Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Articles avec #barack obama tag

Quid des rapports entre les affaires d'Areva et la corruption américaine ?

15 Avril 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #La gauche, #Colonialisme-impérialisme, #Les Stazinis, #Barack Obama

Je ne parle pas beaucoup des scandales français sur ce blog. Mais je signale quand même cette vidéo (13 avril 2020) de l'ex-agent Marc Eichinger interviewé sur Le Média par l'ex-journaliste de Libération et enquêteur Denis Robert parce qu'au bout d'1 h 18 d'évocation des affaires autour d'Areva/Orano, il lâche une allusion sur un lien possible de la corruption française et celle des Etats-Unis.

Dans son livre "L’homme qui en savait beaucoup trop" (Florent Massot) Eichinger explique qu'au printemps 2018, ce qu'il a découvert des scandales américains autour de l'uranium est au moins aussi grave que l'affaire UraMin. Il en parle comme d'une "illumination" pour avoir l'image complète des affaires sur lesquelles il enquête. Mais hélas il n'en dira pas plus dans l'interview. En cause le rachat d'Ausra, une entreprise spécialisée dans l'énergie solaire en février 2010 par Areva (alors que l'actuel premier ministre Edouard Philippe travaillait pour cette société) pour 243 millions de dollars (plus de 209 millions d'euros) alors qu'elle était en difficulté. Thierry Gadault de Capital (art du 27 sept 2018 repris par L'Express deux jours plus tard) citant en fait des sources d'Erchinger le rachat d'Ausra aurait permis à Areva de s'assurer, auprès d'élus démocrates, l'obtention d'aides publiques pour la construction d'une usine. Cette unité était censée assurer la transformation en mox (un combustible nucléaire) de 34 tonnes de plutonium militaire que Washington s'était engagé à faire disparaître dans le cadre d'un accord de désarmement avec la Russie. Mais elle n'a finalement jamais vu le jour (ce qui a coûté 7 milliards de dollars aux contribuables américains). Areva n'étant pas capable de fabriquer l'usine à Mox qui n'avait pas de débouché de toute façon - c'est la Tennessee Valley Authority qui a finalement repris le projet, cette TVA fondée par FD Roosevelt au moment du New Deal qui est la vache à lait du clan Al Gore l'ex-vice président de Clinton (son patron dirigeait la TVA). Gore est aussi actionnaire d'Ausra tout comme John Kerry ex-candidat à la maison blanche était actionnaire d'un fonds d'investissement qui soutenait Ausra. Le rachat d'Asura - avec 30 millions de dollars dispersés mystérieusement dans doute au profit des intermédiaires -, avec l'argent du contribuable français, n'aura permis que d'activer encore plus les subventions publiques américaines (en pure perte : 28 milliards de dollars au total, dont un prêt à Areva de 2 milliards validé directement par Obama comme en atteste un mail fuité de David Schmitzer, directeur de l'organisation des prêts au Département de l'Energie du 1er mars 2010, validé par un juge américain dans le cadre du procès Solyndra).

Intéressantes aussi les remarques sur l'Opus dei au bout d'1 h 29 : Michel Yves Bolloré (frère de Vincent), membre de l'Opus Dei a été impliqué dans l'affaire Sfarsteel, qui a fait perdre de l'argent à Areva. Eichinger explique qu'une partie du personnel d'Areva avait accès à des salles de prière spécifique, que l'ex-numéro deux du directoire d'Areva Gérald Arbola, était très actif auprès du Vatican. Il était membre du conseil pontifical des laïcs à la fin des années 1990 (à l'époque il était rattaché aux communautés de l'Emmanuel).

Lire la suite

L'étrange oeuvre d'art d'Emmanuel Macron

20 Janvier 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #Barack Obama

Le 1er janvier 2019, il y a un an, le président Macron adressait ses voeux sous un tableau censé représenter la République mais comprenant un Pentagramme qui retourné semble comporter à l'intérieur un Baphomet (du moins on peut admettre qu'il y a un air de famille entre le Baphomet enséré dans un pentagramme utilisé par les satanistes et le pentagramme de ce tableau). Le site Panamza (dont je n'approuve pas tous les contenus, inutile de le préciser) qui s'en est ému précise que les voeux ont été mis en image par un certain Jérôme Revon, un réalisateur célèbre de la TV française qui, à l'occasion a travaillé sur les médiums. Il ajoutait que l'oeuvre elle-même "Liberté Égalité Fraternité", a été réalisée le 20 novembre 2015 par l'Américain Shepard Fairey le taggeur le plus connu du groupe "Obey Giant" en réaction aux attentats de Paris. Macron avait déjà donné une conférence de presse devant elle en octobre 2017. "Le tableau, offert par Obey au candidat Macron pendant la campagne des présidentielles, fait partie de la collection privée du président de la République, pouvait on lire dans le Figaro en ligne du 16 octobre 2017. Cette œuvre est elle-même une réplique d'une grande fresque réalisée sur un mur du XIIIe arrondissement de Paris (rue Nationale)."

Tout cela est censé être inspiré du film de science-fiction "Invasion Los Angeles" (1989) de John Carpenter, une histoire d'extra-terrestres qui hypnotisent les gens par la TV dont l'affiche montrait un oeil omnivoyant. Obey Giant a aussi fait l'affiche "Hope" d'Obama (qui lui avait valu un procès pour plagiat d'une photo d'Associated Press et une condamnation pour destruction de preuves en 2012) et "Make Art not War". Si bien que son affiche pour la France ressemble à une sorte de mix bâclé des deux. Si vous pensez que ce Shepard Fairey n'est pas un sataniste et que son pentagramme n'a rien à voir avec le Baphomet, regardez ses autres productions, par exemple son Oeil d'Horus (oeil omnivoyant) maçonnique sur cette affiche.

Ou encore ce portrait dont l'artiste assure que "meuh non pas du tout, il ne représente pas Anton LaVey, le fondateur de l'Eglise de Satan, mais tout bonnement un personnage de Flash Gordon..." Ben voyons... 

La ligne de vêtements "made in China" qu'il a lancée en 2014 représente des croix inversées communément employées dans les églises satanistes. Il aime esquisser des cornutos sur les photos. Et si vous avez encore le moindre doute et vous demandez si "quand même", cet artiste, qui a confessé pour France Info (on se demande pourquoi nos impôts financent des reportages apologétiques là-dessus) son goût pour le punk et le heavy metal sataniques (The Clash, Black Sabbath etc), ne fait pas "simplement du second degré" en mobilisant tous ces signes ésotériques, voyez le en 2011, se pavaner au MOCA Gala dirigé par la sorcière Marina Abramovic (celle qui invitait à des séances de "cooking spirite" les frères Tony et John Podesta dont les mails fuités par Wikileaks en 2016 montraient le goût pour les rituels liés aux sacrifices d'enfants - le second était chef de campagne d'Hillary Clinton).

Il est impossible que Macron n'ait pas su cela, comme il ne pouvait ignorer l'arrière plan illuminati de la DJ ghanéenne avec qui il posait à New York en 2018, ou l'inspiration luciférienne théosophique de Jenkins dont il a fait jouer la "messe" aux Invalides pour célébrer en mai dernier les 20 ans de soutien de la France à l'UCK kosovare.

En octobre dernier, on apprenait que cette icone du street art retournait à l'école qui l'avait formée, dans le Rhode Island, la Rhode Island School of Design (RISD). Et devinez quoi, la RISD est un des protégés de la Fondation Rockefeller qui a versé 2,5 millions de dollars pour la rénovation de son musée en 2015 (on ne rappellera pas la longue histoire des Rockefeller, leur implication dans le Lucis Trust ex-Lucifer Trust etc voyez là dessus Springmeier). Bon, on ne sait pas trop s'il y a des sociétés d'étudiants du type "Skulls and Bones" à la RISD, ni quelle est au juste la nature des rapports entre les artistes qu'elle produit et la finance internationale susceptible de les instrumentaliser. Mais une chose est sûre : à part les accointances avec la jet set occultiste, Emmanuel Macron et Shepard Fairey ont un autre point commun, c'est qu'ils ne sont pas en sécurité quand ils s'exposent au contact avec le peuple. Samedi dernier le président français et son épouse ont dû être escortés à leur sortie du théâtre des Bouffes du Nord à Paris, où quelques dizaines de personnes s’étaient rassemblées pour leur reprocher leur politique anti-sociale. Le 12 août 2011, le Guardian racontait qu'à Copenhague (au Danemark) Fairey s'était fait rouer de coups par des anarchistes qui le traitaient d' "Illuminati d'Obama"...

 

Lire la suite

Un pays après un coup d'Etat : le cas du Honduras

18 Novembre 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Le monde autour de nous, #Barack Obama

Avant le cas bolivien, on avait eu l'exemple du Honduras. Le site Grayzone décrit périodiquement l'état lamentable de ce petit pays, depuis l'éviction illégale de son président Manuel Zelaya par les militaires avec le soutien de l'administration Obama en 2009.

Le 18 octobre un tribunal fédéral de district à Manhattan a condamné le frère du président du régime putschiste pour trafic de drogue et d'armes de guerre. La cour a noté qu'il avait «injecté des millions de dollars de recettes de drogue dans les campagnes du Parti national (droite hondurienne) visant à influer sur les élections présidentielles au Honduras en 2009, 2013 et 2017». Selon le tribunal américain, le tristement célèbre seigneur mexicain de la drogue El Chapo a même personnellement versé un pot-de-vin d'un million de dollars au président hondurien pour l'aider à organiser les élections nationales de 2013. Depuis le coup d'Etat le trafic de drogue a doublé. La Sécurité sociale après avoir été largement pillée par les oligarques, a été vendue aux groupes financiers internationaux, et les prestations de santé de se font plus qu'en fonction des cotisations et des revenus (presque rien donc pour les pauvres). La compagnie d'électricité a été privatisée et les gens ne peuvent plus payer leur facture d'énergie. Un enfant sur cinq souffre de malnutrition chronique et seulement 58% sont scolarisés. Le pays a un des taux d'homicide les plus élevés du monde et 300 honduriens quittent le pays chaque jour.

Lire la suite

A la ville comme à la scène : le vampirisme

10 Octobre 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Cinéma, #Grundlegung zur Metaphysik, #1950-75 : Auteurs et personnalités, #Barack Obama

C'est un thème que j'ai traité à propos dans mon billet sur les Epipens et l'adrénochrome : les films de vampires mettaient en scène de vrais occultistes, et les scènes étaient jouées comme des cérémonies réelles d'invocation des esprits : voir le témoignage de Christopher Lee à ce sujet en 1975. De sorte que le public sans le savoir quand il regarde ce genre de film participe à la cérémonie et en reçoit les effets.

Bela Lugosi l'acteur toxicomane qui avait joué Dracula dans un film de 1931  était un occultiste. Cindy Lee (nièce du producteur de film d'horreurs Frank Robert Saletri assassiné en 1982 dans l'ancienne maison de Lugose, elle habite à Phoenix Arizona), dans un documentaire "Deadly Possessions" de Zak Bagans datant de 2016, explique qu'elle possède le miroir qu'il utilisait pour ses rituels et la voyance qui a causé tant de meurtres et suicides dans sa famille qu'elle l'a donné au musée de Zak Bagans à Las Vegas.

J'avais du coup posé la question de la participation de David Bowie (disciple du sataniste Aleister Crowley) et Catherine Deneuve (qui entre autres a chanté en duo avec l'homme qui avait l'anneau d'Aleister Crowley, Malcom McLaren) à l'histoire de vampires "The Hunger" (Les Prédateurs) et l'espèce de culte que la troisième actrice Susan Sarandon organise autour de ce film dans ses restaurants "Spin Ping Pong" dont le nom évoque la pizzeria Ping Pong Cosmet de Washington DC, repaire d'Obama, Clinton, Soros and co, dont le patron mettait en scène des enfants torturés sur les réseaux sociaux.

Il y a identité entre la ville et la scène pour les films de vampires, comme il y en a aussi dans les films de sorcellerie, puisque toutes les actrices d'Hollywood qui ont joué des rôles de sorcières pratiquent aussi la sorcellerie dans la vie courante : voyez Asia Argento, Rose McGowan, Alyssa Milano. Cela rejoint aussi le fait que les plateaux de TV aux Etats-Unis deviennent des exercices d'humiliation publique qui sont en fait des rituels maçonniques : voir le cas de Kristen Wiig, Julia Roberts, ou encore la semaine dernière Taylor Swift comme l'a analysé Paul Romano ici.

Il s'avère que l'implication des acteurs de films de vampires dans l'occultisme se vérifie aussi en France. Dans le cadre de son enquête sur l'arrestation de Jean Moulin,  "La diabolique de Caluire" (1999), le regretté Pierre Péan dressait le portait de la médium Lydie Bastien qui fut à l'origine de l'arrestation mais fut protégée à la Libération par un autre médium fondateur de la direction du contre-espionnage français (la DST). L'ancien policier Roger Facon, qui a écrit en 2017 un livre impressionnant sur la tradition templière et l'alchimie dans certains milieux anarcho-syndicalistes du bassin minier du Nord, autour notamment de la verrerie (il faudra que je vous en reparle à l'occasion, notamment de sa thèse selon laquelle la Première Guerre mondiale est arrivée en partie à cause des momies égyptiennes en Europe) décrit par le menu les pratiques satanistes de cette dame dans les beaux quartiers de Paris. A Montparnasse, rue Jules Chaplain,  Louise d'Hour, actrice des films de vampires de Jean Rollin, chantait au Boucanier, le bar-discothèque que possédait cette Lydie Bastien (laquelle était très influente et haut placée dans le monde rosicrucien/AMORC).

Sur ce blog DJ Tytoon un ancien habitué du Boucanier, raconte que dans les années 70-80 on y dansait "sur Joy's division, Bauhaus, Christian Death, les Virgin Prunes,les Sisters of Mercy, the Cure et autres Siouxsie and the Banshee." (Vous noterez que j'ai évoqué Sisters of Mercy et Bauhaus à propos des Epipens, les autres groupes cités sont aussi liés à l'occultisme). Il la décrit comme une adjointe de Lydie Bastien et cite un article qui la présente comme étant dans la vraie vie "un peu vampire, un peu sorcière, beaucoup médium"...

Le monde des films fantastiques autour des vampires est un bon filon à suivre pour comprendre l'occultisme maléfique dans la haute société européenne et américaine. Les diverses productions culturelles qui folklorisent ce thème, en font un sujet d'humour, le relèguent dans le domaine de l'imaginaire et de la fantaisie sont un paravent utile à des pratiques sordides et bien réelles qui se passent régulièrement autour de nous les jours de pleine Lune, d'Halloween etc, et qui sont le moteur spirituel des problèmes de ce monde.

Lire la suite

Le thanksgiving égyptien de Kristen Wiig sur SNL en 2016

7 Septembre 2019 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Cinéma, #Les Stazinis, #Grundlegung zur Metaphysik, #Barack Obama

Avant hier TMC diffusait et ce SyFy fera de même le film "SOS Fantôme/Ghostbusters" qui avait frappé les esprits en 1984 (tout le monde avait été soumis au conditionnement de ce film par la musique qui fut numéro 1 au Top50), une fiction destinée à préparer les gens au contact avec les démons et à l'occultisme généralisé comme au temps de Nimrod. Comme toutes les productions maçonniques ou crypto-maçonniques à succès des années 1980, il a fallu en sortir une autre version 22 ans plus tard pour répercuter le contrôle mental sur la nouvelle génération. Le nouveau Ghosbusters devait nécessairement pousser plus loin les thèmes sataniques, et donc il le fit dans le registre alchimique de l'homosexualité féminine et du transgenre. Ce qu'il resta d'hétérosexuel dans le film fut incarné par l'actrice Kristen Wiig qui jouait le rôle d'une universitaire sérieuse, mais sexuellement trop coincée (alors qu'au fond elle fantasmait beaucoup, ce qui est le signe qu'elle n'était pas "si mauvaise que ça" parce que, c'est bien connu, dans le système inversé actuel, plus on s'abandonne à ses pulsions "de base" et meilleur on est, parce que, comme le chante l'autre sataniste "All the good girls go to hell"). (Au passage merci Ghostbusters, "grâce" auquel des jeunes filles m'écrivent qu'elles font des tentatives de contacts avec les fantômes dans les ruines des châteaux, des femmes qui s'étonneront ensuite de mourir dans des conditions mystérieuses...)

Donc Kristen Wiig, la fausse "good girl", fut récompensée en 2016 de ses bons et loyaux services en ayant le droit de chanter en novembre 2016 une chanson sur thanksgiving à l'émission à sketches Saturday Night Live - SNL sur la chaîne TV américaine NBC.

Thanksgiving est une fête très liée à l'histoire du christianisme américain  puisque c'est un jour durant lequel traditionnellement on remerciait Dieu par des prières et des réjouissances pour les bonheurs que l’on avait pu recevoir pendant l’année.

La petite chanson de Wiig a frappé les esprits par son côté typiquement Illuminati, puisqu'elle commence par "Le premier Thanksgiving a commencé en Egypte" - ce qui est évidemment faux mais fait entrer le spectateur dans l'imaginaire maçonnique des pyramides et de l'oeil d'Horus. Puis elle est rejointe par un étrange viking dont le casque évoque les cornes du diable, puis le père Noël made in Coca Cola - on sait depuis au moins Alice Cooper que ce "Santa Claus"-là est avant tout un Satan-Nimrod -, puis un extra-terrestes (l'UFO agenda, très important aussi, comme le l'UFO club berceau de toute la pop new age crowleysienne anglaise). Puis l'acteur chanteur Steve Martin entre en scène. Steve Martin s'est rendu célèbre en 1978 pour sa chanson "King Tut" (avec force cornuto) en hommage à Toutankhamon (au fait, vous vous demandez pourquoi l'expo Toutankhamon vous est martelée dans les médias, au point qu'aucun collège à moins de 200 km de Paris ne peut s'empêcher d'y amener ses élèves ?). Certains ont aussi relevé la présence de figures maçonniques sur ce plateau comme Benjamin Franklin (sous la maison duquel on retrouvé des ossements d'enfants) ou Napoléon.

Beaucoup d'analystes ont acquis la conviction que tous ces shows à succès sont des rituels initiatiques entre maçons auxquels la TV permet permet de donner une dimension publique (sauf que le public ne sait pas ce qu'il y regarde). La réflexion avait par exemple été faite à propos de l'humiliation rituelle de Julia Roberts à l'émission d'Ellen aux USA le 30 novembre 2018Ellen degeneres Show d'NBC (qui eut occasionnellement le temple d'Epstein comme décor).

Et cela ne concerne pas que les Etats-Unis puisque beaucoup d'émissions de ce genre comme The Voice ou "La France a du talent" etc sont des franchises internationales.

L'hypothèse que ces émissions soient effectivement des rituels est d'autant moins absurde que, par exemple, les acteurs des films d'épouvante ont reconnu qu'ils faisaient de réelles incantations occultistes sur les plateaux de tournage devant les caméras...Bizarrement à la fin de la chanson Steve Martin reproche à Kristen Wiig d'avoir avancé des faits inexacts dans sa chanson (comme le fait que Christophe Colomb serait parti de Corée) et la rapproche des "fake news", puis la tête d'un membre du public explose (ce que le commentateur Paul Romano dans la vidéo ci-dessous rapproche des sacrifices humains). Il est vrai que la séquence est très bizarre et pas drôle du tout... Ce qui renforce encore l'hypothèse qu'il s'agit d'une sorte de rituel initiatique (en même temps que de manipulation des foules) et non d'une émission humoristique...

Concernant SNL, qui est une institutions sur NBC puisqu'elle existe depuis 1975 (et son fondateur a reçu la médaille présidentielle de la liberté de la part d'Obama) beaucoup ont remarqué que l'émission présente souvent des symboles égyptiens. Un commentateur de Paul Romano sur You Tube fait remarquer que ses invités sont toujours hébergés à l'hôtel Essex House à Central Park, une maison initiatique pour VIPs où en 1975 résidait en permanence David Bowie, lui aussi un égyptolâtre disciple du mage sataniste Crowley et habitué des plateaux de SNL.

Lire la suite

Steph Curry et le débat sur l'alunissage

17 Décembre 2018 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Les Stazinis, #Grundlegung zur Metaphysik, #Christianisme, #Barack Obama

Il existe un débat intrigant dans la "communauté de la vérité"("truth community") sur la réalité de l'arrivée de l'homme sur la Lune en 1969. Je m'empresse de dire que je n'ai aucune opinion sur ce débat, mais le fait est que des gens comme Stanley Kubrick (qui aurait bien pu filmer l'alunissage en studio) avec son film Shining (voir le documentaire Room 237), et divers arguments techniques depuis la nature de l'éclairage, jusqu'à la taille de l'antenne de transmission, viennent mettre en doute l'authenticité de la scène retransmise à l'époque par les caméras du monde entier. Aujourd'hui 10 % des Américains ne croient pas que leurs compatriotes aient mis les pieds sur la Lune. Le débat a connu un rebondissement récemment avec l'étrange mise-en-scène de la NASA autour de l'arrivée d'un de ses robots sur Mars - où l'on ne voyait que des employés de l'agence (ou des acteurs) se réjouir avec des airs de jouer un sketch.

Le conspirationniste chrétien "A Call for an uprising" (ACFAU) dans une vidéo ci-dessous intitulée "The real truth about Steph Curry and the Moon Landing hoax" et postée hier note que CBS (la chaîne qui a l'oeil omnivoyant comme logo ésotérique) a eu une curieuse façon de rendre compte de ces débats il y a peu. Tout est parti d'une déclaration du joueur de basket Steph Curry (relayée en France par 20 minutes et Yahoo notamment le 12 décembre dernier) mettant en cause a réalité de l'alunissage de 1969. La NASA lui a répondu par la voix de l'astronaute Buzz Aldrin qui avait piloté le module lunaire Apollo 11, puis Curry s'est rétracté.

Ce que fait remarquer ACFAU c'est que Steph Curry est le type-même du sportif idolatré par les foules qui fait vraisemblablement partie de sociétés secrètes. D'où ACFAU tire-t-il ces éléments d'accusation ? Du fait que Curry arbore souvent le 666 (nombre de la Bête dans l'Apocalypse) devant son oeil, signe occultiste dont tous les gens au sommet du star system mondial (surtout américain) usent et abusent en public (comme des papillons monarques, des pyramides, des tenues et sols en noir et blanc, des colonnes jumelles etc, tout cela est maçonnique). Le sousentendu ici est qu'on ne peut pas être une star du sport aux USA avec une influence sur les masses sans avoir été intronisé par une société secrète qui contrôlera vos messages, ce recrutement pouvant avoir eu lieu à un moment quelconque de la formation du sportif ou de sa carrière alors qu'il était déjà à un niveau élevé. D'autres exemples que Curry sont souvent avancés par les milieux conspirationnistes, par exemple, le joueur de football américain Colin Kaepernick qui a mis un genou à terre pendant que l'on jouait l'hymne national et qui a fait un don récemment à une organisation de la galaxie Soros. La seconde preuve qu'ACFAU repère de l'appartenance de Curry à des sociétés secrètes (que certains nomment maçonniques, illuminati, paramaçonniques, les dénominations varient pour une réalité nécessairement difficile à cerner), c'est le clip qu'il a tourné avec l'ex-président Barack Obama. ACFAU fait remarquer que, dans ce clip, Obama se présente comme le mentor de Curry, il lui apprend tout, un peu comme il y a des "handlers", des "dresseurs" dans les sociétés secrètes. ACFAU fait remarquer que certains aspects de ce clip sont assez bizarres comme leur expérience chimique sur une maquette de volcan, ou la poignée de main jusqu'au bras que ACFAU compare à la "patte de lion" des loges maçonniques (mais c'est un peu tiré par les cheveux). Les liens occultistes d'Obama ont été mis au jour par les fuites de mails de l'ordinateur de Mme Clinton organisées par Wikileaks avec les expressions codées de ses collaborateurs autour des hot dogs et de la pizza, et Obama est souvent cité quand des choses bizarres interviennent  dans la mouvance d'adeptes de l'ésotérisme, comme par exemple autour des émissions du cuisinier décédé il y a six mois, Anthony Bourdain : Obama avait (sur un plateau TV où il avait aussi vanté devant lui les mérites du hot dog) de bon coeur participé aux expériences culinaires ésotériques menées par cette star de la gastronomie qui vivait avec une sorcière autoproclamée. Il n'est d'ailleurs pas exclu que la mise en scène autour du volcan soit une façon de montrer qu'Obama a initié Curry aux potentialités du système Haarp (High Frequency Active Auroral Research Program) du temps où il était à la mode, un programme dont le Dr David Walker, secrétaire adjoint à l'assistance scientifique et technologique de l'US Air Force lors d'une séance de la sous-commission des dépenses du Sénat (appropriation subcommittee) en juillet 2014 avait admis (vidéo ici) qu'il visait à injecter de l'énergie dans l'atmosphère pour modifier le climat. Le président vénézuélien Chavez avait accusé le programme d'avoir causé le tremblement de terre à Haïti et le président iranien Ahmadinejad en 2010 lui avait imputé les inondations du Pakistan. Les débats à ce sujet avaient été jusqu'au parlement européen. Si ça marche pour les tremblements de terre, pourquoi pas pour les volcans ? Mais le volcan peut aussi renvoyer à une toute autre symbolique.

L'hypothèse d'ACFAU est que Curry appartient au même cercle qu'Obama, et les stars du showbiz et de la politique. Dès lors, il n'a pas pu prendre de lui-même l'initiative de se faire le porte-parole d'une thèse "dissidente" sur l'arrivée de l'homme sur la Lune. Il était en service commandé, il l'a fait pour discréditer la thèse d'un alunissage fictif, en retirant sa déclaration juste après l'avoir faite. Tout cela serait juste destiné à montrer aux jeunes fans de basket qui pourraient trainer un peu trop devant des vidéos conspirationnistes sur le Net que cette mouvance n'avance que des théories bidon.

ACFAU fait remarquer que la NASA met en avant, face à Curry, le témoignage de Buzz Aldrin. Or Aldrin est lui-même un franc-maçon, donc potentiellement lié aux mêmes sociétés secrètes qu'Obama et Curry. Ce seraient les mêmes cercles qui auraient lancé la provocation de Curry, et organisé sa rétractation sous l'autorité docte de Buzz Aldrin. Comment sait-on qu'Aldrin est un maçon ? A la minute 9'39 ACFAU montre une copie de la carte de l'astronaute publiée sur le site de la loge 355 du Macario R. Ramos Memorial accessible ici. La maçonnerie revendique donc son appartenance à son ordre, comme celle de beaucoup d'autres astronautes célèbres (John Glenn, Edgar Mitchell, Paul Weitz etc).

L'hypothèse d'ACFAU est que nous avons donc  assisté ce mois-ci à une simple mise en scène orchestrée par la NASA ou ses patrons de "l'Etat profond" pour discréditer une opinion qui commence à se répandre un peu trop dans le monde. Celui qui s'y est collé pour jouer les "idiots utiles" fut Stephen Curry suivant une tradition interne aux loges qui veut que de temps en temps un des membres doive être humilié en public (voir par exemple le cas de Julia Roberts récemment sur un plateau TV).

En 2009 Mike Bara et Richard Hoagland, qui sont visiblement adeptes du New Age, ou quelque religion semblable, ont publié un livre Dark Mission: The Secret History of NASA (la mission obscure, l'histoire secrète de la NASA) qui fait remonter la création de la NASA à l'ingénieur Jack Parsons (mais sa place réelle dans la hiérarchie de la NASA est débattue), un proche du mage luciférien Aleister Crowley (une thèse assez répandue chez les conspirationnistes), dont le symbolisme est directement à l'origine de tous les yeux d'Horus et 666 que nous montre le showbiz à longueur de semaines. La NASA est régulièrement accusée par les partisans du New Age de cacher l'existence d'extraterrestres susceptibles de nous aider, et par les chrétiens au contraire de créer des programmes de contrôle mental de la population pour faire croire aux gens en leur existence (comme avec l'incident de Roswell). Dans ces milieux de la "truth community" il lui est reproché d'inventer des programmes de recherche et de mettre en scène leur succès simplement pour justifier le budget faramineux qui lui est attribué tous les ans, et dissimuler d'autres programmes, secrets ceux-là, au service de l'exploitation des peuples et des ressources de la planète et de son environnement immédiat.

La controverse sur les propos de Steph Curry s'inscrit dans ce contexte là. On ne peut guère en dire plus sur ce sujet à ce stade.

Voir aussi : Au printemps 2018 (article en ligne du 14 mars 2018),  le magazine trimestriel consacré à la publicité pour les montres basé à Singapour et au propriétaire inconnu Revolution faisait sa une Buzz Aldrin faisant l'oeil d'Horus avec une pyramide sur sa veste. L'article en ligne signé par Tracey Llewellyn, rédactrice en chef de Revolution-UK et collaboratrice du Telegraph (surtout sur la question des montres) : "Le 26 avril 2017, Omega a organisé le plus grand événement jamais organisé en Europe. Transformant la vaste galerie Turbine Hall de la Tate Modern de Londres en une station d'atterrissage lunaire avec une légion d'astronautes bordant l'entrée, le dîner célébrait les 60 ans de la montre spatiale par excellence: la Speedmaster. En plus de la troupe d’astronautes potentiels et d’un groupe de stars du mannequinat, de la musique et du cinéma, la capitale britannique a accueilli chaleureusement le dynamique PDG d’Oméga, Raynald Aeschlimann, le fervent hollywoodien George Clooney et l’homme du soir, le Dr Edwin "Buzz" Aldrin." L'article précisait que l'interview par Revolution datait du 25 avril 2017. Aldrin y parle de son père militaire et de sa mère Marion Moon Aldrin (1903-1968), mais sans préciser que l'un et l'autre sont morts suicidés (la mère par overdose de médicaments avec des antécédents de problèmes mentaux dans la famille - NY Times 21 juin 2009).

Starmen avec George Clooney et Buzz Aldrin

Lire la suite

Les messages de Q décryptés par Dave Hayes en juin dernier : vérités ou écrans de fumée ?

17 Novembre 2018 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Christianisme, #Débats chez les "résistants", #Les régimes populistes, #Les Stazinis, #Colonialisme-impérialisme, #Donald Trump, #Barack Obama

Le 9 mai 2018, je vous ai parlé pour la première fois du groupe Q ou Qanon, des anonymes ou un anonyme visiblement haut placés dans la hiérarchie administrative américaine et qui diffusaient sur le réseau non censuré 4chan puis sur 8chan des informations contre le Deep State (Etat profond) américain, de sorte qu'ils étaient suivis de très près par l'électorat conservateurs de Trump, et notamment des conspirationnistes qui se réclament de la communauté de la vérité (truth community) contre les grands médias (et leurs clients "antifa") pour qui conspirationnisme est un gros mot.

J'avais cité Titus Frost 1984, un Youtubeur dont la chaîne a été fermée depuis lors. Tout en en mettant en garde contre le risque d'accorder trop de crédit aux propos de ce jeune homme "placidement délivrés au volant de sa voiture" (mais beaucoup de youtubeurs n'ont pas le temps de livrer des informations autrement qu'au volant de leur voiture car ils travaillent le reste du temps), j'avais rapporté sa thèse selon laquelle ce groupe Q a été organisé par les trois fondateurs du site d'énigmes mathématiques Cicada 3301  (Bruce C. Clark Jr,dir adjoint de la CIA de 1979 à 1981, mort en 2017, Ian Murdock pilier du logiciel libre probablement tué selon Titus Frost par le département de San Francisco en décembre 2015 à 42 ans, et un compositeur de musique Thomas Schenerger, un type qui a mémorisé toutes les musiques de Mozart, il est responsable de Sophia Musik portail gnostique - ce groupe est lié à la franc-maçonnerie : cicada, la cigale, est un symbole mérovingien, 3301 serait une référece au 33e grade). Ce site aurait servi de recrutement pour les White Hats, des experts en sécurité informatique qui réalise des tests d'intrusion. Puis ces gens  auraient délibérément laissé Qanon être détourné par le clan de Jared Kushner (le gendre de Trump). Encore une fois j'ignore ce que valent les affirmations de ce Titofrost.

Voici un autre membre de la "truth community" dont je voudrais vous parler aujourd'hui qui a un vécu intéressant : c'est un athée converti sur le tard au christianisme (comme beaucoup) qui assume un ministère de prédication et de guérison (PrayingMedic). Il s'appelle Dave Hayes, et raconte qu'à travers ses rêves il a été inspiré à suivre les textes de Q (qui sont des messages codés le plus souvent), parce qu'il lui était révélé que l'enjeu des messages de Q était le trafic d'enfants (thème important pour les chrétiens américains à cause entre autre du lien entre pédophilie et occultisme), ce qui l'a obligé à s'y consacrer 70 heures par semaine et laisser de côté les livres sur la guérison et sur les rêves qu'il avait prévu d'écrire.

Dans l'interview de juin dernier ci dessous, il récapitule une certaine chronologie. Il précise que lors de sa première semaine d'envoi de messages, Q a fait savoir sur 4chan, début novembre 2017, que Hillary Clinton, Podesta (le chef de campagne de Clinton), Huma Abedin (la bras droit d'H. Clinton liée aux Saoudiens) seraient arrêtés le 4 novembre 2017 en donnant l'heure de leur arrestation. Mais ça ne s'est pas passé. Le 4 novembre 2017 à 18h, Q a commencé à parler de l'Arabie Saoudite en disant : suivez HUMA -  l'Harvard University Muslim Association qui avait reçu 20 millions de dollars en 2005 du prince saoudien Al Walid ben Talal qui servirait d'intermédiaire entre la fondation Clinton et l'Arabie Saoudite. Qanon posait des questions sur la piste saoudienne, celle du Pakistan, l'éventuel remboursement d'H. Clinton après sa défaite, le versement clandestin d'argent d'Obama à l'Iran, le rapport avec la Corée du Nord, avec l'Etat islamique, les rapports de force internes à l'Arabie saoudite.  Cela se serait passé le jour même de l'arrestation prévue d'H. Clinton et ses acolytes. Le 5 novembre, le prince Al Walid Ben Talal était arrêté à Riyad.

Selon Dave Hayes, il y a un rapport entre le post de Q le 4 novembre et l'arrestation le lendemain du prince qui finance le terrorisme. Notez bien que Dave Hayes ici se trompe. Le post "Huma" est du 2 novembre, pas du 4, et l'arrestation du prince date du 4, je ne sais pas si cette erreur invalide toute la thèse de Hayes.

Q aurait fourni une fausse information sur l'arrestation de Clinton, pour détourner l'attention pendant qu'une opération de nettoyage des mafieux liés aux démocrates s'effectuait à Riyad.

Q (qui serait lié aux militaires) aurait averti depuis le début que les militaires américains étaient sur le point d'organiser un coup d'Etat contre les démocrates. Mais ils ont préféré recruter Trump à leur service pour mettre fin aux guerres d'ingérence pour nettoyer les écuries d'Augias.

Q aurait été très fiable sur la Corée du Nord. En novembre quand Trump s'est rendu en Asie, du 9 au 17 novembre, comme son service de com publiait sur Twitter une photo du président regardant le hublot de l'avion avec la mention "merci l'Asie" (thank you Asia), Q postait "qu'y a t il en dessous ?". Un anonyme répondit "la Corée du Nord ?". Certains ont pu se demander si Trump avait rencontré Kim Jong Un en secret. Le 8 mars 2018, la discussion à repris. Q a posté "Merci Kim, accord conclu, clowns sortis, ficelles coupées, nous avons pris le contrôle, au tour de l'Iran" (Thank you Kim.Deal made.Clowns out.Strings cut.We took control.Iran next).

Selon Dave Hayes, cela signifie que les liens de la CIA en Corée du Nord ont été coupés grâce à l'accord avec Kim Jong Un. L'accord remontait à novembre dit Q, et Q poste en réponse à ceux qui l'interrogent à ce sujet "merci la Cité interdite". Trump y aurait rencontré Kim (c'était la première fois qu'un président américain entrait dans cette cité impériale à Pékin). Selon Hayes, la Corée du Nord, comme l'Afghanistan était un vaste espace de trafic d'opium et d'enfants bénéficiant à la CIA, comme l'Iran...

Pour Hayes Trump est le seul président depuis Kennedy à part Reagan à ne pas être entre les mains de la CIA. Obama lui-même a effectué après ses années de lycée de 1981 à 1984 a été formé par les hommes de la CIA sur ordre de Zbigniew Brzezinski au Pakistan.

La NSA (national security agency) dirigée par le Gal Nakasone est contrôlée par les militaires. Ils ont copie de toutes les discussions électroniques. Ils sont en compétition avec la CIA. Celle-ci normalement n'a des missions que vers l'étranger (et la NSA est tournée vers l'intérieur) mais la CIA sous la direction de Brennan notamment a des visées aussi sur l'intérieur. La NSA essaie de limiter la corruption de la CIA. Il y a eu des morts dans cette guerre entre services d'espionnage.

Q a suggéré que Snowden était un homme de la CIA et, ayant bénéficié d'un contrat à la NSA, a eu accès à leurs infos et les a fuitées pour discréditer la NSA (min 48). L'amiral Rogers à la tête de la NSA jusqu'en juin 2018 a fait beaucoup pour révéler les coups bas de la CIA à Trump et sans lui Clinton serait au pouvoir aujourd'hui.

En 2019 beaucoup de gens vont être arrêtés. La moitié du congrès va démissionner ou être arrêté. Beaucoup de gens du Département d'Etat, Barack Obama, Susan Rice (sa conseillère de sécurité) etc.  Si l'accusation est la trahison ils iront devant des tribunaux militaires, sinon ce seront des tribunaux civils. Q essaie de préparer les gens à ça.

En mai 2018 Q annonçait un accord de dénucléarisation de l'Iran et des arrestations avant le défilé militaire du 11 novembre (jour des anciens combattants) à Washington (notez que ça ne s'est pas passé et que Trump a fait son 11 novembre à Paris).

En ce qui concerne la Russie, Q a parlé du scandale des livraisons d'uranium par Obama (20 % des réserves vers la Russie) en allant plus loin que les débats habituels des  conservateurs.  Le transfert est sorti clandestinement déjà enrichi vers la Russie puis vers la Syrie. En mai Netanyahou aurait révélé que l'Iran poursuivait son programme nucléaire grâce à l'uranium clandestinement exporté par Obama via la Russie. Une centaine d'agents du Mossad l'auraient vérifié, et l'Iran aurait même développé un micro-programme militaire nucléaire au nord de la Syrie. Le but d'Obama dans l'opération était de provoquer une troisième guerre mondiale, parce que la Russie et les Etats-Unis sont les deux principaux obstacles à un gouvernement global. Hillary Clinton l'avait même avoué en disant qu'elle instaurerait une zone exclusion aérienne sur la Syrie ce qui impliquait d'abattre des avions militaires russes basés à Tartous.

Q a peu parlé de l'Afghanistan. Elle a seulement parlé de tout le nettoyage de la corruption liée à la CIA qui se passerait sur tous les continents (trafics humains, trafics de stupéfiants etc). Sur le Mexique il a souligné le lien entre la Fondation Clinton, Long Beach et la frontière mexicaine (notamment les trafics en Californie). La frontière est aussi un enjeu pour les trafics du Deep State américain (CIA, Département d'Etat etc) avec les mafias mexicaines.

En mai Q a aussi annoncé une réforme de la Réserve fédérale pour revenir à l'étalon-or (gold standard). Sur le programme spatial a été corrompu par la CIA. Trump a recentré les missions de la NASA sur l'exploration de l'espace, et cela fait partie du nettoyage général des structures militaires et civiles américaines. Sur le plan économique Q a posé des questions sur les morts suspectes de médecins et chercheurs dont les recherches allaient à l'encontre des grands laboratoires pharmaceutiques ("Big Pharma"), sachant que laisser proliférer des maladies qui pourraient être traitées autrement était plus profitable. Cela fait partie du plan pour laisser les gens dans leur maladie, comme les OGM. 

On peut supposer que le propos de ce M. Hayes reflète fidèlement (à quelques détails près qu'on vient de citer) les posts de Q. Le groupe Q est-il toujours bien informé ? On a vu que ses prédictions sur les arrestations ont été erronées. En tout cas son analyse selon laquelle la CIA tirait profit de certaines complicités au sein du régime nord-coréen, et du gouvernement iranien, tout comme elle en avait en Arabie saoudite en la personne d' Al Walid ben Talal et Trump y mettrait bon ordre par des négociations bilatérales, tout comme il recadre en interne la CIA avec l'aide de la NSA et des militaires, est intéressante. Il me semble que ces gens se trompent sur l'Iran qui représente un enjeu idéologique spécifique lié à Israël (d'ailleurs Hayes parle fort peu d'Israël). Il y a peut-être un biais politique fondamental dans tout cela qu'avait repéré Tito Frost quand il évoquait la récupération du groupe Q par Jared Kushner. Q serait-il encore, sur certains points au moins, un autre écran de fumée (destiné à l'opinion publique conservatrice américaine) en sus de tous les autres ?

Affaire à suivre.

Lire la suite

Tonton Joe et les enfants

27 Septembre 2018 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Les Stazinis, #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #Barack Obama

Est-ce que la façon dont Joe Biden, vice-président d'Obama, embrasse cette enfant vous paraît normale ?

(il est vrai que tout est fait à la TV pour vous faire penser que les enfants sont "des adultes comme les autres" et même qu'ils devraient donner des leçons aux adultes, mais faites abstraction une seconde de ce conditionnement et essayez de voir avec un regard simple, sans a priori, si le comportement de M. Biden à l'égard de cette enfant est "normal")

Tonton Joe et les enfants
Lire la suite

Les médias sur McCain

6 Septembre 2018 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Colonialisme-impérialisme, #Les Stazinis, #Christianisme, #Revue de presse, #Barack Obama

Si vous voulez savoir ce que le système veut vous fourrer dans la tête lisez les médias. Mais avec un regard décalé. Demandez vous pourquoi ils ont voulu vous entraîner pendant des mois dans la saga de la mort et de l'héritage de Johnny Hallyday (l'homme dont les chansons et les déclarations des années 70 étaient si éloquentes sur les pactes qu'il avait passés).

Aujourd'hui vous avez la même chose (à une échelle moindre parce qu'il est moins connu en France) avec McCain, le néo-con chantre de la guerre en Irak et contre la Russie. Toujours la même répétition dans la logique du "mind control" : McCain le "bon républicain" opposé au "mauvais républicain" qu'est Trump (parce que McCain aimait tuer gratuitement des milliers d'Irakiens ce qui enthousiasme moins Trump), McCain qui disait du bien d'Obama, George W Bush qui donne un petit bonbon à Mme Obama aux funérailles de McCain blabla (c'est dans le Figaro, Paris Match, Le Monde, la gauche, la droite, tout ce qui se veut intelligent en France et dans le monde communie à ces conneries criminelles). Des chrétiens américains sur Twitter ont publié sous un faux compte de McCain une déclaration posthume de celui-ci déclarant qu'il fait bigrement chaud là où il se trouve maintenant (car il est en enfer). A mon avis il fut aussi dans des endroits bien peu avouables de son vivant avec Obama et la clique de Clinton.

Mais il faut vous jeter de la poudre aux yeux. Il faut vous faire adhérer à leur état d'esprit, communier avec eux. Alors on vous montre, en forme de clin d'oeil, Bill Clinton "subjugué" par Ariana Grande aux funérailles d'Aretha Franklin. Ah oui, parce qu'on vous a aussi bourré le crâne sur Aretha Franklin sans vous expliquer un ou deux trucs sur les origines de la "soul" dont elle était la prêtresse. Comme on ne vous expliquera pas ce qui se passe avec la Fondation Clinton, ni par quel chemin du "merveilleux monde de Disney" est passé Ariana Grande pour devenir ce qu'elle est. Nooon. Tout ce qu'on veut c'est que vous souriez dans le troupeau des moutons quand Bill Clinton s'extasie devant Ariana Grande et quand "W" donne un bonbon à Michèle Obama aux obsèques de McCain. Tant que vous avez ce sourire attendri télécommandé, vous marchez dans leur combine. Et l'on pourra vous faire avaler encore beaucoup, beaucoup de choses...

Lire la suite

Du G7 à l'affaire Bourdain : l'Italie à l'honneur

8 Juin 2018 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Christianisme, #Cinéma, #Peuples d'Europe et UE, #Les régimes populistes, #Les Stazinis, #George Soros, #Barack Obama

On parle beaucoup de l'Italie en ce moment. Au G7 Trump au Canada entame le bras de fer avec l'Europe sur les tarifs douaniers. Il arrive aussi avec l'idée de réintégrer la Russie dans la groupe (ce qui peut vouloir dire valider l'annexion de la Crimée). Pour cela il courtise le nouveau premier ministre populiste italien dont il a dit du bien sur les réseaux (Merkel aussi courtise Rome en félicitant Conte pour l'action de son pays en Libye). Macron fait face à Trump en réunissant les trois pays européens qui refusent la réintégration de la Russie. Conte qui s'était pourtant engagé devant le Sénat italien dans la semaine à assouplir la politique de son pays à l'égard de Moscou s'aligne sur la position européenne. Mr Micron joue les gros bras en disant que le G7 peut bien se passer des Etats-Unis. La perspective d'une déclaration commune coule et Trump annonce qu'il avance son départ pour rencontrer Kim Jong-Un à Singapour.

Fin de l'acte 1. On ne sait pas vraiment si Trump a cru qu'intégrer Poutine dans le G7 l'aiderait à peser face aux Européens (si c'est le cas, ça signifierait que la fissure au sein du bloc atlantiste est vraiment très profonde, et ça pourrait avoir une influence sur le maintien des relations euro-iraniennes - Bruxelles vient de demander à être partiellement exemptées de sanctions) et peut-être face à son propre "Deep State" (Etat profond : la CIA, le FBI, le Département d'Etat, le Pentagone, les médias, les universités) qui refuse la normalisation avec les Russes (McCain et quelques représentants républicains l'ont vertement rappelé sur Twitter). Tout comme on ne sait pas ce que signifie la présence du représentant du pape pro-cubain (mais soutenu par Soros) et de la très pro-russe premier ministre serbe Mme Brnabic au sommet du groupe de Bilderberg à Turin cette semaine (il faudra que je reparle des harcèlements antiserbes qui reprennent au Kosovo, le président serbe a souligné le risque que Pristina envahisse l'entité autonome du Nord).

En tout cas les populistes italiens (qui justement étaient au menu de Bilderberg) déçoivent déjà. Ils reculent devant Macron, et ils se ridiculisent dans une sombre histoire d'avions: ayant fait campagne comme beaucoup de démagogues en France sur le thème que les ministres devraient voyager sur des lignes aériennes ordinaires, leur délégation découvre qu'elle ne pouvait se rendre au G7 autrement qu'avec des avions spéciaux (sans doute notamment pour des raisons de sécurité). Je ne serais pas étonné qu'ils finissent comme Syriza en Grèce.

L'Italie fait aussi parler d'elle à travers l'actrice Asia Argento, dont le compagnon est le chef cuisinier Anthony Bourdain vient de se suicider en Alsace à 61 ans. Elle avait fait parler d'elle notamment en accusant de viol le cinéaste hollywoodien Harvey Weinstein.Trois heures avant le décès de son amant Bourdain Asia Argento a posté sur son compte Instagram une image d'elle portant le T-Shirt "F-- Everyone" avec le sous-titre "vous savez qui vous êtes", qu'elle a ensuite supprimée. Est-ce que cela signifiait qu'elle savait quelque chose d'inavouable ?

Sur Internet des gens remarquent que le suicide de Bourdain fait suite à celui de la créatrice de sacs à main (en forme de chouettes...) Kate Spade à New York (une dame qui parlait beaucoup de pizzas sur les réseaux sociaux, comme l'a fait remarquer la journaliste aguerrie Liz Crokin) et à celui d' Inés Zorreguieta soeur de la reine Maxima des Pays-Bas (dont la famille fut active dans la fondation du célèbre club des élites mondialistes Bilderberg en 1954) en Argentine à l'âge de 33 ans. Tous des suicides par pendaison.

Les commentaires vont bon train. On remarque qu'Asia Argento est la fille de Dario Argento connu pour avoir réalisé des films d'horreur sataniques comme Suspiria en 1977. Souvent ceux qui font des films d'horreur à connotation occultiste sont souvent des pratiquants, ce qui laisse entendre qu'Asia Argento aurait pu avoir un passé agité (pour ne pas dire plus) bien avant de rencontrer Weinstein contrairement à ce qu'elle déclare dans Envoyé spécial ci dessous ce qui expliquerait son goût pour les films "borderline" (par exemple dans un film de 2004, elle jouait le rôle d'une mère prostituée aux côtés d'un autre sataniste connu Marilyn Manson). " "Sorcières, préparez les plus forts sortilèges de protection que vous ayez pour notre soeur Asia Argento aujourd'hui. Je vous en prie soulevez là avec tout votre amour et la lumière que votre pouvoir de canalisation est capable de jeter" a tweeté à propos du décès de son compagnon Bourdain  Amber Tamblyn, contributrice du New-York Times (“Witches: please prepare the strongest protection spell you have for our sister Asia Argento today. Please lift her up with all the love and light your conjuring is capable of casting. #AnthonyBourdain.") Tout un programme (en harmonie avec les posts d'Argento qui par exemple en 2013 promouvait sur son compte le grimoire rosicrucien Magia Rossa - Magie rouge - et se qualifiait elle-même de "sorcière rouge").

Quant au chef cuisinier, qui se vantait de manger du coeur de cobra vivant, il avait fait une émission étrange filmée au Vietnam (où il allait souvent) en mai 2016 et diffusée en septembre 2016, avec le président Obama qui s'y était fendu d'une déclaration bizarre sur le fait qu'il ne faut pas mettre de ketchup sur les hot dogs quand on a plus de 8 ans. Quand on sait que le décryptage des mails de Podesta et Obama fuités dans Wikileaks à propos du Pizzagate indique que Hot dog pourrait vouloir dire "petit garçon" dans leurs rituels sexuels (les connexions troubles d'Obama sur ce thème ont été rappelées par QAnon récemment),il y a de quoi s'inquiéter.

Tout ce petit monde avait eu une prise de bec dans l'affaire Weinstein en octobre 2017 : Bourdain s'était indigné de la prise de position d'H. Clinton à ce sujet. Et, chose peut-être plus grave, le 6 mai, un mois avant son suicide le chef cuisinier twittait : "il y a une symétrie nauséeuse : à la fois Trump et Weinstein ont utilisé AMI (l'enquêteur) et Black Cube (le service d'espionnage privé israélien) pour leur sale boulot." Est-ce une référence au fait que Weinstein avait eu recours à d'ex agents du Mossad pour suivre les actrices comme l'avait avancé Ronan Farrow dans The New Yorker du 6 novembre dernier ("Harvey Weinstein's army of spies") ? Selon l'article de Farrow, en décembre 2016, Weinstein avait demandé à Asia Argento de pouvoir la rencontrer avec ses enquêteurs israéliens, et Bourdain lui avait conseillé de ne pas y aller. Tout cela est étrange.

Bourdain ne ratait jamais une occasion de dénoncer les crimes de Kissinger (qui à 95 ans était à la réunion de Bilderberg cette semaine) en Asie du Sud-Est. Et Trump s'était rapproché de Kissinger pendant sa campagne électorale. Alors qui pouvait vouloir la peau de Bourdain ? quel gang ? celui de Clinton ? celui de Weinstein ? celui de Kissinger ? Tous les paris sont lancés sur le Net.

Et au fait, pourquoi Trump utilise-t-il Black Cube pour enquêter sur les conditions de négociation de l'accord d'Obama avec l'Iran ? Une idée de Kushner pour contourner la CIA ? Les services israéliens ont démenti avoir travaillé pour Trump. On n'aura sans doute jamais le dernier mot de ces sombres histoires.

Pardon pour le côté très lapidaire et dense de ce billet (qui va sans doute convaincre d'autres lecteurs de se désabonner), mais je ne suis pas un blogueur professionnel. Il s'agit d'une simple prise de notes cursive et rapide, que je soumets aux internautes par devoir civique (ou "citoyen"). Je ne peux pas tout détailler, tout sous-titrer. Si vous avez un peu de temps n'hésitez pas à explorer par vous mêmes les pistes de lecture et de réflexion que je ne fais ici qu'esquisser pour mieux comprendre le monde où nous vivons.

ps : le 14 juin un ajout de "A call for an uprising" - le 3 mai 2013 Argento avait publié "Thank you Lord fr Satan XOX sur son compte Instagram. Un site en mai 2013 écrivait sans rire à propos des tatouages d'Argento "May 2013, Asia Argento got this tattoo on her left forearm of the Patriarchal cross (☨) and “Firmeza” — a Portuguese word meaning firmness or stability.  It represents her steadfast belief in Christ. Both the cross and the writing are upside down so that they face inwards towards her when she looks at them." Le 6 juillet on lisait sur l'Instagram d'Argento "Mamma red witch reunits with teenage red witch annhunny3 h happy day"

En 2007 elle avait joué dans un film de son père "Mother of tears" (la Terza madre) le rôle d'une étudiante en art transformée en sorcière.

Rose Mc Gowan leader du MeToo a pris la défense d'Argento. Rose McGowan avait écrit sur son compte Instagram du 16 octobre 2017"I'm a witch. And I will hunt wrongdoers. In Hollywood, in government, in business. Stop hurting us or there will be consequences". Rose Mc Gowan a joué la sorcière dans Conan le Barbare et dans Charmed. Elle a été la petite amie de Marilyn Manson de 1997 à 2000.

Lire la suite

Les chemtrails du projet Cloverleaf

1 Juin 2018 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous, #Débats chez les "résistants", #Les Stazinis, #Divers histoire, #Barack Obama

Il y a beaucoup de sujets qu'on fuit parce qu'ils ont des relents complotistes, et parce qu'ils nécessitent une compétence scientifique pointu. On finit par s'en remettre aux experts officiels, d'autant que les petits chiens de garde blablateurs sont toujours très doués pour nous injurier et nous menacer dès qu'on s'aventure sur ces terrains. Et puis ces sujets sont souvent discrédités par ceux-là même qui prétendent les amener dans le débats publics et qui, par manque de compétence, les caricaturent. Bref, autant de bonnes raisons pour se taire à ce sujet. Mais il en est une pour quand même essayer de parler : c'est que tout honnête homme doit chercher à savoir dans quel monde il vit, et, s'il a un peu de temps libre et d'intelligence, il ne doit pas passer à côté de ce qui est potentiellement structurant du monde où il vit (or, pour savoir si c'est structurant où anecdotique, il faut d'abord se renseigner et réfléchir).

Parmi ces sujets, les chemtrails, ces traces blanches que laissent les avions dans le ciel. On pourrait juste se dire "c'est débile de penser que nos gouvernants veulent nous intoxiquer avec ça. Ca n'a pas de sens, et d'ailleurs pourquoi les Russes comme les Chinois seraient aussi d'accord eux qui n'ont pas les mêmes intérêts économiques et politiques - du moins pas toujours - que les Américains". Néanmoins le débat persiste depuis longtemps. Alors regardons une seconde et voyons si, au moins en apparence (car, soyons réalistes, on ne pourra pas aller plus loin que les apparences) il est plus sérieux que les théories sur les petits hommes verts, la terre creuse, la terre plate, le fait que le Moyen Age n'aurait jamais existé etc.

On nous dit qu'il existe un projet Cloverleaf (feuille de trèfle) pour répandre des aérosols sur la Terre afin de réduire le réchauffement climatique.

Par exemple Scott Stevens ex monsieur météo de  News Channel 6 à Pocatello explique qu'il est tout à fait logique que les jets produisent des traînées de condensation et qu'il serait inhabituel qu'ils ne le fassent pas. Mais le problème c'est leur persistance. Huit jours sur dix les conditions sont favorables pour que, lorsqu'un avion vole, les traînées persistent, alors que la moyenne devrait être 3,5 ou 4,5.  C'est pourquoi la forme des nuages change. Ils n'ont plus des formes de tortues ou de chameaux, ils sont plutôt strillés.

Un chercheur de la NASA (mais la NASA est-elle fiable ?) Patrick Minnus dément :les trainées de condensation ne représenteraient que 3 % de la couverture nuageuse. Les traînées de condensation se forment dans l'air au-dessous de -39 degrés Celsius quand l'air est sursaturé de glace. En raison de la structure physique de la glace, le niveau d'humidité doit en fait être plus élevé, soit environ 150% d'humidité, que pour que l'air soit sursaturé en eau. "L'échappement (moteur à réaction) injecte beaucoup d'eau dans l'air", a déclaré Minnus."Les gouttelettes d'eau gèlent immédiatement et vous vous retrouvez avec une traînée de condensation." Ca augmente avec le trafic aérien, voilà, c'est tout, circulez y a rien à voir.Sauf que l'idée de balancer des chemtrails pour lutter contre le réchauffement climatique est ancienne. L'académie nationale des sciences américaines l'avait évoquée dans un rapport de 1992 " "La stimulation de nuage par l'approvisionnement des noyaux de condensation de nuage semble être, indique-t-il, une option faisable et peu coûteuse capable d'être utilisée pour atténuer n'importe quelle quantité d'équivalent de CO2 par an. "

On dit aussi qu'Edward Teller (le père de la bombe H) a fourni la solution théorique au bouclier d'ozone dégradé - un programme global de modification atmosphérique à grande échelle. Il a proposé d'utiliser des avions et des fusées pour faire flotter des paillettes métalliques réfléchissantes dans la haute atmosphère afin de refléter les rayonnements ultraviolets, infrarouges et cosmiques nocifs dans l'espace. Cela permettrait de colmater temporairement le bouclier d'ozone, ce qui nous donnerait le temps de remplacer l'ozone par d'autres méthodes. Dans la même logique des avions ultradiscrets balanceraient des chemtrails.

L'hypothèse d'une utilisation de Cloverleaf pour modifier le climat n'est qu'une option faible dans les théories avancées sur les chemtrails.

Selon une thèse plus audacieuse ce projet orchestré par la CIA viserait à créer des armes à faisceau plasma à particules chargées. Une arme à plasma utilise de la matière constituée de particules chargées, d’ions et d’électrons ce qui lui permet de constituer un faisceau capable de détruire des satellites. La transformation de notre atmosphère planétaire en un plasma électriquement conducteur hautement chargé, utile pour les projets militaires. L'air que nous respirons est chargé de fibres synthétiques et de métaux toxiques, y compris les sels de baryum. Ces matériaux agissent comme des électrolytes pour améliorer la conductivité des radars militaires et des ondes radio.

Sauf que le baryum est toxique comme l'arsenic. Il est affaiblit les muscles et provoque l'Alzheimer. Le thorium présent aussi dans ces matériaux est cancérigène.

Le représentant démocrate Dennis Kucinich en 2001 avait tenté en vain  de faire interdire ces armes dans l'espace et comportait aussi un article sur les chemtrails.

L'aspect militaire et l'aspect lutte contre le réchauffement climatique sont interconnectés. Le père de la bombe H Teller était directeur émérite de Lawrence Livermore National Laboratory, où des plans d'armes nucléaires, biologiques et à énergie dirigée sont fabriqués. Peu de temps après la présentation en 1997 de son projet pour remplacer la couche d'ozone,  CBS News a admis que les scientifiques «envisageaient des solutions radicales pour le réchauffement climatique, y compris la manipulation massive de l'atmosphère». CBS a confirmé que le projet de charger l'air avec de minuscules particules «détournerait suffisamment de lumière pour déclencher un refroidissement global. " On sait par ailleurs que le Programme de recherche aurorale active à haute fréquence (HAARP) de l'Armée de terre en Alaska dans le cadre de l'Initiative de défense stratégique est un puissant outil de modification du climat et qu'il peut causer divers séismes.

Pour certains, les militaires prendraient le risque de tuer des civils parce que les sociétés secrètes ont prévu de réduire la population mondiale à 500 millions de personnes. C'est le "premier commandement" d'un étrange monument érigé en 1980 en Georgie (Georgia Guidestones). On connaît un peu le fonctionnement de certaines sociétés secrètes dans l'establishment militaire américain par des témoignages comme celui de Kay Griggs en 1998 (cette dame caricature l'existentialisme et confond Trotsky et Tolstoï mais elle avait l'air honnête, ce qui lui a d'ailleurs valu beaucoup d'ennuis). Allez savoir... La CIA n'en serait pas à sa première opération criminelle contre les civils de son propre pays en tout cas. Pensez au centre de recherche bactériologique de Plum Island où elle embaucha le SS exfiltré (opération paperclip) Erich Traub, centre qui provoqua probablement 1975 à Lyme au Connecticut une maladie inconnue (lyme disease) - le Dr Hermann von Buchholtz disparut mystérieusement pour avoir suspecté Plum Island.

Ce qui me gêne dans toutes ces histoires c'est que, si j'admets que l'augmentation du nombre des cas d'Alzheimer en 10 ans de plus de 50 % ne peu pas s'expliquer par le vieillissement de la population ni par les progrès de la connaissance médicale, je peine à l'imputer à des chemtrails. Si les militaires américains (ou français, ou chinois) balançaient du baryum ou du thorium dans l'atmosphère pour préparer leurs armes à plasma, tout un chacun pourrait le mesurer dans son jardin avec les instruments de mesure adéquats, non ? Juste une remarque naïve à ce stade où je n'ai pas d'opinion très élaborée sur le sujet.

(NB : en tout cas je conseille aux chercheurs sur le sujet de se reporter plutôt à des travaux américains qu'à des gens comme feu Claire Severac qui a l'air d'avoir beaucoup de fans sur le Net français mais qui était la reine de l'imprécision là dessus - voir cette video où on a droit à des "à Corpus Christi et je ne sais plus dans quel autre endroit' où min 5'12 ou à la minute 6'48 "Brzezinski éminence grise de tous les présidents des Etats-Unis", alors que quiconque connaît un peu la politique américaine et les relations internationales sait qu'il était  uniquement attaché aux cercles démocrates et fut donc conseiller de Carter, Clinton, Obama, et pas des autres, pour discréditer un propos ce genre d'erreur est fatal...)

Lire la suite

Quelques déballages nauséabonds dans la guerre entre Trump et les démocrates

9 Mai 2018 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Les Stazinis, #Les régimes populistes, #Barack Obama, #Donald Trump

La guerre entre Trump et les démocrates continue. Le 21 avril ceux-ci lancent des poursuites contre l'interférence russe dans la campagne de 2016. Au même moment Qanon sort une photo d’Obama avec Maggie « Wendy » Nixon (12 ans) au restaurant Beach Plum à  Menemsha dans le Massachussetts en 2010. Obama porte au majeur gauche portant un pansement, comme Podesta l'ex directeur de campagne d'H. Clinton soupçonné de liens avec la pédophilie satanique dans une photo célèbre (voir mon livre sur les régimes populistes). Maggie « Wendy » Nixon est liée au réseau d'Abramovic grande prêtresse des messes noires et du Spirit Cooking. La photo relance l'accusation de pédophilie que les mails de Podesta publiés par Wikileaks avec leurs allusions manifestement codées à la pizza n'avaient pas manqué de susciter pendant la campagne électorale des dernières présidentielles.

Qanon est un groupe anonyme qui a commencé à fuiter sur 4chan en octobre-novembre 2017 des éléments favorables à Trump.

Selon "Titus Frost 1984" (cf ci dessous - mais faut-il accorder du crédit aux propos de cet homme placidement délivrés au volant de sa voiture ? en tout cas cela semble reposer sur une certaine connaissance du sujet) il a été organisé par les trois fondateurs du site d'énigmes mathématiques Cicada 3301  (Bruce C. Clark Jr,dir adjoint de la CIA de 1979 à 1981, mort en 2017, Ian Murdock pilier du logiciel libre probablement tué selon Titus Frost par le département de San Francisco en décembre 2015 à 42 ans, et un compositeur de musique Thomas Schenerger, un type qui a mémorisé toutes les musiques de Mozart, il est responsable de Sophia Musik portail gnostique - ce groupe est lié à la franc-maçonnerie : cicada, la cigale, est un symbole mérovingien, 3301 serait une référence au 33e grade. Ce site servait de recrutement pour les White Hats, des experts en sécurité informatique qui réalisent des tests d'intrusion. Ces gens ont fondé Qanon pour éveiller les citoyens puis auraient délibérément laissé Qanon être détourné par le clan de Jared Kushner (le gendre de Trump), point sur lequel on aura peut-être l'occasion de revenir.

Bon, je la fais courte parce que je sais que mes lecteurs qui ont plutôt le coeur "à gauche" et préfèrent se battre sur des questions "sociales" ne s'intéressent pas trop à ce sujet mais sachez que les affaires de pédophilie sont une arme politique importante dans la lutte entre Trump et les démocrates. Le 21 décembre 2017 Donald Trump a publié un décret (Executive Order) dont le texte en français est ici et qui permet la saisie des biens de diverses catégories de personnes dont les responsables d'abus humains sérieux (Human Abuse) ce qui inclut la pédophilie.

Sans rapport apparent avec ce décret, mais c'est un élément qui nourrit les polémiques (et certains disent que les pressions trumpiennes contribuent à faire agir la Justice), le 21 avril dernier Allison Mack, actrice de l'émission TV Smallville a été arrêtée  pour avoir recruté des femmes et des enfants pour devenir les esclaves du leader du culte sexuel NXIVM "Vanguard" Keith Raniere. des fuites judiciaires ot révélé que NXIVM était en partie financée par les sœurs Bronfman, proches des Rothschild, lesquelles sont aussi membres de la fondation de Bill Clinton (fondation en ce moment compromise semble-t-il dans les récentes de prostitution qui secouent Oxfam). Allison aussi est fan (comme la petite Maggie Nixon) d'Abramovic dont elle a tweeté une photo le 23 janvier dernier. Ca ne veut pas dire qu'elle aurait avoué avoir vendu des enfants aux Clinton comme certains sites conspirationnistes l'ont avancé à tort, mais en terme d'image tout cela ne peut pas arranger les démocrates. Et l'enquête sur NXIVM éclabousse au delà du Parti démocrate puisque le Dalaï Lama lui même est accusé par le Daily Mail d'avoir reçu 1 million de dollars de la CIA pour apparaître dans une réunion de Keith Raniere.

Il est probable que l'on ne soit pas au bout des déballages nauséabonds dans ces affrontements à couteaux tirés aux Etats-Unis. Comme les grands médias en France n'en parleront que sur un ton ironique et en déformant la nature des arguments échangés, il faut bien que j'en dise ici un mot de temps à autre car il faut bien tenter de comprendre le monde dans lequel nous vivons, non ? On ne peut pas faire l'autruche en ne parlant que des sujets "autorisés" par la grande presse...

Lire la suite

Le dernier portrait d'Obama et la fusillade en Floride

17 Février 2018 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Les Stazinis, #Grundlegung zur Metaphysik, #Christianisme, #Les régimes populistes, #Barack Obama

Pour continuer dans la lignée de mes développements du livre "Les régimes populistes face au mondialisme", je voudrais citer deux événements de la semaine. Le premier concerne Obama. J'ai souligné dans mon livre l'ambiance de magie sexuelle et d'occultisme qui entourait les démocrates dans les fuites sur leur compte fournies par Wikileaks.

Le dévoilement du dernier portait officiel de Barack Obama qu'évoque Mad World News va dans le même sens. L' "oeuvre", apprend-on, a été réalisée à la demande de l'ex-président par une artiste militant de la cause gay et de la cause des gens de couleur, Kehinde Wiley, habitué à peindre des Noirs qui coupent des têtes des Blancs (le choix de cet artiste par Obama pose beaucoup de questions et renvoie à cette thématique d'une élite démocrate qui serait au fond fascinée par le renversement des valeurs et l'incitation à la guerre civile). L'artiste a l'habitude de mettre du sperme sur ses toiles (par exemple dans son tableau "Napoléon conduit son armée dans les Alpes"). Kehinde Wiley n'a pu s'empêcher de faire la même chose avec une veine du front du président remplacée par du sperme, et ce portrait trônera dans la galerie de portraits de la Maison blanche. Merci M. Obama pour cette contribution au bon goût artistique, à la délégitimation des institutions (et peut-être aux rituels douteux façon Aleister Crowley).

Le second point concerne la fusillade dans un lycée de Floride. Si vous regardez un jour cette vidéo en français de l'évangélique canadien Pierre Gilbert des années 1990, vous saurez que depuis 20 ou 30 ans les milieux religieux conservateurs américains sont convaincus que le droit à la détention d'armes est la dernière chance pour que les citoyens encore sains d'esprit, héritiers des pionniers protestants de la conquête du Far West, puissent se défendre contre la mainmise de l'Etat fédéral satanique sur leur vie (Etat qui aujourd'hui revêt les aspects d'un Etat mondial sponsorisé par le Big business de Wall Street). En octobre dernier j'avais attiré votre attention sur les thèses autour de la fusillade de Las Vegas qui analysaient les contradictions dans la version officielle (sur l'auteur du massacre, l'endroit d'où il aurait tiré etc), et l'étrange système symbolique que créaient cette ville dédiée au jeu et à la prostitution, la pyramide, et le fait qu'un public "de droite" (des amateurs de country music) aient été visés.

L'idée qui sous-tendait ces théories qui ressortent à chaque fois, et que les commentateurs mainstream qualifient de "complotistes", est que quelque part des groupes occultes (liés le plus souvent à la franc-maçonnerie luciférienne) auraient un plan de déstabilisation (voir par exemple ici) pour entretenir un climat anti-libre détention d'armes (et éventuellement aussi anti-Trump, du moins toutes les fois que Trump a le courage de les affronter, ce qui n'est pas toujours le cas). Ce genre de thèse est toujours difficile à démontrer car, évidemment, si de tels groupes existent, et ont assez de complicités dans les médias et dans la police afin de pousser ici ou là des paumés armés sur le devant de la scène pour tirer dans le tas sans que personne ne mette jamais le nom sur un ou plusieurs commanditaires, on peut se douter que les preuves que l'internaute moyen pourra avancer contre eux seront purement spéculatives.

Il en va de même cette semaine en ce qui concerne le jeune qui a ouvert le feu sur des gens dans son lycée de Parkland en Floride. Les éléments sur le complot occulte étant plus rares encore qu'à Las Vegas, certains ont avancé un détail étrange. La fusillade a eu lieu le jour de la Saint Valentin, et beaucoup sur Twitter ont remarqué que la rockstar David Bowie, qui était un grand occultiste disciple d'Aleister Cowley peu de temps avant sa mort avait composé une chanson sur la Saint Valentin qui était un appel au carnage. Certains conservateurs se demandent donc si cela ne prouve pas que le modus operandi de l'adolescent a été choisi par des cercles occultistes qui, en suivant ce code, ont par là même montré à leurs pairs (montré tout en cachant) qu'ils étaient derrière cette opération. Une variante de ce rapprochement étrange entre l'occultisme et Parkland, dans une version plus religieuse, serait tout simplement que les mêmes forces spirituelles étaient derrière Bowie et derrière l'adolescent.

Lire la suite

Renzi, le PCF, Alep, Karadzic, la Libye, Montebourg

6 Décembre 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE, #Proche-Orient, #La gauche, #Revue de presse, #Colonialisme-impérialisme, #Barack Obama

Mes activités professionnelles hélas ne me laissent guère de temps pour écrire sur ce blog, qui de toute façon compte peu de lecteurs : on presse les fonctionnaires comme des pamplemousse, pas question qu'ils gardent de l'énergie à la fin d'une journée de travail pour mener une vie de citoyen engagé... et comme personne n'est prêt à me donner un job en rapport avec mes compétences en relation internationales, il ne me reste plus que quelques minutes de temps à autre pour écrire dans ces pages.

Je me réjouis de la défaite de Renzi au référendum qu'il avait initié, à l'heure où l'Italie devient toujours plus un tremplin de l'OTAN pour ses opérations extérieures et sombre dans le marasme de la désindustrialisation. Par "je me réjouis" je veux dire que je salue la défaite d'un menteur, d'un homme du système militaro-financier mondial, mais ça ne veut pas dire que j'attende quoi que ce soit de bon de la vague populiste de droite qui risque de déferler sur Rome par la suite et déstabiliser encore plus notre continent. Je trouve que nos élites politiques reçoivent un juste retour du boomerang de leur arrogance et de leur cynisme, voilà tout.

J'ai eu une petite prise de bec avec l'eurodéputée communiste Mme Vergiat sur Facebook qui n'est bonne qu'à poster des complaintes sur le sort des migrants sans proposer de solution viable pour leur garantir leur sécurité dans leur pays d'origine (or je suis convaincu que, pour les Afghans et pour les Africains au moins ce serait possible, et bien meilleur pour eux que de venir s'entasser dans des campements de fortune en Europe). Je lui reproche surtout deux posts où elle relaie la campagne du Pentagone selon laquelle la guerre de reconquête d'Alep Est serait un nouveau massacre délibéré de civils par Assad. J'ai écrit à Mme Vergiat : "Il existe deux options : Alep Est gouvernée par Assad ou par Al Qaida. Pour laquelle des deux êtes vous ? Et ne me dites pas que vous êtes pour une Syrie démocratique. Moi aussi je suis pour qu'on s'aime tous et qu'on vive tous jusqu'à 500 ans, mais dans la vie réelle les choses ne vont pas ainsi, et pour Alep il n'y a que deux possibilités. Donc choisissez la bonne et demandez vous si vos post sur Facebook la servent". Mais je sais qu'attendre de la responsabilité de la part d'une Eurodéputée, c'est comme demander à un ivrogne d'arrêter l'alcool du jour au lendemain. A propos de la Syrie The Times aurait (je le mets au conditionnel car je n'ai pas l'article original sous les yeux) annoncé que Bruxelles promet de l'argent à Assad en échange du maintien de gouvernorats sous tutelle d'Al Nosra ou de l'ASL (autrement dit d'une partition de fait de la Syrie)... On rêve... Il est vrai, comme le notait Vijay Prashad ex contributeur de l'Atlas alternatif il y a peu que l'unité de la Syrie va rester longtemps problématique après l'horrible guerre civile des 5 dernières années. Mais de là à miser ouvertement sur le dislocation, c'est digne du scénario des néo-cons au milieu des années 2000.

J'ai aussi écrit à la responsable du groupe communiste du Sénat pour lui expliquer pourquoi son groupe s'est abstenu sur la motion votée aujourd'hui par tous les autres groupes en faveur de la reconnaissance du génocide des minorités religieuses par Daech en Irak et en Syrie.

Voilà le genre de choses que je fais le soir quand il me reste trois minutes avent d'éteindre ma chandelle.

La radio serbe B92 mentionne le recours de Karadzic devant la cour d'appel du tribunal pénal international sur l'ex-Yougoslavie. Chris Black, avocat international lui aussi ex contributeur de l'Atlas alternatif m'avait envoyé il y a quelques mois un petit commentaire sur le jugement de première instance, mais je ne l'avais pas vu. Il y a douze ans j'avais suivi d'un peu plus près le procès de l'ex président de la république fédérale de Yougoslavie S. Milosevic parce que Washington voulait en faire un grand spectacle public pour la rééducation morale des serbes. Donc il y avait une diffusion télévisée "en live" et tous les documents étaient accessibles sur le Net. Je m'étais même rendu à La Haye pour assister à une audience derrière la vitre. Je dois dire que ce procès était grotesque. Le maitre de conf français qui avait été entendu comme témoin quand j'y étais s'en récitait les news des médias dominants, c'était de la pure propagande. Aucun élément factuel reproché à Milosevic ne tenait la route. Il parait que cette année, maintenant que Milosevic est mort, le tribunal reconnait qu'il ne voulait pas d'une suprématie ethnique serbe sur les Musulmans de Bosnie, et, du coup, c'est Karadzic, le chef des Serbes de Bosnie, que l'on charge à sa place. J'ai moins suivi le cas de Karadzic que celui de Bosnie, j'ignore s'il était aussi sincèrement yougoslaviste (donc multi-culturaliste) que son homologue de Belgrade. Chris Black, qui n'a pas non plus suivi le procès de Karadzic mais qui a retiré de ses années passées au tribunal pénal international sur le Rwanda une bonne expérience des farces judiciaires, note que le jugement sur le chef serbe de Bosnie ne mentionne que des pièces à charge (rien sur le point de vue de la défense) et des pièces hautement douteuses... Pas étonnant qu'avec ça l'Afrique du Sud et la Russie se désengagent des institutions de ce type.

A part ça je lis dans les news que la Gambie se débarrasse de son "dictateur" en place depuis 22 ans au terme d'une élection démocratique... Un dictateur aux pieds d'argile donc... L'Iran s'agace des rugissements de Trump contre l'accord de normalisation passé avec Obama (accord que d'ailleurs Obama ne respecte guère). Pékin proteste à cause des mamours de Trump avec Taiwan : à mon avis, on n'est pas au bout des bras de fer et des coups de gueule, la fin de la décennie 2010 va être venteuse, mais bon, ça se limitera peut-être à des rodomontades, là où Clinton, elle, aurait réellement provoqué des guerres.

Daech perd Syrte en Libye, et le maréchal Haftar allié des Egyptiens demande l'aide russe pour ses actions dans le Fezzan... Mais pour la Libye comme pour le Yémen où 3 000 écoles ont été détruites, on ne sait plus quoi espérer...

Angela Merkel plébiscitée par son parti (parti de vieux, dans un pays de vieux, dernier pillier, avec la commission de Bruxelles des intérêts de Wallstreet dans la sphère occidentale). Montebourg va-t-il battre Valls à la primaire des socialistes ? Supposons qu'il soit le candidat du PS, qu'il devance Fillon au premier tour et qu'il gagne au second tour face à Marine Le Pen, quelle légitimité aurait-il pour mener une politique vraiment de gauche dans le pays ? On dirait qu'il ne doit son titre de président qu'à son statut de rempart contre le lepennisme, comme Chirac en 2002, ce qui ne lui confèrerait aucune légitimité pour lancer une politique de gauche d'indépendance nationale et de réindustrialisation. Toujours pas l'ombre d'une alternative crédible en France... Le montebourgisme, le fillonisme, et même certains aspects de lepennisme façon Marine présentent quelques idées intéressantes sur tel ou tel points, mais il n'y a pas de dynamique populaire derrière.

Lire la suite

Castro, Fillon, Clinton, Trepca, Alep Ouest

26 Novembre 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #1950-75 : Auteurs et personnalités, #La droite, #Peuples d'Europe et UE, #Au coeur des mouvements anti-guerre, #Barack Obama

Combattants kurdes du YPG en Syrie rendant hommage à la révolution cubaine

Combattants kurdes du YPG en Syrie rendant hommage à la révolution cubaine

Le présumé babalao de la santeria Fidel Castro est décédé à l'âge de 90 ans. Toutes sortes de rigolos médiatiques ("hystrion" st un mot trop recherché pour leur niveau d'abjection) nous accablent de leurs réflexions minables sur l' affreux "dictateur" qu'il fut.Le peuple cubain est sans doute partagé entre d'une part, l'admiration pour le bonhomme, la gratitude pour le système de santé et d'éducation dont il a permis l'édification et la préservations, pour la fierté et l'indépendance nationales cubaines portées très haut (sauf dans la période de soumission à l'URSS entre la rupture sino-soviétique et l'effondrement du mur de Berlin), et, d'autre part, les peines de l'isolement, de l'entrave aux libertés individuelles, et l'écrasement bureaucratique. Difficile d'avoir un avantage sans ses inconvénients dans notre monde voué aux démons. En tout cas le Tiers-Monde, et donc l'humanité, lui doit beaucoup. Cuba a endigué l'apartheid en Afrique (Mandela l'a reconnu) en soutenant l'ANC, en sacrifiant ses fils dans la guerre d'Angola, elle a impulsé des forums de résistance comme le Mouvement des non alignés, sauvé les systèmes de santé que tout le monde négligeait dans les Caraïbes, en Afrique, au Timor. Je l'ai déjà dit mille fois, mais je me souviendrai toujours de la standing ovation pour le PC cubain de toutes les délégations diplomatiques du Tiers-Monde (y compris le représentant du Gabon assis à ma droite) au congrès d'Izquierda Unida à Madrid en 1994. Merci à Jeremy Corbyn d'avoir salué l'héroïsme de Castro... il n'est pas Hollande...

En France, il faut dire un mot de la primaire. Je n'aimais pas Juppé l'atlantiste, je n'aime pas Fillon le thatchérien même s'il peut apporter la paix avec la Russie. 500 000 postes de fonctionnaires en moins, c'est une fragilisation de la société, notamment de l'espace rural qui dépend cruellement des services publics. Mais la messe n'est pas dite, si j'ose dire : si Bayrou se présente, si avec la multiplicité des candidatures tout le monde plafonne à 15 % qui peut dire qui de Bayrou, de Fillon, de Mélenchon, du candidat socialiste ou de Macron se qualifiera pour le second tour ? Et qui sait si Mme Le Pen se qualifiera elle-même si son père se présente aussi, si sa nièce (ardente représentante des valeurs chrétiennes mais quand même divorcée au bout de deux ans de mariage, mauvais début pour une figure christique) fait défection, ou encore si Dupont-Aignan parvient à lui prendre des voix ? Ce qui est bien avec les élections, n'en déplaise à Jacques Attali, c'est que quand même par moments (disons une fois tous les 20 ans) le champ des possibles recommence à s'ouvrir.

Bon, après je sais que le boboïsme de centre gauche est toujours prêt à tout pour combler la brèche laborieusement ouverte. Tony Blair l'homme aux mains souillées du sang serbe, afghan et irakien, sort de sa tanière pour essayer de faire enterrer le Brexit. H. Clinton appelle à l'insurrection et l'écolo Jill Stein (peut-être stipendiée pour cela) tente de faire recompter les voix dans le Wisconsin et d'autres Etats où Trump a gagné de peu mais oublie de le demander dans les Etats où Clinton a gagné de justesse (celle-ci n'avait-elle pas quasiment traité Trump de facho quand il menaçait de faire de même en cas de défaite ?). Dès que le peuple fait entendre sa voix, l'odeur de la guerre civile se fait sentir...

Belle déclaration du ministre des affaires étrangères serbe au Conseil de l'Europe cette semaine. Il a rappelé les agressions contre les minorités non-albanaises au Kosovo, et dénoncé la privatisation de la mine de Trepca au Kosovo. Celle-ci constitue en effet un acte de piraterie commerciale de grande envergure. Je me souviens du temps où Collon et Stojlikovic enquêtaient sur ces mines il y a 15 ans. 38 % des familles serbes du Kosovo dépendent directement ou indirectement des emplois dans ces mines qui appartiennent juridiquement à l'Etat serbe, et qui, déjà illégalement étaient passé en 1999 sous tutelle de la MINUK. Aujourd'hui Pristina les privatise sans sourciller. Où sont les associations de défense des minorités pour dénoncer l'oppression ? Heureusement de nombreux Etats (Vietnam, Madagascar etc) ont confirmé leur refus de reconnaître l'indépendance du Kosovo.

A l'ONU Samantha Fox, euh non Power, l'âme damnée d'Obama comme on eût dit dans les dessins animés de mon enfance, menace 12 généraux d'Assad d'être traduits devant la justice internationale et de finir comme Milosevic. Je pense plutôt que ce sont elle et ses acolytes qui méritent ce sort pour avoir provoqué la guerre en Syrie en 2011.

Voici des copies d'enfants d'Alep Ouest que l'association humanitaire à laquelle participe Pierre Le Corf dont j'ai parlé il y a 6 jours a publiées sur Twitter. Voilà la réalité dont Sam Power, H. Clinton and co sont responsables.

 

Castro, Fillon, Clinton, Trepca, Alep Ouest

Traduction :

Question : qu'est-ce qui me rend triste/joyeux/me fait peur ?

1ère rédaction : "Il y a beaucoup de choses qui me rendent heureux comme jouer du cello, du piano, tous les instruments en général mais le celllo est mon instrument principal. J'aime aussi écouté la musique, tous les genres de musique. J'adore le sport, le tennis de table me rend heureux, j'aime aussi le football, le basket, le tennis et le badminton. Bien sûr trainer avec mes amis me fait beaucoup plaisir, j'adore mes amis, je pense qu'ils sont la dernière chose bien qui nous soit laissée dans cette guerre, mais comme je l'ai dit précédemment je suis un mec positif, j'essaie de voir le bon côté des choses, j'espère que cette guerre finira bientôt, ça me rendra vraiment heureux.
Ah ! pour la tristesse... Beaucoup de choses me rendent triste, dans le fait que mon ami est mort la semaine dernière. Je n'oublierai jamais le regard de son père, ça a brisé mon coeur ! C'était n bon ami, je le connaissais depuis le CE1. Jusqu'à maintenant je n'arrive toujours pas à intégrer l'idée qu'il est mort. Je suis bien sûr triste mais je sais qu'il est parti vers un meilleur endroit qu'on appelle LE CIEL !!! Je suis triste du fait que ma vie a été si ennuyeuse ces derniers temps. Cette routine de tous les jours me gave !
Vous nous avez demandé de vous dire ce qui nous fait peur, eh bien, j'ai peur de la solitude. J'ai des amis géniaux mais cette migration m'effraie !
J'ai aussi peur de mourir, en fait je n'ai peur de rien (sauf de la solitude). Je commence à perdre l'espoir.
Je respecte les efforts de mecs comme toi (les volontaires) que Dieu vous bénisse !"

2ème rédaction  "27/10 Bonjour, mon nom est ** et voici l'histoire de ma vie. J'ai 13 ans, je suis né(e ?) à Alep en décembre. Avant la guerre tout était bien et nous menions une vie normale comme n'importe qui dans le monde. Mais quand la guerre a commencé, tout a changé.Nous vivons dans la peur depuis 2011. La première chose qui a été détruite fut mon adorable école et ça nous a forcé à en changer. Beaucoup de gens ont émigré à cause de la peur de la mort. La guerre nous a enseigné que rien ne dure pour toujours. Nous avons perdu beaucoup de gens à cause des roquettes. Nous avons beaucoup pleuré mais notre espérance en Dieu est plus grande que tout. Nous croyons que cette guerre va finir tôt ou tard.
Je n'oublierai pas le moment où une roquette est tombée devant ma maison. J'ai hurlé et j'avais peur pour ma famille.
J'ai passé mon temps libre à dessiner et écouter de la musique parce qu'ils me font tout oublier autour de moi. J'espère qu'un jour, quand la guerre sera finie, je serai un(e ?) peintre célèbre, un grand médecin et quelqu'un d'inoubliable qui aura un grand effet sur ce grand monde en aidant des gens."

 

Lire la suite
1 2 3 > >>