Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Tiqqun (suite)

28 Novembre 2008 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Billets divers de Delorca

Ce soir comme  tous les mois, je lisais Paris-Match chez mon coiffeur. Je lisais un article sur Tiqqun. Le gosse de riches de Rueil-Malmaison, élève de l'ESSEC, qui achète des locaux à Paris, une ferme en Corrèze pour créer une communauté alternative. Bref il réalise avec ses potes un rêve que nous avons tous fait à 27 ou 30 ans. Un mien ami dont je parle dans mon bouquin est allé comme ça retaper une maison d'une congrégation religieuse en Ardèche. Sortir du circuit, de l'ordre social. Nous en avons rêvé,ils l'ont fait. Jusque là pas de problème (au fait quelqu'un a-t-il lu la thèse de Bernard Lacroix sur les communautés soixante-huitarde ? Moi pas, mais j'aiemrais bien).

 

Et puis un beau jour les flics les arrêtent. Pourquoi ? A cause du passage dans le livre de leur chef "L'insurrection qui vient", sur le sabotage des TGV. Au fait - je l'ignorais - mais il parait que leur chef a inspiré le Black Block - preuve que la gauche amerloque continue de lire les Français, je ferme la parenthèse. Cette histoire du passage de "L'insurrection qui vient" m'avait échappé.

 

Première remarque : ça rend plus compréhensible l'intervention de la police. Et cela prouve aussi qu'on ne peut pas appeler à saboter des trains sans encourir un risque. Ca me rappelle la déclaration de Chomsky selon laquelle la liberté d'expression doit aller jusqu'au point où on dit a quelqu'un qui tient un flingue "appuie sur la gachette", là c'est la limite. Est-ce que "sabotez la SNCF" entre encore dans le champ de la liberté d'expression ou est-ce que cela revient à dire "appuyez sur la gâchette", je n'en sais fichtre rien. Mais il est presque logique qu'ensuite le jour où les TGV ne fonctionnent plus, la police s'intéresse à vous. A leur place, j'aurais sans doute pris le maquis corse au premier TGV arrêté plutôt que d'attendre trois jours que la police débarque.

 

Reste un problème - je suppose que j'enfonce là des portes ouvertes, tout le monde a dû le dire depuis 10 jours, mais je n'ai pas voulu suivre ça de près - : le mobile. Pourquoi après avoir appelé à saboter des TGV les gars de Tiqqun l'auraient fait ? Pour un coup de pub ? Avantage bien maigre comparé au 25 ans de prison. Il faudrait être idiot. Auraient-ils disjoncté ? L'enfermement dans l'ambiance communautaire leur aurait-il fait perdre le sens de leurs propres intérêts ? C'est douteux.

 

Alors qui a fait le coup sinon eux ? Un groupe AZF quelconque comme celui que tout le monde a déjà oublié ? Mais pour qui, pour quoi ? Pour obtenir une nouvelle rançon ? Ou alors quelque ami de Sarko comme l'a écrit un commentateur sur ce blog ? Mais pour quoi ? pour entretenir la psychose sécuritaire ? Un peu débile tout de même, d'autant que ça n'entretient rien du tout : les TGV roulent à nouveau, et tout le monde a déjà oublié Tiqqun avec le flot de l'actualité (le duel Royal-Aubry l'a remplacé). Pour qu'il reste une trace au fond de l'hypothalamus de chacun ? Pour que demain on nous fasse accepter une présence plus massive de la police le long des voies, et que la gauche "laxiste" (déjà bien laminée) perde les prochaines élections ? Ca fait quand même beaucoup d'efforts pour pas grand chose. J'ai un peu de mal à croire au complot sarkozyste sur ce coup-là.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

C

Action revendiquée par des allemands anti-castor, mode opératoire typique de leur répertoire d'actions... affaire classée. Quant au bouquin, psychose d'Etat à l'égard du texte l'insurrection qui
vient. La pensée qui s'écarte des chemins rebattus du jt ou de la vieille culture contestataire fait parfois peur.
Ecouter la présentation d'Agamben sur contributions à la guerre en cours, pour comprendre le projet des auteurs : dans la continuité des analyses foucaldiennes des rapport entre savoir et
pouvoir...
Pour ma part, les écrits du Tiqqun sont intéressants dans leur capacité à effectuer des renversements, sémantiques, mais d'un grand intérêt pratique.
Quand on voit nos princes d'aujourd'hui, les sentiers qui ménent vers quelque part peuvent être attirant...


Répondre
F

Ouaip, il se peut en effet que ce ne soit qu'une grosse bourde sarkozyenne. Je ne suis pas un spécialiste de la littérature tikkunienne, mais je doute que leurs théorie aient réellement
impressionné nos gouvernants. En revanche il est possible que dans un élan médiatico-hystérique dont les pouvoirs publics sont de plus en plus coutumiers, ils se soient laissés aller à frapper dans
un milieu où ils n'ont guère l'habitude de sévir : celui des enfants du quartier latin - ou du moins pas à sévir de cette manière (d'habitude ils leurs tombent dessus dans les manifestations
étudiantes, mais pas à cause de leurs écrits). Une bourde qui permet à Agamben de se donner des airs de résistant courageux. Ce n'est pas tous les jours.