Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Rêve nordique

30 Décembre 2008 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #La gauche

Hier, sur une chaîne parlementaire, le patron du Monde interviewait un sociologue "made in sciences po" à propos de la révolte des jeunes grecs. Le "spécialiste" vantait le "modèle des pays nordiques" où le taux de chômage des jeunes est plus faible que sous nos latitudes. La Scandinavie, peu peuplée, et à maints égards bien peu comparable aux pays du bassin méditerranéen, fut toujours citée en exemple par nos élites : aux grandes heures de la socialdémocratie comme, dans les années 1990, quand elle a opté pour le libéralisme. Il n'y a guère que lorsque certaines de ses nations comme la Norvège disent "non" à l'Union européenne qu'elle ne nous intéresse plus.

Pourtant il est aussi des caractéristiques peu connues des pays du grand froid. Il y a peu, le journaliste norvégien Espen Løkeland-Stai, me disait que le quotidien Klassekampen ("Lutte des classes") auquel il collabore, quotidien de gauche, antiimpérialiste, touchait 90 000 lecteurs - ce que confirme une article sur http://homefront.homestead.com/Norway.html. Rapportons cela à la population du pays (4,5 millions d'habitants). C'est comme si le quotidien L'Humanité en France touchait 1 million de lecteurs ! En Norvège aussi un éditeur radical (équivalent du Temps des Cerises) a les moyens de payer des missions à l'autre bout du monde à ses auteurs. Quel éditeur alternatif peut-il se permettre cela en France ?

 

Or c'est bien de cela dont nous aurions besoin ici. En réponse au commentaire argumenté sur ce blog de M. Cheikh Kassé à propos du Zimbabwe (http://delorca.over-blog.com/article-25952493-6.html#anchorComment), je faisais remarquer qu'il faudrait qu'un organe anti-impérialiste indépendant puisse envoyer un journaliste en mission à Harare pour savoir exactement ce qui se passe au Zimbabwe, quelle proportion des propriétaires bénéficiaires de la réforme agraire sont effectivement des gens sans scrupule, quel niveau de corruption exact caractérise le gouvernement de Robert Mugabe et quelle part de la faillite du pays est imputable à l'embargo. Voilà sans doute ce que les Norvégiens peuvent s'offrir. Et pas les Français...

Lire la suite

Entre deux fêtes

29 Décembre 2008 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le quotidien

Israël attaque la bande de Gaza. Je reçois des tas de mails appelant à manifester. Bien sûr je suis solidaire avec la population de ce territoire agressée. Mais je n'ai pas eu le coeur d'écrire de longues lignes à ce sujet aujourd'hui. De toute façon personne ne me l'a demandé. Il est vain de croire qu'un article dans ce blog puisse contribuer à édulcorer le drame. Je renvoie donc les lecteurs aux sites de soutien à la Palestine, qui, comme d'habitude, font un travail d'information remarquable. Ils ont raison de dire qu'Israël n'obtiendra rien dans cette opération, comme il n'a rien obtenu à dévaster Jénine et liquider Arafat il y a quelques années. Et la classe politique européenne et nord-américaine complice de cette politique du pire n'obtiendra rien non plus.

Mais bon : inutile d'écrire davantage sur ce sujet. Les lecteurs de ce blog et de l'Atlas alternatif savent ce que j'en pense.

L'année 2009 approche. Je crois que je serai un peu moins "militant" l'année prochaine, et un peu plus "écrivain", précisément pour les raisons que je viens d'énoncer : je n'ai plus grand chose à exprimer sur le plan politique qui ne soit déjà connu. Tout est dans l'Atlas alternatif et dans le "10 ans sur la planète résistante". Il va me falloir quelques années pour essayer de construire une vision politique et philosophique globale. C'est la meilleure chose qu'il me reste désormais à faire. Et cela ne se fait pas sur un blog. Il faut l'espace d'un livre complet.

Dans l'intervalle, j'aurai publié mon petit roman, "La révolution des montagnes", qui sortira en janvier. En guise de friandise. Je vais réfléchir à sa diffusion. Je lisais ce matin l'impressionnante revue de presse dont la journaliste Agnès Giard (une ancienne de Libé) se prévaut sur son blog à propos de son dictionnaire sur l'érotisme japonais - cf http://agnesgiard.over-blog.com/article-25579825.html. En quelques semaines elle mobilise les principaux médias. Quelle puissance de feu ! Comparez cela avec le long cheminement des outsiders qui n'obtiennent que deux ou trois recensions sur des blogs en plusieurs années... La grande inégalité d'accès au droit de faire connaître ses productions... Une affaire bien connue, et bien préoccupante...
Lire la suite

Revue de presse

27 Décembre 2008 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Revue de presse

Déclaration du chef de la Défense antiaérienne de l'Armée de terre Mikhaïl Krouch le jour de Noël à propos de la guerre russo-géorgienne en août dernier : "Le plus désagréable est le fait que l'Ukraine ait fait la guerre contre la Fédération de Russie pour la première fois de l'histoire moderne" (http://fr.rian.ru/world/20081225/119165770.html)

Autre nouvelle en lien avec la guerre géorgienne : Saakachvili aurait lancé son téléphone à la figure de son premier ministre Grigol Mgaloblishvili - source le journal géorgien Alia (http://en.rian.ru/world/20081225/119170881.html). La présidence géorgienne dément, mais le site vénézuélien Aporrea reprend l'info, trop content de pouvoir prouver une fois de plus la démence du président géorgien. Aporrea annonce aussi que la monnaie chinoise pourrait devenir une monnaie de réserve internationale. La Russie, la Mongolie, le Myanmar et le Vietnam ont déjà signé des accords dans ce sens (http://english.people.com.cn/90001/90776/90884/6562117.html)/ Par ailleurs la Russie a livré des batteries anti-aériennes Pechora 2-M au Venezuela. L'Egypte, la Syrie, la Libye, la Birmanie, le Vietnam, et le Turkmenistan sont aussi parmi les clients des livraisons de Pechora 2-M (http://www.aporrea.org/actualidad/n126100.html).

Le 21 décembre on apprenait que l'Iran recevra des systèmes antiaériens russes S-300 prochainement (source l'agence de presse officielle iranienne IRNA http://www.french.xinhuanet.com/french/2008-12/22/content_783950.htm), qui permettraient de sécuriser les installations nucléaires de ce pays, ce qui a suscité les protestations de l'émissaire du  ministre israélien de la Défense Amos Gilad, lors de sa visite à  Moscou. Le 23, sans doute après des tractations en coulisse entre Israël et la Russie, le ministre iranien démentait la livraison des S-300 (http://news.xinhuanet.com/english/2008-12/23/content_10544758.htm). L'Iran devra donc se contenter des Tor-M1. La Russie avait aussi fait marche arrière le 20 novembre dernier sur la question de la vente de missiles Iskander SS-26 Stone à la Syrie, aux Emirats arabes unis et à l'Inde après un voyage éclair d'Ehud Olmert à Moscou en octobre pour contrecarrer le projet de contrat russo-syrien intitalement destiné à équiper les bases russes sur la côte syrienne (http://www.jpost.com/servlet/Satellite?pagename=JPost%2FJPArticle%2FShowFull&cid=1226404792967).

Notez cette remarque amusante dans le Christian news from Jerusalem :

"While some Israeli leaders, including president Shimon Peres, predicted that falling oil prices would inhibit the two radical allies’ arms shopping plans, our military sources note this paradox: Iran has scarcely been affected by the international financial crisis because international sanctions have long isolated its financial system from international banking and taught the Islamic republic to live with an economy on the ropes" (http://www.thejerusalemgiftshop.com/israelnews/conflict/82-conflict/324-russian-missiles-for-syria-may-be-payback-for-us-fbx-t-radar-to-israel-.html)
Lire la suite

Chomsky et Cie

19 Décembre 2008 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Philosophie et philosophes

Vu cet après-midi "Chomsky et compagnie". Je ne suis pas complètement d'accord avec les idées de Chomsky mais il est utile qu'elles se diffusent. Je détaillerai peut-être un jour tout cela. Le film parle à un moment du Cahier de L'Herne Chomsky injustement boycotté par la grande presse.



Lire la suite

Pot de terre/Pot de fer

19 Décembre 2008 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Billets divers de Delorca

Lire la suite

Aminata Traore à propos de Mugabe

19 Décembre 2008 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Billets divers de Delorca

Voici un extrait d'un texte important de l'ex-ministre et intellectuelle malienne Aminata Traore à propos du Zimbabwe :

" L'économie zimbabwéenne était florissante et Robert Mugabé fréquentable tant que la minorité de fermiers blancs d'origine britannique pouvaient faire travailler des centaines de milliers d'ouvriers agricoles noirs sur les millions d'hectares de terres agricoles qui étaient en leur possession. Le héros de l'indépendance, est devenu l'homme à abattre à partir du moment où face au refus de Tony Blair de respecter les termes de l'accord de Lancaster House, il a dû récupérer les terres des fermiers blancs. Tout a depuis lors été dit à propos de la
redistribution de ces terres qui n'aurait profité qu'aux proches de Robert Mugabé. La réalité est toute autre. Des milliers de familles sans terre jouissent aujourd'hui de leur droit à ce moyen de production. L'irrigation, les fertilisants, les prêts et la mécanisation sont autant d'efforts fournis dans le cadre de cette réforme agraire,avec les maigres moyens de l'Etat la priorité étant la couverture des besoins nationaux par l'agriculture nationale.

L'Europe, l'Amérique du Nord, l'Australie, la Nouvelle Zélande ont réagi dès la première procédure de retrait des terres, en 1997. Le dollar zimbabwéen a commencé à chuter et les sanctions économiques à pleuvoir : privation du pays de toute aide extérieure, de crédit, d'assistance de la part des institutions financières internationales et l'interdiction d'échanges commerciaux avec les entreprises américaines. Le pays de Robert Mugabé n'a bénéficié d'aucune aide en matière de balance des paiements depuis 1994 alors que jamais auparavant, il
n'avait été privé d'apports extérieurs. Il a fallu, faute de prêts assortis de conditions favorables procéder à des émissions monétaires.

L'ingérence et la subversion à la base consistent dans ces circonstances à créer la pénurie en privant l'Etat souverain de moyens et à soutenir des ONG et des opposants politiques qui s'attirent la sympathie des populations auprès desquelles ils interviennent.

Les conséquences de l'embargo et des sanctions économiques ont été aggravés par des sécheresses autrefois cycliques (à peu près tous les dix ans) mais désormais fréquentes du fait des perturbations climatiques."

La suite est sur http://www.letemps.sn/index.php?option=com_content&view=article&id=512:robert-mugabe-&catid=36:contribution&Itemid=62
Lire la suite

Le lanceur de chaussures

19 Décembre 2008 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme

Voici la photo de l'homme qui a lancé ses chaussures à Bush, Mountazer al-Zaïdi, un des visages de la résistance irakienne. Image de celui qui n'a plus que s'est godasses pour crier sa haine contre l'arrogance des puissants, imbéciles, qui ont détruit son pays. Ce journaliste, qui a déjà été tabassé par la sécurité irakienne après son geste, encourt aujourd'hui 7 ans de prison. Maxime Vivas (http://bellaciao.org/fr/spip.php?article76343) écrit à l'officine pro-américaine Reporter sans frontière pour lui demander de défendre cet homme (comme jadis on demandait en vain à Reporter sans frontière de réagir à la mort des journalistes de la TV serbe tués par les bombes de l'OTAN). Vous pouvez jouer au jeu (mo score perso : 13) "Sock and awe" (http://www.sockandawe.com/) où les scores sont répertoriés par pays (Aporrea se réjouissait hier que le Venezuela soit 25 ème). Une pétition de soutien au journaliste circule sur http://www.ipetitions.com/petition/iwffomuntatharalzaidi/?e. Aux grands hommes l'humanité reconnaissante. 

Notez que les services américains se sont appliqués à détruire les chaussures, sachant qu'elles étaient désormais devenues un symbole - comme ils avaient fait exploser la tombe de Michel Aflak, père du baasisme et figure respectée du nationalisme arabe - après avoir envahi l'Irak. L'image restera néanmoins : Bush sort de l'histoire et quitte la scène internationale sous le jet des chaussures d'un Irakien dont c'est la dernière arme.

Lire la suite

Paris by night

18 Décembre 2008 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le quotidien

Dîné à Paris ce jeudi soir avec deux journalistes et le Dissident internationaliste. Second dîner dans la capitale en trois jours, cela ne m'était pas arrivé depuis longtemps. Avant hier c'était avec Grégory et Pepa dont vous avez pu voir l'interview vidéo sur ce blog, et qui s'envolent pour Caracas dans un mois. Nous avons parlé de la recension assassine (et à mon avis profondément erronnée) de Balkans Infos contre mon bouquin, de l'Ouzbékistan, de la Transnistrie, du parlement européen, de ce que peut faire encore l'Irlande qu'on oblige à revoter, de cet Institut russe dont je vous ai déjà parlé, de la Lettonie, de la Pologne, du révisionnisme sur l'histoire de la seconde guerre mondiale. Une remarque du Dissident internationaliste que j'ai bien aimée : "J'écoutais une interview de Gorbatchev à la TV polonaise récemment. Après avoir dit qu'on ne peut pas faire confiance aux Etats-Unis, quand on l'interroge sur la démocratie en Russie, il répond : 'on ne peut pas demander à la Russie d'être une aussi grande démocratie que celle des Etats-Unis qui a deux siècles d'histoire' - Voilà toujours le même complexe d'infériorité des Russes, ils ne sont pas assez offensifs. Ils ne voient pas qu'ils n'ont rien à envier à la démocratie étatsunienne". Ca me rappelait les remarques de Bourdieu sur toutes les concessions que les dominés font au discours dominant tout le temps, sans s'en rendre compte (c'est même ce qui, selon lui, définissait la domination symbolique - cette faiblesse du dominé à l'égard des mots, et les idées reçues, du dominant). Un des journalistes qui était là a aussi fait remarquer, à un autre moment, que Francis Wurtz, chef du groupe le plus à gauche au parlement européen, a applaudi, comme le reste de l'hémicycle, quand Sarkozy a déclaré à propos de Vaclav Klaus qu'il était indigne qu'un président de la République refuse d'arborer le drapeau européen. L'autre jour chez Greg et Pepa, un des habitués des cercles communistes faisait la liste des mots et expressions purement libéraux que les cadres et élus du PC adoptent sans même s'en rendre compte dans leurs discours. Cela relève de la même logique.

A la fin du repas, une jeune femme un peu "outspoken" qui dînait avec une sienne amie à une table voisine, a tenu à nous faire la bise à tous les quatre en disant que nous étions de fort beaux hommes et qu'elle avait été impressionnée de nous entendre si bien parler à cette table. Nous ignorions que nos conversations produisaient cet effet. Nous remplaçons peut-être avantageusement les télévisions ou les radios. Nous devrions nous reconvertir là dedans : l'animation des restaurants. Un nouveau job à créer de toute pièce. En tout cas, pour une fois que nos échanges de vues ne nous attirent pas des insultes, l'anecdote méritait d'être relevée.
Lire la suite

Choc des civilisations : l'UMP s'allie au laïcisme turc

16 Décembre 2008 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #La droite

Je vous conseille la lecture de http://www.tlaxcala.es/pp.asp?lg=fr&reference=6586, à propos de la proposition de loi 1080 « visant à interdire le port de signes ou de vêtements manifestant ostensiblement une appartenance religieuse, politique ou philosophique à toute personne investie de l'autorité publique, chargée d'une mission de service public ou y participant concurremment » du groupe de 65 députés (dont 63 UMP ). Un sujet compliqué sur lequel j'ai déjà dit un mot dans mon bouquin. Le regain d'intérêt de l'UMP pour la Turquie à cette occasion est intéressant à noter.
Lire la suite

Ainsi parlait Maximilien de Robespierre

16 Décembre 2008 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Divers histoire

Une citation de Robespierre qui garde toute son actualité :

" La déclaration des droits n'est point la lumière du soleil qui
éclaire au même instant tous les hommes ; ce n'est point la foudre qui frappe en
même temps tous les trônes.
La plus extravagante idée qui puisse naître dans la tête d'un
politique, est de croire qu'il suffise à un peuple d'entrer à main armée chez un
peuple étranger, pour lui faire adopter ses lois et sa constitution. Personne
n'aime les missionnaires armés ; et le premier conseil que donnent la nature
et la prudence, c'est de les repousser comme des ennemis "
  
http://zebrastationpolaire.over-blog.com
Lire la suite

Le prix du franc-parler

15 Décembre 2008 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Billets divers de Delorca

Je signalais il y a dix jours l'audace Miguel d'Escoto Brockmann, président de l'Assemblée générale des Nations-unies qui avait comparé ouvertement Israël régime de l'apartheid en Afrique du Sud. On apprend aujourd'hui par Reuters que le vieux prêtre nicaragüayen a fait l'objet, de ce fait, de menaces de mort sur Internet, selon son porte-parole qui ajoute que "l'équipe de sécurité de l'ONU les prend au sérieux."
Lire la suite

Gaza, Union européenne-Israël, Rodina

9 Décembre 2008 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Billets divers de Delorca

Je voulais consacrer ce billet, qui est le 300 ème depuis la création du blog, au drame que vivent les habitants de Gaza - j'avais été touché ce matin par l'article "Nous mourrons à petit feu" publié par Infopalestine (http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=5509). Et puis on apprenait dans la journée (AP) que 45 camions transportant de la nourriture et des fournitures médicales vont pouvoir passer la frontière israélienne, ainsi que des ravitaillements en gaz domestique et une livraison de fioul pour la centrale électrique de la Bande de Gaza. Cela ne change rien au problème politique et au jugement qu'il faut porter sur lui. Simplement on ne peut pratiquement jamais écrire d'articles "en temps réel" sur ce qui se passe à Gaza. La situation ne cesse de fluctuer. C'est un jeu pervers qui se joue entre l'occupant et les résistants. Un jeu dont on doit condamner le principe (celui du blocus, celui du refus des résultats électoraux qui ont donné la victoire au Hamas), mais dont les effets au jour le jour ne peuvent être relatés que par les professionnels du journalisme.

Au moment-même où le Conseil européen, le 8 décembre, sous l'impulsion de M. Sarkozy, a décidé d'oeuvrer à la revalorisation des relations UE-Israël, malgré un vote de report du Parlement, l'opinion publique doit manifester son désaccord. On trouvera ci-dessous une déclaration d'une euro-députée belge sur ce sujet ainsi qu'un modèle de lettre de protestation que les Belges adressent à leur ministre des Affaires étrangères. Les citoyens français sont invités à faire de même en remplaçant les mots "Karel de Gucht" par "Bernard Kouchner".

Il n'y a pas que la situation à Gaza qui soit difficile à suivre. J'ai continué à me renseigner sur ce que disent et font les avocats de la Russie et de son rôle à jouer en Europe. Je suis tombé sur un article qui évoque la création d'un Institut De La Démocratie Et De La Coopération annoncée par M. Poutine lors du sommet UE-Russie de Lisbonne de 2007, un institut destiné à explorer les problèmes que le système démocratique rencontre en Europe occidentale. Une bonne idée en soi, sauf que j'ai vu qu'il a été confié à Mme Natalia Narotnitcheskaïa, ex députée du parti Rodina, qui "défend une civilisation orthodoxe singulière fondée sur la prédominance des Russes ethniques" (http://alexandrelatsa.blogspot.com/2008/06/natalia-narotnitcheskaa-et-la-continuit.html). Voilà des idées qui ne me plaisent guère. En janvier dernier, Poutine avait nommé Dmitri Rogozine, président du parti Rodina, ambassadeur de la Russie auprès de l'OTAN (tandis qu'on apprenait mardi que Dmitri Medvedev avait proposé lundi soir Nikita Belykh, ex-chef du parti d'opposition Union des forces de droite (SPS), au poste de gouverneur de la région de Kirov, au nord-est de Moscou - http://fr.rian.ru/russia/20081209/118757911.html). 

Sauf qu'un lecteur moscovite m'explique que je n'y suis pas du tout, que la "prédominance des Russes ethniques" n'a rien à voir avec le racisme ni avec l'essentialisme ethnique, mais avec la défense de la diaspora russe dans les territoires ex soviétiques ; que ex-Rodina (puisque ce parti n'existe plus) est en fait un parti de centre-gauche, et que la religion orthodoxe est devenu une grande référence de la gauche patriotique en Russie (comme le christianisme est une grande référence religieuse de la gauche latino-américaine), enfin bref que la grille de lecture politique occidentale appliquée à la Russie ne fonctionne pas. Ce qui expliquerait que Jacques Sapir ait postfacé la version française du dernier livre de Natalia Narotnitcheskaïa... J'ai un gros travail d'analyse à faire là dessus dans les jours qui viennent.

FD


------------------------------

Modèle de lettre

Lettre ouverte à  l’attention de Karel de Gucht,

Ministre des Affaires étrangères

 

 

 

Objet : Décision concernant le « rehaussement » des relations UE-Israël

 

Monsieur le Ministre,

 

Nous sommes consternés d’apprendre la décision que vous avez prise hier avec vos homologues européens, lors du Conseil des Ministres européens, d'accélérer la revalorisation du statut d'Israël sur le plan politique.

 

Il est sidérant qu’un tel avantage soit octroyé à un Etat qui viole de manière persistante le droit international, en développant continuellement la colonisation du Territoire palestinien occupé, y compris à Jérusalem-Est, en poursuivant la construction du Mur, reconnu illégal par la Cour internationale de Justice et l’Union européenne, et en commettant de nombreuses violations des droits de l'Homme et du droit international humanitaire à l’égard de la population palestinienne.

 

Ce mercredi 3 décembre,  le Parlement européen a voté pour le report du vote du protocole UE-Israël permettant une plus large participation d'Israël aux programmes communautaires européens. Ce report était justifié par l’absence totale, de la part du gouvernement israélien, d’allègements de la colonisation et de l’occupation des territoires palestiniens. Bien au contraire, on assiste à une aggravation dramatique de la situation sur le terrain particulièrement à Gaza où la population subit une punition collective inadmissible et contraire à toutes les conventions internationales.

 

Devons-nous vous rappeler qu’il pèse sur les Etats parties aux Conventions de Genève de 1949 et aux traités internationaux en matière de droits de l’Homme une obligation de faire respecter par les autres Etats les droits que consacrent ces instruments ?

 

Nous vous appelons à revenir sur cette décision qui ne pourrait être interprétée que comme une prime à la violation du droit international et un renoncement aux valeurs défendues par l’Union européenne.

 

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de nos salutations distinguées.

 

 

--------------------

Communiqué de presse de  Véronique De Keyser,  Députée européenne belge (PS)

 

"Une décision hâtive et une erreur politique de la Présidence française" déclare la députée européenne Véronique de Keyser.

 

La décision prise ce lundi par la Présidence française de  brusquer le rehaussement du statut d'Israël est une erreur lourde commise par le Président Sarkozy, déclare Véronique De Keyser.

"Des centaines de mails  nous sont parvenus ces derniers jours manifestant l'incompréhension des citoyens européens devant cette décision .

Le Parlement européen n'a pas de droit de regard sur la revalorisation politique  d'un pays, il ne peut se prononcer que sur la participation de ce pays aux programmes communautaires.  Et sagement, dans le respect de ce que les citoyens européens, le Parlement avait décidé d'ajourner son vote jusqu'à ce que les choses changent sur le terrain" déclare Véronique De Keyser.

Le Conseil, divisé sur la question, mais pressé par l'équipe du Président Sarkozy, a foncé et pris le mors aux dents.

Le Secrétaire d'Etat, Pierre Jouyet, avait déclaré en séance plénière du Parlement: " Nous aurons ainsi plus d'influence sur Israël pour apporter des améliorations sur le terrain".

Si l'histoire ne lui donne pas raison - et l'impasse dans laquelle se trouve le processus d'Annapolis ne plaide pas en sa faveur. On aura signé un chèque en blanc à Israël, et pas nécessairement à ceux qui, dans ce pays, veulent la paix. En attendant, le blocus de Gaza continue!

 

 

 

Lire la suite

La crise politique en Grèce

9 Décembre 2008 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Billets divers de Delorca

Il se passe des choses étranges en Grèce. Athènes est en flammes.L'assassinat d'un jeune manifestant  par la police samedi aurait mis le feu aux poudres. Une grève générale se prépare.La dépêche AFP de 9 h 55 ne nomme pas les instigateurs des violences (http://news.fr.msn.com/monde/article.aspx?cp-documentid=11703954). Tournons nous vers les agences étrangères. EFE (Espagne) à 9 h 37 aujourd'hui non plus, mais précise que 4 000 anarchistes (sic) se seraient joint à la manifestation pacifique de 10 000 personnes organisées par le "petit parti Alliance des Radicaux de gauche" SYRIZA (http://www.elmundo.es/elmundo/2008/12/09/internacional/1228795928.html?a=52033a1068c7d80c11fdf43611543699&t=1228814476 )" Syriza est une coalition de 11 partis et organisations de gauche (divers groupes trotskistes ou maoïstes, des scissions du parti social-démocrate Pasok ou du parti communiste KKE, des altermondialistes et beaucoup d’inorganisés). En août dernier ce parti était crédité de 13 % d'intentions de vote. Ces voix cumulées à celles du PC font 25 %, un poids qui ne pouvait qu'inciter la Pasok à basculer plus à gauche (http://www.lsp-mas.be/mas/archives/2008/08/19/grece.html). Le corps enseignant et les directeurs d'université sont profondément opposés au gouvernement, et en particulier à la politique de "privatisation" des facultés" lit-on dans Le Monde (http://fr.news.yahoo.com/64/20081209/twl-avec-les-jeunes-grecs-au-coeur-de-l-acb1c83.html ).

On a l'impression que la situation insurrectionnelle en Grèce est à la fois le résultat partiel d'un glissement de l'opinion publique grecque vers la gauche depuis deux ans (en ce sens que les violences se greffent sur des manifestations organisées par la gauche de la gauche), et que, en même temps, elle pourrait favoriser la droite, ou le parti de centre-gauche "socialiste" qui pourraient du coup se présenter comme les garants de l'ordre public et de la sécurité des personnes... Un jeu à somme nulle ?

Autre aspect intéressant : les similitudes avec la France - la lassitude des gens devant les politiques néolibérales, l'incapacité du parti socialiste, et même de la gauche institutionnelle en général à incarner l'alternative (d'où la création de la coalition SYRIZA). Les dirigeants politiques français n'ont pas réagi pour le moment.

Lire la suite

Les USA des Pères fondateurs

7 Décembre 2008 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Divers histoire

""As the Government of the United States of America is not, in any sense, founded on the Christian religion; as it has in itself no character of enmity against the laws, religion, or tranquillity, of Musselmen; and as the said States never have entered into any war or act of hostility against any Mehomitan nation, it is declared by the parties that no pretext arising from religious opinions shall ever produce an interruption of the harmony existing between the two countries." (Extrait d'un traité signé entre Washinton et Tripoli en 1796 cité sur http://nobeliefs.com/Tripoli.htm)
Lire la suite

Qui finance le Parti "les Verts" ?

7 Décembre 2008 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Billets divers de Delorca

C'était dans Le Monde hier :

Après un dîner convivial, jeudi, avec le premier ministre tchèque Mirek Topolanek et une partie de son équipe gouvernementale, les eurodéputés sont vaillamment partis le lendemain pour affronter le plus dur  le  président Vaclav Klaus... (...) "Quelles sont vos relations politiques avec Declan Gaynley ?" (lui) demande Daniel Cohn-Bendit. Vaclav Klaus se tourne vers Hans-Gert Pöttering  : "Pouvez-vous interrompre M.Cohn-Bendit et donner la parole à un autre député ?" Le président du Parlement n'en fait rien. "M. le président, vous avez pris position publiquement en Irlande en faveur de Declan Ganley, cette question est légitime." Extraits du dialogue qui suit  : Vaclav Klaus  : "Personne ne jamais parlé ici sur ce ton. Vous n'êtes pas sur les barricades de Paris. Je n'ai jamais entendu quelque chose d'aussi insolent dans cette salle !" Dany Cohn-Bendit  : "Forcément, c'est la première fois que vous me rencontrez dans cette salle..." Vaclav Klaus  : "Si je vous demandais comment les Verts se financent, on en apprendrait de belles." Dany Cohn-Bendit  : "Je ne vous ai pas demandé comment vous vous financiez mais quelles étaient vos relations politiques avec Declan Ganley. 

Question : ce parti "Vert" qui a soutenu le bombardement de Belgrade en 1999, qui approuvait la constitution européenne néolibérale, qui en septembre 2008 s'est opposé à l'action de la Géorgie pour protéger les Ossètes du Sud (http://www.verts-europe-sinople.net/Georgie-Les-Verts-au-PE-sont-favorables-a-un-partenariat-privilegie-avec-la), et défendent une politique de la tension pour faire éclater la Chine (http://www.aujourdhuilachine.com/informations-chine-daniel-cohn-bendit-il-faut-foutre-le-bordel-a-pekin--6242.asp?1=1), ce parti qui, à Montreuil, à Bagnolet, à Nanterre sert de cheval de Troie des classes privilégiées pour renverser "en douceur" les bastions du PCF, qui le finance ? Peut-être un journaliste courageux ira-t-il interroger M. Klaus sur les révélations qui s'apprêtait à faire... (à moins évidemment que tout cela ne soit que du bluff, mais cela vaut quand même une petite enquête non ?)
 
Lire la suite
1 2 > >>