Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Articles avec #le monde autour de nous tag

Une ambiance délétère

11 Janvier 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Le monde autour de nous

Un ami non vacciné à Paris m'écrit qu'il est coincé, que pour faire tourner la boîte qu'il dirige jusqu'ici il se faisait tester parce qu'il est obligé d'organiser des repas d'affaire assez souvent, et là ça ne sera plus possible. D'autres me font savoir qu'ils se heurtent à la haine des vaccinés contre eux. Une amie franco-algérienne en Ile-de-France me dit "ceux qui sont vaccinés, ils sont contre nous, ils nous poussent à nous vacciner en nous traitant même d’irresponsables et que c’est à cause de nous, anti vax qui leur donnons le covid. Je crois que les amis, il y en a plus!! Ils sont d’un égoïste !!! On est vraiment dans un climat délétère, on se croirait, presque en 39-45. Beaucoup de personnes sont avec Macron malgré ses dires catastrophiques!! Mais, c’est incroyable!! " Tout à l'heure chez mon coiffeur en province un type à côté de moi pérore : "j'ai eu un Covid à 41 degrés de fièvre l'an dernier, j'en ai marre qu'il y ait des non vaccinés, c'est eux qui encombrent les hôpitaux, si ça se trouve il y en a même dans ce salon de coiffure - moi j'ai vu un type dans le bus qui avait baissé son masque sous le menton tout à l'heure, je lui ai dit 'soit vous le remontez soit vous ne montez pas dans ce bus' ".

Les majoritaires se croient tout permis...
Un sondage en dit long sur le cynisme de la société, spécialement chez les partisans du président.

Une ambiance délétère

Un type sur Internet montre qu'avec du jus d'orange il peut rendre un test anti-Covid positif... La nouvelle année comporte son nouveau lot de décès suspects de célébrités des deux côtés de l'Atlantique.

Outre-Atlantique justement le New-York Times commence à avoir des mots durs pour notre président (peut-être pour lui préférer son sosie politique féminin Mme Pécresse comme l'avait laissé entrevoir Jacques Attali ?).

Certains petits malins décortiquent la couverture de "The Economist" de fin 2021, comme cela fut fait de celle de 2019, pour essayer de comprendre à quelle sauce on veut nous manger. C'est assez clair désormais. Objectifs de l'année 2022 : échapper aux massacres de masse organisés par le gouvernement.

Une ambiance délétère
Lire la suite

Des nouvelles du monde

6 Janvier 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous, #Revue de presse

Quelques nouvelles internationales. La contestation sociale éclate au Kazakhstan contre la décision gouvernementale de doubler le prix du gaz liquéfié. Ruslan Balbek, ex député de Russie Unie de Crimée à la Douma russe, affirme que les terroristes de l'Etat islamique étaient à l'origine des émeutes des Kazakhs, entraînés en Turquie par Fethullah Gulen , l'organisateur du coup d'État à Ankara, dirigeaient la manifestation . Loukachenko, président de Biélorussie, dit qu'il ne faut pas offrir le Kazakhstan aux étrangers comme cela fut fait avec l'Ukraine et Moscou envoie des casques bleus. Ces troupes vont se déployer à la frontière sud pour éviter les incursions d'Afghanistan.

La Serbie se bat pour qu'il soit mis fin à la quarantaine de Djokovic, numéro un mondial du tennis non vacciné Covid,  imposée par les autorités de Camberra à la veille de l'Open d'Australie (la dictature sanitaire est toujours démesurée dans ce pays). Par ailleurs aujourd'hui l'Australie et le Japon ont signé jeudi un traité de coopération en matière de défense et de sécurité lors d'un sommet virtuel pour faire face à la Chine.

Bernard-Henry Lévy (il existe toujours...) s'énerve parce que des troupes russes pour le compte de Damas bombardent des milices rebelles à Idlib. Sans doute Caroline Fourest invitée au siège du PCF aujourd'hui (sous les critiques de la députée Elsa Faucillon likées sur Twitter par Mathilde Panot de LFI) lui emboîtera-t-elle le pas bientôt. Des infos non confirmées parlent d'attaques délibérés contre des infrastructures civiles. Mais les partisans de l'ingérence occidentale en Syrie n'ont pas le vent en poupe. Pas de relais dans la grande presse.

Au Soudan les manifestations contre le régime militaire pro-occidental se poursuivent après la démission du premier ministre. Les Etats-Unis excluent le Mali, la Guinée (deux pays dirigés par un junte militaire) et l'Ethiopie (à qui il est seulement reproché d'avoir protégé sa souveraineté) de l'accord African Growth and Opportunity Act (Agoa). L'Algérie qui l'été dernier avait accusé Israël et le Maroc de provoquer des incendies sur son territoire et n'a pas apprécié les manoeuvres militaires américaines au Maroc en juin se rapproche de la Russie, son principal fournisseur d'armes et pourrait ouvrir son espace aérien à la Russie dans le cadre de l'intensification de la coopération entre Moscou et Bamako dans la lutte contre les rebelles au nord du pays.

En Amérique latine, le Venezuela annonce avoir réussi à produire 1 million de barils de pétrole par jour en 2021 malgré les sanctions américaines qui avaient fait chuter la production à 400 000 en 2020 (contre 3 millions en 2008). Cuba se félicite de sa stratégie anti-Covid, le candidat de gauche au Chili a pu se faire élire à la présidence de la République en modérant son discours, celui du Pérou, qui a lui aussi modéré son discours et ses ambitions a des problèmes avec la justice.

Lire la suite

La gauche pro-vaccin

6 Janvier 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #La gauche, #Le monde autour de nous, #Débats chez les "résistants"

Parmi les régimes qui revendiquent une alternative au capitalisme, seule la Corée du Nord a refusé le programme Covax (le dispositif mondial de distribution des vaccins anti-Covid) et les dons de vaccins anti-Covid chinois et sud-coréens. Le Nicaragua, lui, a reçu en septembre des AstraZeneca via l'Espagne. Et Telesur au Venezuela vantait le vaccin cubain, en utilisant la même symbolique de l'hexagone que le Forum économique mondial (voir à gauche).

La gauche est ici victime de son progressisme, qui nourrit sa foi aveugle en la science et lui fait assimiler les récents vaccins à l'ARN messager (à ce propos voyez aussi cette vidéo de Ricardo Delgado dont je ne sais cependant trop que penser) aux vaccins "classiques" contre la poliomyélite et autres sans questionner le détournement de la science par des grands laboratoires avides de profits à court terme et imprégnés d'une idéologie dépopulationniste. En France, le Parti socialiste, à part quelques individualités comme Mme Taubira, défend la vaccination obligatoire ; les syndicats ont été partagés entre demande d'accès de tous aux vaccins et soutien aux soignants qui refusaient l'obligation vaccinale. Au niveau municipal, par deux notes des 20 et 25 août 2021, la mairie communiste de Nanterre n'a pas hésité à imposer la vaccination obligatoire à tous ses agents territoriaux sans que cela ne soit exigé par aucune loi. Et le secrétaire national du PCF demande à la Sécurité sociale de dénoncer aux centres de vaccination les non-vaccinés, alors pourtant que son allié de la France Insoumise a mené un combat assez méritoire (quoiqu'encore trop modéré dans son argumentaire selon moi) contre le passe vaccinal à l'assemblée nationale.

Les héritiers du courant socialiste né au XIXe siècle sont ainsi aussi peu à même d'offrir aujourd'hui une résistance à la dictature de Big Pharma, qu'ils ne l'étaient naguère face au dispositif des guerres impériales et opérations de déstabilisation de l'OTAN en Serbie, en Libye, en Syrie etc.

Lire la suite

Tony Blair anobli

2 Janvier 2022 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Le monde autour de nous

Pendant que toutes sortes de personnes mièvres de votre entourage pactisaient avec tous les démons de ce monde en s'adressant des voeux sirupeux pour le Nouvel An sans rien faire pour combattre le totalitarisme ambiant, à la demande personnelle de cette "chère" reine d'Angleterre que tout le système culturel vous force à aimer, un des pires criminels de guerre que la Terre ait porté était anobli : l'ancien premier ministre Anthony Blair.

Ne rien dire contre ce genre de scandale, c'est en être complice.

Lire la suite

Drones : une bonne nouvelle pour Erdogan en Ethiopie

23 Décembre 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous

Lu dans la presse aujourd'hui : "Les drones acquis dernièrement par l’Éthiopie auprès de la Turquie auraient énormément pesé pour inverser la tendance en faveur des forces loyalistes. Ces drones auraient infligé de lourdes pertes aux Tigréens en détruisant leurs engins lourds (tanks, pièces d’artillerie, camions, etc.). Si bien qu’actuellement, non contentes de refouler le TPLF dans son bastion, les forces gouvernementales voudraient poursuivre les rebelles dans leur dernier retranchement."

Une bonne nouvelle pour Erdogan, au moment où la livre turque se redresse. Mais une mauvaise nouvelle pour le monde dans lequel nous entrons où drones et robots feront la guerre à la place des humains... et contre les humains (y compris les civils indisciplinés...). Et quid des drones turcs en Ukraine ? Je suppose que les troupes russes, qui ne sont pas le TPLF, parviendraient à les clouer au sol facilement en cas de guerre... En espérant que cette guerre-là, qui se profile du fait de l'hubris de l'OTAN, sera facilement évitée. 

PS : en tout cas les sanctions économiques américaines commencent à tomber sur l'Ethiopie.

Lire la suite

Investigation sur la situation intérieure de l'Ethiopie

19 Décembre 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Le monde autour de nous

Ceux qui ont voté pour, ceux qui ont voté contre au Conseil des droits de l'homme de l'ONU.

 

Lire la suite

L'ONU instrumentalise le climat

15 Décembre 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Christianisme, #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous

Le 13 décembre, l'Irlande et le Niger ont présenté au conseil de sécurité de l'ONU un projet de résolution visant à "incorporer des informations sur les implications sécuritaires du changement climatique " dans les stratégies du Conseil pour la gestion des conflits et dans les opérations de maintien de la paix et les missions politiques.

La Chine s'est abstenue, l'Inde à voté contre (autrement dit les pays les plus peuplés n'étaient pas enthousiastes), la Russie a mis son veto

Explication de l'ambassadeur russe Vassily Nebenzia : "Nous sommes opposés à l'établissement d'une nouvelle piste d'activités du  conseil de sécurité qui établit un lien automatique générique entre le changement climatique et la sécurité internationale, transformant ainsi un problème scientifique et socio-économique en un enjeu politique. Les dispositions du projet de résolution qui suggèrent de faire de ce lien la « composante centrale » des stratégies de prévention des conflits de l'ONU et des mandats des missions de maintien de la paix et des missions politiques spéciales sont lourdes de conséquences.

Premièrement, considérer le changement climatique comme une menace pour la sécurité internationale détourne l'attention du Conseil des véritables causes profondes des conflits dans les pays inscrits à l'ordre du jour du Conseil de sécurité (...) Il convient de noter que la situation climatique désastreuse dans bon nombre des États les plus vulnérables est une conséquence directe de la politique coloniale à laquelle les donateurs occidentaux ont eu recours dans le passé. À eux, je dois dire : quelle idée gracieuse c'était de mettre la faute aux émissions de gaz à effet de serre, ainsi qu'au Soleil et à la Lune pour tout, tout en transférant la responsabilité aux États en développement eux-mêmes."

Il a dénoncé le fait que cette résolution permettrait au conseil de sécurité de mettre sous la coupe de sa politique d'ingérence n'importe quel pays en utilisant le prétexte du climat.

Pour finir il a attiré l'attention sur le projet russe pour une approche plus globale des problèmes environnementaux, notamment au Sahel (à l'heure où le Mali se rapproche de Moscou, encourant les foudres de Paris pour ce motif).

Pour mémoire la semaine dernière le Mexique a offert aux Nations-Unies une statue censée symboliser le gardien de la paix internationale, œuvre d'un artiste dont on peut voir ici les productions controversées, qui ressemble beaucoup à la bête de l'Apocalypse selon la prophétie de Daniel (Daniel 7:2-4). L'ONU l'a placée devant l'entrée des visiteurs de son siège à New-York.

 

Lire la suite

Une base militaire chinoise en Guinée équatoriale ?

6 Décembre 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Le monde autour de nous

Le général de division Andrew Rohling, commandant des forces spéciales américaines en Europe du Sud-Afrique, a déclaré dans une interview en juin dernier que les Etats-Unis craignent « que les Chinois développent une base navale en Guinée équatoriale, ce qui leur donnera ensuite une présence navale sur l'Atlantique." Un haut responsable de l'administration Biden l'a confirmé dimanche dernier au Wall Street Journal. La Guinée Equatoriale est pourtant par ailleurs très alignée sur la politique américaine sur des questions importantes comme celle de la relation à Israël (comme la Serbie, qui est par ailleurs sur certains points aussi plus pro-chinoise).

Elle ne faisait pas non plus partie en décembre dernier du "Front du refus" aux pressions occidentales à l'ONU sur la question du retour de la Crimée à l'Ukraine (cf ci-dessous).

 

Peut-être l'accusation s'inscrit-elle simplement dans le cadre d'une campagne contre ce gros producteur de pétrole que constitue ce petit Etat africain hispanophone. Puisqu'au même moment une ONG Accountability Equatorial Guinea demande au FMI de prendre des sanctions contre son gouvernement après la publication des Pandora Papers.

Lire la suite

Victoire du PSUV au Venezuela (élections régionales)

22 Novembre 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Le monde autour de nous

Résultats encourageants pour le gouvernement Maduro au Venezuela (malgré les 60 % d'abstention). Même le très anti-chaviste journal espagnol El Pais doit reconnaître la victoire du Parti socialiste unifié qui remporte la majorité dans 20 des 23 régions du pays.

Lire la suite

Conférence de presse de soutien à Julian Assange

16 Novembre 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous, #Débats chez les "résistants", #Les régimes populistes

Une conférence de presse de soutien à Julian Assange très importante a eu lieu aujourd'hui à l'Assemblée nationale pour pousser E. Macron, avec les députés Jean Lassalle, Jean-Luc Mélenchon, François Ruffin, la compagne et le père d'Assange, à la suite d'une initiative de plusieurs partis de gauche, de droite et du centre, en vue de pousser le gouvernement français à accorder au fondateur de Wikileaks l'asile politique, voire la nationalité française.

Des choses importantes  ont été rappelées notamment sur ce que la France doit à Assange. Dommage que plus personne n'ait le courage d'évoquer le fait que c'est à Wikileaks aussi que l'on doit le Pizzagate et les révélations sur les pratiques occultistes du clan Clinton, élément très important pour le destin spirituel du monde, mais ces messieurs sont trop occupés par leur théâtre d'ombres pour aller à l'essentiel.

En tout cas il faut espérer que notre pays honorera sa dette morale à l'égard du journaliste australien.

Lire la suite

"L'enfer numérique" de Guillaume Pitron

5 Novembre 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous, #Débats chez les "résistants"

Le journaliste G. Pitron vient de publier aux éditions Les liens qui libèrent (LLL, drôle de nom, en gematria ça fait 12-12-12) une enquête intéressante sur les illusions de la "dématérialisation" et du "virtuel" en termes d'impact sur l'environnement. Il nous promène de la Smart City de Masdar aux Emirats arabes unis aux carrières de graphite du Heilongjiang en Chine en passant par l'e-économie estonienne.

On y apprend ce que l'on sait déjà mais avec des sources très précises : toute cette économie virtuelle dans laquelle les occultistes façon Bill Gates ou Mark Zuckerberg (avec son "metaverse") veulent nous piéger n'est pas soutenable sur le plan écologique. Les rapports contrôlés par les grands groupes privés comme SMARTer2030 (13 des 17 experts de l'équipent venaient de grands trusts privés mondiaux) qui affirment que la dématérialisation fera économiser plus de carbone qu'elle n'en dépensera, sont aussi peu crédibles que les avis des experts qui ont voulu nous faire croire que le vaccin Pfizer anti-Covid était inoffensif.

Les technologies de l'information et de la communication dépensent aujourd'hui 10 % de l'électricité mondiale, et ça fera 20 % en 2025.

Un téléphone des années 1960 se fabriquait avec une dizaine de matières premières. Ceux d'aujourd'hui une cinquantaine, dont des métaux rares.

On trouvera dans ce livre des informations peu connues comme celle sur la décision du gouvernement chinois fin 2019 de remplacer tous les ordinateurs américains  (Dell, HP, Microsoft) par du matériel chinois ce qui peut créer un cimetière de 20 à 30 millions d'appareils électroniques dont on ignore s"ils seront recyclés. Cela s'appelle une "purge électronique". L'Europe dans la même logique se débarrasse des antennes 5G de Huawei (Bouygues va en détruire 3 000 en France avant 2028). Cela s'ajoute à l’obsolescence programmée, aux évolutions culturelles : le stockage des data dans des clouds va rendre des millions de serveurs obsolètes. Avec cela l'humanité a donné naissance à 208 nouveaux minéraux issus de l'altération des résidus miniers. Et, avec l' "Internet de tout" (p. 76) un dalmatien pucé mort d'une indigestion sera un déchet électronique, de même un chêne connecté découpé en scierie etc, et même nos défunts qui devront donc être recyclés (on voit là poindre le fantôme de Soylent Green).

Et l'on ne laissera pas tout un chacun faire de la réparation et du recyclage, car le logiciel pucé appartient à son fabriquant.

Pitron dénonce les normes actuelles (notamment celles retenues pour le "green deal" en termes d'émission et non de produits absorbés pour la production - le material input per service unit, MIPS). Dans un monde où une puce de téléphone doit remplir mille fonction avec ses 20 milliards de transistor, il y a 500 étapes de fabrication pour chacune d'entre elles et 16 000 sous-traitants mobilisés. Cela consomme beaucoup d'énergie et beaucoup d'eau, et cela émet des gaz fluorés.

Et les robots que l'économie du "grand reset" veut mettre à l'honneur pollueront encore davantage... Le tableau est donc sombre...

Sur le plan spirituel et philosophique (même si ce n'est pas l'objet central du livre) Pitron pointe à juste titre la mathématisation de l'espace naturel dont une étape importante fut au XVIIIe siècle l'organisation systématique de la rotation des coupes dans les forêts allemandes. Et plus précisément (p. 68) il pointe à juste titre la haine du corps et de la matière qu'on trouve dans le platonisme et qu'on retrouve aujourd'hui dans l'idéal du "cloud" immatériel d'Apple (et qui a été au fondement de beaucoup d'hérésies religieuses).

Bien sûr beaucoup objecteront que depuis des siècles on pointe les dangers apocalyptiques des innovations technologiques. A chaque étape Dieu a aidé l'homme à trouver des solutions rationnelles à ces inconvénients, et il n'est pas exclu que cela puisse être accordé à nouveau à l'humanité surtout si celle-ci fait preuve d'un sursaut de vertu, de religiosité et d'altruisme. Mais on voit bien qu'ici la solution ne peut pas passer uniquement par l'ingéniosité technique. Il faudra probablement aussi une transformation politique à rebours du capitalisme. L'ennui, c'est qu'aujourd'hui les outils de cette transformation sont entre les mains d'une élite transnationale qui ne veut pas renoncer à son pouvoir de prédation, bien au contraire, et qui semble au contraire décidé à le pérenniser par un simple recours cynique à la dépopulation massive.

 D'ailleurs ce diagnostic sur le caractère insoutenable des technologies de l'information, qui se garde de nommer explicitement les vrais maîtres de ce monde, ne risque-t-il pas, par les limites qu'il pose à cette dénonciation, de faire le jeu, précisément, de ces forces obscures décidées aujourd'hui à écraser l'humanité ?

Lire la suite

Pénuries, Soudan, missiles hypersoniques, Afghans aiguillés vers l'Europe

26 Octobre 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE, #Le monde autour de nous, #Revue de presse

Les actualités géopolitiques sont un peu inattendues en ce moment. Je vous les livre en vrac telles que les lis ce soir. Les Russes sont heureux de voir l'Union européenne se diviser sur la tarification de l'électricité (avec la France et l'Espagne - où la flambée des prix met en péril l'avenir du secteur énergétique - qui voudraient renationaliser ces tarifs pour les désindexer du prix du gaz, et l'Allemagne et ses alliés qui s'y opposent) au risque d'aboutir à un black-out cet hiver. Divers médias israéliens se félicitent du coup d'Etat au Soudan dont ils ont trouvé l'évolution pro-sioniste trop timide (c'est Al-Manar qui le raconte). Moscou en proie au Covid (le fou de Jirinovski s'est fait vacciner six fois) s'inquiète d'une possible pénurie de camionneurs comme en Europe (une pénurie assez étrange que l'on explique par des salaires insuffisants) avec de fortes conséquences sur l'approvisionnement des magasins.

Et puis on nous dit que la Russie aurait pu livrer récemment une technologie de missiles hypersoniques à la Chine et à la Corée du Nord indétectables par les radars du Pentagone, ce qui changerait profondément l'équilibre des forces en Asie. Et encore que les Américains ont transformé leur base kosovare de Camp Bondsteel en "sous-Guantanamo" vers lequel ils ont exfiltré une soixantaine d'Afghans "suspects" (parmi les 60 000 accueillis sur leur sol). Des milliers d'Afghans aux Etats-Unis sont en attente d'être redispatchés en Europe notamment. L'Ukraine serait prête à en accueillir 5 000, et Lyoubov Steputchova de Pravda.ru prédit une application prochaine de la charia dans par les tribunaux ukrainiens comme celle qu'a admis en 2018 la justice britannique en matière de divorce. En tout cas aujourd'hui la pénurie alimentaire sévit en Afghanistan.

On sent les Etats pris dans des rapports de forces très instables au dessus d'un abîme de crise économique possible à tout instant. Cela me surprend toujours qu'il y ait des gens qui soient candidats à la présidence de la République dans un contexte mondial aussi difficile.

Lire la suite

Des nouvelles du débat sur le vaccin anti-Covid

21 Octobre 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Le monde autour de nous, #Débats chez les "résistants", #Bill Gates, #Grundlegung zur Metaphysik

Le débat sur les vaccins anti-Covid est tellement censuré et verrouillé par des acteurs tenus par des conflits d'intérêt (voyez par exemple à quelle vitesse en septembre une vidéo d'A. Henrion-Caude interrogeant les risques du vaccin sur la fertilité des filles et des garçons a été supprimée de You Tube en septembre), que chacun doit rechercher des informations auprès de chercheurs indépendants qui, eux-mêmes, ne peuvent évidemment avancer leurs informations avec la même certitude que s'ils avaient derrière eux un laboratoire capable de certifier la validité de leurs trouvailles (c'est pourquoi d'ailleurs le professeur Raoult a fait l'objet d'attaques si violentes car lui dirigeait un institut prestigieux et avait toute la légitimité requise pour ramer à contrecourant sur des sujets clés comme la prise en charge médicale du Covid 19).

Ainsi j'écoutais hier sur Odysee  une interview de début septembre du Dr Julien Devilleger dont j'avais déjà signalé cet été les expériences sur le magnétisme des vaccins. Même si je suis en désaccord avec certains de ses partis pris métaphysiques (quand il parle des chakras), ses résultats sont intéressants puisqu'il trouvait 46 % de magnétisme chez le vaccinés contre 7 % chez les non-vaccinés. Mais il faut reconnaître que son étude se rapporte à un nombre assez faible de personnes. Et il admet la difficulté qu'il y a par exemple à vérifier la question de savoir si les vaccinés émettent des ondes susceptibles d'être captées par la Wifi car personne n'a pu tenter l'expérience dans une cage de Faraday. Son interview mérite d'être écoutée, notamment le passage où il explique que le magnétisme qu'il a constaté est corrélé à de fortes douleurs à l'endroit de la piqûre. Il n'exclut pas que, dès lors que le vaccin est en phase 3 d'expérimentation (ce que le ministre Véran a essayé de nier à la télévision, mais il a dû être démenti par les menteurs du journal Le Monde le 8 juillet sur ce point), on puisse avoir comme l'ont affirmé des indépendants en Europe de l'Est qu'il puisse y avoir un tiers d'injectés au placébo (sérum biologique).

Je ne sais pas trop quelle importance il faut accorder aux références spirituelles des gens, mais c'est vrai que ça m'ennuie de voir beaucoup de guérisseurs et de gens qui travaillent avec les djins ou de gens qui adoptent leur vocabulaire dans le combat anti-pass sanitaire. Cet été, j'ai dialogué avec un blogueur évangélique du Morbihan en lui faisant remarquer que le journaliste Richard Boutry, ex journaliste de France 3 puis de France Soir , icône anti-pass, avait un vocabulaire très New Age. Il m'a reproché de créer de la division, et a ajouté que je me battais sur le pont alors que les gens se battent bêtement sur le pont alors que le navire coule. Sauf que quand Boutry en vient à faire de la pub pour les thèses de l'alchimiste néo-païen Allan Duke sans chercher à prendre du recul sur ses présupposés comme moi-même je l'avais fait dans ce billet, il agit sur le monde invisible dans un sens qui ne sera pas historiquement favorable au combat anti-pass.

Le journaliste Guy Boulianne accorde au cours des dernières semaines de l'intérêt aux propos du lieutenant-colonel à la retraite de l’armée américaine, Royston Potter qui lui même synthétise les découvertes des docteurs Carrie Madej et Franc Zalewski. Je vous les livre comme je les lis, en émettant un peu plus loin des réserves sur Mr Zalewski.

Carrie Madej décrit les étranges particules jamais vues auparavant et qu’elle a pu observer au microscope x 400 en analysant le contenu des injections ARNm de Moderna et Johnson & Johnson…  Elle a d’ailleurs identifié le parasite synthétique sous le nom « hydra vulgaris ». Le Dr Madej est une spécialiste en médecine interne et elle a plus de 20 ans d’expérience dans le domaine médical. Elle est diplômée de la Kansas City University Of Medicine Bioscience College of Osteopathic Medicine School en 2001. Elle affirme qu'après avoir fréquenté de près des responsables du système médical et de l'intelligence artificielle qui prétendaient nous contrôler, dans la même logique que Craig Venter (qui parlait déjà d'injecter des substances en les faisant passer pour des vaccins) elle a dû quitter les Etats-Unis pour se rendre en république dominicaine pendant 5 ans à cause des menaces dont elle faisait l'objet (beaucoup de médecins holistiques ou des lanceurs d'alerte, mais aussi des médecins "classiques" ont perdu leur vie en dénonçant les projets de Big Pharma au cours des dernières années).

Il faudrait que d'autres chercheurs puissent confirmer cette découverte inquiétante (d'autant qu'EnterTheStars, lui qualifie Carrie Madej de "New Age Christian"...) . L'autre enquêteur qui témoigne avoir trouvé  ce type de parasite dans certains vaccins est Franck Zalewski. Guy Boulianne le présente comme "un docteur polonais" mais qui est docteur en philosophie spécialiste autoproclamé en minéralogie, ce qui m'inspire quelque méfiance car il est vraiment éloigné du domaine de la médecine...

Il dit lui aussi avoir trouvé dans le vaccin Cominarty de Pfizer un organisme parasitaire qu’il surnomme "la chose".  « C’est pourquoi il y a du graphène ajouté à l’intérieur des vaccins, qui nourrit l’œuf », dit-il (peut-être à rapprocher de l'oeuf orphique qu'EnterTheStars trouvait dans l'animation "I Pet Goat 2". Il s'agit d'une forme de vie insolite à base d'aluminium/carbone. On ne les trouve que dans certains vaccins d'autres étant seulement à base de solutions salines pour ne pas effrayer les populations.

Royston Potter rattache cette découvertes aux technologies de l'Internet of Bodies . Il interprète cette substance comme étant une matérialisation du thème spirituel une semence de serpent : un thème qui revient aussi souvent chez EnterTheStars. La Science fiction a déjà bien préparé les esprits à tout cela.

Certains remarquent en commentaire des vidéos de Zalewski que ces filaments font penser à la maladie des Morgellons.

Attention quand même en ce qui concerne ce Franc Zalewski : il est adepte de théories bizarres sur les visites d'extraterrestres sur Terre pendant la Haute antiquité comme il l'a révélé dans cette vidéo sur l'archéologie de Malte... Il n'est pas sûr que ses recherches ne présentent pas des garanties de sérieux suffisantes...

Je voudrais aussi signaler à titre de piste de réflexion, mais sans en tirer de conclusions, cette bizarrerie relevée par A Call for an Uprising du fait que beaucoup d'éclairages urbains aux Etats-Unis ces derniers temps sont devenus pourpres. Les médias ont évoqué des erreurs techniques (aussi peu vraisemblables en réalité que les alibis mis en avant pour les pénuries dans divers secteurs économiques depuis quelques mois). Le thème peut-être mis en rapport avec la future bioluminescence des vaccins, préparée par le brevetage des patchs quantiques à la luciférase de Bill Gates.

A suivre...

 

Lire la suite

Soros contre BlackRock sur la Chine

22 Septembre 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #George Soros, #Le monde autour de nous, #Colonialisme-impérialisme

 

Blackrock la plus grosse société de gestion d'actifs et d'investissements au monde (dans tous les domaines : armement, énergie verte etc) avec près de 9 500 milliards, dirigée par un ancien conseiller de Trump (et qui impose aux entreprises la neutralité carbone)  lance un ensemble de fonds communs de placement et produits d’investissement pour les consommateurs chinois. Cela fait d'elle la première société à capitaux étrangers à exploiter une entreprise en propriété exclusive dans le secteur des fonds communs de placement en Chine. Ils estiment "pouvoir aider la Chine à faire face à sa crise croissante des retraites en fournissant une expertise, des produits et des services en matière de système de retraite" (comme en France où ils font aussi pression pour obtenir la privatisation de notre système de retraite.

Le 7 septembre le milliardaire Soros écrit dans le Wall Street Journal que le projet de BlackRock en Chine comme une « erreur tragique » qui « porterait atteinte aux intérêts de sécurité nationale des États-Unis et d’autres démocraties ». Le 30 août le patron de l'Open society avait aussi, dans le Financial Times, estimé que les investisseurs dans la Chine de Xi Jinping étaient confrontés à un “réveil brutal” depuis qu'il a pris des mesures défavorables à leur encontre, ce qui montrait qu’il “ne comprend pas l’économie de marché”. Il s'est appuyé sur la faillite du géant de la construction chinois Evergrande pronostiquer une crise économique sévère à court terme dans ce pays (ce qu'il avait déjà fait en 2016).

La chaîne de TV chinoise Global Times dès le 4 septembre avait répondu à Soros en le qualifiant de "terroriste économique global" notamment parce qu'il finance le  "Rupert Murdoch d'Asie", Jimmy Lai, à Hong Kong (voir aussi ceci). Quatre jours plus tard elle ajoutait : "Compte tenu du fait que la société d'investissement de Soros a récemment liquidé ses positions dans un certain nombre de sociétés chinoises cotées aux États-Unis telles que Tencent Music Entertainment, Baidu Inc et Vipshop Holdings, sa dernière critique contre la Chine ressemble davantage à une évacuation de sa frustration face aux lourdes pertes d'investissement". Mais reconnaissait aussi que l'alarmisme de Soros pourrait provoquer des paniques sur les marchés comme il l'avait déjà fait contre les bourses asiatiques à la fin des années 1990.

Le journaliste indépendant  spécialisé dans l'ingérence des ONG F. William Engdahl dans New Eastern Outlook, de son côté, penche plutôt pour l'alarmisme de Soros : "La Chine, écrit-il, possède déjà la plus grande étendue de voies ferrées à grande vitesse du monde et celles-ci perdent de l’argent. L’initiative « Belt Road » s’enlise dans des dettes que les pays sont incapables de rembourser et les banques chinoises ont fortement réduit les prêts aux projets de route de la soie, qui passeront de 75 milliards de dollars en 2016 à 4 milliards de dollars en 2020. La crise démographique signifie que le flux ininterrompu de main-d’œuvre rurale bon marché qui construisait cette infrastructure est en forte baisse. La classe moyenne est profondément endettée pour avoir acheté des voitures et des maisons neuves lorsque la conjoncture était favorable. En 2020, la dette totale des ménages, y compris les prêts hypothécaires et les prêts à la consommation pour les voitures et les appareils ménagers, représentait 62 % du PIB. L’Institute of International Finance (IIF) a estimé que la dette intérieure totale de la Chine atteindrait 335 % du produit intérieur brut (PIB) en 2020." BlackRock viendrait jouer les pompiers de l'incendie de la dette en Chine, et ouvrir la voie à d'autres investisseurs américains, pour éviter qu'un effondrement chinois ne provoque une crise mondiale comparable à celle de 2008...

BlackRock dans le rôle du pompier, et Soros dans celui du pyromane sur les marchés ? Affaire à suivre...

Lire la suite

Recul de Russie Unie aux élections législatives russes

20 Septembre 2021 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE, #Le monde autour de nous

Selon le secrétaire du Conseil général de Russie unie, Andrei Turchak, les résultats provisoires des élections législatives qui se sont déroulées sur trois jours du 17 au 18 septembre indiquent que les membres du parti présidentiel Russie Unie peuvent compter sur 120 mandats sur la liste du parti et 195 sièges sur la base des résultats des élections dans les circonscriptions uninominales et totaliserait 49,8 % des voix. Ce n'est pas assez pour atteindre la majorité constitutionnelle des deux tiers.

Mais en ce qui concerne les scrutins de liste qui font aussi partie pour moitié du processus électoral le parti communiste (18,9 %) réalise de bons scores et passe devant Russie Unie dans diverses régions : le territoire de  Khabarovsk en extrême orient, en Iakoutie en Sibérie, dans la République des Komis, près du cercle polaire ou l'oblast d'Oulianovsk sur la Volga.

Les médias occidentaux attribuent la progression des communistes à l'appel du pro-américain Alexeï Navalny au "vote intelligent" ("smart vote") en faveur des partis les mieux à même de tenir en échec Russie Unie. Quelques cas d'arrestation temporaires de ses partisans sont avérés, mais il est peu probable que son influence soit si grande - une manifestation qu'il avait organisée n'avait réuni que 1 500 personnes à Moscou en mai 2018. L'Union européenne a dénoncé hier un « climat d'intimidation » et des irrégularités dans ces élections. Le 4 août l'OSCE avait refusé d'envoyer des observateurs car elle désapprouvait le contingent insuffisant d'émissaires que Moscou lui accordait.

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>