Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Code du Travail, Suède, Daesh, Proche-Orient, Tchad, Centrafrique, Cambodge

26 Février 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Revue de presse

En France pétition de 500 000 signatures contre le projet de loi El Khomri qui veut dynamiter le code du travail. En Espagne, après les erreurs de Podemos (gauche), le PSOE fait un pacte avec Ciudadanos (centre droit) qui s'engage à abroger certaines mesures des lois du parti populaire... notamment celle qui permettait aux accords d'entreprise de surclasser le pouvoir légal national, exactement ce que Valls veut mettre en place en France. Cette hâte morbide des socialistes français de faire adopter des mesures de droite avant que la droite arrive au pouvoir, juste pour plaire au système financier mondial...

En Suède des milices anti-migrants "Soldats d'Odin" (dont certains organisateurs, comme Mika Ranta en Laponie sont d'inspiration nazie) se constituent .Des milices "Soldats d'Allah" ("Jundullah") se forment à Oslo en réplique à ce mouvement. Une logique de guerre civile.

Daesh- Turquie : "Où t’es, grand frère ? Là où je t’ai dit ?". Des échanges téléphoniques entre un membre important de l’organisation Etat islamique et des policiers turcs ont été publiés par un grand quotidien national d’Ankara Cumhuriyet. Ces bribes de conversation constituent une nouvelle preuve de la collaboration entre le groupe djihadiste et la police turque à la frontière entre la Syrie et la Turquie.

Il faut demander des comptes à Erdogan pour les attaques de Daesh que nous subissons.

En Iran élection des membres du Parlement et l'Assemblée des experts (religieux chargé de nommer et de remplacer le guide suprême. Les agences occidentales signalent que le Conseil des Gardiens de la Révolution a fait barrage aux candidats les plus pro-occidentaux, mais que Khatami et Rafsandjani ont appelé les gens à voter pour empêcher l'élection des candidats les plus conservateurs. En 2012 les réformateurs avaient boycotté le scrutin pour protester contre la réélection d'Ahmadinejad.

Ici une interview intéressante sur l'Irak : Tikrit et Ramadi détruites, peut-être Mossoul dans les mois qui viennent. Qui va payer ? Idem pour Alep en Syrie. Va-t-on laisser ces villes à l'abandon comme on a fait avec Syrte en Libye ?

En ce qui concerne l'Arabie Saoudite selon le quotidien libanais al-Akhbar, un article publié sur le site Defense One par Sarah Chayes (ancienne conseillère du président des chefs d’Etat-major US et participante aux programmes de la fondation Carnegie) et Alex de Wall (chercheur et expert en affaires arabe et africaine)révèle que les décideurs à Washington ont déjà commencé, depuis un certain temps, la planification de la période post-royaume saoudien.

La chroniqueuse Défense du "Monde", proche de l'armée française, confirme les informations libyennes sur la présence militaire tricolore en Libye. Le site Mondafrique analyse les raisons du ministère de la défense français de laisser ce journal divulguer l'existence de ces opérations.

Depuis le début de l’année 2016, de nombreuses manifestations ont été réprimées par les forces de défense et de sécurité tchadiennes (tout comme à Djibouti) avec un usage excessif et disproportionné de la force. Silence dans nos médias. Le Tchad aide au maintien de l'ordre au Mali.

Le second tour des élections présidentielles en République centrafricaine a porté au pouvoir Faustin-Archange Touadéra ex premier ministre de Bozizé. Alors que les bandes armées continuent à terroriser la population, François Hollande tenait absolument à ce que le scrutin ait lieu, afin de pouvoir déclarer que l’intervention militaire française se soldait par un succès.

Une mention aussi sur les manœuvres navales sino-cambodgiennes aujourd'hui. Je crois me souvenir que le Cambodge avait tendance à voter comme la Chine à l'ONU ces dernières années. Une brèche dans la le pro-américanisme de l'ASEAN.

Lire la suite

Médiums

24 Février 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik

17 personnes ce mois-ci ont regardé sur ce blog le billet que j'ai rédigé le 19 février 2014 intitulé "Je suis une vestale" dans lequel je relate cet événement de l'après-midi du 18 février 2014 où, en prenant un verre avec moi, un médium guérisseur a parlé de mon enfance et cité "au nom des esprits" la date exacte de la mort de mon grand-père, pour me prouver que les esprits étaient là.

Ces visites proviennent sans doute de Facebook puisque ce billet a été "liké" 40 fois sur ce réseau social.

Même si ce blog est principalement consacré aux analyses politiques et culturelles, et aux revues de presse, je me dois ici de signaler aux lecteurs qui s'intéressent à ce billet ainsi qu'à la catégorie "Grundlegung zur Metaphysik" que le récit du 18 février 2014 et de quelques expériences adjacentes sera probablement dans quelques mois repris au sein d'un essai universitaire qui synthétisera certaines problématiques autour de ce thème.

Lire la suite

Bolivie, Espagne, Syrie, Israël, Ukraine

24 Février 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Revue de presse

Morales, ce n'est pas toujours le socialisme qui gagne : il perd le référendum sur le renouvellement éventuel de son mandat.

En Espagne, la question du référendum catalan continue d'empoisonner la vie politique. Même si les socialistes font un pacte avec citoyens, des petits partis comme ERC ne s'abstiendront que si le référendum sur l'autodétermination est organisé. Si le PSOE veut éviter ce référendum, le soutien au moins passif du PP lui sera nécessaire. Mais cette nouvelle combinaison PSOE-PP renforcera l'indépendantisme à Barcelone.

Le directeur de campagne de Dilma Rousseff arrêté pour corruption au Brésil.

John Kerry évoque la partition de la Syrie. Israël détruit une école pour bédouins construite par une ONG française dans les territoires palestiniens occupés.

Le gouvernement de Kiev propose d'augmenter le nombre de chaînes de télévision polonaises en Ukraine. Le vice-premier ministre de la Crimée russe Ruslan Balbec qualifie de "danse sur les ossements" la chanson de Jamala (Susana Dzhamaladinova) "1944" qui représentera l'Ukraine à l'Eurovision en mai prochain et qui parlera de la déportation des Tatars de Crimée sous Staline. "Le gouvernement ukrainien sous couvert de divertissement tente de rallier le public européen à leur ligne de la politique étrangère", a-t-il déclaré. Le représentant de "l'Eurovision" Paul Jordan a assuré que les paroles Jamala seront vérifiées au vu des règlements de l'Union européenne de radiodiffusion, y compris sous la rubrique "blasphème" (ce que serait selon les Criméens et la Russie l'utilisation de tragédies à des fin de divertissement).

En 1989, le Soviet suprême de l'URSS a condamné la déportation des Tatars de Crimée, en reconnaissant son illégale et criminelle. Le 21 avril 2014, le président russe Vladimir Poutine a signé un décret sur la réhabilitation des Tatars de Crimée et d'autres peuples qui ont souffert de la répression dans la péninsule.

Lire la suite

Code du travail, Brexit, Sanders, Trump et Serbie

19 Février 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Revue de presse, #Peuples d'Europe et UE, #La gauche

Après un remaniement ministériel raté, Valls impose une refonte du code du travail qui, comme l'expose Filoche, permettra de bosser 62 heures par semaine, et l'organisation de référendums dans les entreprises (avec des salariés à la botte du patron, comme dans les plébiscites mussoliniens), de sorte que le code du travail pourra être adapté à chaque entreprise. Une immense régression sociale.

Seul point un peu à gauche dans les mesures du gouvernement : l'adoption d'un titre de séjour pluriannuel pour les étrangers. Une mesure pas vraiment utile par les temps qui courent, mais c'est tout ce qu'Hollande a trouvé pour avoir l'air un peu de gauche (d'ailleurs dans les interviews il ne dit plus être de gauche). J'espère qu'il fera moins de 10 % à la prochaine présidentielle. Qu'il passe au plus vite aux oubliettes de l'Histoire.

Cameron obtient un statut à part en Europe (ce qui ne plait pas à Hollande). Mais Farage de UKIP à Westminster ce soir réunit des milliers de supporters. Espérons que le Brexit restera sur les rails. Mais tous les pouvoirs sont ligués pour empêcher l'émancipation britannique : Etats-Unis, City, Goldman Sachs.

La Turquie est toujours prête à provoquer une guerre mondiale avec la Russie. Croisons les doigts pour qu'Obama garde une attitude sereine. Le pape provoque bêtement Trump en condamnant les murs. Est-ce son rôle ? Trump avait drôlement déclaré lors de l'élection de François "J'aime ce type, il est modeste comme moi". Ca rappelle la blague "la modestie est ma principale qualité". Sanders va-t-il couler Clinton aux primaires démocrates ? on aimerait bien. Les sondages annoncent un sacré retournement de tendance. Ca nous ferait oublier les revers de fortune de son alter ego Corbyn en Grande-Bretagne.

Tir de gaz lacrymogènes au parlement du Kosovo. Les failed states sont toujours aussi risibles. La Serbie signe un accord avec l'OTAN. Le droit de passage de l'annexe B de l'accord de Rambouillet de 1999 refusé par Milosevic entre dans le droit positif serbe. Peut-être pour protéger le Kosovo du Nord de la nouvelle armée kosovare en voie de création ?

Lire la suite

Folies de Podemos, de Davutoglu, et des partisans de Modi en Inde

15 Février 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Revue de presse

Pablo Iglesias de Podemos pose des conditions délirantes au PSOE comme la tenue d'un référendum en Catalogne, la constitution d'un ministère de la plurinationalité, le contrôle de l'institut de sondage national et même de juges par Podemos etc.

Le Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, a de nouveau déclaré que la Turquie n'acceptera pas à la perte de la ville d'Azaz, dans le nord de la Syrie, près de sa frontière.Il a par ailleurs accusé hier la Russie d'agir "comme une organisation terroriste" en Syrie et a menacé d'une «réponse» de la Turquie.Federica Mogherini, chef de la diplomatie de l’Union européenne, tout comme F. Hollande et B. Obama, demande à Erdogan d'arrêter de bombarder les positions kurdes en Syrie.

La semaine dernière M. Kanhaiya Kumar, leader du syndicat étudiant de l'université Jawaharlal Nehru à Delhi, a été arrêté la semaine dernière sur des accusations de sédition pour avoir prétendument crié des slogans anti-nationaux lors d'un débat sur le campus qui critiquait la pendaison d'un séparatiste du Cachemire Afzal Guru il y a trois ans. Il encourt la prison à vie. Aujourd'hui des gens déguisés en avocats ont frappé au tribunal de Patiala House les étudiants et les professeurs de l'Université venus protester, en leur criant: "Vous n'êtes pas bienvenu ici." Le parti communiste (PCI-M) notamment monte au créneau.Une énorme chaîne humaine entoure l'université JNU, défendant le campus contre les provocations de la droite.

Bon pour se consoler des folies, Medea Benjamin de Code Pink félicite Donald Trump.

Lire la suite

Pékin sur la Corée, Washington sur le Brexit et sur la Syrie, Kos

14 Février 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Revue de presse

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi s'est dit opposé vendredi à un éventuel déploiement du bouclier antimissile THAAD en Corée du Sud, jugeant que cela ne ferait que compliquer la situation dans la région.

La Chine, comme la Russie, s'est toujours opposée à tout déploiement d'un bouclier antimissile par les Américains près de ses frontières et considéré cela comme une étape de provocation en vue de donner à Washington une «première frappe capacité nucléaire».

États-Unis ont un "intérêt profond" dans le Royaume-Uni reste dans l'Union européenne (UE), a déclaré hier le secrétaire d'État, John Kerry.

"Il existe un risque que la Turquie envahisse la Syrie", a déclaré le 11 février le président syrien Bachar al Assad, dans un entretien avec l'AFP. Les USA par la voix de Biden appellent la Turquie à faire preuve de retenue et d'arrêter les attaques contre les Kurdes de Syrie.En Arabie Saoudite, «Le royaume est prêt à participer à des opérations au sol que la coalition (contre Etat islamique) peut accepter d'effectuer en Syrie», a déclaré le porte-parole militaire le général de brigade Ahmed al-Asiri au cours d'une entrevue avec al Arabiya News Channel.

Aujourd'hui à Munich 2 000 Allemands sont descendus dans les rues de Munich pour exprimer leur indignation face à la politique de guerre de l'OTAN au Proche-Orient.

Les policiers anti-émeute grecs ont tiré des gaz et des grenades assourdissantes lacrymogènes sur la foule protestant contre la construction d'un centre de traitement des réfugiés et des migrants sur l'île égéenne de Kos.

Lire la suite

Sahra Wagenknecht il y a 6 mois

14 Février 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca

--

Lire la suite

Russie, Islande, Europe, Brésil

13 Février 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Revue de presse

Medvedev crie à la reprise de la guerre froide. La Lituanie appelle au renforcement du flanc Est de l'OTAN. Pas d'accord humanitaire sur la Syrie, pas d'accord en Ukraine. Le Monde se fait l'écho du thème des "partis pro-russes en Europe de l'Ouest" remake du fantasme de la 5ème colonne,à l'heure où les USA veulent lancer une enquête là dessus.

Le ministère islandais de la Défense, annonce que l'élargissement de la présence des militaires américains dans le nord de l'océan Atlantique et dans son pays correspond aux engagements réciproques de Washington et de Reykjavik dans le domaine de la défense. L'activité des sous-marins russes dans la région nord-atlantique oblige les Etats-Unis à exploiter à nouveau la base aérienne de Keflavík en Islande, où ils envisagent de déployer des patrouilleurs anti-sous-marins Boeing P-8 Poseidon, rapporte le magazine américain Foreign Policy.

15 000 Kurdes manifestent à Strasbourg pour la libération d'Ocalan.

Valls à la tête d'un gouvernement très légèrement remanié affronte l'immigrationnisme allemand. Une pathétique journaliste du Monde supplie les Britanniques de ne pas quitter l'Union européenne.

L'Eglise brésilienne refuse d'autoriser l'avortement pour les enfants victimes du virus Zika

Lire la suite

Libye, Yekaterinburg, Yémen, ONU/Sri Lanka, Pyongyang-Alger, Erdogan, Alaska

9 Février 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca

En visite à Washington, le ministre des affaires étrangères égyptien déclare que la communauté internationale ne devrait pas intervenir contre l'expansion de l'État islamique en Libye avant qu'un gouvernement libyen soit formé et ait demandé officiellement une assistance (c'est en effet la moindre des choses). La ministre italienne de la Défense Roberta Pinotti déclare qu'une opération militaire italienne en Libye n'était pas "inévitable".

A Yekaterinburg en Russie, selon le magazine Kommersant, sept membres du groupe terroriste "Etat islamique" ont été arrêtés qui préparaient des attaques contre les grands projets de la ville d'infrastructures

La résistance Yéménite lance un missile balistique Qahir-1 contre l'aéroport régional saoudien de Jizan. Les forces yéménites ont lancé une offensive d’envergure dans la région saoudienne d’Assir. Elles progressent dans la reprise de contrôle de Bab al-Mandeb au sud-ouest, et Maareb à l'Est.

Au Sri Lanka, le Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, appelle à la restitution des terres, la démilitarisation dans la zone tamoule.

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed El-Ghazi, a passé en revue, jeudi, avec l’ambassadeur de Corée du Nord à Alger, les moyens de renforcer et de développer les relations de coopération entre les deux pays.

Le président turc Tayyip Erdogan en novembre dernier a "menacé d'inonder l'Europe avec les migrants",a ​​rapporté le site grec euro2day.gr pour améliorer les conditions des réfugiés en Turquie, et relancer les négociations d'adhésion de longue panne d'Ankara . Le site a publié minutes d'une rencontre entre Erdogan et des hauts responsables de l'UE Jean-Claude Juncker et Donald Tusk à ce sujet.

Enfin les peuples autochtones de l’Alaska et de Hawaï ont fait appel à la communauté internationale en demandant aux Nations Unies que soit garanti leur droit à l’autodétermination.

Lire la suite

Le gouvernement de la France en ce début d'année, le débat sur l'ingérence

9 Février 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #La gauche, #Colonialisme-impérialisme

Il ne vous aura pas échappé que je demeure discret sur la situation actuelle, mais ceux qui connaissent mes ouvrages devinent sans doute ma position. Le gouvernement actuel n'a plus comme repère qu'une politique sécuritaire au nom de la défense de la République - j'ai entendu M. Le Drian il y a peu placer celle-ci à l'avant de son identité, bien au dessus de l'idée d'avoir un programme de gauche. Cela rappelle Clemenceau : "A l'intérieur, je fais la guerre etc".

Cette politique n'a pas une base électorale très large pour la soutenir (au sein même du parti socialiste elle est controversée comme l'a montré le débat sur la constitutionnalisation de l'état d'urgence hier), mais elle dispose d'une forte base sociologique susceptible de l'accepter - en gros toutes les classes moyennes de gauche et de droite.

Bien sûr cette politique ne mène nulle part puisqu'elle ne règle au fond aucun problème. Museler les moyens d'expression collective ne fait qu'aggraver les tensions, comme on l'a vu à Calais où les migrants en attente de leur passage en Angleterre font régner la crainte et le désordre.

Notre politique extérieure complètement alignée sur les Etats-Unis - comme on le voit avec notre réconciliation avec l'Iran et Cuba après les années de surenchère néo-conservatrices de nos "élites" politico-médiatiques - suit aujourd'hui la voie de la modération relative d'Obama (très relative car elle ne s'applique pas partout, notamment pas dans l'imposition des traités de libre échange transpacifique et transatlantique aux alliés des Etats-Unis), et peut reprendre des accents bellicistes si Mme Clinton ou quelqu'autre va-t-en-guerre arrive au pouvoir à Washington.

Après la politique atlantiste brouillonne de M. Sarkozy matinée de sympathie pour la Russie, après le vide intellectuel enrobé d'arrogance et de dogmatisme sécuritaire du tandem Valls-Hollande, notre pays se dirige tout doucement vers un quinquennat Juppé, tout aussi atlantiste et dépourvu d'idées pour l'avenir de la France et l'équilibre mondial. On comprendra que cela ne donne pas envie d'écrire trop dans ce domaine.

Cependant il faut bien savoir que ce règne du vide autoritaire est très largement accepté par les gens qui n'ont pas envie de constituer une alternative crédible. Il n'y a aucun mouvement social en France susceptible de s'opposer au consensus atlantiste actuel. Ni le Front de gauche (qui a de fait éclaté) ni le Front national ou DLF ne présentent un programme d'opposition sérieuse, et ne sont susceptibles de fournir le moindre espoir de réorientation du destin de la France et de l'Europe.

Pour finir je signale qu'un mouvement anti-intervention militaire s'est constitué sur les réseaux sociaux. Comme je l'ai précisé dans mon livre sur les mouvements anti-guerre, je suis anti-ingérence mais non anti-intervention militaire. Etre anti-ingérence c'est être contre l'intervention militaire NON VOULUE par le gouvernement légal du pays concerné en revanche le respect de l'amitié nous oblige d'aider les gouvernements amis à combattre le terrorisme ou lutter contre diverses catastrophes humanitaires (et nous aurait obligé en 1936 à agir en Espagne), lorsque ceux-ci nous le demandent, sauf les cas où l'on peut prouver que le gouvernement légal a été établi par nos soins pour valider nos ingérences. Rappelez vous le débat, je soutenais l'action militaire française,malgré les efforts de certains anti-impérialistes pour démontrer que le gouvernement légal malien était issu du putsch pro-américain et que l'action militaire n'avait pour finalité que le contrôle des ressources. Selon moi même le gouvernement démocratique malien renversé et ses soutiens souhaitaient l'opération française, qui n'était pas plus illégale que l'intervention russe en Syrie aujourd'hui. Toute intervention militaire n'est pas par définition nocive et illégitime, même si, comme toute initiative humaine, elle recèle en elle-même les principes de sa perversion.

Lire la suite

De l'Argentine à la Libye

6 Février 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Revue de presse

L'Argentine du libéral Mauricio Macri offre de payer 6,5 milliards de dollars aux fonds vautours nord américains qui ont spolié le pays.

L'ONU appelle les pays touchés par le virus zika (qui se transmet par la salive et l'urine) à donner accès à l'avortement.

Le président haïtien Martelly quitte ses fonctions sans successeur.

La Syrie menace l'Arabie saoudite, et le Bahreïn: «Les troupes étrangères sur notre sol repartiraient dans des cercueils» . Ajournement des négociations à Genève Chourkine l'ambassadeur russe blâme l'intransigeance du groupe d'opposition qui ne représente lui-même et l'absence des Kurdes.

Le nombre de combattants de l’organisation de l’Etat islamique (EI) présents en Libye a doublé, passant de 2000 à près de 5000, selon Washington. Syrte est devenue une machine à fabriquer des terroristes.

Lire la suite

Rencontre entre le pape et le patriarche de Moscou, Syrie, Kurdistan, Chris Murphy

5 Février 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Revue de presse

Communiqué du ministère des affaires étrangères cubain :

"À 06:00 heures a été annoncée aujourd'hui au moyen d'un communiqué commun du Saint-Siège et le Patriarcat de Moscou, que Sa Sainteté le Pape François et Sa Sainteté le Patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie, se rencontreront le 12 Février prochain à La Havane. Cuba se sent honorée d'accueillir la réunion des primats de l'Eglise catholique et de l'Eglise orthodoxe russe et de fournir toutes les facilités pour l'accomplissement de cette rencontre historique."

Igor Kovalevsky, secrétaire général de la Conférence des évêques catholiques de Russie précise que cette rencontre vise d'abord à inciter la communauté internationale à prêter attention au problème des chrétiens dans diverses parties du globe, au Moyen-Orient et en Afrique notamment. Le Patriarche de Constantinople a rencontré le pape à plusieurs reprises dans l'histoire, et celui de Moscou jamais, note le politologue russe Andrei Zubov. Selon Sergueï Filatov de l'Institut d'études orientales de l'Académie des sciences de Russie, l'aggravation des tensions OTAN/Russie joue aussi un rôle dans cette réunion. Il précise que le choix de Cuba serait dû au fait que bien que catholique le pays est politiquement très proche de la Russie, c'est donc un terrain neutre en quelque sorte.

Le Venezuela célébrait hier le 24ème anniversaire du soulèvement de Chavez contre l'oligarchie mondiale.

En Syrie,l'armée régulière complète l'encerclement d'Alep, le YPG kurde libère le sud du village de Deir Cemal au nord ouest d'Alep et avance autour d'Aza à la frontière turque. Moscou appelle à l'intégration des Kurdes au processus de paix syrien (ils ouvrent un bureau à Moscou), et Barzani en Irak (où la Turquie bombarde encore le PKK) lance un référendum d'autodétermination. A Sanandaj en Iran l'armée arrête 20 personnes dans une manifestation de soutien aux Kurdes de Turquie.

Aux USA le sénateur démocrate Chris Murphy appelle Obama a cesser de soutenir l'Arabie Saoudite dans sa guerre criminelle au Yémen. Les milices yéménites attaquent le palais gouvernemental à Asir, au sud-ouest de l'Arabie saoudite. Riyad continue d'acheter massivement les tribus yéménites et en vient à bombarder son propre territoire.

Rencontre entre le pape et le patriarche de Moscou, Syrie, Kurdistan, Chris Murphy
Lire la suite

Vietnam, Russie, Clinton

2 Février 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Revue de presse, #Les Stazinis

A l'issue du congrès du Parti communiste vietnamien, le constat est fait que le choix des réformes ("Doi Moi" lancé en 1986) et du rapprochement avec les USA ne sera pas accéléré. Le premier ministre étiqueté réformateur Nguyen Tan Dung après deux mandats devait être élu secrétaire général du parti mais cela ne s'est pas produit (cela l'aurait conduit à cumuler deux postes clés). La répartition des postes clés (SG du PC, premier ministre, président de l'assemblée) respecte les équilibres nord-sud, entre générations, et entre conservateurs et réformistes.

Après un score honorable aux élections régionales du 13 septembre dernier (par exemple un communiste dirige l'oblast d'Irkoutsk depuis lors), le PC russe profitant de la crise du rouble lance une Initiative anti-crise à la Douma pour accroître la responsabilité des employeurs pour le retard des salaires, un projet de loi de verser des prestations mensuelles aux Russes, qui sont en dessous du seuil de pauvreté, et un projet créant l'initiative populaire dans le gouvernement local.

Aux USA Clinton l'emporte de justesse aux Caucus de l'Iowa, mais Sanders, un type du Vermont plus à gauche qu'elle (il l'a attaquée sur ses conférences payées par les grandes banques), fait un carton chez les jeunes et les pauvres. Dans les Etats du Sud les syndicats risquent de ratisser pour Clinton, mais l'avertissement pour l'Establishment du parti démocrate est sévère. Quelque chose qui rappelle le phénomène Corbyn au sein du parti travailliste britannique.

Trump, champion de la lutte anti-islamiste et anti-communiste mord la poussière du côté des Républicains.

Lire la suite

Syrie, Russie, Japon, USA, Ukraine

1 Février 2016 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Revue de presse

En Syrie, d'après le correspondant de Libération à Alep, la stratégie des Russes est sans nuances : on bombarde les hôpitaux pour faire comprendre aux rebelles qu'ils ne seront pas soignés (notamment leurs approvisionnements électriques) et les services publics des zones sous leur contrôle pour faire fuir les populations. Et ça marche : Alep est sur le point d'être encerclé par les forces gouvernementales.

Le président tchétchène Kadyrov accuse Washington de vouloir infliger à la Russie le sort de l'ex-Yougoslavie. Le site Pravda affirme que 2016 réalise les prophéties de Nostradamus !

Les jeunes Japonais deviennent asexués.

Au nombre des petites nouvelles autour du globe, à noter aussi qu'H Clinton va peut-être perdre les caucus dans l'Iowa à cause du vote des femmes, comme il y a 8 ans face à Obama. En Ukraine beaucoup de villes doivent changer de nom à cause le la loi de "décommunistisation". Dniepropetrovsk gardera le sien mais en référence à l'apôtre St Pierre et non plus au bolchévik Petrovsky. La Komsomolskaïa Pravda d'Ukraine après 90 ans d'existence s'appellera "KP d'Ukraine.

Israël rejette l'ultimatum de la France sur les négociations avec l'Autorité palestinienne ("négociez ou nous reconnaissons la Palestine"). Raul Castro dîne à l'Elysée ce soir.

Lire la suite