Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Recension du livre du combattant abkhaze Békir Ashuba

30 Août 2023 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Abkhazie, #Actualité de mes publications, #Revue de presse

A noter que Le Monde Diplomatique de septembre 2023 publie une recension du livre de Békir Ashuba que j'ai préfacé.

 

Lire la suite

Ambiguïtés américaines en Afrique de l'Ouest

20 Août 2023 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Colonialisme-impérialisme, #Le monde autour de nous

Déclaration de la néo-conservatrice Victoria Nuland (Sous-secrétaire d'État pour les Affaires politiques au Département d'Etat américain,) le 8 août dernier à propos du coup d'Etat au Niger  :

« En ce qui concerne le Niger, pour nous, ce qui est intéressant, c’est que le général Barmou, ancien colonel Barmou, est quelqu’un qui a travaillé très étroitement avec les forces spéciales américaines pendant de très nombreuses années. »

Barmou (que Nuland a d'ailleurs rencontré le 8 août à Niamey, à défaut d'être reçue par le numéro 1) est un des soutiens au Gal Abdourahmane Tchiani, leader de la junte putschiste.

Au moins cinq des membres de la junte nigérienne ont été formés aux Etats-Unis. Ainsi donc, malgré les drapeaux russes sortis dans les rues de Niamey lors de l'arrestation du président Bazoum, il n'est pas impossible que Washington ait appuyé le coup de force. Blinken vient d'ailleurs de s'opposer à une intervention militaire de la CEDEAO pour remettre en fonction le président déchu sur le modèle de ce qu'elle avait fait précédemment en Gambie. Du coup le très atlantiste journal Le Monde offre une tribune à un géographe pour critiquer l'intransigeance de Paris à l'égard du nouveau régime nigérien.

Du reste les Européens alignés sur les Etats-Unis (Allemagne, Belgique et l'Italie chérie de Biden) n'ont pas spécialement soutenu la position de Paris.

Il existe la même ambigüité des Etats-Unis à l'égard du Burkina Faso.  Le Washington Post le 2 août faisait état de la volonté des Etats-Unis de livrer des armes "non létales" à la junte au pouvoir à Ouagadougou pour lutter contre les Islamistes et éviter que le pays ne bascule trop dans la sphère d'influence des mercenaires russes du groupe Wagner.

Voilà qui n'est pas fait pour arranger les affaires de la France dans la zone.

Lire la suite

Les limites de la dictature mondiale

19 Août 2023 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #Les régimes populistes, #Christianisme, #coronavirus-vaccination-big pharma

Je signale à toutes fins utiles ce bon débat sur la dictature climatique entre Idriss Aberkane et Christian Gérondeau. Ce dernier soutient que les fous furieux climatolâtres ne parviendront pas à imposer leur tyrannie, Aberkane est moins optimiste, les deux ont des arguments sérieux dans les deux sens.

Je suis bien sûr incapable de faire des prédictions, et c'est même un impératif moral que d'interdire aux gens d'en faire, car toute prédiction humaine est blasphématoire (puisque l'avenir appartient à Dieu). Cette position de sagesse est d'autant plus justifiée qu'il existe des paramètres que nous ne maîtrisons pas. Par exemple la question : les maîtres de ce monde emploieront-ils des armes à énergie dirigée comme ils sont suspectés de l'avoir fait à Hawaï ce mois-ci ? Si c'est le cas, avec un bon régime de terreur, ils peuvent faire passer beaucoup de choses.

C'est un fait connu que les multi-milliardaires à la Rothschild ou Rockefeller sont de grands occultistes (d'où le fait que la matrice culturelle qu'ils financent et contrôlent affiche en permanence des signes ésotériques comme l'oeil d'Horus ou le 666). C'est pourquoi je les appelle les "satano-fascistes", ce qui rend compte à la fois de leurs allégeances spirituelles et de leur modus operandi politique.

Nous savons quel est le modus operandi de leur père (le diable) : la séduction (qui en appelle à notre orgueil, ou notre hédonisme) et la peur. Durant l'épisode Covid, nous avons vu que par ces deux voies, ces fanatiques de l'asservissement de l'être humain sont allés très loin, et ont obtenu de très grandes victoires. Cependant, nous avons vu aussi que le satanisme est d'abord une politique de spectacle (à la fois sur le volet de la séduction et de la peur). C'est pourquoi d'ailleurs ceux qui le prennent trop au sérieux font son jeu, comme ceux qui en nient l'existence (seul Dieu peut nous dicter la bonne mesure). Touts ceux qui disent : "les satano-fascistes vont gagner très bientôt, ils vont imposer d'ici 2030 le totalitarisme hygiéno-climatique par toutes sortes de moyens, le règne de l'Antéchrist est proche", risquent de faire leur jeu, en manquant le fait qu'il y a une grande part de bluff dans les méthodes de ces psychopathes.

Qui aurait cru que la dictature covidienne s'effondrerait si rapidement en 2022 ? Ceux qui peinaient à y croire et supposaient que les médias fascistes allaient nous imposer le traumatisme de la variole du singe après celui du Covid 19 se trompaient. Car ce qui se passait était tout simplement que le grand spectacle des occultistes qui nous dirigent était en train d'échouer : trop de gens avaient su garder leur sang froid, ou en tout cas, même s'ils n'étaient pas nombreux, certains avaient gardé leur foi, certains avaient su rester justes, et, comme dans l'épisode de Sodome et Gomorrhe, il suffit qu'un seul reste juste, c'est à dire garde la juste mesure dans la résistance au satano-fascisme, pour que Dieu ne laisse pas les anges détruire la ville.

Il faut donc garder la ligne adéquate : ne pas sousestimer l'adversaire qui va trouver beaucoup de ressources dans le coeur du plus grand nombre à travers les peurs (la terreur climatique ou sanitaire à la prochaine épidémie) et à travers la vanité (tous les gens qui vont se croire intelligent en disant : "ils faut écouter les autorités, détruisons les complotistes"), mais ne pas surestimer non plus le pouvoir de son spectacle creux face à la justice et à la justesse de la minorité qui saura mépriser cette esbrouffe.

Lire la suite

Heisenberg et le Logos

17 Août 2023 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Philosophie et philosophes, #1910 à 1935 - Auteurs et personnalités, #Peuples d'Europe et UE, #Christianisme, #La droite, #Lectures

Comme le bon film de Nolan Oppenheimer est encore sur les écrans, j'en profite pour rappeler que E. Michael Jones avait écrit en 2015 sous le titre "Beyond the Bomb" un texte intéressant sur Heisenberg, le spécialiste de la physique quantique qui, lui, était resté dans l'Allemagne nazie quand beaucoup de ses pairs l'avaient quittée.

Je ne suis pas toujours d'accord avec ce qu'écrit cet auteur mais disons qu'il a le mérite de poser en des termes tranchés (parfois comparables à ceux de Nietzsche, quoiqu'en moins provocateurs), les termes du débat religieux et culturel, sans trop s'encombrer des tabous de notre époque qui empêchent de penser.  Le point intéressant de E. Michael Jones tient à ceci que d'après lui Heisenberg, encouragé en cela par l'harmonie entre nature et culture du paysage bavarois où il séjournait (il a reconnu sa dette intellectuelle à l'égard du paysage dans ses écrits), harmonie due, selon E. Michael Jones, à la culture catholique de ce pays, a d'une certaine façon réhabilité sans trop en être toujours conscient l'idéalisme allemand du début du XIXe siècle en soutenant, dans ses théories quantiques, une participation du sujet dans la réalité même observée, ce qu'on pourrait rattacher, selon E. Michael Jones à l'idéalisme platonicien.

Cette conquête d'Heisenberg, selon l'auteur, serait due au fait qu'il voulait garder une vue d'ensemble du savoir et gardait une approche confiante de celui-ci là où Einstein en tenant à une vision dogmatiquement réaliste (anti-idéaliste) du monde, s'enfermait dans des contradictions entre deux théories de la relativité dont une admettait l'existence de l'éther, et pas l'autre.

E. Michael Jones montre comment, alors que les penseurs juifs avaient été chassés d'une Allemagne nazie qui ne voulait pas entendre de la physique quantique identifiée à une "science juive", Heisenberg lui-même avait été attaqué par des savants proches de la SS (Lenard et Stark) qui l'accusaient d'être une "juif blanc" et de ne pas comprendre la grandeur d'une "science germanique" ou "science nordique" qui revendiquait la volonté comme fondement épistémique (renvoyant ainsi bizarrement Heisenberg du côté du réalisme sans rien comprendre à ses désaccords avec Einstein) - il était aussi reproché d'ailleurs à Heisenberg d'avoir pris des assistants juifs. Cela aurait pu coûter la vie à celui-ci sans les accointances de sa mère avec celle d'Himmler.

Au passage on apprend aussi dans ce livre comment Heisenberg contribua à dissuader des nazis de fabriquer la bombe atomique, et comment ses efforts parallèles pour obtenir le même renoncement de la part des Américains échouèrent du fait d'un malentendu entre lui et le physicien danois Niels Bohr.

Selon E. Michael Jones, après le remplacement du plan Morgenthau (pour affamer l'Allemagne) par le plan Marshall pour faire face à l'URSS, la guerre contre la culture allemande devint plus "mentale" en passant par la psychanalyse et l'Ecole de Francfort.

Heusenberg qui créa en mars 1949 un conseil scientifique de 24 membres ne prit pas position dans le combat contre ces sciences humaines anarchisantes. Il était trop préoccupé (comme Oppenheimer) par les effets de l'invention de la bombe sur le nouveau monde (ce qui n'empêcha d'ailleurs pas le chancelier Adenauer d'installer des missiles nucléaires en Allemagne).

Selon E. Michael Jones (p. 74), le zoologue Alfred C. Kinsey (l'auteur du célèbre et très délétère rapport sur la sexualité), qui débarqua en Allemagne en 1955 auréolé de prestige, et qui allait poursuivre la guerre psychologique contre les institutions sociales issues du christianisme, n'avait retenu de la démarche scientifique que la nécessité d'aligner la morale sur la vérité, là où Heisenberg s'était réfugié dans une "sorte d'averroïsme" avec deux vérités distinctes : la vérité scientifique d'un côté (ésotérique et réservée aux "happy few"), la vérité morale de l'autre comme gardienne de l'ordre social. Dans Der Teil und das Ganze (1971), en anglais Physics and Beyond, en français La Partie et le Tout, il soutint qu'il n'y avait pas de conciliation possible entre les eux ordres de vérité. Il eut le tort de ne pas attaquer les théories de Kinsey, dernière vague de la science juive, et avait la légitimité pour le faire puisqu'il avait été persécuté par les nazis pour avoir défendu justement cette science.

Heisenberg en 1958 attaquait la recherche de la particule ultime qui animait la recherche scientifique depuis les années 1830 et rappelait sur un fondement platonicien que la base de la science est dans les lois mathématiques.

Cependant, estime E. Michael Jones, sa compréhension n'allait pas au delà des pré-socratiques à défaut d'une foi au Dieu incarné. D'où, ensuite, les égarements de ses successeurs sur le monde créé à partir de rien. A cause de ses insuffisances il a fait rentrer le monde dans le Kali Yuga et laissé l'Allemagne tomber définitivement sous les psy ops de la CIA.

Pour terminer cette présentation je soulignerai simplement que E. Michael Jones n’est pas un philosophe, mais, comme Finkielkraut ou Onfray, une sorte de « journaliste philosophique » comme auraient dit dans les années 1990 les collaborateurs des Actes de la recherche en sciences sociales. Lui-même quelque part aime à se définir comme un journaliste. A ce titre son intérêt n’est pas de fournir des analyses crédibles mais simplement des grands récits stimulants, un peu comme en produisaient les grands auteurs du XIXe siècle. Jones en a produits sur des tas de sujets, par exemple sur le chiisme iranien, et toujours d’un point de vue catholique militant. Même si je suis loin, comme je l’ai souvent dit, de tout approuver dans ses théories (même sur le sujet sur lequel je suis le plus proche de lui qui est celui de Medjugorje, j’ai quelques réserves sur ce qu’il avance), mais je lui suis reconnaissant de construire ce genre de récit, même lorsqu'il force le trait, parce qu'il force à remettre en cause des routines de pensée que favorise le martelage de l'idéologie mainstream.

Heisenberg n'était probablement pas le héros potentiel de l'Allemagne face aux sciences humaines qui voulaient détruire son pays mais penser l'émasculation de ce grand pas européen dans les années 1950 à 2000 à travers ce prisme est intéressant. De même, à un niveau plus philosophique, il n'est probablement pas vrai que ce physicien très versé dans la lecture des Grecs anciens ait de quelque manière que ce soit réhabilité l'idéalisme allemand, et, au delà, l'idéalisme chrétien en tenant tête au "réalisme" d'Einstein. Pour creuser ce point, je vous renvoie à l'article du physicien Jean Bricmont dans le livre "Philosophie de la Mécanique quantique", qui rappelle que l'Ecole de Copenhague était surtout marquée par le scepticisme, et qui examine de près la question de savoir si la physique quantique est idéaliste ou réaliste. D'une façon convaincante il montre notamment que le physicien doit au moins postuler l'existence de ses instruments de mesure, et donc l'idéalisme en physique impliquerait la négation même de la science. Bien que j'ai eue des rapports personnels difficiles avec cet auteur qui avait préfacé l'Atlas alternatif sans écrire plus d'une phrase sur son contenu (un tour de force pour un préfacier !) mais qui a tout de même bien voulu accueillir un de mes articles dans un livre collectif sur Chomsky, je crois que son ouvrage, assez ardu pour un non-scientifique, pose des questions beaucoup pus pertinentes que Jones autour de la philosophie quantique.

Cependant encore une fois, ces quelques objections ne me paraissaient pas de nature à m'abstenir de vous proposer, chers lecteurs, ces quelques lignes sur Heisenberg, qui permettent d'aller un peu plus loin que l'avalanche de poncifs à laquelle a donné lieu la sortie du film sur Oppenheimer.

Lire la suite

A propos de la destruction de Lahaina

16 Août 2023 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #Les Stazinis

Les arguments sur le fait que l'incendie de Lahaina (île de Maui) a pu être provoqué par une arme à énergie dirigée (AED)/directed energy weapon (DEN)depuis un satellite.

1) La ville a été très vite consumée alors qu'il y avait peu de carburant pour entretenir le feu.

2) Le feu a gagné les bateaux. Il était concentré sur les maisons et commerces alors que des arbres ont été épargnés. Le cercle a aussi prise une forme circulaire étrange tout autour de la ville à un moment, comme un cercle magique rituel.

3) Les célébrités comme Jeff Bezos, Oprah Winfrey, Mick Fleetwood, avaient des propriétés à proximité. Il y avait des pressions pour faire partir les autochtones.

4) Il peut être dans l'intérêt des dirigeants de faire ce genre d'expérience à Hawaï (Etat démocrate) pour développer des "smart cities" à la place des villes historiques qui s'y trouvent. Bezos a d'ailleurs tout de suite proposé 150 millions de dollars pour la "reconstruction".

5) Les Simpsons dans l'épisode 1 saison 28 diffusé en 2016 la ville est détruite par un rayon venu de l'espace (notez que les "fact checkers" pinaillent pour montrer que le rayon projeté depuis un miroir n'est pas une arme DEW).

6) Au titre de la programmation prédictive, il existe une boissons à l'ananas appelée "Mountain Dew- Maui Burst" ("rosée de la montagne - explosion à Maui") où DEW peut vouloir dire "directed energy weapon").

7) Dans le jeu de cartes Illuminati de 1995 (dans lequel on voit déjà les deux tours jumelles exploser) montre la carte d'Hawaï où un personnage est jeté dans le feu. Il existe aussi une carte "Satellite tueur" et la carte "Orbital mind control lasers" ainsi que "Spontaneous combustion"

8) En janvier dernier il y a eu un rideau bizarre de lasers au dessus Hawai soit disant pour mesurer des données au sol, puis le 1er mai un ballon bizarre au dessus d'Hawaï (pour du repérage ?).

9) En exercice annuel  de maîtrise d'incendie se tenait le même jour sur une île voisine (principe de l'exercice ayant lieu le même jour que l'évènement ou juste avant vérifié pour le 11 septembre 200&, Boston, le Bataclan, certaines fusillades dans les collèges américains).

 

Lire la suite

Le prix Collide Copenhagen 2023

11 Août 2023 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous

Comme souvent sur ce blog, nous nous penchons cette année sur l'attribution annuelle du prix "Collide International" par l"Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN), qui récompense de façon régulière des artistes occultistes. Nous avons remarqué que la plupart des lauréats étaient des occultistes qui faisaient l'éloge de la sorcellerie et de la voyance, notamment la tarologie.

Cette année, le "Collide International" rebaptisé Collide Copenhagen à cause du partenariat avec le musée contemporain de Copenhague récompense une oeuvre très "transhumaniste" de l'artiste hollandaise Joan Heemskerk nommé "Alice & Bob after Clay +=-> Hello, world !" qui cherche à développer un nouveau langage universel". "Grâce à une réévaluation des personnages cryptographiques Alice et Bob, nous dit-on, de l'argile (clay) et du programme informatique Hello, World !, le message produit, sous la forme d'un faisceau lumineux ou d'un signal radio ou autre chose, transcenderait la galaxie et les limites des formes de vie."

La référence à l'argile "augmentée" d'un programme informatique fait penser au rêve prophétique de Nabuchodonosor sur le dernier empire qui mêlera "le fer et l'argile" (Daniel 2:43). Le faisceau lumineux peut évoquer le projet "blue beam", ou les armes aux laser dont certains pensent qu'elles ont pu être utilisées contre Lahaina sur l'île de Maui à Hawaï - où les cocotiers ne sont pas calcinés alors que les maisons et commerces le sont, alors qu'il n'y a aucune réserve de carburant dans le secteur, comme si l'on voulait préparer le terrain au règne d'une "smart city" -, ou dans des incendies de forêts (si l'on considère que l'art moderne peut entrer dans des processus magiques de programmation prédictive, comme on l'a déjà vu à propos de Marina Abramovic par exemple.

Bien sûr si vous tapez Joan Heemskerk  sur Google, la première chose que vous verrez est une photo de son "tandem" (JODI) avec un artiste belge Dirk Paesmans qui cache un oeil gauche (symbolisme de l'oeil d'Horus) - voyez à gauche.

Le symbolisme de l'oeil caché est d'ailleurs repris dans l'annonce sur Facebook de la remise du prix (cf à droite). Notez d'ailleurs que son côté "predictive programming" se retrouve aussi sur You Tube quand elle interviewe un autre artiste de ses cercles nommé Heath Bunting en 2020, ici : celui-ci déclare (en minute 28(52) à propos du confinement Covid : "c'est un moment d'opportunité" (pensez à C. Schwab et le prince Charles déclarant au même moment que la pseudo-pandémie était une opportunité pour le Great Reset), annonce une "nouvelle réalité", "Nous entrons un temps de dépression économique et d'effondrement climatique, ajoute-t-il... si vous voulez vous asseoir dans votre maison pendant les trois, quatre, cinq mois qui viennent à recevoir l'argent de l'Etat et à penser que tout va revenir à la normale après, votre capacité de survie sera de nulle ou proche de zéro à la fin de ça parce que l'argent va s'arrêter et nous serons dans une période de changement climatique rapide et de dépression économique, il n'y aura pas de travail, pas d'argent, pas assez de nourriture et votre confinement (lockdown) sera terminal". Les gens de cette mouvance sont très doués pour annoncer ce que leurs financeurs milliardaires veulent faire aux gens, et le faire accepter à leur public.

Joan Heemskerk a collaboré avec le groupe Quantum Tinkerer juste après le confinement. un groupe de physique théorique au département de nanosciences quantiques et QuTech , à l'Université de Technologie de Delft  (Hollande), qui travaille notamment sur le graphène, la matière magique du contrôle social et du transhumanisme dont on nous parlait beaucoup dans les clips et les médias en 2021. On est là dans le domaine du stockage de l'information au niveau des nanoparticules et de l'informatique quantique (les ordinateurs quantiques, portiques d'autres dimensions).

Je vous livre ici, sans être en mesure de l'analyser pour l'instant, un extrait (p. 185) d'une thèse de doctorat londonien de 2017 qui relie d'une façon très intrigante le travail de Joan Heemskerk (à cheval sur l'art et la programmation informatique) avec l'occultisme de l'Aube Dorée (d'où est, pour mémoire, issu Aleister Crowley).  :

"Avant de commencer à travailler sur le logiciel, les illustrations et les animations pour un deuxième brouillon
il m'est venu à l'esprit que ce que j'avais à l'esprit était entièrement dérivé des œuvres qui l'avaient inspiré. En plus du site Web Marsha de Wittig, j'avais également consulté l'oeuvre de JODI : l'art numérique collaboratif de Joan Heemskerk et Dirk Paesmans. JODI a produit plusieurs sites Web qui jouent avec la textualité numérique, les scripts et les logiciels buggés. Leur site Web BlogSpot, par exemple, est par définition un espace interrompu qui joue avec les conventions de l'internet et la notion d'erreur. L’œuvre de JODI est précisément le genre d'intervention radicale que je cherchais à mettre en œuvre dans l'hypertexte de la machine. Comme je l'ai dit au début de ce commentaire, je m'étais perdu dans la magie de l'Ordre Hermétique de l'Aube Dorée. Ce que j'avais créé dans le morceau de machine hypertexte n'a pas l'inventivité et le caractère de Marsha, le côté ludique textuel de JODI et c'était trop pompeux et idiot pour instiller une sorte de terreur occulte dans le réseau, ou être aussi sombre et touchant que la machine haineuse et remplie de haine ‘AM’ d'Harlan Ellison dans la nouvelle I Have No Mouth and I Must Scream, qui lui-même a été recréé en jeu vidéo en 1995. Je n'accédais pas à une voix, j'en inventais une; celle qui excluait la machine. L'élitisme snob quelque peu illusoire de l'Aube Dorée originelle s'opposait à ce je voulais réaliser et en plus la bouffonnerie souvent théâtrale des pratiques de l'ordre minaient  mon intention. Je pensais que je parlais au passé mais la ou les voix que j'ai
recherchées avait été produit à l'état passif : une homogénéité découpée voix statiques. J'avais besoin de modifier ma méthode de descente et d'en élever une autre, une voix plus dynamique tirée de l'archive".

On a l'impression qu'il y a là un mix entre les invocations rituelles (qui font advenir des voix de l'au-delà).

Je ne sais pas si c'est ce genre de combinaison qui intéresse le CERN et les autres organismes scientifiques qui ont travaillé avec cette artiste. Rappelez vous ce qu'écrivait Jacques Attali en 1998 : "La technologie rendra possibles télépathie, télétransportation, apparitions, manipulation des rêves... Plus rien en ce domaine n'apparaîtra impossible. Le sorcier sera seulement considéré comme légèrement en avance sur l'évolution des sciences et des techniques"

Lire la suite

La générale de l'Armée du Salut à Cuba en 1993

8 Août 2023 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Divers histoire, #1950-75 : Auteurs et personnalités, #Christianisme

Un passage comme il y en aura quelques uns dans mon livre sur Cuba. Je trouve cela dans le Bulletin hebdomadaire de l'Armée du Salut du 30 mai 1993, sous le titre "La générale Eva Burrows rencontre le Président Fidel Castro. Une visite exceptionnelle qui confirme l’esprit d’ouverture de cette fin de siècle." :

"La rencontre de la Générale avec le Président Fidel Castro, lors de sa récente visite à Cuba, constitue un événement historique. C’est la première fois, en effet, que le Président de cet état marxiste entrait en contact avec un chef international de l’Armée du Salut. La rencontre eut lieu à 22 h 30, juste six heures avant le départ de la Générale, et dura deux heures. La Générale parla des récents développements de l’Armée du Salut autour du monde. Le Président montra un intérêt particulier pour l’extension de notre œuvre en Russie.

Il a une étonnante compréhension de l’histoire théologique et ecclésiastique, discutant des thèmes tels que l’enfer, la rédemption, les persécutions religieuses et la foi en Dieu. Minuit était passé lorsque la Générale et les officiers qui l’accompagnaient quittèrent le bureau du Président, non sans avoir prié pour lui et pour son peuple."

L'article ajoute aussi sous une photo : "La Générale a la joie de retrouver l’ambassadeur du Zimbabwe à Cuba et son épouse Mme Midze. L’ambassadeur est un ancien élève des écoles de l’Armée du Salut dans son pays, où à enseigné Eva Burrows. "

Lire la suite

Organes prélevés à Nice

1 Août 2023 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Peuples d'Europe et UE, #Grundlegung zur Metaphysik

A propos de l'attentat de Nice de 2016 dont on a reparlé en 2020 notons cette remarque de Panamza deux ans plus tard : "C'est une information troublante : 173 organes ont été secrètement prélevés sur des victimes de l'attentat du 14 juillet 2016 à Nice. Comble de l'horreur : sans le moindre motif médico-légal, les organes génitaux d'une fillette de 6 ans ont été retirés. À l'origine de la décision du prélèvement d'organes : le parquet de Paris, dirigé alors par François Molins." Le prélèvement sur la fillette contredit la prétexte initial du médecin légiste qui était de vérifier si certaines femmes étaient enceintes.

Cela fait penser au scandale des corps de la fac de médecine Paris Descartes (voir le combat d'une ex-journaliste de France Info là-dessus). Le futur covidiste en chef Axel Kahn aujourd'hui décédé était président de cette université à partir de 2007 et ne pouvait ignorer les trafics et les rituels qui s'y passaient.

Lire la suite

Barbie, le luciférisme et le gnosticisme

1 Août 2023 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Cinéma, #Christianisme

Une très bonne vidéo de Doreen Virtue contre la poupée Barbie et contre le récent film sur cette poupée.

Lire la suite