Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Articles avec #colonialisme-imperialisme tag

Le bon chez Macron

2 Juillet 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Peuples d'Europe et UE

Macron a quand même des bons côtés : sa volonté de restaurer un certain classicisme dans les contenus pédagogiques de l'Education nationale, et surtout en politique étrangère, sa charge contre le néo-conservatisme, qui fait s'étrangler de haine les guignols de l'Obs ("D’ailleurs, où commence et où s’arrête le "néo-conservatisme" selon Macron ? Aurait-il refusé d’intervenir au Kosovo où, en 1999, le boucher serbe Milosevic opérait un "nettoyage ethnique " ?" s'exclament-ils).

Les complotistes en seront pour leurs frais : on peut être soutenu par Minc ou Wall Street (j'avais écrit par erreur Jacques Attali, je corrige en fonction de la remarque d'Edgar) tout en n'étant pas complètement du parti de la guerre...

Mais bon on ne sait toujours pas ce qui s'est joué dans la rencontre Macron-Poutine à Versailles le mois dernier.

En parlant de Poutine, regardez son interview par Oliver Stone sur France 3. Ca vaut le détour !

Lire la suite

Un point sur la Corée du Nord

13 Juin 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme

 Carla Stea, journaliste à Global Research, vient de publier un article surprenant sur la Corée du Nord,qui parle des écoles et centres de santé gratuits, des dames qui vont faire soigner leurs enfants à l'hôpital avec des chaussures à talons dorés, des très bons laboratoires scientifiques de ce petit pays sans lesquels il n'aurait pas pu se lancer non seulement dans son programme nucléaire, mais aussi son programme spatial.

Bien sûr ça n'empêche pas tous les mauvais côtés du pays qu'on connaît, mais le témoignage mérite d'être entendu, d'autant que, à ma grande surprise, comme moi en Transnistrie il y a 10 ans, Carla Stea a pu parler librement avec des nord-coréens dans la rue...

Surprenant aussi de voir cet article de NK Pro qui détaille les mesures de la Corée du Nord pour diminuer leurs émissions de CO2 et respecter les accords de Paris. Comme l'héroïque PKK kurde se seraient-ils mis sincèrement à l'heure écologique ?

Si vous aimez les histoires de barbouzes autour de ce pays, vous apprendrez que le frère du leader Kim-Jong-un,  Kim Jong-nam, tué à l'aéroport de Kuala Lumpur trimbalait 120 000 dollars en cash avec lui au moment de sa mort selon les autorités malaisiennes. Il les aurait obtenus sur place sans les déclarer. Pour beaucoup l'argent ne pouvait provenir que de la CIA, parce qu'il est quand même rare qu'on gagne 120 000 dollars cash simplement en jouant dans un casino malaisien. Les dames qui lui ont versé du poison au visage le savaient sûrement. Mais est-il sûr pour autant qu'elles travaillaient pour Pyongyang ?

Dans la même veine, cette "news" (nouvelle) des médias d'Etat nord-coréens : en juin 2014, un Nord-Coréen (probablement un businessman) qui bosse en Russie dans la région de Khabarovsk (où bossent des milliers de ses compatriotes), est approché par  des agents des services secrets sud-coréens (NIS). Le type retourne à Pyongyang où il téléphone trois fois au moins aux agents du NIS, et deux fois il se rend en Chine à Dandong et rencontre un Chinois originaire de Qingdao (est-ce un type des services secrets de ce pays ?) - les partisans de Kim Jong-un qui ont lu ce papier ont dû regretter que leur pays ait ouvert ses frontières et doivent en vouloir à la Chine. En novembre on lui demande de se procurer de la substance biochimique pour tuer Kim Jong-un. Il a été arrêté en avril dernier.

Info ou intox ? Rodger Baker, analyste de Stratfor.com, estime qu'il peut y avoir une part de fabrication dans cette histoire, mais qu'en tout cas les Nord-Coréens en la lisant vont se persuader que Trump cherche toujours à conduire un "regime change" chez eux, ce qui ne va pas les convaincre de se laisser désarmer...

Pour ma part je suis plus intéressé par cet embargo illégitime autant qu'inutile imposé par l'ONU le 3 juin dernier qui va frapper le peuple de ce pays. Les nord-coréens ne peuvent plus exporter leur charbon vers la Chine. Il en va de même de tous les autres minéraux. Les membres de l'ONU n'ont plus le droit d'assurer les navires nord-coréens, ni leur fournir d'équipage, et doivent les déclarer à leur arrivée au port. Heureusement, avec une certaine intelligence, l'ONU a soustrait l'aviation civile aux sanctions (à la différence de ce qui fut imposé par l'UE à l'Irak et à la Yougoslavie jadis). Aucun produit de luxe ne peut être exporté vers la Corée du Nord (a-t-on eu peur du goût de Kim Jong-un pour les Rolex ?). Et la Corée du Nord n'a plus le droit de vendre des statues (!!). Les Américains et le Japon vont compléter cet embargo par des mesures unilatérales.

Le joueur de basket Dennis Rodman a fait savoir que les sanctions ne l'empêcheront pas de retourner prochainement en Corée du Nord (pour la 6ème fois). Espérons que d'autres initiatives citoyennes de paix. On apprend au passage que Lanzmann vient de faire un film (et de le présenter à Cannes) sur l'histoire d'amour qu'il avait eue en Corée du Nord en 1958 qu'il avait déjà fort bien racontée dans "Le lièvre de Patagonie" (on en avait parlé il y a 6 ans jour pour jour sur ce blog).

Lire la suite

L'échec de Mme May, les thèses sur les attentats, le tandem Tillerson-Bush sur le Qatar

11 Juin 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Peuples d'Europe et UE, #Colonialisme-impérialisme, #Proche-Orient

Et voilà, Mme May comme M. Chirac nous auront démontré que dissoudre une assemblée n'est pas toujours une bonne idée. Son parti décroche 48 %, 40,5 % au Labour. Elle aura besoin des européistes pour gouverner. Mauvaise pioche. Les mauvaises langues disent que si le Labour avait eu un leader moins à gauche il aurait gagné, car si Corbyn a été le leader travailliste qui a fait le plus progresser le Labour d'une élection à l'autre depuis 1945, ce serait surtout à cause des gaffes de Mme May. Le Royaume Uni n'est pas au bout de ses peines.

Les révélations contraires au point de vue mainstream se multiplient. Un agent de la CIA sur son lit de mort confesse avoir fait partie des assassins de JF Kennedy. Des videos continuent de circuler sur le 11 septembre. Des gens se demandent si l'attentat de Manchester, comme le Celebgate de 2014 (qui avait aussi entre autres Ariana Grande dans son collimateur) n'a pas été organisé par des esprits un peu plus élevé dans la hiérarchie de la surclasse mondiale que des barbus de base (même protégés parle MI5) ou que des hackeurs boutonneux dans leur chambre. Mais évidemment toutes ces réflexions sont discréditées par le flot d'autres spéculations absurdes sur les chemtrails, le gran creux au centre de la terre, le récentisme et les pieds fourchus de Madonna. Bref, les gardiens du temple du "Nouvel ordre mondial" n'ont pas trop de soucis à se faire. C'est fou quand même que George Bush senior ait fait de ce terme un slogan en 1990. Déjà à l'époque beaucoup avaient été choqués par la ressemblance avec le thème nazi de "l'ordre nouveau". Mais quand on sait ce que le mot "ordre" signifie dans tout le domaine de l'occultisme et de l'alchimie on peine à penser que les communicants autour des milieux républicains américains de l'époque ont complètement procédé par hasard.

En tout cas, quand on voit les effets de cette doctrine hégémoniste sur l'Irak, la Libye, le Yémen, la Syrie ou même le Sud Soudan, on se dit que ces docteurs Faust du Pentagone et du Département d'Etat avait bien plus de pouvoir pour introduire la mort, le désespoir et le chaos en ce monde que les apprentis sorciers d'autrefois.

Avez-vous remarqué les cafouillages entre Tillerson et Trump sur le Qatar cette semaine ? Cela m'a rappelé quand le premier disait qu'il essayait "chaque jour de comprendre ce que le président attendait de lui". Ces deux-là sont plus dans l'amateurisme en matière d'art de la destruction massive que leurs prédécesseurs démocrates.

Lire la suite

Tragédies proche-orientales, espoir londonien : Adelante Jeremy Corbyn !

6 Juin 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE, #La gauche, #Colonialisme-impérialisme, #Proche-Orient

Début de semaine. Je remplis un questionnaire de "dialogue social" débile de mon employeur dont je sais très bien qu'il ne sera pas pris en compte. Ca fait partie des "trucs" de GRH por gogos que le secteur public a importé des entreprises.

Mais bon, nous ne sommes pas à une arnaque près. Les Français ne s'apprêtent-ils pas à élire une assemblée nationale aux trois quarts macroniste complètement toc ?

Interview (en anglais) de la députée yézidie irakienne Vian Dakhil Shekh Seed. 19 femmes yézidies brulées dans des cages de métal à Mossoul la semaine dernière pour s'être rebellées contre leurs maîtres de Daech. Par ailleurs 163 personnes fuyant Mossoul ont été exécutées.

Le Qatar fait les frais de son rapprochement avec l'Iran et de la reprise de son exploitation du gaz liquide. Les Saoudiens vont-ils le mettre à genoux ?

Le Montenegro nouveau membre de l'OTAN sanctionne des intérêts russes sur son territoire.

Déclaration des intellectuels bolivariens aujourd'hui au soutien de la politique de Maduro au Venezuela :

" Les opérations de la droite réactionnaire au niveau continental cherchent à provoquer une certaine forme d'intervention étrangère. Mais ce qu'on ne voit pas c'est que les morts à ce jour sont été très minorairement causés par les forces de sécurité militaires et gouvernementales, alors que les bureaux de l'Etat et même les forces de sécurité sont en permanence attaqués. La comparaison entre cette insurrection antichaviste et l'insurrection de la faim en 1989 qui avait provoqué centaines de morts causés par les forces de sécurité comandées par ceux qui aujourd'hui dirigent opposition montre clairement la nature des blocs qui s'affrontent. Demander que les forces gouvernementales se retirent de la rue, demander qu'elles ne « répriment pas, » revient à demander à ne pas défendre et laisser tomber le gouvernement. "

Des propos de bon sens en effet !

Une bonne nouvelle enfin : Jeremy Corbyn monte dans les sondages et talonne May. Adelante Jeremy !

Lire la suite

Les Emirats arabes unis à Aden, Nadia Murad à Kocho, et les soldats de l'OTAN en Russie (ou presque...)

1 Juin 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Proche-Orient, #Aide aux femmes yezidies, #Le monde autour de nous

Il se passe de drôles de choses dans ce pauvre Yémen martyr des politiques de nos alliés saoudiens... Les Emirats arabes unis (EAU) ont délogé les troupes de Riyad du port d'Aden. Plus que du rififi entre pétromonarques : les EAU ont tendance à jouer un rôle modérateur de l'extrémisme wahhabite. On avait déjà vu cela en Libye à l'automne dernier. Ce coup-ci les EAU soutiennent l'indépendantisme sud-yéménite, qui serait prêt à laisser le Nord Yémen à la coalition Houtis-ex président Saleh. Une solution de bon sens, retour au statu quo ante des années 80 avec le parfum de guerre froide en moins. Sauf que ce serait une bonne opération pour Téhéran qui garderait un allié à Sanaa. Pas sûr que Riyad accepte. Dommage pour la population civile qui meurt de faim.

Vous pariez que Trump et Macron ne feront rien pour soutenir l'option émirati ?  Vu les contrats récemment signés avec Washington, c'est peu probable, même s'il y a peu de chances que les contrats soient honorés (le royaume saoudien est en déficit en ce moment) et si l'Arabie saoudite fait tout pour dépendre de moins en moins des Occidentaux (voir la création de leur entreprise publique d'armement la SAMI - ils sont aujourd'hui les seconds importateurs mondiaux d'armes après l'Inde).

Aujourd'hui la yézidie, ambassadrice de bonne volonté de l'ONU, Nadia Mourad visite en Irak son village, Kocho au sud de Sinjar (la vidéo est bouleversante) où des centaines de ses corréligionnaires sont morts (4 000 y vivaient jadis), tués par Daech, avec les armes de nos amis saoudiens et Turcs... Si les morts pouvaient parler... Bon je sais bien que les chiites pro-iraniens ne sont pas tendres avec les minorités au Sud de l'Irak (voyez leur attitude à l'égard des Sabéens). Mais quand même les Iraniens n'ont pas financé des monstres comme Daech...

Voyez ici l'embarras d'un porte-parole du Département d'Etat quand on lui demande pourquoi il critique le régime iranien et pas les Saoudiens... Il a l'air de ne pas trop croire en son propre message.

A part ça, une petite annonce de l'OTAN en Allemagne : "Recherchons des acteurs russes pour un exercice militaire". Ca va se passer en Bavière. L'idée est d'entraîner les soldats de l'OTAN a évoluer au milieu d'une population civile russophone. Histoire de jouer l'invasion de St Petersbourg ou de Moscou je suppose... Ca ne vous fait pas froid dans le dos vous ?

Lire la suite

Trump chez les Séoud, socialistes recyclés et reins en vente

21 Mai 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #La gauche, #Le monde autour de nous

Quelqu'un se souvient-il du temps où Trump accusait Romney d'être soumis aux saoudiens ?

 

Ca c'était avant comme disait l'autre... Le jour de la visite de Trump près d'une dizaine d'exécutions barbares ont eu lieu en Arabie saoudite, et le Yémen est toujours massacré.

Dans la série "à gerber" aussi, la député socialiste de ma circonscription qui sort un dépliant orange pâle (couleur centriste) "Pour une majorité présidentielle plurielle" (beau détournement d'un slogan qui s'appliquait du temps où le PS était plus à gauche, mais qui cette fois laisse croire qu'elle est dans la majorité de Macron), en reléguant le sigle PS en quatrième de couv', en tout petit, bien discret. Comment les ripoux tentent lamentablement de se recycler en trompant les électeurs.La nana ramenait sa tête de Muppet dans les kermesses scolaires de la ville la semaine dernière. Et évidemment il y a des gogos pour lui trouver des circonstances atténuantes : "oui mais quand même, elle est honnête, elle pique pas dans la caisse, elle est appliquée, et faire de la politique c'est dur". Honnête comme les Gauleiters de toutes les époques, bien cons, et subordonnés, fourbes dans les limites de la fourberie ordinaire. Rassurez vous, personne n'ira lui rappeler qu'elle a soutenu un gouvernement qui a écartelé la Syrie, appuyé ceux qui ont fait éclater l'Ukraine, joué la carte des lobbies bancaires, pharmaceutiques, etc. Nooooon. Puisqu'on vous dit qu'elle est honnête not' députée sortante. D'ailleurs, elle est souriante et modeste... Alooors...

Dans la série nouvelles glauques : 85 % du commerce illicite de reins vient du Pakistan. En 2012 il y avait 10 000 opérations de vente d'organes chaque année pour quelques dizaines de milliers d'euros chacune. Les trois quarts sur des reins.

Lire la suite

L'impeachment de Trump, les impostures de W. Walker, Macron, le millénarisme congolais

18 Mai 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Le monde autour de nous, #Revue de presse, #Grundlegung zur Metaphysik

Les grands médias impérialistes et leurs divers mentors de l'Establishment veulent la peau de Trump. L'auront-ils ? En tout cas la dernière accusation en date censée déclencher un impeachment est particulièrement ridicule : Trump aurait eu le tort de dire à la Lavrov dans quelle ville Syrie un espion américain a eu des informations, ce qui mettrait en péril la sécurité du système de renseignement sur place... Comme si les grands de ce monde ne laissaient jamais glisser ce genre d'élément dans leurs conversations !

Le combat politique ne cesse jamais. Le Brésil se prépare à recevoir des réfugiés vénézuéliens parce que la logique de guerre civile paraît très avancée dans ce pays. Mais les coups n'atteignent pas que les résistants, car au Brésil, c'est le putchiste Temer qui pourrait avoir bientôt des problèmes avec la justice de son pays.

Dans les Balkans la Serbie s'évertue à répéter que la prétexte de son bombardement (le faux massacre de Racak) en 1999 était un "fake", ce que moi même je n'ai cessé d'écrire of course, mais ça ne sert à rien. Racak avait été monté par le diplomate américain William Walker et l'affaire ressort aujourd'hui alors que celui-ci plaide ouvertement pour la création d'une "Grande Albanie" Tandis que la Macédoine se dote d'un premier ministre pro-OTAN soutenu par la minorité albanaise...

En France, Bayrou, malgré les accusations de l'ex-collaborateur de son groupe Nicolas Grégoire, va plastronner à la Justice. Dans la bonne vieille logique dictatoriale de la Ve République confirmée par Jospin (qui refusa en son temps de placer la présidentielle après la législative), 32 % des Français s'apprêtent à donner une majorité parlementaire à Macron tandis que les médias rivalisent de flagornerie et d'unanimisme (c'est la seule chose qu'ils sachent faire).

L'Afrique, elle, vit toujours à l'heure de l'entrelacement entre politique et spirituel. Hier Ne Muanda Nsemi, patron du groupe Bundu dia Kongo (Union des Ba Kongo), s'est évadé avec 50 personnes d'une prison de Kinshasa. Son groupe (un de ceux qui se battent avec des bâtons contre les mitraillettes de la police), fondé en 1969 veut restaurer l'ancien royaume du Kongo sur l'Afrique de l'Ouest. Nkazi Bazola fut un de ses théoriciens dans les années 80. Le groupe a sur son logo une étoile de David, mais il pense que le dieu d'Israël est propre à ce peuple, de même que Jésus ("Jésus-Christ fils de Dieu, c’est sûrement vrai, mais il n’est que l’enfant des dieux de son peuple circonscrit à sa terre d’Israël, c’est-à-dire qu’il fait partie des grands esprits qui veillent sur ce peuple comme l’est Mfumu Kimbangu pour le peuple Kongo en particulier et Négro-africain en général, parce que si Jésus avait été envoyé pour le monde entier, il ne se serait pas arrêté au Moyen Orient" écrit-un de ses partisans) et recommande de prier et d'invoquer les bisimbi (sirènes, les esprits) et les mbasi (anges). lls s'estiment capables à travers leurs "makesa" de "transformer les grains de mais se transforment en armes redoutables" en réitérant ce qu’ont fait les "chérubins" pour l’ABAKO de Kasa-Vubu le 4 Janvier 1959 en mettant en échec les forces coloniales belges et obtenir l’indépendance du Congo.

Ne Muanda Nsemi est présenté par les médias comme un "chimio-physicien" qui a été deux fois député et par ses adeptes comme la réincarnation d’un esprit supérieur du peuple Kongo qui a été envoyé sur terre pour accomplir une mission. Il aurait été établi "nlongi" (enseignant spirituel) en vision par Simon Kimbangu, guérisseur inspiré capable dans les années 1920 de ressusciter les morts, fondateur du kimbanguisme (mais le kimbanguisme, lui est chrétien), qui avait annoncé le 10 septembre 1921 qu'un instructeur viendra pour écrire un livre sacré (makongo) et préparer, malgré les persécutions auxquelles il fera face, la venue d'un roi (Mfumu)... Ambiance millénariste qui rappelle le XVIIe siècle français...

Lire la suite

Corée, Venezuela, Balkans et Proche-Orient

14 Mai 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Le monde autour de nous

Alors, à votre avis, est-ce que Trump ira ou n'ira pas à la confrontation avec la Corée du Nord ? Personnellement je ne le pense pas. Parce que la guerre,avec usage des armes chimiques voire nucléaires (si elles sont opérationnelles) nord-coréennes ferait un million de morts, et qu'aucun pays de la région (surtout pas la Corée du Sud qui vient d'élire un président de gauche après la folle corrompue ultralibérale) n'est prêt à l'accepter. Or les Etats-Unis ne peuvent pas engager l'intervention des soldats stationnés sur leur sol sans leur accord. Et je ne pense pas que Washington ait un plan sous la main pour neutraliser les armes de destruction massive de Pyongyang ou renverser son régime en un clin d'oeil. Comme on ne cesse de le répéter s'ils n'avaient pas éliminé Kadhafi après l'avoir convaincu de renoncer à son programme nucléaire ils auraient quelque chose à négocier avec la Corée communiste. Mais là, ils ne peuvent ni attaquer ni négocier, on ne pouvait pas imaginer pire cas de figure pour eux. Encore un conflit gelé ad vitam aeternam, comme chez les Abkhazes et les Transnistriens...

Au Venezuela un type nu affronte la police bible à la main, un St François d'Assise moderne, c'était le 20 avril dernier. Le type, Hans Weurich Larios, étudiant en com', connaît les ficelles du métier. Dans la foulée des femmes ont dénudé leur torse (rien à voir avec les "tetazos" d'Argentine vantés par Telesur en février) tandis que d'autres lançaient des "cacatov" ("puputov") sur la police. La très antiprogressiste Euronews en fait ses choux gras tous les jours.

Aporrea.org qui défend un chavisme "critique" reproche à Maduro de convoquer sa constituante sans référendum préalable. Encore une confrontation où la troisième voie fait cruellement défaut...

Dans les Balkans Haradinaj lamentable absous par nos juges menace d'annexer "un tiers" de la Serbie au Kosovo (qui arrêtera les fantasmes nationalistes albanais ?). Les Moldaves, plus rationnels, choisissent la Russie contre l'OTAN...

Au Proche-Orient, Trump, toujours étrange, parle d'autodétermination des Palestiniens après avoir laissé entendre que la solution à deux Etats n'avait plus de sens. Pas sûr que son secrétaire d'Etat Tillerson, qui déclare se battre chaque jour pour gagner la confiance du boss, y retrouve son latin.

En Irak les troupes gouvernementales à la demande de Washington se pressent vers la frontière syrienne, histoire d'éviter que le régime de Damas et ses alliés iraniens ne la franchissent en venant de l'Ouest. Lavrov est allé demander à Trump une coordination des actions. Toujours le même jeu de bascule de Bagdad : un coup pour les USA, un coup pour l'Iran.

Le pape prie publiquement pour les Yézidis. Nadia Mourad l'a salué. Vieux souvenir du temps où, au XIXe siècle, les Yézides déjà attendaient leur salut des chrétiens européens... En tout cas la commission des droits de l'homme du parlement irakien ne leur a pas accordé un siège qui revient finalement aux Kurdes.

Une pensée pour la ville martyr de Mossoul encore sous les bombes... On n'en parle pas autant qu'on avait parlé du siège d'Alep récemment... Une pensée pour le Yémen anéanti avec nos bombes fournies aux Saoudiens... 17 millions de personnes menacées par la famine et les épidémies. Des enfants non scolarisés... N'oubliez pas que M. Hollande qui vient de quitter le pouvoir a donné la légion d'honneur à un oligarque saoudien l'an dernier... D'Alep à Aden il avait clairement pris parti pour les pyromanes. Nos médias ne lui en tiennent pas rigueur. Ils saluent au contraire l'homme grâce à qui une "petite reprise économique" a été possible... soupir !

Lire la suite

Renouveaux nationaux, Equateur, The Empire Files

27 Février 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #La droite, #Grundlegung zur Metaphysik, #Peuples d'Europe et UE, #Débats chez les "résistants", #Espagne

Les identités nationales relèvent la tête. En Grande-Bretagne UKIP ne veut plus recevoir de leçons d'anticolonialisme (c'est pourquoi je pense que Macron avec sa tirade sur l'Algérie a 10 ans de retard par rapport à l'histoire des idées, même s'il est exact que les crimes de guerre là bas furent atroces au 19e siècle comme dans les années 50-60). En Espagne dans El Pais du 27 février, l'universitaire andalouse María Elvira Roca Barea explique : L'Inquisition a tué 1 300 personnes en 140 ans, Calvin en a brûlé 500 en 20 ans. Elle se propose de lutter contre l'hispanophobie qui a inspiré l'intelligentsia européenne depuis le 18e siècle (un sujet que j'ai un peu abordé en parlant de Custine il y a 5 ans - déjà !).

Mon petit côté romanesque me fait m'intéresser à cette Clémentine Autain de droite qu'est la journaliste Charlotte d'Ornellas, née en 1986,visage de Jeanne d'Arc en 2002, qui avait en 2014 nourri les polémiques avec un article dans Boulevard Voltaire sur un viol avec actes de barbarie sur un Française de 18 ans par des jeune morveux proche-orientaux à Evry. L'hiver dernier elle se réjouissait de la libération d'Alep Est, puis publiait un livre sur les chrétiens d'Orient et fondait une revue qui chante la louange de Marion-Maréchal Le Pen. Un fossé m'a toujours séparé des catholiques conservateurs que j'ai connus au cours des trois dernières décennies, et plus encore maintenant que je commence à comprendre certains ressorts métaphysiques de ce monde (un sujet qu'hélas je ne peux pas trop aborder dans ce blog car je ne veux pas choquer les lecteurs laïques). Mais il est toujours intéressant de découvrir ce qui fait la chair et le sang des diverses tendances politiques, puisqu'il faut bien que les idées s'incarnent.

La lecture d'Emmanuel Berl me fait prendre du recul à la fois à l'égard de ce qui à fait la grandeur et la misère de l'internationalisme et de ce qui a fait et fera la grandeur et la misère des nationalismes. Le mouvement de balancier a l'air assez inévitable, même s'il est vrai que la technologie en complique la problématique ou en atténue la portée.

On s'inquiète en ce moment de la possible défaite au second tour de la présidentielle le 2 avril prochain du dauphin de Correa en Equateur. Le président sortant a un plan B pour provoquer une "mort croisée" de l'exécutif et du parlement (acquis à sa cause) un an plus tard. La constitution le lui permet. Mais en attendant c'est Assange qui en ferait les frais. Tout cela en partie à cause de la candidature au premier tour de Cinthia Viteri (cf ci dessous). Mais pas seulement bien sûr... La défaite de la gauche au 1er tour dans les zones orientales indigènes où sévit l'extraction pétrolière doit faire réfléchir...

A part ça, il y a des discussions dans les milieux anti-impérialistes anglo-saxons sur la série "The Empire Files" qui passe sur TeleSur English. Il paraît que c'est génial...

Je ne l'ai pas encore regardée. Voici l'épisode sur la Syrie. Je vous laisse vous faire votre propre opinion.

Lire la suite

Syrie-Irak, Yémen, Ukraine

23 Février 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Proche-Orient, #Peuples d'Europe et UE, #Le monde autour de nous

On va parler aujourd'hui, comme cela arrive souvent sur ce blog, de trois guerres dans lesquelles nos alliés sont impliquées et dans lesquelles nos silences ne sont pas glorieux.

- Guerre de Syrie-Irak

Les troupes gouvernementales irakiennes ont pris l'aéroport de Mossoul aujourd'hui et les troupes syriennes avancent vers Raqqa.

Oui, mais voilà ... Ce n'est pas une guerre propre...

Comme vient de l'exposer l'ex contributeur de l'Atlas alternatif Vijay Prashad sur Alternet.org, lundi dernier, le 20 février, la coalition occidentale a bombardé la zone résidentielle al-Shefaa, à l'Est de Mossoul. Plusieurs dizaines de civils sont morts. Selon Airwars la coalition occidentale a tué entre 2 400 et 3 500 personnes en Irak et Syrie depuis 2014, deux fois plus que les jets russes (évidemment nos médias achetés par l'industrie de l'armement occidentale ne parle que des dommages provoqués par les Russes).

Vijay Prashad relance à juste titre le débat sur l'utilisation en Syrie des armes à uranium appauvri que l'on avait déjà largement évoquée pendant la guerre de Serbie et celle contre Saddam Hussein, et contre la résistance irakienne à Fallujah (ce Guernica sans Picasso comme avait dit un proche de l'équipe de l'Atlas alternatif) sous la férule de l'actuel secrétaire à la défense de Trump autrefois général James Mattis, car cet usage développe ensuite des cancers dans la population. Prashad souligne que l'utilisaton de bombes incendiaires par les bombardiers A-10 pourrait suffire.

Tout cela est abstrait pour vous qui préférez vous intéresser au soutien de Bayrou à Macron ? Pensez alors à l'artiste Nuha al-Radi morte de leucémie en 2004 qui avait dénoncé les effets cancérigènes des bombes occidentales à Bagdad.
 

La crise de Mossoul a provoqué la fuite de 160 000 personnes qui vivent dans des conditions très précaires, et les 750 000 restées sur place souffrent encore plus.

Erdogan à qui Trump rendra visite prochainement a négocié avec Daech son retrait d'Al-Bab en Syrie, mais son objectif réel y est d'abattre les Kurdes du YPG (qui ont rencontré un adjoint du secrétaire à la défense américain) et installer des zones de sécurité peuplées par des Turkmènes.

La politique d'accueil des réfugiés ne suit pas. Je ne parle pas seulement des réfugiés musulmans qui sont nombreux et pour lesquels certains évoquent le risque qu'il y ait des agents infiltrés de Daech parmi eux, mais aussi d'une petite minorité alliée (d'un point de vue géopolitique) à l'Occident (et aux chrétiens d'Orient) comme les Yézidis. Le Canada en accueille 1 200, l'Allemagne en refoule 2 800 au motif qu'ils sont en sécurité au Kurdistan irakien (sans doute ce jugement correspond-il à des impératifs diplomatiques avec Barzani). Sauf qu'au Kurdistan irakiens on refuse leur retour à Sinjar et ils sont entassés dans des camps du HCR où sévit la leishmaniose. 26 psychiatres seulement y soignent les rescapées de l'esclavage de Daech (le bade Wrutemberg en soigne mille dans de meilleurs conditions semble-t-il) tandis que 3 000 sont encore captives avec leurs enfants.

- Guerre du Yémen

Margaret Ferrier, députée du Parti national écossais, se bat depuis 201- pour instaurer un embargo sur les armes (question : quel député fait cela en France) et se bat contre l'usage par nos "amis" saoudiens des bombes à fragmentations dont on se souvient des méfaits qu'elles causèrent sur le marché de Nis en Serbie (entre autres) en 1999... Le ministre de la défense Michael Fallon lui a répondu cette semaine que son administration enquête sur 257 allégations de crimes de guerre de la coalition saoudienne dans ce pays. Au même moment ont apprend que la Royal Air Force aide les saoudiens à utiliser les missiles Paveway IV qu'elle leur vend, des missiles fabriqués en Ecosse, à Fife. Marché profitable pour la firme britannique qui a signé un contrat de 130 millions de livres avec les Saoudiens pour la livraison de ces miissiles. Une belle vitrine pour l'industrie de l'armement occidentale : les F-15, Tornados et Eurofighter Typhoons vendus à l'Arabie saoudite par les Britanniques et les Américains sont par exemple responsable d'une boucherie de civils survenue dans le quartier résidentiel de Mokha le 24 juillet 2016, selon une enquête d'Amnesty international. Mokha fut le principal port yéménite avant la conquête anglaise, un marché au café qui donna le nom au café mocha chanté par Gotainer...

La France n'est pas complètement en reste d'ailleurs car elle a vendu des chars Leclerc aux Saoudiens à l'initiative de MM. Fabius et Hollande. Un char est censé cibler plus directement les courageuses forces militaires de la résistance nationale yéménite. Cela fait moins laid à l'écran que les massacres de civils... Mais qui sait si nos Leclerc ne pilonnent pas aussi des maisons ?

19 millions de personnes sur les 27 que compte le pays ont besoin de secours humanitaire dans ce pays chaque jour. Le gouvernement pro-américain ayant transféré la banque centrale à Aden, la résistance nationale et les houtis qui tiennent la capitale Sanaa ne peuvent pas aider la population en recourant à des importations.

- Guerre du Donbass/Ukraine

Enfin, si vous voulez comprendre ce que le régime féodal putschiste de Kiev allié à l'Union européenne fait dans le Donbass et dans le reste de l'Ukraine, voyez les vidéos sur You Tube sous-titrées en français tournées par de simples citoyens ou des journalistes ukrainiens en exil ou réprimés comme Arthur Senko, Rouslan Kotsaba ou Anatoly Shary (dont nos "journalistes" n'ont jamais parlé).
Dans une, Shary explique comment l'Ukraine, contre une aide dérisoire de 300 millions d'euros, a dû renoncer à l'interdiction d'exporter le bois de ses forêts vers l'Union européenne : de l'exploitation néo-coloniale pure et simple. Ce n'est pas de la propagande russe : Shary montre la vidéo où Juncker reconnaît que ce renoncement faisait partie de la négociation. Ici Senko dénonce les arrestations abusives sur la base de la loi antiterroriste. Voyez aussi le témoignage de la juriste Tetiana Montian au parlement européen ci-dessous.

Bon maintenant vous savez... N'hésitez pas à interpeler vos élus, vos députés sur ces sujets...

Lire la suite

Intox mainstream et dissidente, Corée du Nord, Equateur, Donbass, Mossoul, Piketty

20 Février 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Revue de presse, #Peuples d'Europe et UE, #Proche-Orient, #Colonialisme-impérialisme

Difficile vraiment de faire la part des choses entre l'info et l'intox. Les médias mainstream mentent, les propagandistes de droite aussi. Mais aucun ne ment tout le temps sur tout, difficile de se frayer un chemin.

Trump parle de violences en Suède. Les médias le raillent "il se trompe". Ses partisans maintiennent qu'il y a des violences dans ce pays que les médias passent sous silence.

On nous explique que les prétendues violences sexuelles perpétrées par les réfugiés des pays musulmans à Cologne le 31 décembre 2015 qui furent montées en épingle par la droite seraient un montage pur et simple parce que certains témoins seraient bidons. Mais impossible d'avoir tous les éléments pour savoir si tout est faux à ce sujet ou seulement une partie. Il y a peu j'avais dénoncé dans ce blog un mensonge de Poutine sur le prétendu acquittement d'un immigré pédophile en Autriche.

Quand l'actualité politique ne s'appuie plus que sur des faits divers, on verse dans le grand n'importe quoi...

A ce jeu là, c'est la presse quotidienne régionale qui devient la plus performante. Les Derniers nouvelles d'Alsace (DNA) nous servent un magnifique article sur la jeune femme indonésienne de 25 ans soupçonnée d'avoir aspergé lundi d'un liquide mortel le demi-frère dissident du leader nord-coréen, lundi dans le hall de l'aéroport de Kuala-Lumpur (Malaisie), qui croyait participer à un canular télévisé, après avoir déjà été payée pour verser de l'eau sur la tête des passants. Les DNA détrônent le Monde en matière d'infos internationales.

Bonne nouvelle en Equateur : le dauphin de Rafael Correa gagne le premier tour de l'élection présidentielle avec 39 % des voix, mais peut-être pas assez pour éviter un second tour (il faut avoir plus de 40 % et 10 points de plus que le deuxième). Son challenger avait promis de virer Assange de son ambassade londonienne après la publication de la fuite de Wikileaks sur l'espionnage des élections françaises de 2012 par la CIA. Croisons les doigts pour que l'Equateur choisisse de rester dans le "bon camp" comme l'a fait le Nicaragua récemment.

Ici un article de Chris Black sur l'agression ukrainienne contre le Donbass, le projet de référendum d'adhésion à l'OTAN du régime putschiste de Kiev, et l'alignement progressif de Trump sur une ligne anti-russe. Le Donbass résiste bien. Porochenko vient de décerner à titre postume le titre de héros de l'Ukraine au chanteur d'opéra Vasyl Slipak qui, après avoir été soliste à l'opéra de Paris, était retourné dans son pays en 2014 pour mourir au front en 2016 dans les rangs des néo-nazis de Secteur droit. Ah ! l'opéra !

Je préfère la légende de cette combattante kurde qui aurait tué plus de cent djihadistes. Elle a enflammé les réseaux sociaux en 2014 et circule encore. Sauf qu'elle était fausse... Le chercheur Carl Drott l'a rencontrée : elle ne faisait pas partie des unités d'avant garde (sa brigade relevait de ce que les Anglais appelle "home guard" et aucun tireur d'élite n'a jamais tué cent djihadistes). Une pensée pour Mossoul qui, comme Syrte en Libye naguère, sortira sans doute détruite à 80 %, et pour les 3 500 femmes yézidies encore otages de Daech, ainsi que leurs enfants conditionnés pour jouer les kamikazes (mais il faudrait parler aussi de leurs alter ego nigérians, et de la famine au Sud Soudan, bref arrêtons là le tour du monde de la tristesse).

 A part ça, le projet de Piketty porte-parole d'Hamon sur un parlement de la zone euro ne me plaît pas du tout. Et évidemment Hamon n'a pas d'idées sur l'OTAN. Mais entre une victoire d'Hamon et celle de Macron, je préfèrerais quand même la première... Mélenchon retire toi !!!

Lire la suite

Nigérians, Rohingya, Yémen et Eirik Vold

8 Février 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Proche-Orient

Continuons de rendre justice aux victimes de massacres qui indiffèrent l'opinion publique. On l'a dit, il y a les victimes (principalement chrétiennes) de Boko Haram et des milices islamistes fulani (l'ethnie de l'actuel président, client d'Hilary Clinton) qui, grâce à la complicité de l'Etat assassinent et violent en masse en ce moment (ici un article qui raconte les parachutages d'armes sur les milices juste avant qu'elles passent à l'attaque sans que l'armée nigériane ne fassent rien). Au Myanmar il y a les massacres et viols de musulmans Rohingya depuis l'assassinat le 9 octobre dernier de neuf garde-frontières birmans. La cruauté atteint son comble dans ce pays : le haut commissaire aux droits de l'homme de l'ONU Zeid Ra'ad Al Hussein  a déclaré "Quel genre de haine pourrait pousser un homme à poignarder un bébé qui pleure pour avoir le lait de sa mère. Et pour que la mère soit témoin de ce meurtre au moment même où elle est violée par les mêmes forces de sécurité qui devraient la protéger ?". Une cruauté qui en tache de sang l'auréole de la prix Nobel de la Paix amie de Soros, Aung San Suu Kyi, aujourd'hui au pouvoir. L'organisation de la conférence islamique en Malaisie le 19 janvier a condamné ce crime... pas nos journaux...

Camp KutuPalong

Camp Cox's Bazar

Trump s'égare avec son interdiction aveugle d'accueillir des réfugiés de pays en guerre qui frappe même des alliés potentiels : il a été annoncé que la député irakienne yézidi Vian Dakhil ne pourrait se rendre le 8 février à la remise de prix de la Fondation Lantos (autrefois patronnée par Shimon Peres et qui avait soutenu H. Clinton, le Dalaï Lama et les adeptes du Falun Gong), et que le jeune yézidi au visage brûlé Dilbreen soigné à Boston dont le petit frère d'appelle Trump ne pourrait pas y recevoir sa famille. Plus choquant encore le fiasco de cette opération terrestre américaine au Yémen contre un prétendu collaborateur d'Al Qaida qui s'est soldée par la destruction du village de Yakla et la mort de beaucoup de civils fin janvier. Antiwar.com soupçonne Trump de vouloir désigner le néo-cons Elliott Abrams au poste de secrétaire d'Etat adjoint ce qui pourrait remettre en selle les faucons et menacer la paix avec la Russie. Et des apprentis sorciers du parti républicain évoquent des redécoupages de frontières dans les Balkans au profit des Albanais. Prudence, prudence !

Nous parlions des experts alternatifs il y a peu, en voici un qui dénonce les complots américains contre l'Equateur, c'est un Norvégien, Eirik Vold.

Lire la suite

Gambie, la guerre contre les liquidités et le prix de la "guerre contre le terrorisme"

24 Janvier 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme

Comme les médias/merdias sont très unanimistes, sur certains dossiers un peu pointus la possibilité d'avoir une info alternative repose parfois sur seulement un ou deux individus dissidents.

Par exemple sur les pressions étrangères faites pour obtenir un "regime change" en Gambie, il semble que l'homme-ressource soit Abayomi Azikiwe directeur du Pan-African News Wire qui sur Globalresearch explique en quoi la Gambie était devenue gênante depuis qu'elle refusait de participer aux manoeuvres militaires sous la houlette de l'Africom (le commandement militaire américaine pour l'Afrique) et s'était retirée du traité de la CPI.

Apparemment il existe aussi un spécialiste capable de nous expliquer en quoi USAID (l'agence étatique d'aide au développement américaine) est derrière l'opération de "démonétisation" menée par Modi en Inde, qui a plongé des millions de pauvres dans le désarroi. C'est l'économiste allemand Norbert Haering qui explique que dès janvier 2016 USAID avait présenté au ministère des finances indien ce projet de démonétisation pour digitaliser toute la monnaie... Tout cela s'inscrit dans le cadre d'un projet mondial lancé en 2012, la Better Than Cash Alliance dans lequel on trouve des banques américaines, la fondation Bill Gates, Ford, Mastercard etc avec comme enjeu le contrôle par les Etats-Unis des banques et des citoyens étrangers. J'avoue que le plan "global" derrière l'aventurisme du premier ministre indien m'avait échappé...

La "War on Cash" touche aussi l'Europe...  Le parlement grec a récemment été obligé par ses tuteurs oligarchiques internationaux de voter une loi imposant aux fonctionnaires de payer obligatoirement une partie déterminée de leurs salaires en cartes bancaires.

La guerre contre le liquide bat son plein. Celle contre le terrorisme aussi. Et elle coûte cher...

"Eradiquer la faim dans le monde coûterait 5,2 milliards de dollars par an. C'est juste un peu plus que le coût d'un mois d'occupation de l'Irak. Sauver 8 millions de personnes - dont 6 millions d'enfants - qui meurent chaque année de maladies faciles à soigner ou faciles à guérir coûterait 35 milliards de dollars" avaient écrit Wim De Ceukelaire et Bert De Belder dans notre Atlas alternatif il y a 10 ans...

Aujourd'hui on apprend que la facture de la guerre américaine contre l'Etat islamique en Irak et en Syrie a atteint 11,5 milliards de dollars en deux ans et demi. Moins cher que l'occupation des années 2000, mais quand même plus que le coût de l'éradication de la faim dans le monde. Un cinquième correspond au coût des bombes. Le reste est pour les frais de vol des avions : faire "sortir" un avion de combat coûte des dizaines de milliers d'euros à chaque fois... Tout cela pour réparer les effets de nos ingérences et du soutien de nos alliés turcs, saoudiens et qataris aux terroristes. Quel gâchis !

 

 

Lire la suite

Montenegro, Trump, néo-paganisme de droite, douma russe, Biafra

22 Janvier 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Revue de presse, #Le monde autour de nous, #Peuples d'Europe et UE, #Colonialisme-impérialisme

Un très bon article, drôle et pertinent, du reaganien Doug Bandow sur l'inutilité d'ajouter la dictature monténégrine (dont l'armée compte 2 000 hommes) à la liste des membres de l' "OTAN obsolète".

Bon à part ça, croyez vous que les "pro-Trump bikers" (ça fait penser aux supporters des clubs de foot autrefois en ex-Yougoslavie) vont affronter les femmes qui manifestent derrière Madonna contre le nouveau président ? Des sites nous disent que les manifestants pro-démocrates sont payés par Soros, ce que je ne crois pas trop, même s'il est vrai que Soros (avec son club d'amis dans les milieux médiatiques) veut la peau de Trump comme il veut celle du Brexit. Et Trump a des problèmes pour trouver des ambassadeurs... et même pour faire accepter son nouveau directeur de la CIA. Dilemme de toutes les révolutions populaires. Si vous ne voulez pas des amis de Jacques Attali à la tête de l'Etat (comme chez nous M. Macron) la pénurie des cadres risque de créer un vide politique...

Entendu sur le Net une interview du chef des jeunes du FN sur Onfray par hasard hier. Déjà s'abaisser à dialoguer avec Onfray n'est pas très bon, et le jeune homme ne le faisait pas brillamment. En se réclamant de Nietzsche il insistait sur le fait que le christianisme ne doit rien au judaïsme. Heum heum... non seulement cela n'est pas vrai, mais en plus on voit bien à quel genre d'héritage chrétien (néo-païen en fait) cela veut nous rattacher. Un héritage a-moraliste qui rêve de brumes scandinaves et brûle les dissidents. Pas terrible. Le versant chrétien et le versant athée du FN doivent se rejoindre quelque part en ce point de néo-paganisme qui n'annonce pas des lendemains qui chantent...

J'ai lu dans L'Humanité hier que la Douma russe venait de "dé-criminaliser" à l'unanimité les violences conjugales à l'initiative de la même présidente de commission qui avait fait passer une loi anti propagande LGBT l'an dernier. J'ai beau trouver beaucoup d'avantages à la famille traditionnelle ainsi que, plus généralement, au classicisme, comme "moindre mal", je ne suis pas sûr que ce coup de pouce à l'alcoolisme des pères de familles violents soit une très bonne idée et je suis triste de voir si bien fonctionner la dialectique entre d'un côté le parti de Wallstreet avec ses causes sociétales, et de l'autre, les résistances nationales avec leur logique machiste. Quel dommage que nous n'ayons pas un troisième parti ! Chavez avait réussi, en défendant son pays tout en promouvant les droits des femmes. Mais le sujet est profondément complexe (et pourri par les démons). La liberté personnelle (l'émancipation des dissidents, des minorités, du sexe opprimé) favorise toutes les violences, l'anarchie, la fin des Etats, sa répression favorise d'autres violences institutionnelles qui minent tout autant l'ordre social. L'humain est un animal politique (zoon politikon) ingérable. Les Turcs en savent quelque chose en ce moment... Et pas seulement eux.

Après les Kurdes, les Biafrais nigérians crient "Vive Trump !" (et se font tirer dessus par l'armée nigériane) - le président nigérian a versé 500 millions de dollars pour la campagne de Mme Clinton. Je doute qu'en France quelque nouveau Malraux rêve de voler à leur secours comme dans les années 60. Peut-être le berger béarnais Jean Lassalle ? Bon, c'était juste pour rire un peu...

Lire la suite

A la veille de la prise de fonctions de Trump

19 Janvier 2017 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Les Stazinis, #Colonialisme-impérialisme, #Peuples d'Europe et UE, #La gauche

Grande agitation au sommet de l'oligarchie occidentale à l'approche de la nomination du nouveau président étatsunien. Trump soutient le Brexit et encourage d'autres pays à quitter l'UE. Les "élites" européennes s'insurgent : "Les Etats-Unis nous déclarent la guerre". Le journal "Le Monde" brise son idole des années 2000 sous le titre "L'insoutenable arrogance de la City" parce que les milieux d'affaires britannique osent penser qu'ils vivront mieux dans un "Brexit dur" que sous la tutelle de Bruxelles. Le ministre anglais Boris Johnson compare Hollande aux nazis des films de la Seconde guerre mondiale, accusant Paris de vouloir sanctionner Londres. Au milieu de tout cela Mélenchon prononce un discours insuffisant (comme toujours) au parlement européen promettant aux oligarques "une autre Europe" que celle de l'argent et de la guerre, sans autre précision...

Et ce n'est pas tout. Parce que Trump s'est aussi fendu d'une petite déclaration contre l'OTAN "obsolète". Un général français haut placé dans la structure admet que l'organisation se répand trop en interventions extérieures. Le débat sur la légitimité de cette alliance progresse, même si les libertariens d'Antiwar.com ont tort de voir dans la communiste S. Wagenknecht (dont on a déjà parlé sur ce blog) une voix représentative de l'opposition allemande à ce sujet (il est vrai qu'ils ne disent pas à leurs lecteurs qu'elle est communiste).

Du coup, l'Establishment démocrate américain profite de ses dernières heures d'hégémonie (sauf s'il organise un coup d'Etat contre Trump avant la fin de l'année à coup de fausses news comme celle de la très suspecte "golden shower" moscovite) pour balancer ses troupes contre la Russie en Pologne, signer un pacte de présence militaire en Lituanie, infliger des sanctions aux Serbes de Bosnie, autoriser les troupes albano-kosovares à intervenir au nord de l'Ibar pour empêcher la circulation du premier train Belgrade-Pristina envoyé depuis 20 ans (il est vrai que le train avait des couleurs très patriotiques, mais bon...).

Obama fait son show comme d'habitude, verse beaucoup de larmes, et commue la peine de Chelsea Manning mais pas celle de Snowden, ni celle de Abdulelah Haider, le journaliste yéménite détenu par ses alliés dont il a empêché la libération en 2013. Les forces irakiennes libèrent le tombeau de Jonas et la mosquée de Mossoul. Une démocrate passée dans le camp de Trump, l'étonnante députée hindouiste ancienne soldate en Irak T. Gabbard dont on a aussi parlé sur ce blog, rencontre Assad pour préparer la paix. Chose étrange...

Israël se réjouit de la nomination de Trump, la Chine fourbit ses armes... Et la classe politique française poursuit une campagne sans envergure. Fillon, l'élu de la fraction troisième âge des sympathisants des Républicains, stagne dans l'opinion avec son programme thatchérien offensif, les socialistes ne font plus rêver personne avec leur primaire et prennent des baffes au sens propre - ils s'entredéchirent aussi, Hollande traitant presque Hidalgo d'imbécile. Et au milieu de tout cela, des tas de gogos trouvent que le "jeune" Macron ferait un président très présentable (n'importe quoi...). Quand est-ce qu'on remplace définitivement l'élection par le tirage au sort ?

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>