer, comme on nous le promet un peu partout.

Pendant la "crise Covid" nous avons tous vu ce totalitarisme fonctionner chez nos proches, et chez toutes les institutions qui étaient censées nous aider à vivre et non nous apporter la mort, des écoles à la SNCF, des médecins généralistes aux commissariats de polices. Nous avons vu l'instinct de persécution et de destruction s'emparer de toutes ces institutions qui croyaient pourtant ou faisaient semblant de croire qu'elles le faisaient pour notre bien. Toute l'horreur du mimétisme, de l'instinct grégaire, lorsqu'il est tourné vers le Mal et vise en fait à nous faire tous sauter du haut de la falaise, avec son cortège de peur, d'irrationalité, de mauvaise foi, de jalousie, d'esprit de délation...

Au jour d'aujourd'hui, alors que le dispositif de persécution (que personnellement je nomme satano-fasciste, à cause de son inspiration démoniaque évidente, notamment dans les milieux les plus ardents à l'imposer comme le Forum économique mondial ou la Fondation Bill Gates, et des mécanismes qui rappellent les années 30 en Allemagne et en Italie, mais vous pouvez l'appeler comme vous voulez) est provisoirement assoupli, beaucoup se retournent sur cette étape 2020-2022 et regardent avec consternation la période écoulée. Nous n'avons pas fini d'en panser les plaies, de faire l'inventaire de toute la bêtise, de toute la lâcheté, qui se sont emparées de notre société, de certains membres de nos familles, de certains de nos amis.

Et au nombre des blessures, il y a aujourd'hui toutes les victimes de la thérapie génique expérimentale Pfizer et Moderna, et l'atroce silence gêné des institutions médicales, politiques, médiatiques, éducatives etc autour d'elles. Bêtise, lâcheté, et intolérance les entourent comme elles sévissaient quand on verbalisait les gens qui couraient sans masques sur des plages désertes.

La première chose à faire est de donner la parole à ces milliers de personnes, ne pas se rendre complice du silence. Donc je le fais avec les trois vidéos ci-dessous (il y en aurait tant d'autres...).

Je vois beaucoup de gens développer des haines sur les réseaux sociaux, des soifs de vengeance contre les politiciens responsables, contre ceux qui les soutiennent (et cela fait beaucoup de monde : notre président n'a-t-il pas été réélu malgré toute cette folie ?). C'est un mauvais réflexe qui entretient une logique de guerre civile dont les planificateurs de notre destruction se nourrissent (ordo ab chao). Contentons nous d'exposer la vérité sans passion. Son horreur se montre d'elle-même. Chacun des responsables, à tous les niveaux, sera jugé dans l'au-delà à la mesure des fautes commises, et non seulement les responsables mais aussi leurs complices jusqu'à la plus insignifiante femme de ménage, au plus obscur gardien de sécurité, et chacun en paiera un prix énorme. Ne cherchons pas à nous substituer au juge de ces créatures, qui sera leur créateur-même. Brisons seulement la loi du silence, et poursuivons avec confiance : car ceux qui auront persévéré résolument, humblement et d'un coeur pur dans la voie de la vérité, sans rien rechercher que d'accomplir leur devoir, tout en sachant aussi reconnaître leurs erreurs et leurs insuffisances (voire leur inconsistance) personnelles, auront toutes les aides nécessaires pour échapper aux crocs des chiens : "tu marcheras sur le lion et sur l'aspic, tu fouleras le lionceau et le dragon".

Lire la suite

Les choix funestes de certains soignants suspendus

8 Août 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Grundlegung zur Metaphysik, #Christianisme, #Vatican

J'ai souvent remarqué que beaucoup d'opposants aux thérapies géniques tenaient des discours plus ou moins "new age", y compris le Dr Henrion-Caude, et par exemple on pouvait voir il y a peu que le courageux Dr Julien Devilleger malgré toute son indépendance d'esprit n'hésitait pas à parler des chakras. Ce matin j'échangeais avec une infirmière iniquement suspendue en 2020 qui est devenue "sophrologue"... En creusant un peu j'en ai davantage sur ses pratiques. Elle m'a avoué qu'elle pratiquait le magnétisme qu'elle ajoutait à ses séances de sophrologie et qu'elle avait un tambour chamanique...

Ainsi le système du 666 gagne sur tous les tableaux. Il déclenche un réflexe moutonnier chez 90 % d'individus qui seront prêts à accepter n'importe quelle substance dans leur corps (graphène et autre en se soumettant à toutes les manipulations mentales et technologiques à distance). Et parmi les 10 autres %, il en fait basculer un bon nombre dans l'occultisme (sans même le savoir), et fera ainsi en sorte qu'ils risquent d'être contrôlés, et risquent de faire contrôler leurs "patients", comme dans le oui-ja (cf le cas du collège d'Orthez), par toutes sortes d'entités invisibles qui ne leur veulent pas du bien.

Lire la suite

L'étrange mission de Christine Kelly

25 Juin 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Christianisme, #Le monde autour de nous, #La droite

Depuis les moralistes antiques en passant par Montaigne, les plans de la providence ne laissent jamais de laisser confondus les observateurs. Je regardais tantôt la vidéo ci-dessous qui n'a été vue que par 800 personnes en deux mois (ce qui prouve que les vidéos vraiment importantes ne sont pas regardées). La journaliste Christine Kelly, qui a été la faire-valoir du polémiste Eric Zemmour sur la chaîne C8, y confesse sa foi évangélique profonde.

Elle ne doute pas que c'est Dieu lui-même qui lui a confié pour "mission" d'interviewer ce polémiste, que le Créateur a assuré le succès de l'émission (qui fut le programme-phare de sa chaîne), et ce qui permit d'ailleurs le succès de son interlocuteur dans l'opinion publique.

A vrai dire il y a beaucoup à penser autour de toutes ces choses, et beaucoup de non-dit aussi, nécessairement. Les célébrités sont promptes à raconter qu'elles sont des enfants battus (comme ce fut le cas de Mme Kelly), d'évoquer la question de la couleur de peau et autres thèmes à la mode, mais moins à analyser froidement les composantes structurelles de l'espace social où elles ont émergé, et que, malgré tout, un Pierre Bourdieu avec tous ses défauts nous aura appris à interroger après avoir lui-même douloureusement (plus douloureusement que Bruno Latour qui fait de l'argent autour de ses techniques d'analyse des territoires) appris à en identifier les effets sur lui-même.

Aucune interview de la journaliste ne nous permet de comprendre comment elle s'est structurellement trouvée, qu'elle le veuille ou non, à droite de l'échiquier politique dès la rédaction de sa biographie de Fillon, ni ce que la chaîne qui l'a faite monter devait aux structures néo-coloniales de l'empire Bolloré, à ses liens avec Israël etc.

Mais si toutes ces questions sociologiques auxquelles la journaliste ne répond pas nous renvoient à la thématique du "comment ?", sa confession sur le média protestant ci-dessous renvoie à celle du "pourquoi ?". Pourquoi Dieu a-t-il voulu que cette quinquagénaire guadeloupéenne puisse servir de marchepied au zemmourisme, le faire bénéficier de son aura ? et pourquoi d'une certaine façon comme le soulignent les intervenants à ce "happening", l'étoile du polémiste a fini par décliner après que sa bonne fée eût dû se séparer de lui. Pourquoi cet essor ? Puis ce déclin ?

Il faudrait peut-être parler un peu plus longuement ici du zemmourisme. Personnellement j'ai un avis assez mélangé sur son compte. A maints égards le phénomène a eu le mérite de rappeler l'existence et la pensée de certains auteurs nationalistes comme Bainville, cet héritage de la tradition française ostracisé par l'Université. Je ne crois pas que Zemmour l'ait fait avec une réelle volonté de faire connaître la vérité. Cet homme, comme les marxistes, avait une pensée dialectique, et, dans un sens, ne croyait pas à la vérité (voyez comme j'ai tendance à en parler au passé depuis sa défaite aux législatives, peut-être à tort...). Il voulait seulement faire contrepoids à une pensée de gauche hégémonique. Les contrepoids sont toujours utiles à condition bien sûr ... qu'on ne leur accorde pas trop de poids justement parce que, n'étant pas animés par la vérité (bien qu'ils soulèvent certaines vérité partielles intéressantes), ils risquent autrement de faire tomber d'une erreur dans l'autre. Pourquoi dans le plan de Dieu y a-t-il eu du zémmourisme ? fut-ce comme le boulangisme à une autre époque, un simple feu de paille pour montrer aux Français sur quels chemins d'erreur il faut éviter de se trouver. 

Et quid du destin de Mme Kelly ? Laissera-t-elle dans l'histoire du journalisme, et dans la mémoire française, une empreinte comparable à celle d'Anne Sinclair dans les années 1980. L'une fut une prêtresse (des penseurs du XIXe siècle eussent dit une "hiérophante") d'une religion qui devenait hégémonique dans les années 1980 : celle de la toute puissante télévision couleur hypnotisante. L'autre veut être une sorte de Jeanne d'Arc de la liberté d'expression par temps de fascisme hystérique des réseaux sociaux et de barbarie répression institutionnelle de plus en plus débridée.

Est-ce vraiment-là le but que lui assigna Dieu en notre pauvre France des années 2020 ? Certains diront qu'en ces temps d'inversion des valeurs et de tyrannie médiatique du 666, si Dieu parle par la voix de Bolloré il y a plus de chances que ce fût en réalité le diable qui ait causé l'ascension de la belle journaliste, lui qui parle aussi à travers ces "megachurches" américaines qui croient naïvement l'avoir exorcisé... D'autres objecteront que le Très-Haut est si puissant qu'il utilise les démons à son profit et que donc s'il a usé des puissances infernales pour promouvoir Mme Kelly et son interlocuteur, ce fut malgré tout de même pour le bien de la conscience française, et qu'un certain profit en sera sorti pour tous d'une manière ou d'une autre...

Qui sait ? Rendez-vous en tout cas au Jugement Dernier pour que nous apprenions de quoi Christine Kelly était le nom...

Lire la suite

Nancy Pelosi interdite de communion par l'archevêque de San Francisco

22 Mai 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Les Stazinis, #Avortement, #Le monde autour de nous, #Christianisme

Dans un communiqué publié le 20 mai dernier, Mgr Salvatore Cordileone a déclaré que la présidente démocrate de la Chambre basse Nancy Pelosi (qui s'affiche comme catholique pratiquante) ne serait pas admise à la communion dans le diocèse de San Francisco (Californie) tant qu'elle n'aurait pas retiré son soutien actif aux législations de plus en plus agressives en faveur de l'avortement en vigueur en Californie et en Nouvelle Angleterre. Mme Pelosi avait pourtant été reçue en grande pompe au Vatican en octobre 2021 où elle avait échangé des gestes étranges avec le pape François...

 

Lire la suite

Une martyre chrétienne au Nigeria

14 Mai 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous, #Christianisme

La chrétienne Deborah Yakubu, étudiante en économie, a été lapidée et brûlée hier pour blasphème dans le Nord-Ouest du Nigéria (elle avait déclaré sur un groupe virtuel principalement fréquenté par des jeunes de sa ville que ce groupe n'était pas destinés à recevoir des propos religieux vides de sens, déclaration qui répondait à des posts prosélytes musulmans - sa déclaration circule sur Twitter en dialecte local, tout comme les images de crémation de sa dépouille). L'ex-vice président Atiku Abubakar a dû retirer un post sur Twitter condamnant ce lynchage.

 

Lire la suite

Le christianisme maoïste

22 Avril 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Débats chez les "résistants", #La gauche, #Christianisme, #Lectures

"Et il était normal que voulant rompre avec toute philosophie de la survie, avec ce 'conatus' que la méditation classique installe à la place que l'on sait, nous retrouvions le détachement chrétien : mépris de toutes choses, oubli des parents, et horreur du monde lui-même" (L'Ange, de Lardreau et Jambet, 1976, p. 133).

Et si cette approche maoïste du christianisme, que j'ai découverte récemment par Clavel (ce sont les nouveautés de mon printemps), était la seule option vraiment sainte, et vraiment viable, face à la dictature technologique et technocratique (antéchristique) qui vient ? La confluence avec Saint Païssios l'Athonite, la seule voie de Vérité ?

Lire la suite

Profitons de l'accalmie

18 Avril 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Le monde autour de nous, #Grundlegung zur Metaphysik, #Christianisme

Pas de doute, le régime sanitaire s'assouplit. Les gens sur les quais des gares choisissent de porter des masques ou pas. Même les militaires en charge du plan Vigipirate n'en portent pas (au fait, avez-vous remarqué qu'il n'y a plus aucun attentat islamiste en Europe depuis quelques années ? en 2015 pourtant on torturait les enfants des écoles maternelles avec ça, c'était censé être à la base de tous nos rapports sociaux pour vingt ans... on est simplement passé d'un "psy op" à l'autre - le Covid, l'Ukraine etc).

D'un point de vue psychologique, cela contribue encore plus à banaliser la dictature et la discrimination : "les complotistes ont eu tort de s'inquiéter, entend-on, finalement chacun fait un peu ce qu'il veut avec les règles". Si bien que quand le Big State et Big Pharma (j'emploie des termes anglo-saxons car nous ne sommes évidemment plus gouvernés par des esprits français), durciront à nouveau les lois pour imposer la quatrième dose de vaccin ou quand les "centristes" de tout poil nous imposeront un "pass écologie", tout le monde trouvera ça assez bénin, on parlera de "régulation fine" de "modulation proportionnée" et les gens se consoleront en songeant "ça va on n'est pas à Shanghaï". Jusqu'au moment où il y aura une autre "crise", une autre torture psychologique infligée au corps social (la panique comme "moteur de la démocratie" comme disait M. Attali), où, là, les gens accepteront que cela soit vraiment Shanghaï ou l'Australie partout. Certains bons esprits en ce moment font remarquer que parmi les instruments de torture des citoyens et dans la "stratégie du choc", outre les pénuries alimentaires (imputées au Covid, à l'Ukraine, à n'importe quoi), la panne électrique généralisée pourrait figurer en bonne place. Les pannes à répétition dans divers pays en sont un avant-goût, Le crash informatique aussi  est un bon candidat au top 10 des facteurs de panique possibles.

La façon dont tout cela s'agence est assez curieuse. Il y a une sorte d'incompétence généralisée qui s'impose dans toutes les élites, et dans tous les pays. Voyez par exemple Biden la semaine dernière serrant des mains dans le vide. Les sociologues, ou ceux qui ont une tournure d'esprit sociologique, vont chercher des causes "structurelles" au phénomène, dans cette espèce de chaos mental qui atteint tous milieux dirigeants, au moins en Occident. La subordination de la politique à l'image est souvent dénoncée comme la raison principale de cette dérive délirante. Parce qu'on doit produire des effets d'image, on impose des sanctions à la Russie avant même de se demander si ces sanctions ne détruiront pas notre économie. Parce que seule l'image compte on dit tout et son contraire. Et toujours à cause de l'image on laisse l'écologie nous dicter son agenda, sans même savoir si l'homme est la cause principale du réchauffement climatique, et ainsi en Allemagne on renonce au charbon, en France on ne rénove plus notre parc nucléaire. Et tout est aggravé par le retrait de l'Etat, ce supplétif du Katechon comme l'entrevoyait Carl Schmitt, de la sphère économique au profit d'illuminés comme Bill Gates et Elon Musk.

Cette thèse du désordre structurel est partiellement vraie mais incomplète. On pourrait s'en satisfaire s'il n'y avait pas les Georgia Guidestones et l'aéroport de Denver, s'il n'y avait pas des yeux d'Horus et de l'apologie de la magie dans toutes nos productions intellectuelles, si Jacques Attali, conseiller des princes, n'introduisait pas des pages sur la sorcellerie dans son Dictionnaire du XXIe siècle, si le Forum de Davos (Forum économique mondial) ne parlait pas d'un Grand Reset au terme duquel nous ne possèderons plus rien, si cette perspective ne ressemblait pas furieusement à 1984 et à cette espèce de dictature spartiate mondiale dont les milieux rosicruciens anglo-saxons rêvent depuis le XIXe siècle. Tout esprit spirituel un peu éveillé sait que les rituels produisent des effets réels, et qu'une stupidité de masse comme celle qui sert d'appui au covidisme ou aux guerres impériales ne s'ancre dans le temps que par l'envoûtement.

Cela ne signifie pas que tout soit perdu. Le Logos (le Verbe pour les chrétiens) gouverne toujours le monde et peut, à travers divers processus, réduire à néant certaines entreprises des irresponsables qui nous gouvernent, retarder de quelques décennies le succès de leurs entreprises de modification de l'humain par la technologie comme il l'a fait avec l'échec retentissant de la thérapie génique ARN comme moyen de prévenir la diffusion du Covid 19. Cela n'empêchera pas l'inéluctable venue au pouvoir un jour de l'Antéchrist, mais la retarder n'est déjà pas si mal. Cela nous permet de souffler un peu,de convertir encore quelques âmes avant qu'il ne soit trop tard.

Il existe deux erreurs symétriques. L'une est de s'endormir en oubliant que l'adversaire, lui, ne dort pas, et ne nous veut pas du bien. L'autre est d'accorder à celui-ci des victoires qu'il n'a pas encore remportées. C'est pourquoi je reste hostile au survivalisme que professent beaucoup de complotistes, et j'essaie de ne pas minimiser la part de logos, de bonne volonté et d'inspiration divine qui peut encore travailler beaucoup de gens pour tenir en échec les ennemis de l'humanité. Tous les phénomènes sont sous contrôle du Créateur. Les scénarios dystopiques hollywoodiens préparent les esprits au pire pour mieux faire passer les politiques du chaos, mais ils ne se réaliseront que très partiellement parce que la magie ne fonctionne qu'à moitié. Ce n'est, nous disent les Ecritures, qu'au temps de l'Antéchrist (en principe quand le troisième temple existera) que l'humanité et le logos en elle seront vraiment au bord de l'extinction au profit des zombies et des cyborgs (des êtres égocentriques totalement manipulés, éventuellement technologiquement "augmentés"). Nous n'en sommes pas encore là. Sachons donc rester ouverts aux inspirations d'en haut pour profiter au mieux des périodes d'accalmie, y compris pour reconstituer des forces face aux stratégies de l'Ennemi.

Lire la suite

"L'Humanité dimanche" roue de secours spirituelle du Nouvel ordre mondial

12 Février 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Débats chez les "résistants", #Grundlegung zur Metaphysik, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Christianisme, #La gauche

J'ai déjà montré ici en 2019 comment le magazine communiste français l'Humanité dimanche n'avait pas de scrupule à chanter l'éloge des productions du groupe Walt Disney. Aujourd'hui je parcours le numéro de ce weekend (avec son chamane en première page, ce qui, en soi, annonce la couleur) et ce n'est pas plus brillant. J'ai beau tourner les pages, je ne trouve rien qui puisse aller à l'encontre du projet de dictature mondiale que nous annoncent toutes nos productions culturelles... Des plaidoyers pour la défense des pauvres, qui est-ce que cela peut gêner quand par ailleurs la revue demande qu'on prenne en compte une gamme plus vaste de vaccins qui puissent "s'insérer dans le dispositif global" (sic) - ah ! ce mot cher aux globalistes ? Cela me rappelle ce que m'écrivait un correspondant il y a peu :

"Un peu avant la pandémie, j'avais connu ce passage difficile. Mais à  l'époque le médecin m'avait dit que c'était une grippe. Car bien sûr ce qui avait été lâché dans l'air (voir film l'armée des douze singes) n'était pas encore connu par le milieu médical. ... Donc
ce que j'ai connu s'est produit en février 2020. Et quelques jours avant j'avais un pressentiment, puisque c'est la première fois que j'achetais un purificateur d'air anti-virus. C'était un appareil de la marque P* est sur la boite il était noté qu'il supprimait 88% des
virus dans l'air ambiant. Je ne rentre pas dans les détails au sujet du 88 car un peu long à expliquer en quelques mots. Le voyant était constamment rouge dans la pièce (signe d'air pollué). Au final je le renvoie. Et je tombe malade 3 ou 4 jours après. Ensuite je suis donc resté au lit avec 40° de fièvre sans appétit et sans énergie pendant 15 jours ! 
"

Cela m'a fait penser au fait que Mélenchon demandait toujours qu'il y ait des purificateurs d'air dans les écoles. Un vrai journal d'opposition ferait des enquêtes sur les purificateurs d'air et sur le contenu des vaccins, plutôt que de demander que d'autres vaccins "s'insèrent dans le dispositif global"...

Je ne suis pas non plus plus surpris que cela de constater que ce genre de feuille de chou, qui par ailleurs affiche volontiers son rationalisme, ne se gêne pas pour faire l'apologie d'un "yoga alternatif", "yoga yin" etc.  Il y a des types courageux comme Bancarz (cf ici) pour expliquer que le yoga n'est pas une pratique spirituellement neutre, que cela fait entrer en vous des entités. J'en ai moi-même fait l'expérience. Bien sûr quand dans mon milieu professionnel, j'ai dénoncé le fait qu'au moment du premier confinement nos responsables des ressources humaines façon "Meilleur des mondes" aient employé une coach de yoga "pour notre bien être", on m'a pris de haut en me disant que ce yoga n'avait rien à voir avec un endoctrinement spirituel. Tous ces sots arrogants devraient savoir que les gourous hindous n'hésitent pas à dire que "l'esprit du yoga" fait son chemin en Occident même dans des formes laïcisées.

Ces soi-disant rationalistes si intelligents, si habités par la "fibre sociale", sont les premiers à vouloir que vous fassiez entrer des entités en vous et chez vos enfants, soit à travers le yoga, soit à travers la soi-disant "magie de Disney", comme ils sont les premiers à vouloir que le système médical vous bourre de graphène (je vous épargne les derniers développements hollywoodiens sur ce thème dans le film sorti il y a 3 jours "Moonfall"). Après, ces aveugles seront les premiers embarrassés quand ils seront confrontés à des cas de possession de leurs ados, comme ce fut le cas au collège d'Orthez en novembre 2019 où, constatant que ceux-ci devenaient dingues après avoir fait des séances de oui-ja, les parents d'élèves "laïques" ont dû avoir piteusement recours aux services d'un médium (un mal pour aggraver ou différer le mal)...

Cette fausse opposition de gauche (qui a ses équivalents à droite aussi) fait le job pour le système. Qu'elle ne vienne pas ensuite se plaindre des résultats que cela aura produit.

Lire la suite

Shungite et rayonnements électromagnétiques

15 Janvier 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Christianisme, #coronavirus-vaccination-big pharma

Je dois dire que je suis assez sceptique sur le lithothérapie. J'en ai moi-même bénéficié en 2014, de ce type de thérapie qui m'a été bénéfique, mais ce système est solidaire de dispositifs "énergétiques" dont je doute qu'il s'inscrivent dans la visée normale de ce que son créateur a réserve pour l'âme humaine (cf tout le problème de la soumission de l'âme humaine aux stoicheia/éléments - Épitre aux Galates). Toutefois il faut  rester ouvert à tout ce qui sur le plan naturel peut aider à résister aux agressions que la technos-structure administre à nos organisme biologiques.

Je voyais ce matin le statisticien Ricardo Delgado, qui fait des recherches intéressantes sur la présence de nano-particules dans les vaccins anti-Covid, relayer une découverte du Dr Viviane Brunet sur la pierre appelée shungite.

Cette pierre se trouve aux abords du lac Onega, dans une région du nord-ouest de la Carélie (Russie), dans le village de Shunga (il en existerait une version indienne, mais moins efficace). Elle est chargée en carbone à 48 % et en fullerène. On lui prête de nombreuses caractéristiques d’aide à la convalescence en renforçant le métabolisme énergétique, mais aussi pour la fertilité des sols.

Certains, comme l'ésotériste Andrew Roger, concepteur de "canons d'énergie", ont avancé que la pierre de shungite pouvait être une solution pour se protéger des effets de la 5G (et donc de la manipulation par ce biais du graphène présent dans certains doses de vaccin lorsqu'il ne s'agit pas de placebo). Selon ce M. Roger la shungite enfermée dans de la résine peut émettre une charge électromagnétique purificatrice.

Le docteur Brunet, qui est - soulignons le - gynécologue au Mexique, et ne fournit donc pas ces analyses au titre de sa spécialité professionnelle, utilise un instrument de mesure électro-magnétique pour mesurer les émissions d'un bloc de shungite. La mesure indique effectivement l'émission intensive d'ondes électromagnétiques. La question est évidemment de savoir si les émissions de la shungite ne sont pas aussi dangereuses que celles émises par la 5G. Andrew Roger dans sa vidéo d'octobre 2020 (29e minute) affirme que les "chakras" ne prendront de ces "bonnes ondes" que ce qui est nécessaire, mais cela reste à démontrer. Wikipedia en russe précise par ailleurs que l'utilisation de la shungite peut être dangereuse pour la santé en raison de l' effet cancérigène prononcé des hydrocarbures aromatiques polycycliques qu'elle contient.

Lire la suite

L'ONU instrumentalise le climat

15 Décembre 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Christianisme, #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous

Le 13 décembre, l'Irlande et le Niger ont présenté au conseil de sécurité de l'ONU un projet de résolution visant à "incorporer des informations sur les implications sécuritaires du changement climatique " dans les stratégies du Conseil pour la gestion des conflits et dans les opérations de maintien de la paix et les missions politiques.

La Chine s'est abstenue, l'Inde à voté contre (autrement dit les pays les plus peuplés n'étaient pas enthousiastes), la Russie a mis son veto

Explication de l'ambassadeur russe Vassily Nebenzia : "Nous sommes opposés à l'établissement d'une nouvelle piste d'activités du  conseil de sécurité qui établit un lien automatique générique entre le changement climatique et la sécurité internationale, transformant ainsi un problème scientifique et socio-économique en un enjeu politique. Les dispositions du projet de résolution qui suggèrent de faire de ce lien la « composante centrale » des stratégies de prévention des conflits de l'ONU et des mandats des missions de maintien de la paix et des missions politiques spéciales sont lourdes de conséquences.

Premièrement, considérer le changement climatique comme une menace pour la sécurité internationale détourne l'attention du Conseil des véritables causes profondes des conflits dans les pays inscrits à l'ordre du jour du Conseil de sécurité (...) Il convient de noter que la situation climatique désastreuse dans bon nombre des États les plus vulnérables est une conséquence directe de la politique coloniale à laquelle les donateurs occidentaux ont eu recours dans le passé. À eux, je dois dire : quelle idée gracieuse c'était de mettre la faute aux émissions de gaz à effet de serre, ainsi qu'au Soleil et à la Lune pour tout, tout en transférant la responsabilité aux États en développement eux-mêmes."

Il a dénoncé le fait que cette résolution permettrait au conseil de sécurité de mettre sous la coupe de sa politique d'ingérence n'importe quel pays en utilisant le prétexte du climat.

Pour finir il a attiré l'attention sur le projet russe pour une approche plus globale des problèmes environnementaux, notamment au Sahel (à l'heure où le Mali se rapproche de Moscou, encourant les foudres de Paris pour ce motif).

Pour mémoire la semaine dernière le Mexique a offert aux Nations-Unies une statue censée symboliser le gardien de la paix internationale, œuvre d'un artiste dont on peut voir ici les productions controversées, qui ressemble beaucoup à la bête de l'Apocalypse selon la prophétie de Daniel (Daniel 7:2-4). L'ONU l'a placée devant l'entrée des visiteurs de son siège à New-York.

 

Lire la suite

Des catholiques se rebiffent contre l'occultisme

8 Décembre 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Christianisme, #Grundlegung zur Metaphysik, #La droite

Une dame qui a un album au titre évocateur s'est vue empêcher de chanter "J'ai fait l'amour avec le diable" dans une église à Nantes, alors que l'évêque l'avait autorisé. On se demande vraiment pourquoi, hein ?

On voit bien que sur cette photo la chanteuse ne cherche pas du tout à cacher son oeil gauche. Elle est juste embêtée par le soleil, comme sa célèbre compatriote  droite. Rien d'occultiste là dedans, hein ? Juste de l'expression artistique bien innocente. Ces chrétiens sont décidément bien inhumains de ne pas les laisser "sixsixsixter" et jeter des sorts tranquillement dans les lieux consacrés. A la minute 9'28, Valeurs Actuelles ici sort son joker pour savoir qui a raison et qui a tort des chrétiens ou de la dame... L'histoire me rappelle un autre type de messes noires aux Invalides en 2019. La droite s'était indignée du fait qu'il y eût des versets musulmans dans ce concert. Pourtant le problème n'était pas tout à fait là...

Encore un petit effort messieurs et dames les analystes et vous comprendrez dans quel monde vous vivez...

Lire la suite
1 2 3 4 5 > >>