Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Taddei et Bouteldja

30 Juin 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Débats chez les "résistants", #La gauche

Hier Frédéric Taddei sur Russia Today invitait Houria Bouteldja. Le mouvement de Bouteldja (les Indigènes de la République) ne représente plus rien dans l'opinion publique française, même dans les banlieues, et cependant Taddei s'obstine à la remettre en selle, lui qui avait déjà monté de toutes pièces sa notoriété dans les années 2000. Pour qui ce présentateur de télévision qui ne m'a jamais inspiré rien de bon travaille-t-il ? Quels intérêts sert-il ?

Lire la suite

Les étudiants de Gaza condamnent le "deal du siècle" en français

29 Juin 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Proche-Orient

Les jeunes palestiniens qui étudient le français dénoncent l'Accord du siècle /Deal du siècle de Trump-Kushner dont on parlait sur ce blog le 27 mai dernier (voir la vidéo ci-dessous).

Lire la suite

Le rôle du New Age dans la promotion du gouvernement mondial

29 Juin 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Christianisme, #Les régimes populistes, #Divers histoire, #Vatican

On a déjà souligné ici que le projet de gouvernement mondial était très lié à la franc-maçonnerie. Celle-ci utilisa pour parvenir à l'imposer la Société de Théosophie, à l'origine dans les années 1960 du "New Age".

Dans son ouvrage publié initialement en 1991 "En route to global occupation", le haut fonctionnaire américain Gary H. Kah rappelait, en se fondant sur le livre du cardinal chilien José Maria Caro Rodriguez "Misterio ! Descorriendo el velo" de 1924,  qu'Helena Blavatsky, la sorcière russe fondatrice en Inde et dans d'autres colonies anglaises de la religion théosophique (luciférienne), avait intégré à Paris la Loge symbolique Grand X de France » quand la loge française Libres penseurs la créa en 1892 (alors que les anglo saxos refusaient les femmes encore la maçonnerie féminine), que sa disciple Annie Besant était vice-présidente du Conseil suprême de l’ordre international de co-maçonnerie,  et que son successeur Alice Bailey était épouse de franc-maçon et que dans son livre écrit sous l'inspiration du pseudo-guide tibétain invisible (en fait un démon) Djwal Khul prétendait restituer un esprit maçonnique "pur". Aussi bien le thème du monde unifié que celui du Nouvel Age sont très répandus dans la maçonnerie (Kah rappelle qu'au printemps 1985, son ancien camarade d’université Don Boyer, directeur de marketing et de relations publiques de la chanteuse chrétienne Sandi Patti Helvering avait découvert que le Conseil du Monde de la Mère suprême (Mother supreme council of the world) du Rite écossais basé à la Maison du Temple de Washington éditait une revue intitulée "New Age Magazine".

Alice Bailey créa au début des années 1920 la Lucifer Publishing House qu'elle plaça au coeur du dispositif de la Société des Nations. Cet organe rebaptisé Lucis Trust qui est toujours actif au sein de l'ONU reste opaque. Gary H. Kah affirmait que Robert Mc Namara (l'homme à l'origine de la guerre du Vietnam), l'ex-président Ronald Reagan, le stratège Henry Kissinger et le financier Rockefeller en ont fait partie (mais cette liste revient peut-être à identifier le Lucis Trust à l'ensemble des Illuminati). Executive Intelligence Review (le groupe de LaRouch) a affirmé aussi que Gorbatchev en était membre.

Dans les années 1970-1980, les adeptes du New Age se sont beaucoup mobilisé pour l'instauration d'un gouvernement mondial, en jouant sur le thème de l'écologie, et sur celui de la pauvreté dans le monde.

Dans notre précédent article sur Greta Thunberg on rappelait qu'un des pères fondateurs de la célébration (ça lui a valu une mention spéciale cinquième festival annuel de la Terre entière en 1974, de l'État de Californie) du Jour de la Terre (célébré pour la première fois le 22 avril 1970), le docteur José Argüelles (1939-2011), déclarait en 1999 au sommet de la paix du Costa Rica (World summit on peace and time) que le choix de la treizième lune dans le calendrier du temps naturel pour cette journée reconnue par l'ONU correspondait à une "application universelle aux mathématiques et à la cosmologie du calendrier maya... qui présente une opportunité profonde de changer les consciences". Aguelles se qualifiait lui même de "prophète et visionnaire" et s'affublait du nom païen de "Valum Votan".  Au Sommet de la terre de 1992 un groupe "transformaliste", les "gardiens de sagesse / wisdomkeepers" entretinrent un cercle de feu activé par des tambour et de la méditation pour entretenir l'énergie de la conférence inaugurée par le Dalai Lama.

Gary H. Kah met pour sa part aussi l'accent sur une autre groupe New Age, la World constitution and parliament association (WCPA) dont il suivit les activités en 1986-1987. Ce groupe créé en 1958 par Philip Isely s'évertuait à doter le monde d'un parlement (dont la première session se tint en 1982) et d'une constitution. Lors de la 3e session de son parlement en 1987, Tous les chefs spirituels invités à s'exprimer étaient des des yogis et des swamis, ainsi que le révérend  Jesse Jackson, célèbre politicien du parti démocrate, membre du Council on foreign relations (CFR - le shadow cabinet mondial des grandes banques) et chef du mouvement pour les droits civiques Rainbow coalition

En p. 196 de son livre dans les annexes Kah produit la lettre du WCPA adressée à chaque dirigeant de grands pays du monde le 10 février 1989 leur demandant d’être "patriotes du monde" et qui insistait en p 2 et 3 sur la crise climatique. Comme on le voit, cet embrigadement autour du climat chez les occultistes ne date pas d'hier...

Ce WCPA n'est il qu'un groupuscule d'illuminés isolés ? Selon Kah la WCPA allait de pair avec la World Union : en 1987 le secrétaire général de World union, Sri A. B. Patel était président à vie de la WCPA et le président-chairman de la World Union N S Rao est un des 2 co présidents de la WCPA (p 83). Ces gens étaient des théosophes : en août 2018 le spécialiste brésilien de l'écologie Maurício Andrés Ribeiro évoquait sur son blog le souvenir de Sri A. B. Patel qu'il avait rencontré en 1977 en Inde et qui était un disciple des thèses du yogi Sri Aurobindo à la fois sur le volet du yoga et sur celui de la fédération mondiale.  Sri A.B. Patel a écrit qu'à "la veille de l'indépendance de l'Inde, Sri Aurobindo a envoyé un message à la nation indienne dans lequel il déclarait avoir constaté que presque tous les mouvements mondiaux qu'il espérait voir réalisés au cours de sa vie étaient déjà en route réussi, même si au début ils semblaient être des rêves irréalisables. Dans son message, il avait évoqué cinq rêves; le troisième d'entre eux était celui d'une union mondiale constituant le fondement extérieur d'une vie plus juste, plus brillante et plus noble pour tous les hommes". Le N.S. Rao était président émérite de la principale compagnie d'insecticides agraires en Inde et d'une banque coopérative de Mumbai, mais surtout un illustre karma yogi qui avait été associé très tôt à la World Union.

Or la World Union a fusionné avec la Bonne volonté mondiale, émanation du Lucis Trust en 1961, et elle comptait dans les années 1980 quatre membres du CFR dans ses rangs selon Kah. Tout ce petit monde a un pied dans le dialogue interreligieux, puisque Cynthia Wedel,  la première femme présidente du Conseil national des Églises aux Etats-Unis (un organe oecuménique qui réunit orthodoxes et protestants soit environ 40 millions de personnes aujourd'hui),  était membre honoraire du Parlement mondial provisoire,du WCPA.

En outre dans son second grand ouvrage The demonic roots of globalism (1995), qui complète le précédent, Kah  montre que dans le même esprit que cette Journée de la Terre il fut créé le premier "World healing day", journée mondiale de la guérison. Ce jour fut inventé par John Randolph Price et fixé par lui au 31 décembre 1986. Price est un conférencier New Age qui se disait guidé par l’esprit de l'entité “Asher”. Il inscrivait son projet dans la continuité de l'opération "USA for Africa" (on se souvient des paroles de la chanson qui reconnaissaient que Satan était le maître des artistes qui y participaient). Dans Billboard magazine (Report from the planetary commission, 1e mai 1986 cité dans le livre de Kah en p. 112) le crooner Harry Belafonte "ambassadeur de bonne volonté" de l'UNICEF l'année suivante déclarait que ce “We are the world” qu'il avait lancé appelait à régler le problème de la famine au niveau de l’ONU (donc d'une forme de gouvernement supranational. Comme le concert de charité Live Aid de juillet 1985 (avec toutes sortes d'occultistes comme Jimmy Page, Madonna, Freddy Mercury, Sting, Bono, Mc Cartney, Bowie etc) vu par 2 milliards de personnes grâce à une opération de synchronisation des chaînes de télévisions qui était une première mondiale, ce Jour de la guérison devait réunir simultanément le un maximum d'énergies mentales sur la Terre pour créer un égrégore.  

Barbara Marx Hubbard (1929-2019), une juive agnostique  new yorkaise inspirée par Teilhard de Chardin (Kah p. 119) à qui un faux Jésus avait parlé en 1980, nominée pour le poste de vice-présidente par le parti démocrate en 1984, avait agi pour que l'URSS soit aussi associée à ce happening new-age en rencontrant à Moscou Joseph Goldin (1944-2000)  - le père du premier pont spatial entre les USA et la Russie, partisan du remplacement de l'âge des religions par celui de la communication -  qui avait un projet similaire.  Pour elle ce jour de guérison devait être une « Pentecôte planétaire », tandis qu'elle définissait la pentecôte des apôtres comme « un champ magnétique de conscience créé  qui a activé les pouvoirs dormants qui existent en chacun de nous » (Voir son livre Manual for co creators of the quantum Leap p 10-11). Trois ans plus tard Gorbatchev allait rencontrer le pape Jean Paul II au Vatican (décembre 1989), puis entretenir un correspondance intensive avec lui comme il allait le reconnaître dans le Denver Post de 1992, en le décrivant comme la plus haute autorité spirituelle du monde. En octobre 1986, ce pape avait organisé à Assise les « Journée mondiale de prière pour la paix », première grande rencontre interreligieuse mondiale où l'on célébra pêle-mêle (si l'on en croit le journal La Croix du 27 oct 1986) la grandeur du syncrétisme bahaï, les origines israélites de Saint François d'Assise, et où sikhs et hindous se  rejoignaient pour former un groupe unique de prière avec les zoroastriens et les "giaïanistes" (ou plutôt "gaïanistes")...  "Un quartier plus loin, dans un local bénédictin, des bouddhistes roulent entre leurs mains le rosaire, afin que les êtres humains soient délivrés des souffrances du corps et de l’esprit.", notait béat l'envoyé spécial Georges Mattia de La Croix. Il ne précisait pas si ces "rosaires" n'étaient pas des chapelets faits avec des morceaux d'os humains comme le sont souvent les chapelets tibétains.

En 1986, il y eut aussi l'opération "Million minutes of peace" (Kah p 127) soutenu par le Lucis Trust, le Dalai Lama (le grand "chef spirituel" qui a pris 1 million de dollars pour aller parler devant la secte sexuelle NKIVM), la Scientologie etc à la cathédrale Saint Jean le Divin (St John The Divine) à Manhattan où à l'époque on pouvait voir un Christ féminin avec des gros seins (un peu comme l'affiche du "Je vous salue Marie" de Godard). En 2018, il se tint une parade des morts-vivants dans cette cathédrale pour Halloween au son terrifiants de la musique du film sataniste Nosferatu. A 32 ans d'écart les constantes sont visibles. L'événement rassembla "plus d'un milliard de minutes de paix sous forme de prières, de méditations et de pensées positives" selon l'organisation Brahma Kumaris qui s'en attribue la paternité.

Pour approfondir le sujet, il faudrait croiser le travail de Gary H Kah avec celui de Mgr Michel Schooyans, professeur émérite à Louvain qui, dans "La face cachée de l'ONU" (eds Le Sarment p. 67) présentait en ces termes la Charte de la Terre (considérée par M. Gorbatchev en mars 2000 comme le "décalogue de la nouvelle éthique globale") en ces termes : "A la lecture de l'ensemble du texte, il saute aux yeux que la Charte de la Terre est imprégnée de tous les stéréotypes divulgués par le Nouvel Age. On remarque, en particulier, la place centrale accordée au thème du holisme ; le grand tout du monde ambiant a plus de réalité que les éléments qui en procèdent et en font partie." Une forme de totalitarisme que M. Shooyans dit inspirée de la notion de holisme inventée par le général philosophe Jan Christiaan Smuts, (1870-1950), une des figures de proue du groupe maçonnique de la Table Ronde (fer de lance de l'impérialisme anglais et de la mise en place de la Société des Nations), collaborateur de Churchill - voir notre billet sur le WWF.

En tout cas on voit bien à la lecture de Kah se mettre en place dès les années 80 la matrice d'un mondialisme mi-luciférien, mi-hindouïste syncrétique (sachant que pour l'hindouïsme toutes les religions sont potentiellement des émanations de leurs divinités), avec très probablement une certaine maçonnerie à l'arrière plan, dont les manifestations n'ont été ensuite que de plus en plus visibles sous Bill Clinton et dans les années 2000. Si l'on ne tient pas ensemble le projet politique d'empire mondial quels que soient les leaders qui le mettent en oeuvre (Napoléon, la reine d'Angleterre, Hitler, le secrétaire général de l'ONU ou le président des Etats-Unis) et ses racines spirituelles, on ne comprend rien à la dynamique profonde du mondialisme.

---------
Ne soyez pas égoïstes - faites circuler l'information : si un billet de ce blog vous intéresse, partagez le par mail ou sur les réseaux sociaux.

Lire la suite

Les racines néo-nazies supposées de NXIVM au Mexique

24 Juin 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Les Stazinis, #Donald Trump

La Youtubeuse canadienne Amazing Polly les 23 et 29 mai derniers enquêtait sur les ramifications du réseau de la secte NXIVM (dont on avait vu les rapports avec les Clinton, le dalaï lama, Trump et Trudeau),  au Mexique.

Elle partait de Nancy Salzman, née Loshin, l'ex-infirmière psychiatrique présidente de la secte, une spécialiste de la programmation neuro-linguistique (une technique d'hypnose comportementale).

Son mari, le docteur Michael A. Salzman était diplômé de l'université autonome de Guadalajara au Mexique puis est devenu spécialiste du laser (le laser qui a fait parler de lui dans l'affaire NXIVM parce que les esclaves sexuelles étaient marquées par ce moyen). Beaucoup de personnes impliquées dans l'affaire NXIVM jugée à New York actuellement sont mexicaines. Par exemple Rosa Laura Junco de la Vega, esclave-recruteuse qui prétendait travailler à l'imposition de critères éthiques dans les médias, est la fille d'un important patron de presse mexicain (Alejandro Junco), notamment fondateur du journal "El Mural". De grandes familles de Monterrey sont aussi impliquées.

Le groupe anonyme pro-Trump Qanon dans un post du 10 mai 2018 avait attiré l'attention sur le fait que le "N" de NWO (nouvel ordre mondial) ne renvoyait pas à "new" (nouvel) mais à "nazi", en précisant que les événements le prouveraient bientôt. C'était quelques jours avant l'arrestation du gourou de la secte, Raniere, à Mexico.

Amazing Polly s'est penchée sur le néo-nazisme au Mexique. En avril 2018, un certain Diego Aviles a affirmé avoir trouvé une pièce datée de 2039 sur laquelle figurait le symbole de l'aigle impérial Nazi et les mots "Nouvelle Allemagne" (une nouvelle qui a été produite à un seul exemplaire puis reprise par des centaines de médias, au point qu'il pourrait s'agir d'une simple opération de manipulation mentale de l'opinion). Elle se demande si tout cet imaginaire n'est pas lié à celui du peintre Orozco qui peignait des fresques murales ("murales") dont une (faite pour un gouverneur de Guadalajara) montre des mélanges étranges de svastikas et d'étoiles rouges. Les membres du culte sexuel NXIVM liés à Guadalajara se considéraient comme des réincarnations d'Hitler et de Goering.

Elle a aussi enquêté sur l'organisation secrète néo-nazie mexicaine "Los Tecos", co-fondée à l'université autonome de Guadalajara par  Carlos Cuesta Gallardo, alias “Traian Romanescu” un des pères du révisionnisme hispanophone. Il aurait été en Allemagne pendant la seconde guerre mondiale. En fait les Tecos existaient déjà dans d'autres villes dès les années 1950. A Guadalajara ils se sont opposés à Yunque, le groupe dont on a parlé sur ce blog à propos du parti espagnol Vox.

Entre 1964 et 1974 l'université de Guadalajara a reçu  près de 20 millions de dollars de USAID et de riches fondations américaines. Son vice doyen était Antonio Leano, présenté par la youtubeuse comme un haut responsable de Los Tecos. Los Tecos avait pour but d'infiltrer les sphères gouvernementales et les strates intellectuelles de la société. Amazing Poly cite EIR, le groupe de LaRouche sur le sujet (article de 2004) sur ce groupe mais son histoire est plus détaillée ici.  Tecos est une version courte de Tecolotes , pluriel d'un terme mexicain signifiant "chouette". Qanon avait demandé de s'intéresser aux signes autour de la chouette et du Y (qui est aussi présent dans les organisations de l'université de Guadalajara).

Un autre diplômé de la faculté de médecine de Guadalajara fut le docteur Larry Schacht, l'homme qui  prépara le poison pour Jim Jones, un théosophe qui créa une secte d'inspiration communiste, le Temple des Peuples, dont l'expérience se termina par un suicide collectif massif dans le Guyana en 1978. Schacht, fils d'une communiste juive qui dirigeait le Parti communiste à Houston, avait été médecin de la secte.

Pourquoi deux cultes secrets liés à Guadalajara ? Pourquoi tout cet argent américain accordé à cette université ? Le New York Times du 28 décembre 1971 recensait 1220 étudiants américains en médecine à Guadalajara sur un total de 3 000 à l'étranger, dont une moitié de Juifs. Pourquoi tous ces Juifs seraient dans une université où se trouve ce groupe néo-nazi ? Amazing Polly avance que ce groupe Los Tecos pourrait être un groupe d'extrême gauche qui se fait passer pour étant d'extrême droite. Mais l'hypothèse me paraît pour l'instant un peu tirée par les cheveux. Il y a peut-être en tout cas de ce côté là des pistes pour comprendre les dessous sulfureux du Nouvel ordre mondial, comme il y en avait peut-être derrière ces subventions de la mairie de Bordeaux et du CERN à une occultiste admiratrice de la secte nazie du Vril et de ses expériences sous le Troisième Reich.

Lire la suite

Fin de la crise politique en Moldavie 

24 Juin 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Transnistrie, #Peuples d'Europe et UE, #George Soros

Au début du mois de juin la Moldavie s'est retrouvé avec un gouvernement du Premier ministre Pavel Filip soutenu par l'oligarque Vlad Plahotniuc et la cour suprême, et l'autre regroupant les socialistes pro-russe de l'ex-président Dodon et le bloc AKUM derrière Maia Sandu (AKUM). C'est finalement cette dernière qui a été reconnue comme unique Premier ministre légitime avec le soutien des ambassades de la Fédération de Russie et des États-Unis.

Avant cette stabilisation, Filip avait cru pouvoir, le 11 juin, décider que Chisinau déplacerait son ambassade  en Israël de Tel Aviv à Jérusalem semble-t-il pour séduire Trump (communiqué 21 juin) mais l'entretien de l'ambassadeur américain avec Plahotniuc (Kommersant du 14 juin) n'aura pas permis pour autant à Filip d'acquérir une légitimité aux yeux de Washington. Selon la même revue qui citait Dmitri Kozak, vice-Premier ministre de la Fédération de Russie, l'oligarque avait aussi promis secrètement à Moscou un fédéralisation de la Moldavie pour règler le problème transnistrien.

"En examinant le contenu de l'enveloppe, j'ai été étonné de voir les propositions du parti démocrate ouvertement anti-russes visant à modifier le cours politique de la République de Moldova par le biais d'une réorientation à l'égard de la Russie et du règlement du conflit transnistrien fondé sur la fédéralisation de la République de Moldavie", a déclaré M. Kozak. Toutefois, selon ses allégations, le vice-Premier ministre russe aurait recommandé aux socialistes et au président de la République de Moldova, Igor Dodon, "de ne pas prendre en compte les propositions secrètes de Vladimir Plahotniuc ou d'autres partis". Dans l'interview, Kozak insiste sur le fait que la formation d'une coalition parlementaire et d'un nouveau gouvernement à Chisinau n'est pas le choix de Moscou, mais un problème interne à la République de Moldavie. Selon Dmitri Kozak,

La Moldavie a donc choisi la voie suggérée par Washington et Moscou :  organiser de nouvelles élections, mais sur une autre base législative et disposer d'un autre pouvoir exécutif pour jouir de la confiance de tous, avec, dans l'intervalle, la création d'une coalition temporaire entre européistes et pro-russes.

Après son échec Plahotniuc s'est réfugié en Suisse où vivent sa femme et ses enfants. De même certains caciques liés à l'oligarques que Maia Sandu a menacé de traduire en justice ont fait leurs bagages.

Plahotniuc représente une force politique importante. Il a financé des médias plutôt anti-européistes (alors que l'oligarque Victor Topa soutenait les pro-occidentaux). Il aurait aussi contrôlé la justice depuis l'époque du président pro-russe Voronine sous lequel il avait commencé à amasser sa fortune dans les grands trusts étatiques, ce qui explique le soutien que lui a apporté la Cour suprême. L'entente entre les socialistes et l'oligarque s'était manifestée en 2017 avec le vote commun d'une réforme électorale introduisant une moitié de scrutin uninominal comme en Allemagne, mais la rivalité entre les deux forces était restée très vive, avec la suspension du président Dodon par la cour constitutionnelle pro-Plahotniuc en janvier 2018, ce qui explique le ralliement final des socialistes à Sandu.

En décembre 2016 l'oligarque était devenu numéro 1 du parti démocrate (officiellement lié à l'Internationale socialiste) parti relancé dans les années 2000 par un ex-poulain de Voronine.

Il semble que par delà son discours prônant la neutralité à l'égard de Moscou et ses alliances ponctuelles avec les socialistes il soit en fait depuis trois ans proche du clan Soros-Clinton. Début juin 2016, le New York Times avait présenté une photo le représentant aux côtés de Victoria Nuland, ex collaboratrice de Madeleine Albright et secrétaire d'État adjointe d'H. Clinton pour l'Eurasie. Steve Nicandros membre de l’Atlantic Council (qui coopère avec l'Open Society de Soros) et fondateur de la société Frontera qui cherche du gaz dans le sous-sol moldave avait joué les intermédiaires, En 2017 le gouvernement ukrainien entièrement dépendant de Soros avait accusé les services secrets russes d'être derrière un groupe qui préparait l'assassinat de Plahotniuc. 

En 2017 également Plahotniuc a été blacklisté au Etats-Unis à l'initiative des députés républicains Randy Weber et Trent Franks pour avoir, en 2014 organisé le vol d'un milliards de dollars à trois banques moldaves, dont des prêts du FMI ! Le vote de cette loi a nourri des débats sur la question de savoir si l'oligarque avait utilisé Moscou pour blanchir cet argent, sur celle du lien entre Plahotniuc et la traite des blanches, et, enfin sur l'engagement (contre finances) de l'ambassadeur trumpien en Allemagne Ric Grenell au soutien des déclarations pro-occidentales du magnat.

La coalition entre socialistes et pro-occidentaux annonce-t-elle la fin de l'empire de Plahotniuc en Moldavie ?

Lire la suite

Le faux-moine abkhaze du père Tikhon

22 Juin 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Abkhazie, #Christianisme

Je lisais tantôt dans "Everyday Saints and Other Stories" du père Tikhon (Chevkounov) qu'on dit être le confesseur de Vladimir Poutine, l'histoire vraie d'un brigand qui s'est fait passer pour un orphelin dont la mère - une religieuse - avait été brûlée vive par des brigands en Abkhazie (voir ici). C'était en 1986, le jeune homme a usurpé une identité authentique après avoir volé des richesses dans un monastère à Omsk (en Sibérie), puis s'est réfugié au Monastère des grottes de Pskov (au Nord Ouest de la Russie). Chevkounov l'a démasqué grâce à une révélation divine qui l'a conduit à faire un tournage à Osmk (pour une vidéo qu'il souhaitait présenter en Géorgie) où les méfaits du faux moines lui ont été rapportés, ce qui lui a permis par recoupement de percer les mensonges de son protégé. 

C'est une histoire édifiante sur le thème du risque permanent de retomber dans le péché, puisque, le faux moine s'étant finalement converti pour de bon, finit quand même ses jours assassiné par la mafia en 2001 pour avoir continué de traiter un peu trop avec elle... Un avertissement en ce qui concerne mes propres mauvais penchants. 

Elle a attiré mon attention parce qu'elle révèle que, dans les années 1970-80, il était possible de se déplacer sans papiers particuliers en Abkhazie soviétique, ce qui était rare à l'époque, et qu'il existait une filière permettant à des moines orthodoxes de s'installer dans les montagnes à l'Est de Soukhoumi. L'orphelin Augustin dont le jeune brigand avait usurpé l'identité avait vu sa mère périr par le feu après avoir été couverte de kérosène par des chasseurs éméchés qu'elle avait accueillis dans une scène digne de Viridiana de Buñuel qui en dit long sur la dureté des moeurs caucasiennes.

J'avais croisé en 2013 un photographe, M. Poli, qui avait été impressionné par le monastère de Nouvel-Athos (Novi Athos). Pour ma part, lors de mon voyage dans ce pays en 2009, je n'avais hélas guère pu m'intéresser à cet aspect des choses.

Lire la suite

La polémique sur l'attaque du pétrolier japonais au large d'Oman

20 Juin 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Proche-Orient, #Colonialisme-impérialisme, #Débats chez les "résistants"

Washington joue la stratégie de la tension avec l'Iran : le 13 juin dernier des explosions étaient signalées à bord d'un tanker norvégien  tandis que le tanker japonais Kokuka Courageous essuyait des tirs aériens au large des côtes du sultanat d'Oman. La veille d'autres pétroliers dans la zone avaient été pris pour cible. Le 13 au soir, , l'armée américaine affirmait qu'un bateau de la marine iranienne aurait enlevé une mine non explosée fixée à la coque du Kokura Courageous.  Les Américains ont ensuite précisé que la mine-ventouse identifiée sur cette coque est "semblable à celles utilisées par l'Iran", (déclaration du commandant de l'US Navy, Sean Kido le 19 juin). Les médias iraniens reconnaissent que des commandos spéciaux iraniens ont été dépêchés sur place pour neutraliser l’engin explosif mais ajoutaient que la mine a été transférée en Iran pour une enquête plus approfondie parce que Téhéran soupçonne que l'engin pourrait avoir été placé là par les Occidentaux qui menaient dans cette même zone des exercices de minage ou de déminage. L'Union européenne a manifesté des réserves sur la version des faits états-unienne, et personne ne voit bien pourquoi Téhéran aurait attaqué un tanker japonais au moment-même où le premier ministre de ce pays effectuait une visite historique en Iran. Pour beaucoup Washington, qui impose des sanctions sévères à Téhéran, a plutôt voulu adresser un avertissement à son allié japonais pour le dissuader de développer les échanges commerciaux avec son ennemi tout en faisant monter la confrontation militaire dans le Golfe arabo-persique.

Donald Trump dans cette affaire cherche-t-il à obtenir un meilleur accord avec Téhéran au terme d'un bras de fer comme il l'a fait avec Pyongyang l'an dernier ou cède-t-il aux néo-conservateurs alliés d'Israël qui souhaitent aller au bout du processus de guerre avec l'Iran ? La question fait débat.

Lire la suite

Le catholicisme "Nouvel ordre mondial" d'Arielle Dombasle

18 Juin 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Christianisme, #Grundlegung zur Metaphysik, #Vatican

Quelques éléments supplémentaires sur Arielle Dombasle dont on a déjà parlé sur ce blog. L'épouse de Bernard-Henry Lévy dans Clair Obscur sur France O le 17 juin 2019 (à 21 h 50) faisait l'éloge de l'amour universel, des droits des LGBT - 44e minute - et de la religion catholique (en croisant les bras - 41e minute - pour faire de le signe de l'Antéchrist, le X, car elle parle du catholicisme du Nouvel Ordre Mondial, pour qui  "amour" veut dire "blanc seing pour l'androgynie alchimique" - voyez les symboles de l'affiche de son dernier film dans lequel joue l'occultiste rosicrucienne Asia Argento).

Une déclaration très typique de l'ordre spirituel auquel en réalité elle se rattache : en minute 43'30 : "Toutes les religions extrémistes sont toujours à bannir. C'est ça le mal en soi". Par "religion extrémistes", Dombasle comme les milieux dont elle provient entend : les religions fidèles à leurs Ecritures, à leur révélation, par opposition à la religion mondiale synchrétique construite par le système culturel actuel.

A la minute 22'36, elle choisit de rendre hommage à Bono, de U2, son coreligionnaire du culte d'Horus. "Il m'a montré quelque chose qu'il porte toujours sur lui, qui est un crucifix que lui a donné le pape" insiste-t-elle (min 23'34).

En 18e minute, elle parle de sa grand mère Man'ha Garreau-Dombasle (1898-1999), épouse d'un attaché commercial français aux Indes anglaises (il organisa en 1928 le commerce de l'opium en Indochine) et aux Etats-Unis amie de Rabindranath Tagore et des surréalistes.

Sur Wikipedia il est précisé que cette grand mère s'était rendue à la Toussaint 1948 à la célébration de la Nuit des morts du lac de Patzcuaro au Mexique, une fête indienne d'offrande aux morts à forte connotation spirite :  on  achète des cempasúchitls (soucis mexicains) parce que le fort parfum des fleurs attire les esprits censés revenir rendre visite à leurs familles à ce moment-là, et les aide à se frayer un chemin. Il ne serait pas surprenant que cette grand mère ait pratiqué le spiritisme comme les gens des cercles qu'elle fréquente (Isadora Duncan, Marie Laurencin), ce qui laisse souvent des traces dans les générations suivantes.(*)

En janvier 2018, Raphaël Bourbon du site de l'Organisation Draconienne Dangereusement Radicale (ODDR), une organisation sur laquelle je n'ai pas enquêté, attirait l'attention sur le fait que le 27 novembre 2014, une soirée Arielle Dombasle avait été organisée par le 20e festival (subventionné par les deniers publics) LGBT Chéries-Chéris au cours duquel avait été diffusé un documentaire d'un certain Cyril Legann (qui semble proche de BHL et Mme Dombasle  si l'on en croit deux photos prises en 2014 et 2015 dont le nom circule dans un scandale de pédocriminalité, le Jeremstargate, qui concerne une star des ados qui a plus de 2 millions d'abonnés sur Twitter, spiritisme et abus d'enfants se mêlent allègrement dans certaines sectes, Valeurs Actuelles consacrait un lourd article au personnage le 23 novembre 2018) intitulé "Sur les Traces de Jean Cocteau". Cocteau était adepte de spiritisme, et la bande annonce de cette soirée fait directement référence aux tables tournantes. En 2014, Arielle Dombasle avait fait un film non sur le spiritisme de Cocteau, mais sur son addiction à l'opium... juste retour des choses pour la petite fille d'un diplomate français qui administrait l'opium en Indochine... (il y a aussi toute une histoire de la franc-maçonnerie et des sociétés secrètes occultistes autour du commerce de l'opium, dont une partie passe par la case "CIA" et par la banque du Vatican, mais je vous passe ces détails là...).

Pour mémoire son mari dont la soeur s'est convertie au catholicisme suite à des apparitions n'est pas en reste sur le volet du rapport au paranormal. L'AFP avait fait circuler une histoire citée dans une biographie ("Une Vie, ed La Table ronde) sur des stigmates qui seraient arrivés à BHL (qui dans les années 1970 disait du bien de Lucifer sur les plateaux de télévision) en mars 1997 suite à une conversation avec de Villepin.

Pour revenir à l'émission d'hier en 27e minute (min 28'27) Arielle Dombasle précise qu'elle est américaine. Elle a été lancée par Don Johnson aux Etats-Unis avec "Miami Vice". Il y aurait sans doute à explorer du côté de ses inspirations occultes transatlantiques.

"Tout enfant, au Mexique, en ramassant l'image d'un ange, naïve et coloriée, elle a rencontré Dieu, puis, adolescente, elle l'a perdu dans l'épreuve et la révolte" expliquait à son sujet Marie-Claude Sandrin dans le pieux ouvrage "Champion de Dieu" (eds Arlea), ce qui ne l'empêcha pas de faire ses débuts dans le cinéma avec un film X, comme Madonna (il paraît que ça fait partie du parcours initiatique obligatoire ou de la programmation MK, comme on veut). Bon, laissons le volet sexuel de côté. Le filon opium-spiritisme est déjà assez parlant par lui même pour situer le "catholicisme" sulfureux (e même que celui de  Johnny Hallyday, Madonna, Katy Perry, Lady Gaga...) que France O essayait de promouvoir dans cette interview de l'actrice-cinéaste-chanteuse hier soir...

 

(*) Actualisation 2020 : Pour le rapport de sa grand mère, mais aussi de son père à l'occultisme, voir l'interview de Stéphanie Belpeche pour MSN 1er février 2020 à l'occasion d'un festival de film fantastique :


- Entretenez-vous une passion pour le cinéma fantastique?

- Absolument. J'ai baigné dedans toute ma vie. Vous savez, je viens du Mexique, où on fête les morts selon une tradition très particulière. J'ai grandi avec une figure importante dans mon entourage : l'écrivain Ray Bradbury, spécialisé dans l'anticipation, qui a entretenu soixante ans d'amitié avec ma grand-mère, Man'ha Garreau-Dombasle, diplomate et poétesse qui a connu les personnalités les plus intéressantes et merveilleuses du siècle dernier. Alors j'ai naturellement choisi le genre pour m'exprimer comme réalisatrice dans Alien Crystal Palace (2019). Un film né d'une rencontre musicale et d'un carrefour de goûts communs avec le chanteur Nicolas Ker, avec qui j'ai coécrit le scénario. Nos auteurs privilégiés sont H.P. Lovecraft, Edgar Allan Poe, Ann Radcliffe, Mary Shelley, Lord Byron. Nous partageons la même fascination pour les vampires et l'iconographie gothique. Ensemble, on a aussi composé un album, La Rivière Atlantique, inspiré du rock sombre et sanglant de Marilyn Manson et The Cure.


- De quoi avez-vous peur?


- Au cinéma, je sursaute à la vue d'un monstre! Je frissonne très facilement. Au Mexique, je vivais dans un univers de grande étrangeté. Toute mon enfance, je l'ai passée dans la peur. A Mexico City, il y avait la violence mais aussi les volcans de Paricutin et Iztaccíhuatl. Chaque matin, j'ouvrais mes rideaux rouges et je craignais qu'ils se déchaînent. Parce que de la fumée sortait des cheminées en permanence. Mon père était un très grand collectionneur d'art précolombien donc j'habitais dans une maison avec des représentations de dieux grimaçants un peu partout, qui me terrifiaient. Ils possédaient une dimension surnaturelle. Une grande partie est allée au musée de l'anthropologie. J'ai fait beaucoup de fouilles avec mon père. On se serait cru dans A la poursuite du diamant vert (1984) de Robert Zemeckis! J'entrais dans des tombes mayas qui me glaçaient le sang. Soudain, une civilisation entière avait disparu. Je percevais clairement la présence des défunts.

Lire la suite

Les prédateurs savent ce que pizza veut dire

15 Juin 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Les Stazinis, #Débats chez les "résistants", #Le monde autour de nous, #Christianisme, #La gauche, #Grundlegung zur Metaphysik

 "Ce sont ceux qui crient le plus fort qui ont le plus de choses à cacher" dit souvent le groupe Q (Qanon), informateur anonyme proche de l'administration Trump qui est suivi assidûment par un certain public conservateur américain.

La journaliste canadienne AmazingPolly (@99freemind) sur You Tube le 12 juin dernier se penchait sur l'arrestation de deux supposés pédophiles aux Etats-Unis. Tout en affirmant son attachement à la présomption d'innocence quant aux faits que la police leur reproche, elle attirait l'attention sur les éléments particulièrement dérangeants du discours qu'ils tenaient, et les réseaux auxquels ils appartenaient.

Le premier est Peter Bright (arrêté ce mois-ci pour avoir arrangé des rendez-vous sexuels avec des enfants de 7 et 9 ans), journaliste d'Ars Technica, le second Joel Davis (arrêté en juin 2018 pour tentative d'abus sexuel sur un enfant de deux ans), proche des démocrates, responsable d'une ONG qui combattait les crimes sexuels en zone de conflit (Stop Rape and Gender Violence in Conflict) et qui même, malgré son jeune âge (22 ans), avait été pressenti pour le "prix Nobel de la Paix" ! Les deux cas doivent être considérés ensemble, comme les Vies parallèles de Plutarque, pour mieux comprendre le type de langage (codé) qui unit ces individus sur les réseaux sociaux.

Peter Bright a été pris dialoguant sur Whatsapp avec un certain "randomanon" qui prétendait être une mère qui cherchait des gens pour instruire ses enfants sur "les oiseaux et les abeilles". Selon le journaliste conservateur Mike Cernovich, qui a été attaqué par ce Bright, celui-ci avait sur Twitter un compte appelé "@DrPizza/Pumpkin Fright" (depuis le Pizzagate impliquant l'entourage de H. Clinton, on sait que Pizza est un mot codé pour "pornographie infantile"). Son compte Twitter affichait la tête d'un petit garçon avec une part de pizza, et sous ce nom il lançait de virulentes attaques contre les conservateurs, du genre, le 30 septembre 2008 "Il n'existe pas de bon conservateur. Leur idéologie est moralement et intellectuellement catastrophique et ça en fait des gens pathétiques (miserable)". Un violeur d'enfants qui trouve les bons pères de famille chrétiens moralement pathétiques, ça ne manque pas de sel (mais il est vrai que dans le débat public toutes les valeurs sont inversées, le vrai est faux, le moral est immoral etc) et confirme la maxime du groupe Q... Sur son compte aussi en 2009 des petites remarques sur des trains "remplis de mineurs".

Il était aussi le premier à se moquer des gens qui estimaient que "cheeze pizza" peut être un code pour la pornographie infantile (dans un post du 9 décembre 2018) tout en écrivant, le 18 juillet 2016 "il n'y a pas de pizza au fromage -  ici" quand quelqu'un lui disait "ça ne sera jamais pas très drôle pourquoi ils utilisent CP dans un jeu" et Fright Pumpkin avait répondu "un jeu qui déjà soulève des problèmes embêtants concernant les molestations et les agressions" et l'autre avait dit "que fais tu devant la chambre de ma fille". Le contexte, souligne Amazing Polly, est très clairement celui de la criminalité, et ce Peter Bright savait très bien ce que CP (child pornography-cheese pizza) voulait dire dans ces codes. 

Le 23 octobre 2017 Associated Press avait annoncé qu'un agent d'infiltration avait pris contact avec un officier de l'administration pénitentiaire qui venait de poster sur Craigslist un message indiquant qu'il cherchait des femmes et des mères "qui aiment la pizza au fromage", ce qui avait permis à l'agent de savoir que cet officier était un pédophile.

Bright a ouvertement soutenu la pornographie infantile non seulement sur les réseaux sociaux mais aussi sur le forum d'Ars Technica depuis 2002. Sur ce forum il était plus important de se moquer des conservateurs que de réprimer les prédateurs sexuels.

 

Lire la suite

Contre la privatisation d'Aéroports de Paris

13 Juin 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE, #Débats chez les "résistants", #Billets divers de Delorca

Je suis contre la privatisation d'Aéroports de Paris. Signez ici la pétition pour la tenue d'un référendum sur la question et faites la connaître autour de vous. Si 4,7 millions de personnes signent, le gouvernement sera obligé de l'organiser !

Lire la suite

Le lobby de l'ingérence se mobilise sur le Soudan

13 Juin 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Débats chez les "résistants", #George Soros

 

Suite à l'attaque le 3 juin dernier par les miliciens des Forces de soutien rapides sous le commandement du général Muhammad Hamdan Daklo " Hemetti" (un des ex chefs de milices arabes «Janjaweeds/janjawid» actives au Darfour) du sit-in démocratique qui était installé depuis deux mois devant le ministère des Armées pour réclamer la passation du pouvoir aux civils, les professionnels de l'ingérence humanitaire se mobilisent dans Libération en ligne du 12 juin et signent une pétition demandant à l'Union européenne d'exiger la création une équipe de surveillance des droits de l’homme chargée d’enquêter sur les allégations de violations des droits de l’homme commises au Soudan depuis le 3 juin. Ils se plaignent du véto opposé par la Chine et la Russie à un projet de résolution de l'ONU en ce sens.

Parmi les signataires l'eurodéputé apparenté socialiste ex conseiller du sulfureux Saakachvili en Géorgie, Raphaël Glucksmann, Raphaël Glucksmann (fils du "philosophe" néo-conservateur bien connu), la sociologue Véronique Nahoum-Grappe (fille du publiciste Edgar Morin avec qui elle partage une passion pour les migrants, elle signait à l'époque de la guerre du Kosovo des pétitions affirmant sans preuve que Milosevic commettait un génocide), le réalisateur chouchou d'Hollywood Michel Hazanavicius etc.

La veille dans Politico, avec le même argumentaire (ce qui laisse entendre que le script est peut-être écrit ailleurs...), l’acteur américain George Clooney (dont l'épouse Amal est de tous les filons d'ingérence subventionnés par Soros, notamment récemment aux côtés d'Angelina Jolie et des yézidis), exhorte non pas la "communauté internationale" (comme l'écrit maladroitement l'Obs en ligne du 12 juin en France - il faut qu'ils arrêtent de lire les articles en diagonale) mais le Congrès des Etats-Unis à "traquer l’argent sale provenant du Soudan dans l’espoir que les militaires au pouvoir changent de posture face aux manifestations." La seule petite nuance est que pour s'adapter à l'électorat de Trump Clooney y accuse aussi le régime soudanais de persécuter les "chrétiens" et d'autres minorités (ce qui est risible quand on sait l'intérêt que Clooney, adepte de l'oeil d'Horus et de toute la façon d'être qui va avec, accorde dans sa vie au christianisme !).

En mai dernier, le site de l'Open Society Foundations (le réseau du financier Soros) à New York annonçait la tenue à son siège du 224 de 57e rue, le 28 du mois d'un happening conjoint pour la publication du rapport de The Sentry (l'organisation patronnée par Clooney) et du rapport de Prosecute the Profiteers et Open Society Justice Initiative’ sur la justice internationale en présence de Holly Dranginis et Brian Adeba de Enough Project (John Prendergast qui a co-signé l'article de Clooney est en fait ancien directeur d'Enough Project). Enough Project a été fondé en 2007 par le Center for American Progress de Soros (dirigé maintenant par John Podesta l'ex directeur de campagne d'H. Clinton qui fit parler de lui dans l'affaire des rituels sataniques du pizzagate). Prendergast est un ancien directeur pour les affaires africaines du conseil national de sécurité de Bill Clinton. Selon un article de Dagny R Taggert (un spécialiste de Soros et des Clooney) sur Red Nation Rising, c'est lui qui a recruté des stars d'Hollywood Angelina Jolie, George Clooney, Matt Damon au service de l'ingérence humanitaire. Il est leur mentor.

A Khartoum, le général Hemetti, numéro deux du conseil militaire, s'est défaussé de la responsabilité du massacre du 3 juin en accusant des Soudanais d’avoir usurpé l’identité de sa milice les Forces de Soutien Rapide pour terroriser les civils. De prime abord, la constitution d'une commission d'enquête internationale demandée par les auteurs de la pétition dans Libération pourrait paraître de nature à éclairer ce qui s'est vraiment passé. Mais on sait que ce genre d'organe est généralement noyauté par la CIA. Voir la mission de l'OSCE au Kosovo en 1998 dirigée par William Walker, ex assistant du néo-conservateur Elliot Abrahams (l'homme qui aujourd'hui à l'origine du putsch raté de Juan Guaido au Venezuela) qui, loin de se cantonner à l'objectivité avait manipulé l'opération militaire de Racak pour provoquer l'intervention de l'OTAN. Sans oublier les investigations truquées du TPI Yougoslavie, du TPI Rwanda, et de la Cour pénale internationale.

Le Soudan est riche en pétrole et métaux précieux. Il occupe une position stratégique pour la vallée du Nil et le contrôle de la Mer Rouge. Depuis les troubles du Darfour (et même bien avant quand les Atlantistes militaient pour la sécession finalement obtenue de sa partie méridionale chrétienne animiste), il aiguise de nombreuses convoitises à l'heure où beaucoup redoutent un retour en force des Frères musulmans à travers l'insurrection populaire, comme au temps des printemps arabes de 2011.

Lire la suite

Des nouvelles du face-à-face mondialistes/souverainistes en Europe

12 Juin 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Revue de presse, #Les régimes populistes, #Peuples d'Europe et UE, #La droite, #George Soros, #Donald Trump, #Vatican

Soros maintient la pression en Europe au soutien du projet mondialiste de la finance internationale.

En Europe de l'Est, il a acheté en février dernier la deuxième plus grande station de radio de Pologne "Zetka".

Soros directement ou par l'intermédiaire des médias qu'il a ainsi achetés pousse les pays d'Europe orientale à adopter une posture anti-russe et anti-chinoise, tout en ouvrant les frontières aux migrants. On se souvient qu'en mars dernier la Fondation Stefan Batory de George Soros avait demandé à Bruxelles d'intensifier sa lutte contre les réformes du système judiciaire en Pologne, faisant de ce pays le nouveau cheval de bataille de l'Open society après la Hongrie (où la majorité électorale d'Orban a été confortée par le dernier scrutin européen). 

Dans les Balkans le milliardaire bizarrement soutient l'attribution des mines kosovares de Trepca à la Serbie, tandis que les Albanais de Pristina (qui viennent de recevoir en fanfare Bill Clinton pour les vingt ans de leur sécession) multiplient les provocations contre Belgrade. Une stratégie du "diviser pour régner"?

A Athènes, selon Giorgia Bitakou, journaliste, avocate,  fondatrice du mouvement Exit Greek (dans une interview à la journaliste italienne Tiziana Alterio), le réseau Soros a acheté environ 25 000 maisons pour les migrants. Soros lui-même, ajoute-t-elle, écrit souvent des articles dans des journaux grecs pour tenter de persuader les Grecs que "la seule solution est de laisser de la place à ce monde nouveau, où il n'y a pas de différences de nationalité, de foi, où nous sommes tous égaux, etc." Et nous devons comprendre que si nous voulons survivre, nous devons abandonner notre souveraineté ".  

En Europe du Sud-Ouest, le parti populaire espagnol (en rupture avec sa ligne nationale) et le parti socialiste du premier ministre Pedro Sanchez (qui a travaillé pour l'Open Society Foundation de Soros et affiche encore son statut d'expert pour le National democratic Institute fondé par par l'ex secrétaire d'Etat de Clinton Madeleine Albright et financé par Soros) viennent de signer un pacte politique pour la direction de la ville de Ceuta pour faire barrage au parti souverainiste Vox, ce qui profitera aux réseaux de passeurs de migrants dans cette enclave espagnole au Maroc stratégique pour les trafics humains. Pour mémoire en juillet 2018, alors que Sanchez venait de recevoir Soros en catimini, 600 jeunes africains avaient attaqué la frontière espagnole à Ceuta et envahi le territoire espagnol armés de larges cisailles, de lance-flammes de fabrication artisanale et de chaux vive.

Soros maintient aussi la pression pour la défense des Roms. Le 4 juin 2019 via son profil Twitter, le financier a relayé le discours que le pape François a prononcé devant la communauté rom demandant pardon pour les souffrances que leur ont infligé les Européens sédentaires (le pape François, qui à Skopje un mois plus tôt avait béni les ONG d'aide aux migrants...)

Les contre-feux continuent de se mettre en place, dont certains sont purement symboliques. Par exemple, Le gouvernement de Viktor Orban par l'intermédiaire de son ambassadrice à Madrid a décoré aujourd'hui de la médaille d’or du mérite le journaliste espagnol député de Vox Hermann Tertsch. Il y a quelques jours, le gouvernement de Varsovie a remis la grande croix de l'ordre du mérite de la République de Pologne à un philosophe anglais fortement critique de George Soros, Roger Scruton , professeur d’esthétique et de philosophie politique aux universités britanniques d’Oxford et de St Andrews. Scruton, qui avait été nommé par Theresa May en novembre 2018, à la tête d'une commission gouvernementale chargée de fournir des propositions de rénovation architecturale pour les villes du Royaume-Uni, avait fait part de son admiration pour le président hongrois, de ses critiques à l'égard de la notion d'islamophobie, et du projet du gouvernement chinois de transformer le pays le plus peuplé du monde en une "société automate" géante, ce qui lui avait valu d'être rapidement renvoyé.  Viktor Orban (qui a expulsé l'université Soros de Budapest en décembre dernier) comme les Autrichiens, opte pour la neutralité sur la question ukrainienne et encourage la Chine à investir dans l'Internet hongrois. Tous espèrent bénéficier de la dynamique de rupture qui propulse le parti de Nigel Farage au Royaume-Uni, laquelle, si elle aboutit à un Brexit "dur" dans les mois qui viennent, pourrait avoir un effet de contagion sur le continent (alors que Soros, lui, militait pour un second référendum au Royaume Uni).

On peut se demander si Salvini en Italie (toujours très populaire, à la différence de notre Macron), qui est en guerre contre les associations catholiques d'aide aux migrants, est vraiment un anti-Soros fiable. En mars 2015, un blogueur italien (blog PianetaX, c'est un défenseur de la thèse farfelue de la Terre Plate, mais peu importe, son témoignage sur Salvini a l'air authentique) le décrivait comme un membre de la bourgeoisie milanaise superficiel surtout désireux de briller en société et évoquait cet échange qu'il avait eu avec lui à l'été 2014 lors d'une fête de la Ligue du Nord : "Je lui ai dit, écrivait-il, que derrière l'ouverture aveugle des frontières, il y a un projet maçonnique dont les États-Unis et l'Union européenne constituent le longa manus. Il a répondu " Je suis un député européen, croyez-moi, les Allemands ne le permettront pas " et j'ai répondu " Mais regarde Matteo, ce sont des maçons maléfiques". Il a insisté :" Croyez-moi, les Allemands ne le permettront pas "." Cette foi en l'Allemagne manifestait un aveuglement quant au poids de l'Union européenne et des sociétés secrètes. Ce débat rejoint celui sur l'intégrité de Trump et de son gendre niché au 666 de la 6e avenue à New York...

Le parti anti-immigrationniste Vox en Espagne aussi suscite des débats. Selon le journaliste de Rambla libre, Enrique de Diego qui cite des sources précises, Vox est contrôlé par la secte mexicaine El Yunque, une organisation qui veut "instaurer la Cité de Dieu dans le respect de l'Evangile" qui fonctionne comme une maçonnerie avec un versant paramilitaire, et est financée par les grands entrepreneurs de ce pays. Elle a été créée en 1953 pour contrer le laïcisme du gouvernement maçonnique de Mexico et a été à l'origine du mouvement chrétien conservateur Hazteoir en Espagne, qui est le socle financier de Vox (voir aussi l'article d'El Plural et celui d'El Confidencial et le livre "El Yunque la ulraderecha en el poder" du journaliste mexicain Alvaro Delgado). Au Mexique cette secte contrôle le Parti d'action nationale (un des trois grands partis du pays), et les autorités catholiques la jugent anti-chrétienne car la Bible prohibe les organisations secrètes.

Lire la suite

Une sombre histoire de nonnes et de stars hollywoodiennes

11 Juin 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Les Stazinis, #Grundlegung zur Metaphysik

Voilà une bien étrange histoire. En 1970, les Sœurs de la Congrégation du Cœur très saint et immaculé de la Bienheureuse Vierge Marie à Los Angeles reçoivent d'un grand domaine "Los Feliz" que leur lègue un millionnaire, Daniel Donohue (1919-2014) avec quelques millions de dollars pour entretenir leurs 18 employés. Puis un jésuite obtient une partie de ce domaine. Petit-à-petit, la propriété du Jésuite au sein de leur domaine d'agrandit. L'archevêque expert en manipulation signe des accords avec certaines moniales pour obtenir à leur mort des transferts de certaines parts de ce couvent à l'Eglise.

Parallèlement, l'archevêché est impliqué dans des affaires de pédophilie. En 2007 il doit lâcher 600 millions de dollars pour indemniser les victimes. Endetté par cette affaire, il décide de vendre le couvent à la chanteuse occultiste Katy Perry, qui l'achète en 2015 au prix de 14,5 millions de dollars en espèces (tandis que 6 millions de dollars en liquide ont été volés aux nonnes). Les religieuses elles l'ont vendu à la  femme d'affaires Dana Hollister, ce qui donne lieu à un procès.

Ce qui est intéressant, c'est que 3 ans pus tôt, Katy Perry avait acheté une luxueuse villa (Chateau Emmanuel) à 4,5 millions de dollars, qu'elle offre au jésuite qui occupait abusivement le couvent immédiatement après avoir acheté celui-ci.

Il y a trois jours dans le New York Post, la dernière religieuse survivante, Soeur Rita Callanan, 81 ans, déclare que la chanteuse a "du sang sur les mains"(en faisant allusion à la mort de sa meilleure amie lors du procès).

Perry aurait chanté "Oh Happy Day" pour séduire les religieuses lors d'une réunion au sujet de la vente et leur aurait montré un tatouage "Jésus" sur son poignet (mais les tatouages sont des pratiques occultistes, et des pactes de sang).

Les nonnes sont maintenant dans la pauvreté après avoir été spoliées. Beaucoup pensent que ce genre de vol éhonté par le Vatican et par d'autres organisations mafieuses du même genre arrivent tous les jours mais que la presse ne parle de celle-ci que parce que Katy Perry est en cause.

Pour beaucoup, si la chanteuse veut absolument un couvent et non une autre villa luxueuse, c'est pour s'y livrer à des pratiques sataniques. Elle même a déclaré "j'ai vendu mon âme au diable". Elle a participé à une marche de sorcières à Salem en 2014. La demeure a un passé sombre. Le fils de son propriétaire Daniel Donohue s'est suicidé sur la propriété peu de temps après son acquisition en 1961, ou selon une autre version après avoir échappé à une fusillade avec Charles Manson, qui est entré par effraction dans la maison et a tenté de le tuer en 1969. Le sataniste Charles Manson a poignardé à mort Rosemary et Leno LaBianca le 10 août 1969 dans une maison adjacente au couvent, soit  le lendemain du jour où il assassina Sharon Tate et son bébé à naître (fils de Roman Polanski). Qui peut vouloir vivre dans cette maison pour des motifs "honnêtes" ? se demande la presse (un peu comme la maison d'Aleister Crowley et de Led Zeppelin en Ecosse qui a trouvé acquéreur bien qu'elle ait brûlé).

Perry a eu besoin de l'accord du pape François pour disposer du couvent à cause d'une maison de prière qui était située sur la propriété. Elle a d'ailleurs rencontré celui-ci en avril 2018 lors de sa participation à une conférence sur la méditation.

Les bonnes soeurs pensent que le millionnaire qui leur a cédé la propriété en 1970, Donohue, était le bras droit du pape Paul VI en raison de sa richesse. Il était chevalier de l'ordre de Malte. Cela rend très bizarre le fait que Charles Manson ait tenté de commettre un meurtre dans sa demeure, et le suicide de son fils. La convergence des problématiques - sorcellerie de K. Perry, abus d'enfants par l'archevêché, satanisme de Manson - nourrit beaucoup de spéculations autour de cette affaire.

Lire la suite

Hollywood mobilisée pour le droit à l'avortement

10 Juin 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Les régimes populistes, #Les Stazinis, #Grundlegung zur Metaphysik, #Christianisme, #George Soros, #Donald Trump, #Avortement

Nouvel épisode de la guerre civile larvée entre la "gauche sociétale" mondialiste et la droite chrétienne nationalistes aux Etats-Unis depuis l'élection de Trump, l'industrie du divertissement lance une offensive contre les Etats "pro-vie" (pro-life - anti IVG). Après Netflix, les studios Warner, Disney, Universal, Sony emboîtent le pas… Plusieurs géants américains du divertissement sont finalement sortis de leur silence pour prévenir qu’ils pourraient cesser de tourner films et séries télévisées en Géorgie et dans d’autres Etats cherchant à limiter le droit à l’avortement (ce dont bien sûr l'Obs s'est fait amplement l'écho). Des acteurs comme Sophie Turner, icône du film ésotérique Dark Phoenix, ont fait de même.

La sorcière de la série Charmed Alyssa Milano, égérie de MeToo (et peut-être sorcière à la ville aussi, car on l'accuse d'avoir jeté un sort à une audition de Kavanaugh en septembre 2018) a appelé  à la grève du sexe pour défendre l'avortement, comme Lysistrata dans la comédie d'Aristophane (ce qui indiffère autant les conservateurs que de voir les militantes féministes se dévêtir dans les manifestations, même notre Schiappa nationale l'a compris). L'infernale Miley Cyrus y va de son couplet dans son mauvais goût habituel en se mettant en scène sur Instagram lêchant un gâteau qui indique que l'avortement est une soin de santé (certains trouvent quelque chose de reptilien à son obsession du léchage). Marionnette du système Disney comme Britney Spears, Ariana Grande et consort, sous MK ultra selon certains, elle a déjà un passé rempli pour avoir souvent mis en avant des images de pizza sur les réseaux sociaux (alors qu'elle avait révélé en avril 2012 son allergie au gluten) ce qui peut faire écho à l'affaire des sacrifices d'enfants liées au Pingpong Cosmet cher à Soros et Hillary Clinton (voir le Pizzagate révélé par Wikileaks).

Voilà pour les praticiens de magie blanche ou grise. Les satanistes ne sont pas en reste (mais c'est peut-être le même club, au fond...). Le Temple satanique basé à Salem, qui a reçu le statut d'église par l'administration fiscale, a déclaré mardi qu'au nom de la liberté religieuse, il contesterait une décision de la Cour suprême confirmant une loi de l'Indiana exigeant l' inhumation ou la crémation des restes de fœtus . Un de ses membres dans le Missouri avait attaqué en justice en avril une loi d'un Etat qui oblige les femmes qui demandent un avortement à attendre trois jours, affirmant que cela enfreint la liberté de religion. On se demande bien pourquoi cette secte s'intéresse ainsi aux foetus... Pour mémoire une église Satan vient d'ouvrir à Paris...

Avec le satanisme, tout est inversé (pas seulement les pentagrammes et les croix), la vie, la mort. Un peu comme dans cet article du NY Times du 21 mai dernier où une médecin spécialiste de l'avortement tardif explique que c'est la grossesse qui tue, pas l'avortement.

Le lobby de gauche sociétal américain est soutenu par Cannes où se vendait un vrai film intitulé When Women Rule the World/Quand les femmes dominent le monde et qui met en vedette un sosie de Melania Trump qui sur l'affiche tien à la main la tete coupée de son mari (à rapprocher du clip de Katy Perry "Hey hey hey" où l'on voit Jeanne d'Arc avec la tête de Marie Antoinette à la main, après Daech c'est Hollywood qui banalise la décapitation, comme ses ancêtres de 1793). La comédienne Kathy Griffin avait publié il y a deux ans, une photo où elle portait également la tête ensanglantée de Trump (une anticipation de Apocalypse 20: 4 ?). Le réalisateur Sheldon Silverstein est un producteur connu qui a travaillé avec Lelouch et Fellini. 

En France le droit à l'avortement qui a été instauré à la suite du lobbying maçonnique dans les années 70 derrière Pierre Simon, gynécologue et endocrinologue français, grand maître de la « Grande Loge de France »,  (juste retour des choses son icône Simone Veil a été placardée sur le Panthéon, église maçonnique construite par le maçon Soufflot en septembre 2018), n'a cessé d'être facilité par les gouvernements de la gauche sociétale. Mais notre pays n'en est pas encore à autoriser l'avortement jusqu'à la naissance comme l'a fait l'Etat de New York en janvier dernier.

Lire la suite

L'occultisme de droite français dans le Donbass

10 Juin 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #La droite, #Débats chez les "résistants"

C'est une histoire étrange que j'ai trouvée sur le site "Chronique de la haine ordinaire". De prime abord on peut croire qu'elle illustre ce que j'écrivais naguère sur l'extrême-droite et l'occultisme. Cela parle de divers occultistes qui se sont rendus récemment dans le Donbass. En 2016, le groupe musical les Brigandes dirigé par le théoricien ésotérique Joël Labruyère, se rend à Donetsk (elles baignent dans les cultes scandinaves et sur Radio Brigandes en novembre 2015 vantaient la "franc-maçonnerie chrétienne" sans craindre la contradiction dans les termes... ).

D'après le site, ce voyage aurait été organisé par la responsable de la branche francophone de Donipress, Christelle Néant alias Ulfdis Haraldsdóttir ou Sorcière Morigane, également active au sein de la chaîne ou Tube "Eveil français TV" (fondée en 2014 par Thomas Aldrin, qui était raélien en 2000), spécialiste de géodynamique reconvertie dans la recherche documentaire, et accessoirement (ou principalement ?) médium chamanique wiccane adepte du néo-paganisme viking (Asatru) et de la magie sexuelle.

Christelle Néant, qui, en novembre 2016, dans un commentaire sur Agoravox, se disait "communiste" et a été promue par Sputnik en 2017, aurait été recrutée dans le Donbass par Laurent Brayard, historien bourguignon de la révolution journaliste à La Voix de la Russie. Erwan Castel, ancien officier français engagé aux côtés des sécessionnistes, lui-même néo-païen, a dit ce qu'il pensait de cette dame en septembre ici.

Brayard, responsable des accréditations des journalistes français à Donetsk (sous les ordres du nationalistes finlandais Janus Putkonen), avait lui-même été recruté par Svetlana Kissileva de Novorossia Today. En novembre 2017 tout ce petit monde a lavé son linge sale en public, mais on ignore si les dernières personnes citées avaient des liens avec l'occultisme.

Les Français ne sont pas les seuls dans ce cas à adhérer au néo-paganisme nordique dans le Donbass. En 2014 Rafael Marques Lusvarghi, mercenaire milicien brésilien en "Nouvelle Russie, ancien du 2e regiment étranger de parachutistes basé en Corse. déclarait au site Vice.com : "Dans mes croyances (asatru), si je meurs au combat, je vais à notre paradis, Valhalla". Mais ledit mercenaire s'est ensuite converti à l'orthodoxie russe semble-t-il...

Le néo-paganisme scandinave (asatru) s'est mélangé à l'enseignement de la sexualité magique luciférienne d'Aleister Crowley à travers la sorcellerie de la Wicca de Gardner dans les années 1970. Beaucoup de conservateurs français de tradition chrétienne notamment ont consommé pendant trois ans la musique des Brigandes et les infos de Donipress sans savoir quels mouvements spirituels étaient à l'arrière-plan. Cela ne signifie pas évidemment que les infos diffusées soient fausses, ni qu'il ne faille pas avoir de la sympathie pour les insurgés du Donbass, victimes de la politique violemment anti-russe impulsée par le nouveau régime pro-Soros de Kiev allié aux néo-nazis. Mais l'occultisme est une activité dangereuse, sa présence au sein d'une cause politique quelle qu'elle soit (et on le rencontre aussi bien chez nos grands banquiers mondialistes que chez leurs opposants) n'est jamais sans effet et provoque beaucoup de dérives. Il est donc utile de l'identifier.

--

PS du 11 juin : Ce jour j'ai demandé à un journaliste qui a fait des reportages dans le Donbass s'il savait que Christelle Néant faisait partie de milieux occultistes néo-païens. Il me répond : "Oui c'est DONI press qui m'a donné l'accréditation pour Donetsk. Néant était ma seule interlocutrice francophone. Le chef de Doni était un Norvégien.C'est quoi ça les occultistes néo-païens? C'est un courant pseudo religieux d'extrême droite les occultistes ?" Voilà qui prouve qu'il faut absolument instruire les gens sur ce qu'est le monde de l'ésotérisme, sans quoi il leur manque des clés pour comprendre certains rouages de ce monde (et peut-être même les rouages principaux...).

Lire la suite
1 2 > >>