Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

L'anarchisme catholique de Custine

12 Octobre 2012 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Philosophie et philosophes

Mes deux livres de chevet : Devereux ("Femme et Mythe" de 1982) et Custine ("L'Espagne sous Ferdinand VII" 1838). Vous avouerez que je reste dans l'inactuel quand même. Je ne sais pas trop pourquoi je lis l'un et l'autre et c'est pourquoi je suis assez content de les lire.

 

Je n'ai pas de bonne raison de lire Devereux, puisque je ne crois plus en la psychanalyse et que ses spéculations sur l'Oedipe (ou la Penisneid) et les mythes grecs me semblent ne reposer que sur du vent. Mais le culte des déesses, le matriarcat (vers lequel l'extrême gauche actuelle glisse, et peu ou prou avec elle le reste de la société, sur le plan des fantasmes, bien que le capitalisme continue lui d'opprimer les femmes) m'intrigue. Je ne désespère pas, à force de retourner ses pages dans tous les sens, de trouver en moi-même quelque intuition fulgurante là dessus, allez savoir.

 

Custine c'est pareil. N'étant ni marquis, ni homosexuel, ni réactionnaire, je n'ai pas de raison de lire son voyage en Espagne. Et cependant je le fais, je picore des pages au hasard. Il me surpend toujours. Peut-être d'Ormesson a-t-il raison de dire que la Russie le rendit libéral (je ne sais pas, n'ayant pas lu cette partie de son oeuvre, mais il est possible que d'Ormesson se trompe, car du seul fait qu'on hait la tyrannie - ce qui était déjà le cas de Custine quand il se rendit à Madrid - on n'est pas libéral pour autant). Mais en Espagne il était indubitablement anarchiste, cléricalo-anarchiste (ce pourquoi il déteste l'Inquisition, dérive tyrannique de l'Eglise). J'ignorais que cela fût possible, et l'apprendre élargit ma culture politique. Mais après tout cela rejoint le propos récent d'un universitaire que j'ai mentionné sur ce blog ici, et cela fait aussi penser à Pasolini.

 

Jugez en par vous-mêmes :

 

039--1996--11.4.96-22.7.96--220.jpg

 

039--1996--11.4.96-22.7.96--221.jpg

 

A part cela Mélenchon est aujourd'hui chez la plus grande politicienne de sexe féminin vivante (et qui est elle aussi très catholique comme Custine). Il a de la chance. Une photo qui le  prouve :

 

cristina-et-meluche.jpg

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

valentini 01/01/2013 19:52


Voeux de 2013 : pour la fin du monde-capitaliste


 


Lorsque les Mayas ont croisé le long cortège des Cortès qui les imaginaient en « riches » Américains à plumer, l'homme est toujours le touriste
de quelqu'un de passage, ils ont sans doute compris que leur fin était proche. Contrairement aux journalistes qui les croient vivants, ayant quelque part à leur résurrection. Le monde
maya n'est plus depuis longtemps, même s'il fait encore « rêver ». Et ni Rome, ni Byzance, aucun empire non plus n'a survécu. De Moscou à Pékin, en passant par Bagdad,
Istanbul, Vienne et toute l'Afrique, c'en est fini des empires ! Mais le mot est resté. Comme une Niche En Or pour esprits embouteillés. Cette survivance est pure superstition ; ce qui,
en soi, n'est rien. Sauf qu'en pratique, cette superstition véhicule le pire, comme dit le pèlerin des services et vorace admirateur du tesson de la liberté et de
l'armée qui rit, en terre cuite.


Voilà pour le prologue long de cinq siècles.


 


(lire la suite sur 1847.overblog.com)