Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Articles avec #christianisme tag

Le chef du gouvernement de Victoria vous explique l'économie du 666

8 Septembre 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Christianisme, #Le monde autour de nous, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Bill Gates, #George Soros

Il y a deux jours, Daniel Andrews, un travailliste qui dirige le gouvernement de Victoria (Australie), a expliqué : "Pour protéger le système de santé dans lequel on confinait (locked down) les gens, on va évoluer vers une situation où l'on expulse (lock out) les gens qui ne sont pas vaccinés. Si vous faites le choix de ne pas être vacciné, alors vous faites le mauvais choix.(...) Ce sera une économie de vaccinés (it's gonna be a vaccinated economy), et vous pourrez y participer seulement si vous êtes vaccinés".

Ca ne peut pas être plus clair : l'économie du Grand Reset, du monde interconnecté, du transhumanisme où chacun aura en lui des nanoparticules traçables et manipulables à distance, passe par le vaccin et les substances bizarres qu'on inocule avec chaque dose. Ceux qui n'accepteront pas cela seront en dehors de l'économie, "locked out".

Apocalypse 13.15-17 : "elle eut le pouvoir de donner vie à  l’image de la bête, afin que l’image de la bête non seulement parle, mais qu’elle fasse que tous ceux qui n’adoraient pas l’image de la bête soient tués. Et elle fait que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et asservis, reçoivent une marque en leur main droite, ou sur leurs fronts. Et qu’aucun homme ne puisse acheter ou vendre, sauf celui qui avait la marque ou le nom de la bête, ou le nombre de son nom".

Une performance pleine de programmation prédictive - 20+20 dancers, the masks, the crown (corona), the Eye, the last song, the riots with broken statues (BLM)

Lire la suite

Les chefs religieux vendent le troupeau au 666

7 Septembre 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Christianisme, #Grundlegung zur Metaphysik, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Vatican

Dimanche dernier, une voisine me raconte, catastrophée : "Ma fille, qui a 14 ans, est dans une institution privée. Le jour de la rentrée, la prof principale s'est permise de demander aux élèves s'ils étaient vaccinés contre le Covid, sous prétexte qu'il y aura un pèlerinage à Lourdes, qui sera leur unique sortie scolaire de l'année". Cette voisine n'est pas croyante, mais, en tant qu'ancienne infirmière, elle se méfie des vaccins et elle veut protéger la fertilité de sa fille, ce qui est bien légitime. Or c'est par la main des structures religieuses que se profile dans sa vie le spectre de la violation du secret médical et des menaces de discrimination contre sa fille. Notre Dame de Lourdes n'en est sûrement pas fière... Et l'on ne compte plus les prêtres qui dans leurs homélies se permettent de se moquer ouvertement des manifestants anti-passe.

Le pape présente la vaccination comme un "acte d'amour" et l'Eglise catholique l'impose dans certains séminaires, et pour tous les Jésuites (ça n'étonnera personne), malgré la présence de répliques de cellules de foetus dans les vaccins. Aux Etats-Unis avant-hier Yahoo faisait le constat qu' "aucune grande religion organisée ne s'oppose aux vaccins, et les dirigeants catholiques romains et autres dirigeants chrétiens, juifs et musulmans ont conseillé à leurs fidèles de se faire vacciner", ce qui pourrait justifier que la clause d'exemption religieuse ne puisse plus justifier le refus de se faire vacciner.

Dans ce contexte, les amateurs de peopleries ne s'étonneront pas d'apprendre que l’icône "pop" du catholicisme 666, Katy Perry, chanteuse adepte de l'oeil d'Horus qui spolie les nonnes avec l'aval du pape, et a ses entrées au Vatican, a signé, aux côtés de la sataniste Billie Eilish (voyez le décodage de son clip "Good Girls Go To Hell" ou de "Bury a friend"), en juin une lettre ouverte de l'UNICEF (dont on a vu les belles pubs en Norvège) qui exhorte les pays du Groupe des Sept (G7) à faire don de vaccins contre le coronavirus à l'initiative mondiale d'équité en matière de vaccins COVAX. Dans ce marécage sulfureux, le leader nord-coréen Kim Jong-Un qui vient de refuser un don chinois de 3 millions de vaccins Sinovac, après avoir décliné en juin l'offre sud-coréenne de 2 millions de doses d'AstraZeneca, ferait presque figure de parangon de vertu...

Le soufre n'atteint évidemment pas seulement les milieux religieux en ce moment. Aussi, les militants anti-pass laïques devraient-ils se méfier un peu plus de l'ambiance culturelle et spirituelle dans laquelle ils font baigner leur action. Dans cette vidéo d'une manifestation anti-pass sanitaire du 4 septembre 2021 à Paris, en minute 1'36 on voit un politicien s'exprimer sur fond d'une musique de Laurent Voulzy, qui insère à un moment un refrain des Rolling Stones (lesquels fêteront l'an prochain leurs 60 ans) - ceux qui ne voient pas le problème que cela pose dans l'ordre spirituel peuvent se reporter à ce petit topo de 4 minutes sur le sujet.

La grande presse a annoncé il y a 2 semaines la mort du batteur de ce groupe. Il s'était joint en 1962 à Mick Jagger, dont les affinités satanistes étaient connues, ainsi que Keith Richards, bras droit de Kenneth Anger, le co-fonfateur de l'Eglise de Satan (cité dans “Rolling Stones in their own words” de David Dalton et M. Farren, 1983). Inutile de détailler les éléments obscurs de cette vieille saga (par exemple leur installation dans un ancien siège de la Gestapo sur la Côte d'Azur). Rappelons seulement que Mick Jagger a sorti au printemps dernier une chanson "Easy sleazy" pour se moquer des anti-vaccins.

Il convient donc de garder un bon fossé de distance entre cette matrice culturelle et nous.

Lire la suite

Paru en 2020 : le récit de ma conversion

2 Août 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Christianisme, #Actualité de mes publications, #Grundlegung zur Metaphysik

Parmi les lecteurs de ce blog il y a des athées, des agnostiques, et des  croyants de toutes sortes de religions. Ces derniers, de même d'ailleurs que ceux qui s'intéressent au surnaturel et, plus largement tous les esprits curieux, peuvent éventuellement trouver quelque utilité au récit de ma conversion, qui, à partir de 2013, m'a fait passer par le paranormal et les magnétiseurs - moi qui étais au départ très rationaliste - avant de choisir une voie plus biblique.

Ce récit peut vous aider à comprendre l'arrière-plan de mes recherches actuelles (même si la plupart de mes billets sur ce blog peuvent se lire indépendamment de toute référence religieuse).

A l'approche des fêtes, ce peut être aussi une idée de cadeau pour votre grand-mère ou votre beau-frère. Le livre est en vente en version papier (8,99 euros pour un livre de 206 pages) et numérique ici ou sur Amazon.

Lire la suite

La fin de l'Etat de droit

31 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Christianisme, #Débats chez les "résistants", #Peuples d'Europe et UE

Après avoir vu l'an dernier les dernières protection du soi-disant "Etat de droit" sauter les une après les autres autour des questions du confinement et du port du masque, je crois que plus personne ne s'attendait plus à les voir fonctionner sur le sujet du "passe sanitaire". Et effectivement cet été aucune digue n'a tenu : le Conseil d'Etat a rendu un avis favorable en choisissant pour rapporteur un ancien candidat aux régionales du parti présidentiel, le Conseil constitutionnel présidé par une ancien premier ministre au passé trouble, dont le fils travaille pour McKinsey & Co, le cabinet américain ("global") chargé de définir la stratégie de la vaccination en France, va probablement d'aligner aussi...  Le passage par le Parlement en un temps record a eu pour seule utilité permettre à une sénatrice franc-maçonne pro-avortement d'ajouter un amendement autorisant la vaccination des 16-17 ans sans accord parental (toujours le thème du "vos enfants sont à nous", cher à Céline Dion et à toutes les sociétés secrètes qui nous gouvernent) Seule la défenseure des droits a joué encore un peu son rôle, et encore, juste pour la forme. Débauche de mensonges, de manipulation, de mauvaise foi, de mépris. Des candides osent encore s'étonner : "Comment se fait-il que les laboratoires ne se satisfassent pas déjà des milliards de bénéfices engrangés sur notre dos ? Pourquoi n'arrêtent-ils pas cette folie ?" Ceux qui croient que l'économie gouverne la monde se bercent d'illusions : "On va boycotter les cinémas qui imposent le passe, et, vous allez voir, ils vont renoncer à nous l'imposer". Quelle blague ! Ne voient-ils pas  que nos gouvernants sont prêts comme l'an dernier à continuer de subventionner en monnaie de singe tous les commerces jusqu'à ce que l'argent n'ait plus aucune valeur et que la misère s'impose à tous ? Tout l'engrenage de la pénurie les arrange. Car le moteur n'est pas économique. Il est spirituel. La destruction de l'humanité (sa réduction à 500 millions d'esclaves) est l'objectif des forces qui utilisent nos zombies de gouvernants façon Philippe et Castex comme des marionnettes. Les libéraux et les marxistes ne s'en rendront compte que trop tard, et comprendront alors que leur vieux catéchisme économiciste, sous des apparences rationnelles, n'était en fait qu'un instrument au service de cette finalité apocalyptique.

Les plus pathétiques sont ceux qui osent dire encore : "A l'automne il y aura 80 % de vaccinés à deux doses. Et là, le gouvernement abrogera le passe sanitaire". Il faut vivre dans un syndrome de Stockholm complet pour croire ce genre de fadaise. Le gouvernement a rejeté l'amendement d'Emmanuelle Ménard, députée non inscrite, demandant que le Passe sanitaire cesse d’exister dès lors que le virus ne représentera plus une menace suffisante pour le justifier. Le passe est destiné à durer. Les médias monteront toujours en épingle des variants soi-disant sournois dont le vaccin n'immunisera pas. Il faudra de nouvelles doses, celui qui n'aura pas ses 6 ou 7 doses vaccinales sera menacé d'enfermement, fiché par son passe, lequel comportera aussi toutes sortes d'autres informations sur son état de santé, sur son compte bancaire, sur ses orientations politiques, et l'on imposera toujours plus de restrictions de services à ceux qui seront à la traîne pour le nombre de doses règlementaires. Tandis que les autres, ceux qui auront dit "oui" au 666, avec leur graphène dans les tissus cellulaires et leurs nanoparticules manipulables par la 5G,  seront à chaque instant, dans leur chair même, dans leur cerveau, à la merci du système auquel ils auront fait confiance.

Sans doute il faut encore manifester (tant que les LBD ne sont plus d'actualité, à Besançon notamment où le 27 juillet la police a même enlevé son czsque), et peut-être lancer des opérations de boycott, des actions en justice etc. Mais la solution n'est ni dans l'économie ni dans le droit. Il faut avant tout un recentrage spirituel d'un assez grand nombre de gens pour que ceux qui s'en remettent à la transcendance et reçoivent d'elle non seulement les moyens de "passer entre les gouttes" mais aussi des pistes d'action pour créer des poches de résistance collective vraiment efficaces.

Mais pour être "recentré", il faut principalement ne plus se sentir débiteur à l'égard du système. Ne pas attendre de lui un "assouplissement" (j'avais déjà indiqué en juin que le soi-disant assouplissement estival était fictif), ni aucune forme d'humanité, ni aucune vérité car le mensonge est désormais sa loi. Et ne perdez même pas d'énergie à argumenter avec les gens obtus ou à souffrir des malheurs que le système inflige aux plus faibles, de sa grossière bêtise (celle par exemple de l'atroce Mme Bachelot), de toute cette horreur qu'on peut agiter comme un chiffon rouge pour susciter votre colère ou votre dépression : ces sentiments faibles leur rendent service. L'urgence est de calmement et fermement, avec la force de la prière, soustraire notre âme à tout compromis et toute compromission avec cette iniquité. "Ne prenez point part aux oeuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les." (Ephes 5:11) Coupez tous vos ponts affectifs avec la folie ambiante - ne gardez pour elle que le sentiment de la charité envers ses victimes.

Lire la suite

A propos d'une déçue de Sadhguru et du "survivalisme"

27 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Christianisme, #Débats chez les "résistants", #Bill Gates, #Le monde autour de nous

J'écoutais le weekend dernier une dame dont malheureusement je ne retrouve pas la vidéo ce matin sur You Tube, une des nombreuses quinquagénaires investies dans le développement personnel, qui expliquait qu'elle avait été déçue de voir le guide spirituel hindou Sadhhguru littéralement sauter au cou de Klaus Schwab (le chantre du Grand Reset) lors d'un récent happening mondialiste, et prôner la dépopulation et la vaccination.

Evidemment, pour quiconque a été sensibilisé à la grandeur morale et à la vérité du christianisme, il n'était pas nécessaire d'en arriver là pour savoir que ce mystique, chouchou de l'oligarchie américaine "branchée" au même titre que son acolyte Deepak Choprak, fait partie des ennemis de l'humanité. Il suffit d'écouter quelques minutes son enseignement pour comprendre qu'il repose tout entier sur l'égoïsme et une des formes les plus insidieuses de narcissisme comme le prônent souvent les "sagesses" orientales. Au nom d'une soi-disant ouverture à une dimension supérieure de soi, on est censé sacrifier tout sentiment pour autrui, et toute envie de travailler avec les autres à la transformation du monde. Tout cela au nom du dieu de la destruction Shiva idole de notre Centre de Recherche nucléaire européen, du dépassement des apparences etc. Et bien sûr ledit Sadhguru ne s'est jamais privé de répéter que Jésus-Christ n'est pas mort sur la croix, et qu'il n'était pas le fils de Dieu ce qui, pour un Chrétien révèle l'inspiration antéchristique de quiconque tient ce genre de propose. "Tout esprit qui ne confesse pas Jésus n'est pas de Dieu, c'est celui de l'antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde." (1 Jean 4:3).

Ce qui est frappant, c'est que cette dame ayant découvert que son cher gourou "sauveur" était en fait un nihiliste au service de l'oligarchie mondialiste (un peu comme tous ceux qui vous enseignent le yoga pour ouvrir des portiques aux démons, ou ceux qui vous apprennent à "être vous mêmes" selon la loi du sataniste Aleister Crowley), en tire la mauvaise conclusion, à savoir qu'il faut renoncer à écouter des enseignements extérieurs, et ne se fier qu'à sa propre intuition. Pas étonnant évidemment de la part d'une personne investie dans le développement personnel. J'avais remarqué la même démarche chez une youtubeuse qui m'avait dit avoir été sexuellement abusée par un kinésithérapeute franc-maçon dans le Dauphiné il y a quinze ans, de même que ses deux filles. La dame a utilisé les enseignements chrétiens sur Internet pour comprendre ce qui lui était arrivé, mais au lieu de se convertir, elle en est venue à faire des vidéos pour dire aux gens "n'écoutez que vous-mêmes". C'est une technique classique des démons que de faire passer l'être humain d'une erreur à une autre pour le perdre en permanence dans des jeux de miroir sans toucher du doigt ses véritables problèmes intérieurs ni ceux du monde. "Tu n'aimes pas les Beatles, dit le démon, tu as raison, ils sont nuls, essaie plutôt les Rolling Stones" alors que ce sont en réalité les deux faces d'une même pièce, avec exactement le même message spirituel formulé dans un style différent, et le même enfer au bout du chemin.

"Vous n'aimez pas Sadhguru, vous avez raison, écoutez plutôt votre for intérieur". En ce moment, toutes les révélations sur le nouvel ordre mondial sont en permanence utilisése par des démons pour entraîner les esprits faibles d'un gourou à un autre, ou d'un gourou à une fausse religion du "for intérieur" et de "l'intime conviction". Seuls quelques "happy few" comprennent que la situation actuelle sur la marque de la Bête sans laquelle "on ne peut ni acheter ni vendre" a été annoncée par le Livre de l'Apocalypse, et que la sortie "par le haut" ce cette Apocalypse passe par l'acceptation de tous les livres antérieurs à celui là, ces livres que l'on appelle la Bible. Ces "happy few" là gagnent un temps considérable par rapport aux autres, et, s'ils sont absolument sincères dans leur démarche, et prêts à sacrifier tout ce qui en eux marche de travers, recevront des protections spéciales surnaturelles, et des conseils sur ce qu'ils ont vraiment à faire dans ce monde au service d'autrui, tandis que les autres, tournés vers leurs gourous et leurs nombrils, fonceront droit dans le mur, qu'ils aient accepté la "marque de la Bête" et le vaccin, ou qu'ils soient allés se réfugier dans les forêts sur un mode "survivaliste".

Pour finir, à propos des forêts, je voudrais vous montrer ce clip ci dessous ("Renversé" d'Emilie Loizeau) que m'a envoyé un lecteur chrétien de ce blog. Ayant été un peu interloqué par ce que je disais ici sur l'imagerie du panda dans les milieux pédo-satanistes, il commence par me faire observer que le clip met en scène une enfant avec une masque de Panda  dans une forêt, et qu'on y voit une référence à la pyramide qu'il faut "remettre à l'endroit" (référence maçonnique évidente).

Cette imagerie des enfants à visage d'animal dans les bois est fréquente - voir la récente série Sweet Tooth. En écoutant les paroles du clip, je songeais que le culte de la Terre mère auquel il fait explicitement référence (qui est Lilith, ou la Pachamama du pape François et des écologistes) est bien froid et triste. Ce n'est assurément pas une déesse d'amour, mais plutôt une mère qui broie ses enfants, comme jadis Ishtar-Astarté chez les Assyriens. Quand la chanteuse évoque "La voix de cette Terre mère/Qui nous regardera passer" on sent bien que cette déesse ne versera pas une larme sur la disparition de l'humanité...

Je pensais aussi que ce clip dans sa froideur dit tout du survalisme apocalyptique actuel, qui, comme Sadghuru et le New Age, fait partie des tromperies démoniaques de notre temps. Il montre surtout que les amateurs de pyramides des sociétés secrètes  qui nous gouvernent, aiment le survivalisme, et voudraient bien que nous pensions que nous n'avons le choix qu'entre devenir des fans de Bill Gates et du vaccin, et vivre comme des bêtes traquées dans les bois (les hybrides à la Sweet Tooth) qui construisent des huttes à l'écart de la civilisation. Or la "survie" triste, n'est pas ce que Dieu veut pour nous , puisqu'il nous promet la vie et la joie en abondance... A n'en pas douter cependant c'est à cela que seront réduits les adeptes de la Pachamama. Qui s'en étonnera ? Les forêts appartiennent aussi, comme les centres commerciaux réservés aux personnes vaccinées, à nos "élites".

Le même ami lecteur ajoutait d'ailleurs à son courriel cette "lecture kabbaliste basique" (selon ses propres termes) de l'acronyme de "Associations Foncières d’Aménagement Foncier Agricole et Forestier", AFAFAF : en alphabet latin A = 1 et F=6, donc AFAFAF = 161616, un 6 un 6 un 6….soit 666.

"Right in your face".. comme dirait l'autre...

Lire la suite

Une remarque sur la politique sanitaire

13 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Le monde autour de nous, #Christianisme

Comme je n'ai cessé de vous l'indiquer au cours des dernières semaines, les marionnettes du satanisme qui dirigent ce monde n'ont aucunement l'intention de lâcher leur proie. Et leur proie, c'est vous, toute l'humanité. Ceux qui se font vacciner et qui devront subir toujours plus de piqûres de rappel, toujours plus de traçage, de flicage, jusqu'à ce que ce qu'on injecte dans leur corps puisse même être activé et manipulé à distance, dans leurs cerveaux, dans leurs membres. Et ceux qui ne seront pas vaccinés seront traqués comme des animaux, soumis à de plus en plus de contraintes (même si en réalité ils vivront dans une meilleure intégrité physique et morale que ceux qui auront capitulé devant Big Brother). Y a-t-il une raison que cette folie collective (qui reçoit quand même, dans les pays riches, le soutient de plus du tiers de la population, ce qui est suffisant pour diviser et marginaliser les autres) va ralentir à un certain moment (ne serait-ce que parce que les fous au pouvoir n'auront pas forcément les infrastructures matérielles pour vacciner tout le monde aussi vite qu'ils le veulent) ? Nous n'en savons rien. Faut-il résister et comment ?

Personnellement, je me garderai bien de donner des conseils à quiconque. Je ne suis pas, comme le professeur Raoult (ou divers politiciens qui se réclament de son autorité) à oser pronostiquer comme il l'a fait ile 7 décembre 2020 sur Cnews (la chaîne maçonnique du groupe Canal+) : "«Si on s'amusait à faire ce vaccin obligatoire, vous auriez une révolution". Ceux qui promettent des révolutions ou des résistances alors qu'ils n'ont pas l'ombre d'une stratégie à proposer ne sont en réalité bons qu'à envoyer les gens au casse-pipe comme on l'a fait avec les Gilets jaunes qui y ont perdu des yeux, des mâchoires, des mains, et provoquer au bout du compte toujours plus de désespoir.

Si quelqu'un a une stratégie en tête qu'il la propose, mais pour ma part j'estime que telle n'est pas ma fonction aujourd'hui. Tout ce que je peux vous suggérer à tous en tout cas c'est de garder votre force intérieure et votre calme. Ce dispositif dément peut subsister longtemps (pendant des lustres) ou s'effondrer comme un château de cartes comme avant lui d'autres totalitarismes. Car nul ne sait quand interviendra ce qu'on appelle la "fin des temps". Ce qui importe le plus c'est de tenir le coup, et pour ce faire, il faut du détachement. Détachement à l'égard de l'avenir (ne rien planifier, ou, à la rigueur faire des petites planifications en pointillé, toujours réversibles), en s'en remettant avec confiance à Dieu qui pourvoira à tout. Détachement à l'égard des choses matérielles, et même des gens, et d'une partie de soi-même (de ce qui, en nous-mêmes, a jusqu'ici trop cru, trop adhéré à ce système culturel dans lequel nous sommes nés et dont le totalitarisme sanitaire est aujourd'hui l'aboutissement). Se détacher des choses matérielles est difficile. Se détacher des préoccupations matérielles des gens qui nous entourent, et du statut social qu'ils ont confectionné pour nous (nos parents avec l'éducation qu'ils nous ont donnée, nos conjoints, nos enfants, nos amis, avec les attentes qu'ils associent à ce qu'ils croient que nous sommes). "Voici ce que je dis, frères, c'est que le temps est court; que désormais ceux qui ont des femmes soient comme n'en ayant pas, ceux qui pleurent comme ne pleurant pas, ceux qui se réjouissent comme ne se réjouissant pas, ceux qui achètent comme ne possédant pas, et ceux qui usent du monde comme n'en usant pas, car la figure de ce monde passe.…" (1 Corinthiens 7:29-30) Ca ne veut pas dire opter pour le survalisme et s'enfuir dans une forêt. Comme me le faisait remarquer un lecteur il y a peu, ça arrangerait beaucoup les mondialistes qu'on soit tous en mode "survie", aussi bien les vaccinés que les non vaccinés, aussi bien les adversaires du système que ses partisans. Alors que Dieu veut pour nous une vie en abondance. Ca veut dire seulement ce que veut dire le verset : user des choses de ce monde sans nous sentir personnellement investi en elles.

Ca ne signifie pas non plus se couper des autres. « Si je n'ai pas l'amour, je ne suis rien » (1 Corinthiens 13 :2). Seulement se positionner différemment par rapport à leurs idées, leurs émotions. Lorsqu'ils glissent vers l'erreur, vers le précipice de la folie mondiale actuelle, leur faire comprendre qu'on ne les y suivra pas. Et, s'ils s'obstinent, sans les juger, accepter cela en reconnaissant humblement qu'on ne peut pas soi-même sauver quelqu'un qui veut sa propre perte. Et ne pas se vanter d'être nous-mêmes dans le vrai. Car notre vantardise se retournera toujours contre celui qui s'y abandonne. Ce dosage délicat n'est possible qu'en partenariat avec notre Créateur évidemment. Et sans trop se poser de question, "Ne vous inquiétez de rien" (Philippiens 4:6). Laisser venir les choses tout en tenant votre position fermement.

C'est avec cet aplomb venu d'en haut que l'on pourra faire face à tout, et que tout servira à notre propre renversement. Les fous au pouvoir nous préparent des choses graves. Si vous voyiez les mesures de confinement à l'oeuvre en Australie en ce moment (où c'est l'hiver), vous seriez effrayés de ce qui nous attend dans quelques mois. Et cela n'a rien à voir avec ce "variant delta" qui touche peu de mondes et est dix fois moins mortel que le virus l'an dernier (lequel l'était déjà statistiquement fort peu). Le plan est plus vaste, plus systématique, plus implacable que la majorité ne le pense. On comprend que les gens aient peur de se défaire de leur foi en Macron, aux médias, aux médecins, ou même en Philippot, en Asselineau (je n'ai rien contre ces deux dernières personnalités, mais il faut voir au delà des personnes au cas où leurs stratégies échouent, voilà le point de ce billet). Ce n'est qu'en revenant à leurs racines spirituelles, celles qui ont fait la France et l'Europe, celles auxquelles ils doivent leur naissance, qu'ils y parviendront.

J'insiste, pour finir cet article (parce que cela correspond à un des axes majeurs de ce blog), sur l'importance de se détacher de ce que l'on a aimé dans son enfance ou encore il y a seulement quelques années. Tout ce conditionnement subliminal. Un journaliste avec qui je déjeunais en juin et qui était pourtant communiste donc en principe anti-système me disait : "J'avais 14 ans pendant la guerre du Kosovo. Sans même avoir rien lu sur le sujet, ni même regardé longuement les informations, j'avais été intimement convaincu que les Serbes étaient les méchants et que c'était bien de les bombarder. Et tous mes copains du collège étaient d'accord avec ça". Le mensonge, la folie meurtrière, s'instille passivement dans les esprits comme par magie. Un autre journaliste, plus âgé, qui avait travaillé pour le Figaro, me disait : "En ce temps là à chaque fois que j'expliquais à mes collègues en quoi ils déliraient sur la Russie, ils me disaient qu'ils étaient d'accord avec moi. Puis dès qu'ils retrouvaient leur ordinateur ils se remettaient à écrire des absurdités contre ce pays." C'est de l'ordre du conditionnement spirituel, cela participe d'une magie réelle (tous ceux qui ont touché à l'occultisme le savent), de mauvais sorts, au delà de l'argumentation rationnelle. Le mécanisme est exactement le même pour la dictature sanitaire (c'est d'ailleurs pourquoi il est inutile de s'épuiser à débattre de façon argumentée avec un partisan du système de l'utilité des masques ou des effets secondaires des vaccins). Et ces sorts passent par des images, par des symboles.

Il y a peu, je regardais le clip d'une (assez mauvaise) chanson de 1987. J'y voyais les images suivantes (cf ci-dessous). Le chanteur s'allonge sur un damier maçonnique et nous montre l'oeil d'Horus sous différentes formes. Et ce genre de "détail", on peut le retrouver à tour de bras dans des tas de clips des années 1980, 1990, 2000, 2010 ou de cette année. Ca crève les yeux quand on a compris que cela existait, et cependant jamais un journaliste n'ira demander à un artiste "pourquoi vous avez caché votre oeil ?", "pourquoi vous chantez devant deux piliers de temple qui rappellent un temple maçonnique ?", "pourquoi vous avez pris la parole devant une pyramide ?". Comme personne n'a demandé au réalisateur du film "La Cité des enfants perdus", "pourquoi est-ce que l'oeil dans la pyramide revient tout le temps dans votre film ?" (pas besoin de regarder les films hollywoodiens pour trouver ça, on a ça chez nous aussi). Quand on questionne le fossé qu'il y a entre cette omniprésence des symboles et le silence assourdissant de ceux qui seraient censés les pointer du doigt, on commence à faire un pas en dehors du contrôle mental. Puis, quand on commence à se rendre compte que ce sont les gens qui sont dans les "trips" de ces symboles (Céline Dion, Bono, Madonna, Lana del Rey, et des centaines d'autres dans le domaine de la musique, il y en a aussi dans le domaine de l'image, de l' écriture, de la mode vestimentaire, de la nourriture - comme la bière Heineken dont la principale brasserie aux Pays-Bas a une architecture maçonnique et qui vient de lancer une pub pro-vaccination etc) qui sont aussi les premiers à nous vendre la "soupe" médiatique de la panique sanitaire, du confinement, de la vaccination obligatoire etc, on franchit un autre pas. Laisser de moins en moins de place à toute cette pollution mensongère dans nos têtes, à toutes les traces qu'elle y a laissées au fil des années, pour s'ouvrir au monde d'en haut, dans un esprit de charité et de compassion pour les gens qui sont mis sur notre chemin, c'est la meilleure voie, je crois, pour se blinder contre les assauts. "Tenez donc ferme: ayez à vos reins la vérité pour ceinture; revêtez la cuirasse de la justice; mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l'Evangile de paix; prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin" (Ephésiens 6:14-16)

 

Lire la suite

A. Dombasle, Pape François, des nouvelles de l'Eglise du 666

7 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Christianisme, #Vatican, #coronavirus-vaccination-big pharma

La sorcière Arielle Dombasle dont on a décrypté en 2019 le catholicisme très "nouvel ordre mondial" et qui a maintenant carrément intégré le pentagramme à sa signature (cf ici à gauche), vient de sortir ce 22 juin (2 fois 11) un clip bien sulfureux avec Philippe Katerine (voir ci-dessous) intitulé "Extra-terrestre" au moment où la publication du rapport du Pentagone sur les OVNIs est sous la plume de tous les journalistes du système mondialisé de la Bête (le thème des aliens/démons était aussi dans son film tourné avec l'occultiste Asia Argento en 2019 - à propos de celle-ci, fille d'une actrice de films d'horreurs, et d'un producteur de films du même genre, je vous renvoie à notre article sur le décès du cuisinier Bourdain en 2018, personnage qui donne lieu au tournage d'un film sorti en juin - l'auteur du film a réalisé en 2015 un documentaire sur le guitariste sataniste des Rolling Stones Keith Richard, ex-bras droit de Kenneth Anger).

Dans ce clip, aucun symbole occultiste ne fait défaut, comme l'oeil d'Horus (dont j'ai d'ailleurs pu voir aussi, l'omniprésente dans "La Cité des enfants perdus", qu'à ma grande honte je dois avouer n'avoir jamais regardé avant cette année) à divers endroits du clips (par exemple en minute 2'13, le G maçonnique en minute 2'11, une espèce de "Pink Cadillac" ou en tout cas une voiture qui peut évoquer ça(minute 1'16). L'actrice y ajoute sa touche personnelle avec un Sacré-coeur au sommet de sa tête... Paroles : "Tu es extraterrestre... tu vois les choses de l'au-delà" (éloge de la médiumnité).

Évidemment l'actrice occultiste a appelé à se faire vacciner dès le 7 janvier dernier. En mai elle a perdu son partenaire décédé dans des conditions inconnues (dans ces milieux cela peut tout vouloir dire), Nicolas Ker (Nicolas Narayanak Langlois) avec qui elle avait sorti un an plus tôt, en fin de confinement, le jour du solstice d'été un album lugubre intitulé "Empire" puis un recueil de textes "Pharmacie littéraire" en forme de sorts jetés sur son public avec un beau "phi" dans le titre, comme l'Institut Pasteur et la France Insoumise (cherchez le point commun car il y en a un...). Elle peut toujours compter sur le journal catholique "La Croix" pour faire sa publicité (y compris pour se pâmer devant ses virées dans les sex shops de Pigalle - voir ici).

Toujours à propos du catholicisme du 666, Léo Zagami sur son site nous apprend qu'au cours des derniers jours, un haut responsable du Vatican a confirmé qu'à Pâques, le pape François a invité un groupe de personnes transgenres de la ville de Torvajanica (voisine de Rome) au Vatican pour recevoir le vaccin COVID-19. Sans aucune explication apparente, le pape François a donné de l'argent au même groupe l'année dernière lorsque les restrictions COVID les ont empêchés de travailler avec leurs "clients de la rue" habituels, ce qui peut laisser penser qu'il serait lié personnellement à ce groupe. Il soupçonne que l'opération du "diverticulite sténotique symptomatique" subie par le pape dimanche dernier, ressemble à « syndrome du côlon gay », un terme qui a été utilisé pour la première fois par Henry L. Kazal et ses collègues en 1976 pour décrire un groupe d'affections anorectales et du côlon trouvées avec une fréquence inhabituelle chez les homosexuels masculins.

Pas étonnant que dans ce contexte le pape s'oppose frontalement (comme l'Union européenne) à la politique anti-LGBT des très catholiques Pologne et  Hongrie, qui sont aux prises avec la politique pro-LGBT de l'Union européenne. Le  6 juin, des journaux polonais ont rapporté que le pape François ne rencontrera pas le premier ministre Viktor Orbán ou le président de la République János Áder lors de sa courte visite à Budapest le 12 septembre prochain : il ne passera que quelques heures en Hongrie contre trois jours et demi en Slovaquie, ce que les Hongrois considèrent comme une gifle. Son encyclique "Fratelli tutti",  stigmatisant comme des "exemples de nationalisme myope, extrémiste, offensé et agressif" avait été jugé anti-Trump mais aussi comme tourné contre Budapest.

En mai dernier, les PDG des fabricants de vaccins Pfizer et Moderna, et le sinistre Dr Fauci se sont joints aux cardinaux, aux universitaires et au guitariste du groupe Aerosmith (interprète de "Le diable a un nouveau déguisement")  pour ouvrir une conférence de trois jours organisée par le Vatican sur le COVID-19.

Lire la suite

Pérou : la victoire de la gauche entravée

5 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #La gauche, #Le monde autour de nous, #Christianisme

Les sympathisants de la candidate de droite Keiko Fujimori ont de nouveau manifesté ce week-end pour exiger de nouvelles élections au Pérou et empêcher la proclamation présidentielle du candidat de la coalition socialiste Pedro Castillo, vainqueur des dernières élections avec quelques dizaines de milliers de voix d'avance.

Les partisans de la candidate battue se sont mobilisés aujourd'hui, dimanche 4 juillet, à l'appel de la Fuerza Popular et ont défilé jusqu'au Palais du Gouvernement pour présenter leurs revendications et protester contre le refus de sa demande d'audit international sur le second tour de l'élection présidentielle. Le 28 juin, le candidat de Fuerza Popular a écrit une lettre au chef de l'État péruvien, lui demandant d'intercéder auprès de l'Organisation des Etats d'Amérique (à la botte des Etats-Unis) à cette fin, après avoir allégué l'existence d'une fraude. Les deux camps entretiennent une mobilisation dans la rue, qui pourrait dégénérer en guerre civile, si l'oligarchie locale n'accepte pas l'option Castillo. La presse mondialiste pour sa part soupçonne le nouveau président de cultiver une position conservatrice sur la question LGBT, en soulignant d'ailleurs que son épouse et ses filles sont converties à l'évangélisme, et souverainiste sur le plan économique et sur la question des migrations, et elle s'inquiète d'une possible réforme de la constitution sur le modèle chilien.

Lire la suite

A propos d'un clip très "creepy"... et des pandas

4 Juillet 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #Christianisme

Parmi les clips français "creepy" (glauques) :  "Coco Câline", sorti en 2017 - cf ci dessous.

Le titre fait référence à la cocaïne, "drogue du diable", dont le nom est déformé pour la rendre attractive. Le personnage central est un panda, symbole du WWF, dont on a décrit les origines maçonniques anglaises ici, et le lien avec le 666 . C'est une image souvent associée aux abus d'enfants. Pour mémoire, les yeux de panda (Panda's eyes) sont une image codée dans les milieux pédophiles car quand un enfant est sodomisé de force, les paupières se noircissent à la suite du traumatisme (pardon aux âmes sensibles pour ces précisions). l'ufologue transgenre Christel Seval, ex informaticien devenu éditeur, en parle dans un de ses livres ici. Cet éditeur n'est probablement pas la meilleure source (je ne suis pas du tout du bord des ufologues), mais la source américaine de la photo à gauche est fiable : c'est Timothy Charles Holmseth, reporter qui fut nommé en 2019 dans la "task force" de traque des pédophiles du Pentagone créée (mais son existence est controversée) par l'administration Trump (auparavant il avait collaboré avec le FBI du Minnesota et de Floride sur ce sujet). Elle a été postée sur Instagram, puis reprise sur son site ici le 2 août 2020 quelqu'un dans ses commentaires a essayé de "debunker" en disant que la privation de sommeil pouvait aussi provoquer ce genre de chose comme pour les enfants de Gaza (cf ici), mais l'argument est quand même un peu faible... Car le dossier est très lourd. Vous souvenez-vous du Pizzagate ? les mails de l'entourage d'H. Clinton fuités par Wikileaks (l'establishment veut la peau d'Assange à cause de ça), où l'on parlait de pizzas dans un sens visiblement codés, et du Comet PingPong, la pizzeria des démocrates à Washington qui affichait des drôles d'images d'enfants aux mains attachées avec du scotch (là aussi les médias et les trolls ont tenté de débunker et de réduire ça à des intox de Qanon, mais les mails sont bien authentiques). Le patron de la pizzeria Jimy Comet alias James Alefantis en octobre 2016, avait posté ceci sur un réseau social... pas vraiment en solidarité avec les enfants de Gaza... Euh, d'ailleurs le commentaire à droite "Pandacumhole" (trou à foutre de panda) était clair, non ?

Et ce n'est pas non plus par amour pour Gaza que la "très catholique" (heum heum) Lady Gaga, adepte de la cuisine spirite de la sorcière Marina Abramovic, et grande prêtresse de l'intronisation du second président catholique (heum heum heum) de l'histoire des Etats-Unis Joe Bide, arbore des yeux de panda.

Pour plus de détails horribles sur ces histoires d' "yeux de panda" je vous renvoie au blog de la républicaine Ella Cruz, une militante censurée par Twitter, bien sûr, et auteure du livre "Ring of the Cabal".

Pour revenir au clip "Cococâline", évidemment autour du personnage du panda se développent des symboles très chargés sur le plan de l'occultisme : les papillons du programme Monarque MK Ultra, l'arc en ciel.

Notez que le chanteur qui arbore un tatouage à croix celtique (je vous passe la liste des satanistes qui arborent des croix, de Johnny Hallyday à Justin Bieber), pas avare d'ironie, dans la bonne vieille tradition Illuminati, offre des tutos pour apprendre aux gogos la "danse du panda". Rien de tel que de railler la crédulité des moutons "right in their face" ("en pleine face") comme on dit... Je plains les centaines de spectateurs de l'émission Taratata qui en mai 2017 participaient au déhanchement rituel sur cette chanson sulfureuse. Ce sont les mêmes qui aujourd'hui se précipitent pour se faire vacciner, comme le leur avait demandé il y a six mois le chanteur qui, dans les Deux Sèvres, a inauguré la campagne de vaccination et "lancé un coup de poing aux complotistes" comme l'expliquait à l'époque France-Info avec l'argent de nos impôts.

---------
Ne soyez pas égoïstes - faites circuler l'information : si un billet de ce blog vous intéresse, partagez le par mail ou sur les réseaux sociaux.

Lire la suite

Le lion et l'aspic

30 Juin 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Christianisme, #Le monde autour de nous

Le lion et l'aspic de la dictature sanitaire recommencent à s'agiter contre vous, autour du "variant Delta". Vous marcherez sur eux (Psaume 91).

 

Lire la suite

Bruxelles et l'Allemagne en campagne contre la Hongrie, Macron contre les pères

24 Juin 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Les rapports hommes-femmes, #Peuples d'Europe et UE, #Débats chez les "résistants", #La droite, #Christianisme

Le parlement hongrois a voté une loi interdisant la "promotion" de l'homosexualité auprès des mineurs tout à fait comparable à celle déjà adoptée en Russie. La présidente de l'Union européenne estime qu'empêcher la promotion de l'homosexualité auprès des mineurs est "une honte" et que cela va à l'encontre "des valeurs fondamentales de l'UE". Les Allemands amateurs de politisation du sport à l'image de nos footballeurs qui avaient plié le genou contre le racisme le 15 juin, à l'instar des joueurs de Ligue de football américain subventionnée par Soros le 10 août 2018 (un geste maçonnique (cf la photo à droite), ont voulu déployer un emblème géant en solidarité avec la communauté LGBT au dessus de son stade munichois quand elle jouait contre la Hongrie, mais l'Union des associations européennes de football (UEFA) le lui a interdit. En solidarité avec Munich, le maire de Bruxelles a illuminé la place principale de la ville mercredi soir (23 juin) aux couleurs de l'arc-en-ciel.

La lettre de Mme von der Leyen à Viktor Orban qui faire part de ses "préoccupations"  avant l'entrée en vigueur d'une loi qui "discrimine les personnes sur la base de leur orientation sexuelle", ne fait toutefois pas l'unanimité puisque tous les pays d'Europe de l'Est ont refusé de la soutenir (voir carte ci-dessus).

Pendant ce temps en France, le Sénat examine aujourd’hui, en nouvelle lecture, le projet de loi bioéthique, qu'il a  eu le courage de rejeter en février, avant son adoption définitive par l’Assemblée le 29 juin qui bouleverse le droit de la filiation.

Alors que les lois bioéthiques avaient été jusqu'ici toujours adoptées par consensus et que le président Macron s'était engagé à ne pas faire de forcing, et n'avait jamais inscrit le GPA à son programme, la majorité présidentielle désormais refuse tout dialogue.

Le projet présenté comme élargissant seulement la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes seules, ouvre la voie à l'expulsion du père dans le processus de filiation. Celle-ci est en effet établie, à l’égard de la femme qui accouche, conformément à l’article 311-25 du code civil, c’est-à-dire par la désignation de celle-ci dans l’acte de naissance de l’enfant. Elle est établie, à l’égard de l’autre femme, par une reconnaissance anticipée conjointe. En d’autres termes, la mère biologique voit sa filiation reconnue par l’accouchement tandis que pour la conjointe, il s’agit d’une filiation reconnue par un acte signé devant notaire.

"En ouvrant la possibilité d’une double filiation maternelle, fondée sur la volonté, explique l'article ici, le texte de loi bouleverse une réalité humaine fondamentale, celle de la double filiation paternelle et maternelle. Jusqu’à présent, le principe de « vraisemblance biologique » prévalait. Deux types de filiation vont désormais cohabiter : celui de la « vraisemblance biologique » pour les couples hétérosexuels, et celui de la volonté, traduite par une reconnaissance anticipée conjointe, pour les couples de femmes.  "L’ancien droit protégeait l’enfant grâce à l’adage « qui fait l’enfant doit le nourrir » et l’œuvre du XXe siècle fut de permettre à l’enfant né hors mariage d’obtenir non seulement des subsides mais l’établissement de sa filiation paternelle", notait la juriste Aude Mirkovic dans Marianne du 7 juin. Le nouveau texte qui fonde l'ascendance sur la volonté pourrait ouvrir un droit aux pères d'enfants non désirés de refuser la reconnaissance. Une fois de plus la cause LGBT est utilisée pour construire une "civilisation" d'enfants sans pères.

Lire la suite

L'UNICEF, le vaccin... et la prostituée de Babylone

10 Juin 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Christianisme

L'UNICEF est une agence de l'ONU en charge de l'aide à l'enfance dans le monde. Mais comme tout le système onusien, elle est travaillée par le Lucis Trust ex-Lucifer Publishing House créé par la théosophe Alice Bailey au sein de la Société des Nations. Gary H. Kah dans son ouvrage publié initialement en 1991 "En route to global occupation", a pu affirmer que Robert Mc Namara (l'homme à l'origine de la guerre du Vietnam), l'ex-président Ronald Reagan, le stratège Henry Kissinger et le financier Rockefeller en ont fait partie (mais cette liste revient peut-être à identifier le Lucis Trust à l'ensemble des Illuminati). En outre, comme l'a souligné Guy Bouliane "l’Unicef fait partie de la même organisation mondialiste qui a créé l’UNESCO en 1945, et dont le premier directeur général fut Julian Huxley", inventeur du mot transhumanisme, et, ajouterons-nous, fondateur du WWF. Son frère de Aldous Huxley a écrit « Le Meilleur des mondes », une anticipation du monde que nous préparent les élites aujourd'hui. La famille Huxley est issue de la haute maçonnerie anglaise.

La place du Lucis Trust dans les institutions de l'ONU n'est pas démontrable. Cependant, le contenu luciférien de la publicité lancée par l'UNICEF-Norvège le 8 décembre 2020 au soutien du dispositif de vaccination anti-virus pour les pays pauvres Covax saute aux yeux.

Comme vous pouvez le voir avec les deux vidéos ci-dessous, cette campagne est particulièrement déplacée pour un organisme qui s'occupe de l'enfance. L'imagerie de la prostituée de Babylone vêtue de pourpre (Apoc 17:4) est très parlante et utilisée dans les milieux occultistes (voir par exemple le Babalon Working, rituel de magie sexuelle réalisé en 1946 Jack Person, disciple du médium Aleister Crowley  en compagnie du fondateur de la scientologie Ron Hubbard, sur une femme en robe écarlate pour introduire un démon dans le monde). Il y a là une érotisation obscène du vaccin, à rapprocher de l'offre du Hustler Club de Las Vegas qui, en mai, offrait des danses de femmes nues à qui acceptait de se faire vacciner.

Le site allemand Business Punk expliquait en janvier dernier que la campagne avait été lancée par le truchement de la jeune start up de publicité norvégienne Tante Randi qui souligne sur son site qu'elle "a suscité beaucoup d'attention, tant dans le pays qu'à l'étranger, et est rapidement devenue la campagne la plus engageante jamais réalisée par l'UNICEF Norvège."  Tante Randi montre divers endroits du monde où les photos ont été placardées en grand format et les articles de presse à travers le monde qui en ont parlé. Unicef-Norvège bien sûr est aussi engagée dans le soutien aux agendas mondiaux (LGBT, écologie...). 

La photographe qui a effectué les photos des deux vidéos de la campagne est la new-yorkaise Linsay Adler. Vous pouvez constater sur cette photo ou sur celle-ci , ou celle-là, son goût pour l'oeil omnivoyant maçonnique, évidemment....

Lire la suite

Le douteux protecteur d'un Fonds caritatif abkhaze

31 Mai 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Abkhazie, #Christianisme, #Espagne, #Le monde autour de nous

Le 12 mai dernier, "International Fund Apsny", une fondation de charité abkhaze, annonçait qu'elle venait de recevoir un don de "B** Petroleum", entreprise espagnole qui investit dans l'industrie du pétrole et du gaz depuis le raffinage jusqu'à la livraison et qui travaille beaucoup avec la Russie.

Le média russe Vigil Journal présentait il y a peu son patron, le multimillionnaire I**.

Celui-ci tient volontiers un discours religieux : " L'argent ne doit pas être un but en lui-même (...) Telle est donc ma position: non pas apprendre aux autres à vivre, mais vivre selon sa conscience. Non, je ne suis pas toujours aussi blanc et cotonneux, en affaires, quelqu'un doit frayer sa route, négocier avec le gouvernement, faire pression sur ses intérêts - c'est une réalité. Mais n'allez pas au-delà de ce qui est permis. Ce que Dieu vous demandera.... (Sur les oeuvres philanthropiques) je 'aime pas en parler. De telles choses sont très intimes, elles ne peuvent pas être montrées. Par conséquent, je répondrai brièvement sans détails inutiles. C'est une tradition familiale. Nous sommes une famille de tradition chrétienne. Mes parents sont religieux. Ils ont toujours fait des dons au profit de l'église, aidé ceux qui en avaient besoin, payé pour l'éducation de jeunes prometteurs. Dans notre société holding, B** Petroleum, il existe une direction qui se consacre exclusivement au travail caritatif. Je suis heureux qu'avec notre aide, les programmes scientifiques soient promus et que des bourses soient versées pour des études et des projets intéressants. Aujourd'hui, dans le monde, il y a beaucoup de malades, de pauvres et d'analphabètes. J'essaie d'investir dans les fonds de ces pays où la population a un besoin particulier d'aide humanitaire. Ce sont principalement les pays d'Amérique latine et d'Asie. Au fur et à mesure que mes revenus augmentent, j'augmente constamment un fonds spécial pour la charité. Cela me réchauffe, me permet de croire que je ne vis pas le monde pour rien."

Le journal argentin "La Tribuna" du 30 avril dernier ne le présentait pourtant pas sous un jour aussi vertueux...

Selon cet article du journaliste Juan Gasparini  qui enquête sur le sujet depuis longtemps, I*** était le prête-nom  du narco-terroriste syrien et vendeur d'armes, Monzer Al Kassar , qui avait obtenu la nationalité argentine en 1992 pour seulement deux ans. I*** a été expulsé d'Argentine vers le Chili en 2019, à la suite d'une condamnation à Buenos Aires pour falsification de documents d'identité. I*** en 2006 avait avoué à la police dans le cadre d'une enquête sur la saisie illégale d'un bien appartenant à un citoyen britannique décédé qu'il résidait dans le palais Mifadil appartenant au truand syrien.

En 2017 le représentant de la société Oro Flash Convert SL a déposé devant un tribunal de Séville, une plainte pour "détournement" contre I*** en raison de l'achat impayé d'un entrepôt industriel de 800 mètres carrés. Le Chilien a affirmé avoir versé 370 000 euros à cet effet sur un compte sans doute conçu par lui, au profit d'un autre des propriétaires de la société propriétaire du navire. Cependant, il a été découvert que le compte susmentionné était virtuel,  une banque  que la Surintendance des banques du Panama a dûment découverte comme fictive le 31 mars 2014. Aujourd'hui I*** est aussi impliqué dans une affaire d'achat illégal d'un yacht (aux côtés de son ami de 25 ans dont il parle dans son interview S*** G**  patron de "** & Salomon I**") à Marbella où il vit à nouveau. Diminué par les séquelles d'un accident vasculaire cérébral, I*** céderait au moins temporairement la gestion de son empire à l'ex-condamné S*** G**. Ce dernier a purgé une peine de prison, dans une affaire espagnole concernant le trafic de drogue de drogues hallucinogènes cultivées au Paraguay et vendues en Espagne, qui a éclaboussé I***.

Quand la spiritualité est le cache-sexe du crime... Pauvre Abkhazie !

Lire la suite

Le Covid et le déclin du courant chomskyen

31 Mai 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Philosophie et philosophes, #Débats chez les "résistants", #coronavirus-vaccination-big pharma, #Christianisme

Je regardais tantôt sur YouTube le débat Chouard/Bricmont. Celui-ci défend la dictature, notamment en  partie parce qu'il a été lui-même malade du SRAS-Cov-2, et parce qu'il croit beaucoup (trop) en la validité de la technoscience actuelle et en l'indépendance des structures étatiques à l'égard du capitalisme (de l'OMS à la Chine). Chouard avait selon moi l'avantage, même si Bricmont a raison de combattre certaines dérives des anti-vaccins. La manière qu'a ce dernier de demander le musèlement de la dissidence fait penser au ralliement de Chomsky à Biden sur la question du climat. Cette mouvance est en train de perdre la force critique qui était la sienne au moment de la guerre du Kosovo et de la guerre d'Irak.

Cela montre les limites d'une approche purement ou étroitement rationaliste des problèmes de notre temps. Ce qui ne signifie pas pour autant, bien sûr, qu'il faille verser dans des positionnements purement "inspirés", chamaniques etc.

Définir une position qui équilibre raison et inspiration est difficile. Je travaille un peu, depuis quelques mois, sur le catholicisme libéral français des années 1830-1840 (Lamennais, Lacordaire, Montalembert, Ozanam), pour voir comment ce courant géra sur un mode créatif le problème de l'héritage antéchristique de la Révolution française. Cela ne nous aidera pas forcément à nous positionner à l'égard des aspects antéchristiques de la "gouvernance mondiale" actuelle (qui prolonge à maints égards une certaine trajectoire de 1789), mais il est toujours bon de voir comment les générations antérieures (et celle-là fut très brillante) ont réfléchi à des problèmes qui avaient des points de congruence (sur les questions de la rationalité, du progrès, de l'autoritarisme, de la justice sociale etc) avec les nôtres.

Lire la suite

Le positionnement du rockeur Alice Cooper : charité chrétienne ? naïveté ? duplicité ?

29 Mai 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Christianisme, #Débats chez les "résistants", #Le monde autour de nous, #Bill Gates

A 61 ans, sur la chaîne chrétienne The Harvest Show en décembre 2009 (cf vidéo ci-dessous) confessait qu'il était né dans une famille de pasteurs, comme sa femme, et qu'il a mené une vie d' "enfant prodigue", "dans le camp des Philistins" détourné de sa vocation chrétienne par les Beatles dans sa jeunesse, puis revenu à la Bible sur le tard, après avoir évalué les impasses de la drogue et du sexe.

Aujourd'hui il développe une vision "inclusive" et ouverte du christianisme qui sans doute dérangent dans beaucoup de milieux évangéliques et catholiques. Ainsi, dans une autre vidéo (interview par Loudwire du 15 mars 2018 voir ci-dessous), il raconte une discussion qu'il eut en Transylvanie en 2007 à deux pas du château de Dracula, avec Marilyn Manson qu'il qualifie sans hésiter de prêtre de l'Eglise de Satan. Il s'attache à voir les bons côtés du personnage en soulignant par exemple l'intérêt qu'il accordait au mariage quand Dita von Teese venait de le quitter. Il le trouve "très stylé". Ils ont même fait une tournée ensemble et dans la même logique il a travaillé avec d'autres occultistes comme Paul McCartney ou Johnny Depp dans le cadre de l'album Hollywood Vampires. Aujourd'hui il milite comme eux pour le vaccin anti-Covid...

"Je suis théologiquement à des kilomètres de lui" souligne-t-il pourtant. Pour lui les télévangélistes sont une des meilleures armes de Satan. Pour un peu il les jugerait plus dangereux que Marilyn Manson. Peut-être est-il sincère ou s'aveugle-t-il lui-même sur le système qui continue à le nourrir. Mais on voit bien que dans son cas, comme pour tout le monde, les bonnes intentions et les sentiments sirupeux ne suffisent pas à faire sortir les gens de l'ornière du crime. Si, comme je l'écrivais il y a peu, devant les enjeux graves de notre époque les gens deviennent la somme de leurs actes, les actes d'Alice Cooper aujourd'hui consistent à banaliser le satanisme et précipiter des milliers de ses fans vers le vaccin anti-Covid, le traçage sanitaire, la marque de la Bête.

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>