Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Frédéric Delorca

Articles avec #grundlegung zur metaphysik tag

Bill Gates et Marina Abramovic : l'occultisme à domicile

11 Avril 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Grundlegung zur Metaphysik, #George Soros, #Bill Gates

L'artiste d'origine serbe Marina Abramovic est une occultiste (sorcière) new-yorkaise haut placée dans l'Establishment américain qui, sous couvert d'art, organise des rituels comme ses séances de "cuisine spirite" (dont le contenu évoquait le cannibalisme) auxquels elle invite des célébrités elles aussi adeptes de l'oeil d'Horus comme Lady Gaga, le frère du chef de campagne d'H. Clinton Tony Podesta (lié au scandale de la sulfureuse pizzeria washingtonienne Cosmet Pingpong financée par Soros - voir les fuites de Wikileaks sur ce sujet il y a quelques années).

Nous vous avions signalé, il y a près d'un an, que pour sensibiliser les gens à la lutte contre le réchauffement climatique, elle avait lancé une application qui montrait un avatar d'elle-même entouré de calottes glaciaires en fusion, à l'intérieur d'un réservoir en verre qui se remplit lentement d'eau qu'elle présentait à la galerie Ca 'Rezzonico de Venise...

Cette année, le 10 avril 2020, en pleine crise sanitaire du coronavirus, Microsoft lançait une vidéo de promotion de sa "performance" appelée "The Life" (La Vie). "Pour la première fois, explique le site de Microsoft, les téléspectateurs peuvent expérimenter l'art de la performance sans frontières - et sans que l'artiste soit techniquement «présent». Dès qu'ils mettent le casque HoloLens 2, la forme pleinement réalisée d'Abramović prend forme sous leurs yeux."

"N'importe quel médium - visuel, sonore, même matériel - n'est vraiment qu'un canal pour l'énergie de l'artiste pour atteindre la compréhension du public. " explique le producteur de la performance Todd Eckert (un ancien acteur de films très axés sur l'érotisme virtuel) dans un vocabulaire qui évoque typiquement l'occultisme (le terme "énergie" a remplacé celui de "fluide" dans le vocabulaire de la médiumnité). Car il faut bien comprendre, comme on l'avait expliqué à propos de la pyramide PY1, que ces "performances" sont en fait des cérémonies occultes, qui touchent autant à la mobilisation de forces parapsychiques qu'à de la manipulation mentale (mind control), et que la réalité virtuelle, les hologrammes ne sont que des moyens d'avoir de la magie "à domicile", comme avec le "oui-ja" (voyez notre billet sur les cas de possession au collège d'Orthez à l'automne). Bientôt chacun pourra faire de la cuisine spirite chez lui avec Marina Abramovic en grande prêtresse, grâce à Microsoft, avec les applaudissements de Bill Gates.

En 2010, pour The Artist Is Present, Abramović s'était assise dans l’atrium du Musée d'Art moderne de New York et avait rencontré et observé plus de 1 000 visiteurs du musée, un par un, en face à face, et en silence, durant les heures d’ouverture du musée pendant trois mois, dans un exercice qui évoque l'hypnose. Cette fois-ci, elle "offre une rencontre numérique intime avec" elle, "son hologramme de l’artiste apparaît, et fait les cent pas autour d’un cercle (magique) de cinq mètres avant de s’évaporer dans les airs".

Nul doute que l'empire de Bill Gates, qui a recruté Madonna pour faire la promotion de ses vaccins avec un démon sur son T-Shirt pourra compter sur cette période de confinement obligatoire pour donner une large diffusion à cette nouvelle étape de l'implantation de l'occultisme au sein du domicile de tout un chacun.

(Et il faudrait aussi garder un oeil sur les liens Bill Gates/Peter Nygard, le Jeffrey Epstein canadien, et sur les rapports tout aussi directs entre Gates et Epstein lui-même)

Lire la suite

Quand une Madonna sataniste promeut les vaccins de Bill Gates

10 Avril 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #coronavirus-vaccination-big pharma, #Bill Gates, #Christianisme, #Grundlegung zur Metaphysik

Un point qui n'est peut-être pas si anecdotique que ça, relevé par l'ex-franc maçon Leo Zagami

Il y a seulement trois semaines, la Fondation Bill & Melinda Gates, Welcome Trust et Mastercard ont annoncé le lancement du soi-disant accélérateur thérapeutique COVID-19, un fonds de 125 millions de dollars destiné à lutter contre la pandémie. Vendredi dernier, le 3 avril, , la Fondation Gates a fait part du soutien de trois autres partenaires dans ce projet mondialiste : le gouvernement britannique, la Chan / Zuckerberg Initiative (Facebook,) et la chanteuse occultiste Madonna. Celle-ci a lancé une collecte de fonds pour le projet en portant un t-shirt avec Satan à la place de Jésus sur la croix.

Zagami rappelle que l'an dernier en mai 2019, lors du concours de l'Eurovision en Israël (Zagami explique que le lieu peut très bien avoir été choisi à dessein par les organisateurs qui truquent facilement cette compétition pour faire passer un message religieux), la chanteuse a singé (avec son X de Nemrod sur l'oeil) l'Antéchrist sur scène (lequel est censé se manifester à ma fin des temps à Jérusalem, selon la Bible) et qu'à un moment de ce show  ses danseurs précédemment habillés en moines tombent au sol tout en portant des masques à gaz d'apparence militaire souvent utilisés pour la guerre biologique... Etrange coïncidence non ?

Peut-être un élément supplémentaire du dispositif symbolique autour de la maladie, après le serpent de Miley Cyrus et les éléments de programmation prédictive déjà évoqués sur ce blog.

Le 5 avril sur Fox News, Bill Gates a fait savoir qu'il n'y aurait pas de retour à la normale tant que son vaccin n'aura pas été diffusé dans le monde entier... Nous voilà avertis...

Et, si le très propagandiste Le Monde le 6 février faisait remarquer qu'on lui fait dire à tort qu'il fallait réduire de 15 % la population par la vaccination (c'est un propos de 2010 un peu biaisé), il y a bien cette lettre annuelle de la fondation Gates de 2016 qui expliquait que la quantité de CO2 dans l'atmosphère découlait de P X S X E X C avec P pour population multiplié par S pour les services utilisés par les gens, multiplié par E pour l’énergie nécessaire pour faire fonctionner ces services, multiplié par C pour le carbone utilisé par cette énergie.  Une équation que répète Bill Gates dans ses conférences en laissant bien entendre que la variable "p" pose un vrai problème... Les Guidestones de Georgie depuis 1980 ne prônent-elles pas un plafonnement de la population humaine à 500 millions d'âmes ? Pour Gates dont les parents militaient dans le planning familial ces choses vont de soi.

Rappelons nous aussi  qu'en 1996, au forum de Granada, Henry Lamb (1938-2012) Vice-président exécutif de The Environmental Conservation Organization, Inc vantait la notion de "zones protégées" sans êtres humains, qui figurait dans un document de travail des Nations-Unies intitulé "Global diversity assessment". Ce texte, disait-il, met en valeur en p. 993 le Wildland project, inventé par un certain Dave Foreman, et dont un des objectifs est de transformer 50 % des terres américaines en terres sauvages, en isolant les gens sur 25 % du territoire, et en laissant 25 % de zones tampon. La carte qui concentre la population humaine dans des espèces de Bantoustans pour rendre à la nature ses droits fut citée dans une conférence de 2010 David de Rothschild fondateur de Adventure Ecology, qui avait été surpris à la sortie de son monologue par des militants audacieux (tout cela avait été repris par Infowars le 2 août 2010).

Vaccins, dépopulationnisme, satanisme. On retrouve toujours les mêmes thématiques troubles quand on se penche sur ces milieux-là.

Lire la suite

L'avortement, même en période de coronavirus

3 Avril 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Avortement, #Grundlegung zur Metaphysik

La sénatrice socialiste Laurence Rossignol, ancienne ministre des Droits des femmes (soupçonnée d'appartenance au Grand Orient de France comme Manuel Valls, JY Le Drian et F. Rebsamen, et qui s'était distinguée le 5 avril 2013 à Ce soir ou jamais en disant que les "enfants n'appartiennent pas à leurs parents"), a déposé le jeudi 19 mars  (bien sûr la revue "Elle" et "Marie Claire", en assuraient la propagande ) avec ses collègues Meunier, Kanner, de Gontrie, Leconte, Temal et Monier un amendement visant à allonger le délai légal d'avortement de deux semaines et à supprimer la seconde consultation pour les mineures.

Le gouvernement a dans un premier temps rejeté la proposition, rompant peut-être ainsi avec les engagements de la précédente ministre de la santé qui aimait bien montrer son oeil d'Horus et s'habiller en noir et blanc.

Puis dans un second temps, sous la pression de la Coordination des associations pour le droit à l'avortement et à la contraception (Cadac), le Planning familial et de nombreuses organisations féministes, il a fait savoir que les IVG médicamenteuses pourront être prescrites et suivies entièrement par téléconsultation, et a indiqué dans un communiqué, "avoir saisi en urgence la Haute Autorité de Santé" sur la possibilité d'étendre le délai pour ces IVG de 7 à 9 semaines.

L'usine pour Moloch doit continuer de tourner.

Aux Etats-Unis certains Etats ont considéré que l'avortement ne relevait plus de l'urgence. Le droit à l'avortement est un des chevaux de bataille de groupes occultistes comme le Satanic Temple. Demandez vous pourquoi.

Lire la suite

Miley Cyrus, le serpent couronné, le tarot des Visconti, le vampirisme et le coronavirus

2 Avril 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Avortement, #Christianisme, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Donald Trump, #George Soros, #Bill Gates, #Le monde autour de nous, #Débats chez les "résistants"

J'ai hésité avant de publier ce billet, pour plusieurs raisons. La première est que ma réflexion sur le sujet que je vais traiter ici n'est pas arrivée à son terme. C'est un sujet en chantier. Je ne peux donc pas faire une démonstration irréprochable à son sujet. Je peux seulement reprendre les réflexions que jette dans ses vidéos, au fil de ses recherches un citoyen du Connecticut, EnterTheStars, un "truthseeker" que j'ai déjà cité dans mon billet sur l'adrénochrome qui est très lu en ce moment.

La deuxième raison est qu'on est là sur un sujet très épineux qui requiert beaucoup de connaissances et qui ne relève pas de la science exacte. C'est l'herméneutique des signes que produisent les sociétés secrètes qui aujourd'hui dominent la production culturelle de masse globalisée.

Il est très difficile de parler de ces sujets parce que les gens sont conditionnés à voir dans les faits qu'on avance de simples coïncidences, des théories hasardeuses, du "complotisme" (mot clé - trigger-word - pour déclencher le mépris). Amoureux des faits objectifs, j'ai longtemps été comme eux. Pourtant un certain nombre de recoupements que j'évoque souvent sur ce blog montrent bien que oui, il y a une allégeance de beaucoup d'artistes de premier plan, de scientifiques, d'hommes politiques, à une religion occulte (voyez l'affaire Epstein très éclairante à ce sujet). Et, parce que cette religion implique qu'on annonce en avance d'une façon codée (c'est ce qu'on appelle la "programmation prédictive") ce que l'on va faire et le sens de ce qu'on fait pour que ça hypnotise les gens, et les faire participer "énergétiquement" aux processus, il faut prendre du recul à l'égard de ces signes, et savoir les décoder.

Donc, oui, cela vaut la peine de se pencher sur ces sujets, mais il faut le faire très prudemment, sans sauter aux conclusions tout de suite, sans quoi on peut se ridiculiser très vite, ce qui donne des armes aux adversaires.

Justement la prudence pourrait me commander d'attendre un peu, d'avoir plus d'éléments, pour pouvoir faire une démonstration plus structurée. Mais il se peut que pendant des mois rien d'autre ne me soit donné que les éléments dont je dispose aujourd'hui (qui sont, pour l'essentiel, ceux que EnterTheStars a mis sur la table, parfois un peu en désordre dans ses vidéos). Donc voici ce qu'il y a à dire sur ce sujet qui, comme on va le voir, touche aux plans apocalyptiques des sociétés secrètes qui dirigent l'industrie du divertissement (et probablement une partie des scientifiques).

Avançons pas à pas.

Il y a quinze jours, le club des artistes occultistes Ariana Grande, Taylor Swift et Miley Cyrus lançaient un appel au confinement. Cette dernière depuis lors multiplie les émissions sur You Tube pour distraire ses fans. Cette créature du système Disney, est en général un peu bon "baromètre" de ce qui se manigance dans ce monde pour nous enfermer dans une toile d'araignée. Parce que, comme la plupart des stars du système Disney, elle a été préparée depuis son plus jeune âge à être ce qu'elle est devenue et elle est même contrôlée dans tous les messages dont elle est le support (ces programmes de contrôle et de dressage ont été décrits par des transfuges du système comme Cathy O'Brien). On l'a vue afficher des pizzas (symbole pédophile) sur Instagram alors même qu'elle se disait allergique au gluten, se mobiliser pour l'avortement quand Trump nommait un juge "pro-life" à la cour suprême, défendre le pansexualisme, le transgenre, l'Agenda 21 écologiste etc, bref tous les thèmes à l'agenda des groupes maçonniques ou paramaçonniques au niveau planétaire actuellement, avec un sens très poussé de l'affichage des signes occultistes : oeil d'Horus, sols en damiers, colonnes de temples, pyramides, baptême rituel etc.

Nous allons donc "tirer ici" un fil d'enquête autour d'elle, en montrant quelques unes de ses implications possibles, notamment en lien avec le coronavirus, mais sans tirer aucune conclusions pour l'heure parce que, comme on l'a dit, le principe même de l'exégèse autour de l'occultisme est de faire preuve de prudence et de patience : on n'exclut aucune hypothèse a priori, mais, humblement, on ne s'emballe pour aucune d'entre elles tout de suite.

Voyons donc.

En août 2019, la presse people  relatait cette nouvelle : Miley Cyrus, après avoir quitté son mari Liam Hemsworth (alors qu'elle était enceinte depuis fin juillet - cf Gossip.net du 22 oct 2019), s'est rendue à Milan pour se faire faire un tatouage. Cosmopolitan expliquait que ce tatouage symbolisait le clan Visconti qui dominait Milan au Moyen Age et représentait un serpent dévorant un homme (biscione). Ce sceau, repris par les successeur des Visconti, les Sforza, et d'autres familles est aussi utilisé, par une équipe de foot, par une chaîne de TV, par les voitures Alfa Romeo etc.

Ce genre de voyage n'est jamais gratuit . Tout cela est mis en scène pour manipuler un public dont on cherche à capter une énergie. On ne choisit pas Milan au hasard, ni le tatouage non plus.

Ceux qui veulent échapper à l'effet d'hypnose doivent donc se demander : pourquoi le serpent, pourquoi Milan, pourquoi à ce moment-là ?

En lisant les recherches de Alison Manges Nogueira, du musée d'art de Venise, mises en valeur par EntertheStars Reloaded, on apprend un élément surprenant : le troisième duc de la dynastie Sforza qui avait succédé aux Visconti (et avait adopté leur serpent) Ludovico Sforza (1452-1508) avait  présidé à la publication d'un manuel enluminé pour légitimer la succession des Visconti, le Codex Sforza.

Dans ce manuel occupait une place très importante la figure antique de Cyrus roi des perses...

Filelfo, l'auteur du codex, dans une lettre du 20 février 1477 écrite à Bonne de Savoie après l'assassinat de son mari, Galeazzo Maria, comparait le jeune orphelin Gian Galeazzo Sforza (Jean Galéas Marie Sforza), deuxième duc de Milan, au roi Cyrus, qui était aussi orphelin. En choisissant les illustrations du Codice Sforza, Filelfo avait mis l'accent sur le roi Cyrus, et placé son portrait en premier, parmi les héros représentés, peut-être pour relier le roi Cyrus à Ludovico, dont le père était mort peu avant la production du manuscrit se qui faisait de Filelfo, un nouveau Xénophon auteur d'une nouvelle Cyropédie.

Etrange "coïncidence", n'est-ce pas ? comme j'avais trouvé étrange aussi dans mon livre sur les régimes populistes que le prédicateur Lance Wallnau, un des premiers à avoir prévu l'élection de Trump qui serait le "nouveau Cyrus" (le reconstructeur du temple de Jérusalem - "LA" solution au coronavirus selon certains rabbins israëliens), "45 ème président annoncé dans Isaïe 45", l'ait décrit comme la "wrecking ball" (boule de destruction) de la "political correctness"... alors que c'était le titre d'une chanson de... Miley Cyrus...

Pourquoi est-ce qu'on fait coïncider Miley Cyrus avec Trump et le Troisième temple ? Pourquoi est-ce qu'on fait croiser le Cyrus des Sforza avec Miley Cyrus ?

Et souvenez vous, quand j'ai parlé de la programmation prédictive autour du coronavirus, je vous ai aussi signalé cet étrange passage du groupe de rap Wu-tang Clan (nom dans lequel on peut entendre Wu-Han) en 1996 "Six millions de diables viennent de périr de la peste bubonique ou du virus Ebola, sous le règne du roi Cyrus".

Pour EntertheStars Reloaded les "handlers" (dresseurs) de Miley Cyrus auraient même pu choisir de nommer la chanteuse ainsi dès sa naissance en référence aux Sforza. Dans la mesure où ces artistes appartiennent souvent à des lignées occultes, ils peuvent se voir attribuer des noms de famille sur commande en fonction d'un projet de vie déterminé par leurs "grands maîtres", nous dit-il. C'est peut-être aller trop loin dans les hypothèses, encore que... mais continuons d'avancer...

Le choix du serpent des Sforza (qui est très semblable au serpent à plumes amérindien qui dévore un humain), de la part d'une artiste souvent obligée de tirer la langue d'une façon reptilienne sur les clichés, est très lié au monde démoniaque par le fait que cette famille fut à l'origine d'un des premiers, voire le premier des jeux de tarot divinatoires connus dans l'Histoire, le tarot Visconti-Sforza.

J'ai déjà remarqué en août dernier, justement quand Miley Cyrus traînait à Milan, combien les tarologues avaient le vent en poupe, aussi bien au Centre de recherche nucléaire européen (CERN) qu'au Vatican, voyez mon billet ici.

Dans "The Vampire Tarot" publié en 2009 par l'alchimiste Robert Michael Place, on peut lire : "Dans une lettre écrite en 1449 à la reine Isabelle de Lorraine, son agent décrivait deux jeux qu'il avait acquis pour elle mais qui étaient à l'origine créés par Filippo Maria Visconti, Duc de Milan (1392-1447). On y trouve la description de ce qui peut être le plus vieux jeu de tarot. Des deux jeux le plus ancien avait été conçu par l'astrologue du duc, Marziano Rampini di S. Aloisio, appelé da Tortona (...) Le plus ancien jeu de Tarot encore présent aujourd'hui semble avoir été créé par Filippo Maria Visconti, qui était un grand amateur de jeux de cartes. Le jeu est maintenant à la librairie de l'université de Yale (USA). Il est connu comme le "Cary-Yale Visonti Tarot".(...) Dans une note intéressante, l'historien Ross Gregory Caldwell nous informe que lorsque l'empereur de Constantinople Jean VIII Paléologue (1390-1448) visita le nord de l'Italie en 1424 pour trouver des alliés chrétiens et du soutien financier pour résister aux Turcs, le saint empereur romain Sigismond (1368-1437), qui fut le modèle probable de la carte de l'empereur dans les tarots, envoyéason vassal Vlad Dracul (mort en 1447) pour l'accueillir à Venise et lui servir de guide. Après leur séjour à Venise, Vlad et Paléologue passèrent trois mois à Milan comme hôtes de Philippe Marie Visconti. Sans doute a-t-il pu les distraire avec des jeux de tarot entre autres plaisirs. Vlad Dracul était le père de Vlad Tepes Dracula... qui défendit la Transylvanie contre les Turcs."

Evidemment la connexion tarots-Yale (siège de la société secrète des Bush-Kerry and co les Skull and Bones)-vampirisme de Dracula active les imaginaires. Et tout cela recoupe l'engagement véhément de Miley Cyrus pour l'avortement qui a aussi une dimension vampirique et sanglante liée au culte de Moloch (bon, ne perdez pas le fil de la recherche - et gardez à l'esprit que Miley Cyrus est enceinte quand elle se fait tatouer le serpent qui avale l'enfant...).

On retrouve aussi le coronavirus dans cette herméneutique autour du fait que corona veut dire couronne. Il n'y a pas que l'université de Yale dans le Connecticut qui ait aimé le serpent à couronne. Il y a aussi cette école Sandy Hook dans laquelle une tuerie a eu lieu en 2012 et dont les locaux ont été aménagés exactement dans la forme de ce serpent couronné avalant un enfant.

Dans une vidéo sur You Tube du 26 mars dernier  EnterThestars Reloaded  faisait aussi remarquer que les ducs de Milan avec leur serpent couronné, se sont distingués pendant la peste noire de 1348, à la différence de beaucoup d'autres princes de l'époque, par leur zèle a enfermer les gens chez eux... "Les Visconti, seigneurs de Milan, prirent des mesures extrêmes pour conjurer la peste et avec succès. Eux aussi (comme les dirigeants actuels) introduisirent la quarantaine, bouclant la ville, mais son arrivée a provoqua la panique parmi la population, d'autant qu'il y eut un tremblement de terre pendant l'épidémie. Luchino Visconti prit alors la mesure ultime, ordonnant aux autorités de la ville de fermer les maisons dans lesquelles il y avait des cas de maladie, isolant les personnes en bonne santé avec les malades."

FoxNews a souligné récemment (et ça, c'est un fait très brut) qu'une étude chinoise a montré qu'il n'y avait pas de chauves-souris au wet market de Wuhan, et donc les chances ne sont pas minces que le coronavirus soit venu d'un des deux centres de recherches biologiques de la ville dont un des deux (pour mémoire) situé au 666 (nombre apocalyptique) de la route de Gaoxin - n'oubliez pas que ces gens ne choisissent pas leurs adresses au hasard, voyez le gendre de Trump achetant à prix d'or le 666 de la 5e avenue à New York - dont Soros fut un temps actionnaire. A partir de là on peut facilement supposer qu'un plan de longue date, visant à mettre en place le gouvernement mondial (voir les propos de Gordon Brown il y a peu) soutenu  depuis longtemps par la mouvance new-age et maçonnique, une petite action dépopulationniste à travers la vaccination obligatoire façon Bill Gates, et diverses autres mesures liberticides ait été soigneusement monté, depuis plusieurs décennies, éventuellement avec l'aide de médiums, avec ce virus "couronné" comme instrument, clin d'oeil au serpent couronné qui avale les enfants des hommes. Le tatouage de Miley Cyrus à Milan l'été dernier pourrait être une des étapes du déroulement du processus, dans lequel on montre en cachant, et on cache en montrant.

On pourrait montrer dans ce billet d'autres éléments de programmation prédictive sur le Covid 19, comme deux passages des films Indiana Jones liés à Wuhan et au nom du virus (avec un symbole de croix inversée satanique très éloquent) ainsi que des passages du film "I'm a legend" de 2007 avec Will Smith, mais cela nous mènerait un peu trop loin.

Restons pour le moment concentrés sur ce serpent couronné meurtrier (biscione/Quetzalcoatl - euh, au fait et si c'était le Q de QinetiQ ?) et la visée antéchristique qu'il recèle.

Et encore un dernier mot : ce serpent est aussi le symbole de Berlusconi. Pas de chance : il y a un an mourait une dame qui aurait pu apprendre des choses à la justice sur ce que ce symbole signifiait chez cet ex-président du conseil italien...

Lire la suite

Les gens qui me contactent

22 Mars 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Abkhazie, #Ecrire pour qui pour quoi, #Le quotidien, #Grundlegung zur Metaphysik, #Christianisme

Il y a souvent une part de mystère intéressante dans les rencontres que l'on fait, y compris les rencontres sans lendemain.

Il y a quelques semaines j'ai accepté d'aider un ancien combattant abkhaze de la guerre d'indépendance de 1992 à remettre en forme ses mémoires pour une publication en France. Seul mon entourage proche est au courant, et, cependant, sans même que j'écrive aucun article sur l'Abkhazie depuis longtemps, un lecteur qui a voyagé dans ce pays en 2018 m'a écrit la semaine dernière. Comme si un égrégore s'était formé autour de ce thème dans mon quotidien au cours des derniers jours qui "attirerait" à lui des gens qui lui sont liés, à moins que cela ne provienne d'une façon délibérée d'une autorité céleste plus élevée.

Et puis il y a ces échanges un peu improbables qui vous apprennent des choses sur le monde spirituel. Le 1er mars une dame qui appartient à la mouvance de ces chrétiens charismatiques, qui sont souvent d'anciens occultistes qui ont gardé des attaches très sombres, et de ce fait sont peu portés à aimer leur prochain (il est vrai qu'aimer est une chose assez difficile dans le monde actuel, mais il faut quand même essayer). Elle faisait de la guérison de rue et fait probablement partie de ces gens dont le messie dit dans l'Evangile : "Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité." (Matth 7:22-23). La dame m'a souhaité les flammes de l'enfer dès que j'ai eu un désaccord avec elle (c'est à dire au bout de quelques heures d'échange par mail, après qu'elle m'eût raconté sa vie par le menu). Dans l'ordre de la charité du coeur c'était très instructif.

Récemment aussi un responsable d'un blog de promotion des talismans a cru bon de m'envoyer une publicité pour ses activités sans même se demander si c'était compatible avec les valeurs que je défendais. Je lui ai poliment recommandé la prudence dans l'ordre des "énergies". Il n'a pas donné suite puis m'a réexpédié le même mail un peu plus tard. Il faisait partie de ces individus qui ne pensent pas s'adresser à des personnes vivantes quand ils écrivent sur Internet et acceptent eux-mêmes de défendre leurs idées sur un mode robotique, comme des machines, liquidant d'eux-mêmes leur propre âme.

Et puis il y a cette autre personne, une professeure des écoles, qui, le 12 mars, attirait mon attention sur le fait qu'elle venait de publier un roman pour les 8-12 ans racontant une expérience de mort imminente (EMI) - les gens adorent tellement faire connaître ce qu'ils font !

J'ai souligné auprès d'elle qu'il n'y a jamais de façon religieusement neutre de parler d'une EMI, de sorte que son statut de professeur des écoles, avec l'obligation de laïcité qui l'accompagne, la mettrait peut-être un peu en porte à faux.

"La personne qui l'a vécue peut être neutre dans la façon qu'elle a de raconter son expérience. Mais le contenu du récit, lui, ne l'est pas, lui ai-je expliqué. Si vous dites : au bout du chemin j'ai vu Jésus, votre expérience témoigne pour le christianisme. Si vous dites "j'ai vu Shiva" vous témoignez pour l'hindouisme. Si vous dites j'ai vu mon grand père mort, vos témoignez pour les religions qui pensent que nos âmes dans l'au-delà vivent encore (catholiques, orthodoxes, musulmans, new age etc), mais vous allez contre les adventistes du 7e jour par exemple qui estiment que les âmes des morts dorment au Sheol et qu'elles ne se réveilleront qu'au moment de l'apocalypse. C'est même plus subtil que ça : si vous dites que vous avez vu Jésus et qu'il vous a accueilli au paradis sans vous juger, vous témoignez pour le New Age, car pour les chrétiens on ne voit Dieu au début que pour le jugement, et si vous dites "j'ai vu Jésus et la Sainte Vierge" vous témoignez en faveur du New Age et du catholicisme (ou de l'orthodoxie), mais pas en faveur des protestants. On ne peut être religieusement neutre que sur des détails (par exemple l'homme qui dit qu'il a pu voir l'inscription de la plaque inscrite sous la table d'opération et la décrire alors qu'il n'avait aucun moyen de la voir avec ses sens "ordinaires") et encore ça prête à beaucoup de discussions."

Il semble qu'elle n'avait pas réfléchi à cet aspect des choses. Les gens croient pouvoir parler des dons de médiumnité ou des EMI d'un point de vue objectif, scientifique. Ils ne voient pas que ces "expériences" sont manipulables par des entités, lesquelles d'ailleurs sont probablement les mêmes que celles qui les empêchent de voir le problème sous cet angle. Ca va avec la grande naïveté de notre époque. Surinformée à maints égards, et cependant complètement aveugle.

J'ai aujourd'hui comme une nostalgie pour les grands confesseurs et grands exorcistes des siècles passés. Des types comme le franciscain italien du XVIIe siècle Ludovic Marie Sinistrari. Ces gens étaient habiles, pertinents, ils se posaient les bonnes questions, et ils avançaient mieux que nous parce que leur but n'était pas de se "faire mousser" ou de défendre un petit égo apeuré par la vie, égo auquel les structures sociales de leur époque (spécialement les structures religieuses) associées au travail de l'Esprit saint, leur avait très tôt fait renoncer.

D'ailleurs j'ai bien conscience que moi-même je ne devrais même pas parler à la première personne dans les billets de ce blog. Je devrais livrer des informations sans "je". Mais si ce matin je m'aventure à vous dire un peu qui m'écrit, ce n'est pas tant pour souligner ce que mon "moi" apprend dans ces échanges, mais plutôt ce qui s'y révèle pour tout le monde. Ce sont des miroirs de notre temps, de nos erreurs à tous, et des leçons pour nous tous sur les chemins à emprunter.

Lire la suite

Big Pharma, corona, le monde sans paradis

21 Mars 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Bill Gates, #George Soros, #Grundlegung zur Metaphysik, #Christianisme, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Débats chez les "résistants", #Le monde autour de nous, #Vatican

Apparemment, la possibilité que le SRAS refasse surface sous forme de coronavirus flottait parmi les hypothèses des chercheurs depuis 2007. C'est ce que montre cet article de "Clinical Microbiology Reviews" signé par Vincent C. C. Cheng, Susanna K. P. Lau, Patrick C. Y. Woo, Kwok Yung Yuen sous le titre "Severe Acute Respiratory Syndrome Coronavirus as an Agent of Emerging and Reemerging Infection" paru il y a plus de douze ans.

Cela explique les propos alarmistes de Bill Gates l'an dernier. Se peut-il que Gates, avec l'appui du Pirbright Institute britannique directement aux Etats-Unis, ou par l'intermédiaire du centre de recherche qui "appartiendrait" à Soros (restons prudents) à Wuhan (ou encore avec les francs-maçons de l'Institut Pasteur que Zagami essaie de mouiller dans l'affaire), aient donné un "petit coup de pouce" à cette opération ? La programmation prédictive chère aux sociétés secrètes peut le laisser penser, même si les prédictions des romans ou des morceaux de rap ne sont jamais en soi des éléments de preuve, évidemment. Amusante en tout cas la manière dont les journalistes se sentent obligés d'écarter tout de suite l'hypothèse avec des grands airs, comme l'ont fait Eric Zemmour et Christine Kelly sur CNews dans Face à L'info, le 17 mars (qui peut croire ensuite que Zemmour soit un "dissident" ?). Même le site vénézuélien chaviste Aporrea.org se sent obligé de relayer un article "anti-complotiste" de la revue Nature à ce sujet...

Diffusion spontanée d'un virus né sur un "wet market" de Wuhan, ou petite opération téléguidée ? On ne sait pas. Vu l'idéologie dépopulationniste de beaucoup de dirigeants (et de pas mal d' "honorables sociétés" lucifériennes dont ils affichent les signes), à peine dissimulée d'ailleurs dans leur discours, toutes les hypothèses restent ouvertes.

Si c'est téléguidé, force est de constater qu'ils n'ont pas choisi de lancer d'emblée un virus très mortel : même si une mortalité de 1 à 3 %, sur beaucoup de cas touchés, cela fait quand même à terme un chiffre élevé, on n'en est pas à la peste noire du moyen âge. Encore une fois si l'affaire a été programmée ça aurait pu être pire, "ils" auraient pu frapper un coup "plus fort". Se sont-ils "retenus" ? Ont-il seulement voulu procéder à de l'expérimentation sociale ? éventuellement en faisant peut-être d'une pierre plusieurs coups : faire de l'ingénierie sociale expérimentale en essayant de voir ce que ça fait de parquer les gens chez eux, de suspendre l'Etat de droit, de voir qui résiste, qui ne résiste pas, comment ; et puis couvrir l'effondrement des banques qui était déjà prévisible depuis quelque temps ; et puis peut-être amorcer une resocialisation de l'économie façon New Deal (Boris Johnson annonce qu'il va rémunérer les commerces pour rester fermés, Alitalia est nationalisée, peut-être bientôt Air France). On sait que les grandes lignées occultistes jadis jouaient aussi bien le libéralisme que le socialisme. Dans les années 1910 la première députée Tory anglaise et occultiste Nancy Astor, membre d'une faille qui représentait un quinzième des investissements aux Etats-Unis quelques décennies plus tôt; finançait aussi la Société fabienne, socialiste révolutionnaire, tout comme Jean Monnet, l'homme de l'empire JP Morgan, pouvait obtenir de Staline dans les années  30 la nationalité soviétique pour sa femme, et Rockefeller avoir sa piste d'atterrissage personnelle à Moscou pendant toute la période communiste. L'union de l'aristocratisme et du communisme avait même été théorisée chez la Rosecroix des Lords anglais qui ont ensuite influencé Hitler (voir notre article sur le Vril).

Est-ce que tout est pensé dans cette affaire ? Sans doute pas. On peut imaginer que Trump ait eu envie qu'en pleine guerre commerciale avec Pékin de donner le feu vert à la CIA pour mener une opération à Wuhan "juste pour voir", sans trop réfléchir aux conséquences et aux effets boomerang (avec le labo de Soros, avec des concurrents infectés aux jeux militaires, allez savoir...). Les fabriquants du Covid-19, s'il a été fabriqué, qui eux ont peut-être plus réfléchi que Trump, savaient-ils que le gouvernement de Pékin jugulerait assez rapidement le virus ? Allez savoir. Pas forcément... mais peut-être... Soros affiche souvent sa haine des leaders chinois, un sentiment peut-être partagé par ses collègues qui n'aiment pas que le système bancaire de ce pays reste étatisé et le foncier agraire collectivisé, mais les banquiers de Davos aiment bien quand même le côté autoritaire de ce régime qui impose la suppression du cash, la puce pour tous, le contrôle des masses. D'ailleurs ils ont tout fait pour sa réussite depuis son intégration dans l'Organisation mondiale du commerce (transferts de technologie massifs, tarifs douaniers préférentiels etc). Après tout, le succès du dirigisme chinois peut faire école en Occident (qui déjà depuis début mars n'est plus dirigé que par décret). Ne passe-t-on pas notre temps depuis 15 jours à citer la Chine comme modèle ?

Donc on expérimente, on amorce la reprise en main de l'économie par les Etats (même si on ne sait pas trop avec quel argent ça se fera, car pour l'instant on ne fait que gonfler l'endettement en rachetant des dettes avec d'autres dettes). Et puis derrière il y aura la vaccination (obligatoire ? pas obligatoire ?) avec le "Big Pharma" (la Bill Gates Foundation, Unitaid de l'ONU, etc). Un programme de dépopulation aussi, à terme, derrière les vaccins (pensez aux Georgia Guidestones, puisqu'on parlait de la Rosecroix)? Peut-être, peut-être pas. Si oui, de quelle ampleur ? Est-ce que ça aussi c'est étudié, planifié, ou vont-ils juste "tenter des coups pour voir" ?

Evidemment on n'a jamais toutes les preuves de ce genre de chose. Si l'on dit "les vaccins de la fondation Bill Gates ont tué des gens à tel endroit en Inde", on répondra "ce fut seulement accidentel". S'ils tuent à l'échéance de 20 ans, les optimistes diront "c'était involontaire". Ce qui est en tout cas objectivement inquiétant dès aujourd'hui, c'est qu'on brûle les étapes des tests sur les animaux et sur les humains pour accélérer la mise sur le marché, alors que déjà les vaccins qui respectaient ces protocoles auparavant étaient des plus douteux puisqu'on en ignorait les effets sur 10 ou 15 ans...

La terrible angoisse des gens devant une vie qu'ils craignent d'autant plus de perdre qu'ils en ont complètement perdu le sens à force de narcissisme collectif et d'égotisme individuel, les pousse ainsi à choisir ce qui les tuera lentement plutôt que d'accepter humblement que leur Créateur dispose de leur sort. "Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera.…" (Matthieu 16:25).

Et Mme Buzyn, cette ministre qui avait une drôle de façon d'enlever une poussière de son oeil sur les photos (en faisant un petit signe à l'objectif ?) et qui maintenant se plaint de ne pas avoir été écoutée à temps, a-t-elle tenté d'empêcher la diffusion d'un médicament efficace, la choloroquine ? Et d'ailleurs la chloroquine est-elle vraiment efficace ou n'est-ce qu'un piège poussé par un lobby rival de celui de la vaccination ? Libération le 20 mars nous explique qu'il faut faire confiance à la décision prise en janvier à ce sujet parce que c'était une décision collective des spécialistes et de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Sauf que, vu que Libération n'a mené aucune enquête indépendante sur les processus décisionnels au sein de l'ANSM, ce journal étant lui-même la propriété de banquiers lesquels sont liés au lobby pharmaceutique qui "influence beaucoup" l'ANSM (ne serait-ce que du fait des perspectives de carrière qu'il peut offrir à ses membres une fois passé le délai de rigueur déontologique), je n'ai aucune raison de faire confiance à son article lénifiant.

La peur, la tristesse sont là, mal dissimulées par le côté festif "obligatoire" des bonnes blagues sur les réseaux sociaux et des applaudissements des soignants aux fenêtres aux quatre coins du monde. Ils ferment les églises - qu'ils remplacent par des parodies de messes virtuelles "interreligieuses" (en fait "humanistes", apostates) à la mode kenyane dont on peut penser qu'elles inspireront bientôt l'antipape jésuite grand sorcier du nouvel ordre mondialiste. Ils veulent montrer que seule la solidarité humaine doit primer, qu'on doit tous se serrer les coudes, tous être très grégaires. Ca n'est pas spirituel pour deux sous. Et on pressent bien que cet humanisme désespéré, au bout du chemin, n'offrira aux gens que des fausses réponses, toujours plus de totalitarisme, toujours plus d'orgueil collectif désespéré, toujours plus de morbidité et de fragilité face à l'occultisme. Certains observateurs ont remarqué que les célébrités d'Hollywood chantaient, pour "encourager la population" sur You Tube l'ignoble "Imagine" de John Lennon (l'homme qui avait fait un pacte avec le diable). Cet hymne était omniprésent au moment de l'attentat du Bataclan en 2015. 

"Imaginez qu'il n'y a pas de paradis", dit la chanson. C'est effectivement l'avenir que tous ces gens se préparent...

Lire la suite

Le coronavirus a-t-il réduit la Gospa de Medjugorje au silence ?

19 Mars 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Christianisme, #Grundlegung zur Metaphysik

Les autorités religieuses de Medjugorje (Bosnie-Herzégovine) ont annoncé hier que la Gospa (la "Vierge" locale) a fait savoir à la "voyante" Mirjana qu'elle ne lui délivrerait plus de message les 2èmes jours de chaque mois comme elle le faisait jusqu'ici mais qu'elle lui apparaîtra seulement le jour de son "anniversaire" (le 18 mars) tous les ans.

Commentaire goguenard du professeur catholique E. Michael Jones (dont il faut lire l'excellent ouvrage démystifiant Medjugorje - pour m'y être rendu en 2016, je pourrais aussi vous en parler) sur Twitter aujourd'hui : "Très bien, je ne voudrais pas que notre Sainte Mère vienne y attraper le coronavirus..."

Lire la suite

Un raélien français diagnostiqué positif au coronavirus à Caracas

14 Mars 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Colonialisme-impérialisme, #Débats chez les "résistants", #La gauche

L'épidémie de coronavirus est plus dramatique dans des pays sous embargo américain où le système de santé est affaibli comme c'est le cas en Iran, au Nicaragua ou au Venezuela où les gens n'ont même pas de l'eau courante tous les jours pour se laver les mains (*). Sputnik aujourd'hui 14 mars raconte une histoire étonnante que relaie la presse vénézuélienne.

Le français D. Uzal, 50 ans, a été diagnostiqué comme atteint du coronavirus. Il est le coordonnateur pour l'Amérique latine du Mouvement raëlien international, une secte sexuelle célèbre qui croit aux extraterrestres et vénère le gourou Raël. Elle compterait 90 000 membres. Les Raëliens ont choisi le mois de mars pour organiser une réunion internationale avec tous leurs membres à Caracas. Uzal a pris un vol d'Iberia le 8, s'est promené dans les rues de Caracas, puis a participé à la marche chaviste organisée par Maduro le mardi 10 mars où il admet avoir embrassé et "câliné" beaucoup de gens qu'il a donc contaminés. Le dépistage du coronavirus lui a été administré le vendredi 13 dans son hôtel, résultat positif, et il aurait été placé en quarantaine (mais le mouvement raélien du Venezuela sur Facebook le même jour  le montrait distribuant des tracts dans la rue).

Il semble que la réunion raélienne soit celle de l'Académie raélienne du bonheur, qui devait se réunir du 15 au 22 mars à l'hôtel Alex de Caracas. Cette réunion devait être précédée ce samedi 14 mars par une conférence publique dans le même hôtel sur les origines extraterrestres de la vie terrestre.

Uzal, qui est un artiste français hédoniste athée de père juif et de mère catholique, domicilié depuis vingt ans au Brésil,  en 2015 voulait organiser une ambassade d'accueil des extraterrestres ("elohim") au Pérou.  On apprend aujourd'hui que les raéliens ont lancé en février une campagne de soutien au gouvernement de Maduro.  Probablement dans une logique de donnant-donnant le mouvement raélien a fait savoir dans un communiqué du 9 mars qu'il allait demander au gouvernement vénézuelien à pouvoir disposer d'un terrain de 4 km2 pour y créer son ambassade pour les extraterrestres.

On ignore quelles sont les dispositions du gouvernement vénézuélien à l'égard de cette demande. En 2017, le gourou Rael avait aussi attribué au président Evo Morales le titre de Guide honoraire de l'humanité pour son action de résistance à l'impérialisme américain, ce qui valait à Uzal de parler sur l'antenne TV de Bolivision à Santa Cruz. Il avait aussi quatre ans plus tôt, en 2013, proposé de cloner le leader de la révolution vénézuélienne Hugo Chavez.

----

(*) Ces pays sont en ce moment aidés par des régimes socialistes comme Cuba et la Chine, régimes qui sont aussi sollicités par des gouvernements alliés aux Etats-Unis. Ainsi en Irak ce sont les Chinois qui apportent leur savoir-faire. En Italie, ce jour le Journal de Brescia signalait que dans les hôpitaux de la Lombardie travaillaient maintenant des médecins chinois, cubains et vénézuéliens. Le paradigme néo-libéral là comme ailleurs est totalement chamboulé.

Lire la suite

Les possibles origines américaines du coronavirus et la course à la vaccination

14 Mars 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Le monde autour de nous, #coronavirus-vaccination-big pharma, #Bill Gates, #George Soros

On a évoqué le mois dernier, le rôle du système militaire anglo-américain et notamment du Pirbright Institute, lié à la dynastie Rothschild et à Bill Gates, dans le brevetage du coronavirus. Voici un nouvel élément sur la diffusion du virus tout à fait compatible avec ce rôle du Pirbright Institute.

Les médias chinois citent beaucoup depuis quelques semaines un reportage de la chaîne de télévision japonaise TV Asahi Corporation qui soupçonne que certains des 14000 Américains décédés l'an dernier soi-disant de la grippe saisonnière pourraient avoir contracté de manière inconnue le coronavirus.

Le 14 février, les Centres de contrôle sanitaire (Centers for Disease Control and Prevention - CDC) des États-Unis ont annoncé qu'ils commenceraient à tester au coronavirus des individus atteints d'une maladie de type grippal dans des laboratoires  à Los Angeles, San Francisco, Seattle, Chicago et New York.

Or les Jeux mondiaux militaires se sont tenus à Wuhan en octobre dernier en Chine. Se peut-il que la délégation américaine ait été porteuse du virus ? Dans ce cas l'origine de l'épidémie ne se trouverait pas dans la consommation de chauves-souris ou de pangolin par les Chinois comme l'ont laissé entendre les grands médias planétaires.

Cette hypothèse n'est pas exclusive de la possibilité que le virus ait été délibérément diffusé depuis un laboratoire du type Pirbright Institute (ce ne serait pas la première fois qu'une maladie chez les civils ou les militaires américains proviendrait d'un laboratoire de recherche militaire ou lié au système militaire - voyez le syndrome de Lyme). Simplement, au lieu d'être dans le cas de figure d'une "exportation" du virus vers des laboratoires chinois, il y aurait eu une contagion spontanée ou organisée (dans une logique de guerre économique, et conformément à une programmation prédictive ancienne) via une délégation militaire américaine à Wuhan.

L'effet boomerang en termes d'opération psychologique (psy op) contre nos propres populations après que la Chine (peut-être contre les attentes des grands planificateurs mondiaux) eût jugulé l'épidémie plus vite que prévu en termes de restriction des libertés est maintenant redoutable.

La déclaration de l'état de pandémie le 12 mars alors que les critères du taux de mortalité ne sont pas réunis laisse songeur. 

Peter Koenig, sur le site Global Research, se demande s'il existe un rapport entre ce fait et le programme ID2020, un programme de partenariat public-privé, incluant l'ONU. C'est un programme d'identification électronique qui utilise la vaccination généralisée comme plate-forme d'identité numérique. Le programme exploite les opérations d'enregistrement des naissances et de vaccination existantes pour fournir aux nouveau-nés une identité numérique portable et persistante à liaison biométrique. Le bras armé du programme est GAVI, l' Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination.

L'alliance ID2020 lors de son sommet 2019, intitulé «Rising to the Good ID Challenge», en septembre 2019 à New York, a décidé de déployer son programme en 2020, décision confirmée par le WEF en janvier 2020 à Davos. Leur programme d' identité numérique était censé être testé avec le gouvernement du Bangladesh. GAVI, la Vaccine Alliance et les «partenaires du monde universitaire et de l'aide humanitaire» (comme ils l'appellent) sont en pointe sur ce projet.

Les mesures prises en Europe pour limiter la contagion préparent indubitablement les esprits à accepter la généralisation de la vaccination dont le principe est toujours défendu par le lobby pharmaceutique et la fondation dépopulationniste de Bill Gates. Le 10 mars le Jerusalem Post publiait un article intitulé publiait un article intitulé "Les scientifiques israéliens déclarent: «Dans quelques semaines, nous aurons un vaccin contre le coronavirus»". "Au cours des quatre dernières années, précise l'article, une équipe de scientifiques du MIGAL (Institut de recherche de Galilée) a mis au point un vaccin contre le virus de la bronchite infectieuse (IBV), qui provoque une maladie bronchique affectant la volaille. L'efficacité du vaccin a été prouvée dans des essais précliniques menés à l'Institut vétérinaire." Dès lors, des recherches ont été poursuivies qui pourraient déboucher sur la mise au point rapide d'un vaccin pour l'être humain.

Aux Etats-Unis, des instituts de recherche sont aussi en train de brûler les étapes habituelles de mise à l'épreuve des vaccins pour pouvoir administrer le plus vite possible à des êtres humains des vaccins du laboratoire Moderna Therapeutics qui, dans le Massachussets, travaille avec la fondation Bill Gates sur le développement des vaccins à ARN. Bill Gates avait co-parrainé le 18 octobre 2019, avec le Firum économique mondial une simulation informatique au Johns Hopkins Medical Center à Baltimore, Maryland, sur une pandémie capable de provoquer 65 millions de morts.

A suivre aussi : le succès du Remdesivir de Gilead dans le traitement du Coronavirus, médicament distribué en Chine dans le cadre du groupement de vente de médicaments aux pays pauvres Unitaid (dont on déjà parlé ici), dans lequel sont impliqués la fondation Bill Gates, George Soros et la fondation Clinton. Une guerre des brevets a commencé autour de ce médicament naguère utile contre le virus Ebola et qui semble marcher contre le coronavirus Covid-19.

Lire la suite

Apolyon

25 Février 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Donald Trump, #Grundlegung zur Metaphysik, #Christianisme

Dans le livre de l'Apocalypse, il est dit qu'Apollyon/Abaddon (déformation d'Apollon) dirigera une armée de sauterelles équipées de dards (stingers) libérées du fond de l'abîme (où sont enfermés les Néphilim).

Les hélicoptères Apaches équipés de missiles Stingers (dards) seront-ils ces sauterelles ? demande EnterTheStars. Le Psaume 88 parle d'Apollyon. Dans un appartement de sa Trump Tower, le président Trump a un tableau représentant Apollon conduit par le char d'Aurore. 

Lire la suite

Un diplomate-miroir du monde que nous subissons...

17 Février 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Le monde autour de nous, #Grundlegung zur Metaphysik, #George Soros

Le 15 février (avant hier), sur Twitter, l'avocat Juan Branco, victime ce matin d'une lamentable interview inquisitoriale sur BFM TV (cette chaîne est vraiment à vomir), interpellait un ancien ambassadeur français, devenu chroniqueur d'un grand hebdomadaire qu'il qualifiait de "faucon du Quai (d'Orsay) impliqué dans le déclenchement de la guerre en Libye, (qui) s'est vendu à une société d'espionnage para-étatique israélienne NSO Group - tout en monnayant ses services à l'Arabie saoudite via Attias & cie". "Quels réseaux, quelles informations, monnayez-vous, tout en continuant à prodiguer vos conseils à l'Elysée ?" lui demandait-il.

Des propos à rapprocher de l'édifice que décrivait Peter Phillips dans l'interview que je résumais hier.

NSO fait partie du volet "sécurité" au service de la transclasse internationale. Il est sous investigation du FBI pour avoir piraté les comptes WhatsApp de 1 400 journalistes, professeurs etc. Ils avaient entre autres ciblé l'entourage de Khashoggi avant son assassinat. Richard Attias et associés (basé au Delawaere et aux Iles vierges), c'est le volet communication : une société de happening qui a organisé entre autres un "Davos du désert" en octobre dernier (et le forum Normandie Pour la Paix en juin prochain) et appartient à un fonds souverain saoudien à 49 %.

Un site ami (Proche&Moyen-Orient.ch) précise dans son numéro d'aujourd'hui que le même diplomate était conseiller du ministre de la défense au moment de la signature des contrats (en 1994) qui allait déboucher sur l'affaire dite de Karachi, et montre l'aveuglement de cet homme sur les principaux dossiers de notre époque. Cela n'empêche pas les éditions Grasset de le décrire comme "le plus brillant de nos ambassadeurs", Le Monde a utilisé dans le registre brosse à reluire le même adjectif à son propos.

Ajoutons bien sûr que ce diplomate qui plait aux puissants a son fauteuil dans la galaxie Soros comme administrateur (trustee) de l'International Crisis Group, aux côtés d'autres marionnettes retraitées comme Federica Mogherini, ex patronne de la diplomatie européenne, ou Tzipi Livin, ex vice premier ministre israélienne ainsi que des Soros père et fils... Et, puisqu'en 2014 il avait affiché dans Vogue son homosexualité, nul doute qu'il continuera de faire avancer cette cause au sein de l'International Crisis Group et ailleurs, lui qui a toujours eu une "longueur d'avance" sur les questions sociétales (sur le dynamitage des structures sociales et le sacrifice à Moloch), en soutenant à l'ONU en 2014 (à tort, mais avec le soutien d'Israel, de la Lettonie et de la Lituanie ) que la Convention de Genève prévoyait un droit à l'avortement pour les victimes de guerres (cf Médias Presse Infos). Ce faisant il anticipait seulement sur l'initiative dans le même sens qu'allaient lancer en avril 2019 (cinq ans plus tard) au Conseil de Sécurité deux autres "stars" de la galaxie Soros en exploitant la misère des femmes yézidies (mais avec le même insuccès face aux pays du Tiers Monde conservateurs).

Le "quotidien de l'influence et du pouvoir" La Lettre A du 17 janvier dernier expliquait : "L'ex-ambassadeur qui murmurait à l'oreille du candidat Emmanuel Macron depuis Washington voit ses disciples propulsés à la tête de la diplomatie française."... Ca promet...

Lire la suite

Tulsi Gabbard et Pete Buttigieg, les fausses alternatives à l'impérialisme

15 Février 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Les Stazinis, #Colonialisme-impérialisme, #Débats chez les "résistants", #Le monde autour de nous

Il y a quelques mois, le mouvements anti-guerre tant chez les démocrates que chez les libertariens ne jurait que par elle, Tulsi Gabbard, députée démocrate d'Hawaï, ancienne soldate en Irak, farouchement hostile à l'ingérence américaine dans le monde.

Moi je la trouvais un tantinet trop lisse, trop "produit marketing" avec son sourire éclatant taillé sur mesure.

Las ! On apprenait aussi l'an dernier qu'elle avait accueilli à Honolulu une conférence du confidentiel Conseil des relations extérieures (Council on foreign relations) dont elle était membre en 2016.

Le conseil se présente comme un think tank créé en 1921. Il regroupait dans les années 2000, selon les sites conspirationnistes, divers hauts responsables républicains et démocrates, des faucons néo-conservateurs, des grands financiers, d’anciens responsables de la Réserve fédérale . Pour beaucoup, la politique étrangère de « l’empire occidental » se déciderait en son sein. La nomination au CFR pour cinq ans en 2007 de l’actrice Angelina Jolie (par ailleurs ambassadrice de bonne volonté auprès du haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés), affichée sur le site même du CFR , a fait couler beaucoup d’encre, du fait de l’imaginaire luciférien qui entoure l’actrice (A. Jolie a multiplié les signes occultistes dans diverses photos, joué le rôle d’une sorcière dans le film Maléfique, en 2014, et raconté à 23 ans dans une vidéo de 1999 accessible sur YouTube des rituels étranges auxquels elle avait été soumise ). Cet organe serait même un laboratoire d’initiatives systématiquement tournées vers la création d’un gouvernement mondial unifié, une assertion qui se fonde notamment sur le témoignage de l’amiral Chester Ward qui en fut membre pendant seize ans , sur une analyse des articles de sa revue Foreign Affairs depuis 1922 et du rôle des membres de ce groupe, qui selon ses rapports officiels seraient plusieurs centaines, dans la création de la Société des nations, de l’ONU, du FMI, et l’élaboration du Plan Marshall et de ses dives sous-produits . L'existence du CFR doit être pensée avec celle son pendant britannique, le Royal Institute of International affairs (RIIA). Le RIIA est issu d’une élite maçonnique le « groupe de Milner ». En 1877 Cecil Rhodes, maître franc maçon fondateur d’un empire financier en Afrique du Sud, à l’origine des bourses Rhodes (dont bénéficièrent au XXe siècle d’illustres membres de l’Establishment américain comme Bill Clinton ou le général Wesley Clark), mit au point un projet de dominion britannique sur le monde entier. Chargé d’administrer la succession testamentaire de Cecil Rhodes, le banquier Nathan Rothschild  nomma le franc-maçon Alfred Milner à la tête d’une société secrète qui, en 1909, constitua le groupe de la Table ronde (un nom qui évoque les chevaliers et le Graal) à l’origine du RIIA en 1919, du CFR américain en 1921, et de l’Institute of Pacific Relation en 1925.

Tulsi, dans toutes ces institutions para-maçonniques, Tulsi qui fait la pyramide avec ses mains devant le Capitole à Washington DC (euh, en signe d'allégeance à qui ou à quoi, d'après vous ?)... comme Warren Buffet (l'ami de Jay Z qui finance la Fondation Bill Gates et possède entre autres l'usine Lubrizol qui a explosé en Normandie en 2019). 

Quoi, vous voulez dire Tulsi Gabbard qui a grandi avec ses parents dans secte de Chris Butler très tendance "Hare Krishna" et dont le staff est aussi issu de ce groupe comme l'a dénoncé un dissident de culte Rama Ranson en 2015 ? Ca a intrigué le New York Magazine en juin 2019, après pas mal d'autres médias.

Elle est marginalisée par l'Establishment démocrate, c'est certain, et ne sera pas financée par Soros... Mais elle n'a rien d'une politicienne indépendante. Et l'on n'entrevoit que la partie émergée de son iceberg...

Les autres alternatives du Parti démocrates ne valent guère mieux. Bernie Sanders, trop marqué à gauche pour avoir des chances de gagner. Pete Buttigieg dont le nom a été découvert lors du caucus d'Iowa et qui prétend vouloir "mettre fin aux guerres sans fin", il a défendu l'option d'une ingérence militaire au Mexique et le maintien perpétuel des troupes américaines en Syrie. Diplômé d'Harvard, il a été longtemps lié au complexe militaro-industriel et reste le principal destinataire des dons des employés du Département d'Etat et du Pentagone (sans oublié ses liens avec Independent Diplomat, un organe de la galaxie Soros et son lobbying bizarre pour le Somaliland en 2008).

Lire la suite

Monica Naranjo, la "star" du contrôle mental dans la sphère hispanique

15 Février 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #Espagne, #Les rapports hommes-femmes

Dans El Pais le 14 février, jour de la St Valentin, la star espagnole (catalane) Monica Naranjo déclare avec enthousiasme à propos de l'émission "L'Ile de la Tentation" : "C'est une émission féminine, la démonstration de ce qu'est la société actuelle, dans laquelle les femmes agissent librement". Pourquoi cet enthousiasme ? Parce que les Espagnols ont vu dans ce programme de TV Reality une femme tromper son partenaire. O la belle preuve de liberté ! Evidemment ce genre de déclaration me met vite la puce à l'oreille, surtout quand la photo qui accompagne l'article montre la chanteuse en tenue de léopard, un des points de passage obligés du programme Monarque dans les sociétés secrètes américaines (il y a aussi le point de passage où il faut porter des oreilles de mickeys, ou déguisée en Marilyn Monroe, toutes les stars marionnettes de l'occultisme en passant par là, de Madonna à Rihanna). Dans le clip "Europa" elle superpose le signe antéchristique "X" (comme le "madame X de Madonna" sur des croix) après avoir chanté parmi les squelettes (un hommage à l'holocauste dit-on...).

Certains voient en elle une "Lady Gaga espagnole", "meuh non s'exclament d'autres, elle a une voix bien plus belle". Les gens s'extasient sur You Tube "C'est une déesse". Les commentaires disent qu'elle a fait une "Bohemian Rhapsody" latine (quand on sait que Freddy Mercury a canalisé cette chanson qui lui a été dictée par une force occulte, ceux qui croient complimenter l'artiste par cette comparaison se trompent lourdement). "Europa est un hymne dans la communauté gay de Cuba" témoigne quelqu'un. I mean really ? Ah il est vrai qu'elle a sacrifié au rituel (probablement lui aussi codé et codifié par l'occultisme) d'embrasser sur la bouche en public une star du même sexe qu'elle, comme Madonna et Britney Spears : c'était à Mexico en 2017 avec la chanteuse madrilène Marta Sanchez. Il paraît que ce sont des rituels de passation de charisme entre initiés. Marta Sanchez qui a 8 ans de plus qu'elle est aussi passée par toute l'imagerie illuminati (oeil d'Horus, femme en cage - comme les enfants en cage dans le show aussi soi-disant très latino et en fait 100 % occultiste de la dernière mi-temps du Super Bowl à Kansas City sous la houlette de Shakira et Jennifer Lopez etc) : voyez l'analyse de son clip "Dime la verdad" ici (ou même sans analyse un clip comme "Sobrebiviré", et ne manquez surtout pas le petit papillon très typique aussi dans son clip blasphématoire "Jamas", on appelle ça de l'opéra rock, comme en faisait la maman de Greta Thunberg...).

Comme tout ce système de "mind control" (contrôle mental) est globalisé, chaque sphère culturelle a ses fausses idoles pour le relayer, il y en a pour l'Afrique, pour le monde latino-américain, pour les Slaves etc. Avec toujours les mêmes symboles, toujours les mêmes messages subliminaux pour détruire les familles, les identités collectives, atomiser l'humanité. A l'automne dernier Monica Naranjo encourageait les femmes à "aimer leur chatte" (une constante d'Aretha Franklin à Ariana Grande autour de la "Pink Cadillac"... un jour je vous parlerai d'une vision que la déesse Isis donna récemment à une chamane française à Delphes à propos du sexe de sa grand mère après  une initiation par une médium locale). Pas de doute, elle veut autant tirer les gens vers le haut que Piotr Pavlenski...

 

Lire la suite

Il manque un arrière-plan

13 Février 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Débats chez les "résistants", #Philosophie et philosophes, #Lectures, #Grundlegung zur Metaphysik, #La gauche, #La droite, #Christianisme

Je regardais hier quelques vidéos, qui bien sûr me laissaient sur ma faim car toujours il manque une dimension spirituelle. La jeune blogueuse Tatiana Ventôse, toujours dans son rôle d'institutrice, se plaint d'avoir été incomprise dans une de ses vidéos où elle défendait le droit de critiquer les religions, et attaquée de ce fait. Evidemment ceux qui l'attaquent sont des idiots, mais elle devrait se détacher de ses dogmes rationalistes pour s'interroger sur son rôle social, et sur les forces négatives qu'elle sert tout en croyant être du côté des Lumières. Cela rendrait son positionnement dans la monde bien plus productif. J'écoutais aussi Rancière interviewé par Taddei qui fut une des influences de mon Programme pour une gauche française décomplexée il y a 13 ans. Il eut le courage de défendre le tirage au sort. Mais pour le reste c'est le produit de nos universités : aucune originalité dans l'analyse historique. Et puis Valérie Burgault sur TV Liberté : bonne analyse de la construction du système bancaire intégré au niveau mondial, mais quid de la réflexion sur les prophéties apocalyptiques sur le gouvernement mondial et les forces fétichistes qui le cimenteront ? quid de l'analyse du rapport de ce système aux sociétés secrètes ? L'occultisme de George Soros, de Warren Buffet, des Rothschild et des Rockefeller ça ne serait que du folklore ? Au contraire il est central dans ce processus.

Tant que la place de la spiritualité restera taboue dans le débat politique français et européen, celui-ci demeurera à la simple surface des choses. Ca ne restera que du verbiage.

Lire la suite

Programmation prédictive sur le Coronavirus ?

12 Février 2020 , Rédigé par Frédéric Delorca Publié dans #Grundlegung zur Metaphysik, #coronavirus-vaccination-big pharma

Diverses personnes évoquent une possible programmation prédictive, à l'image de celle qui a pu être identifiée à propos de Donald Trump, mais cette fois au sujet du coronavirus.

Il y a d'abord les éléments récents : lors d'une conférence organisée par la Massachusetts Medical Society, début 2019, le dépopulationniste Bill  Gates, qui semble-t-il possède quelques brevets autour de la famille des coronavirus, a déclaré qu'il était optimiste mais qu'il y avait un domaine dans lequel le monde ne faisait pas "beaucoup de progrès". Puis il diffusait une vidéo qui expliquait comment une épidémie potentielle en Chine pourrait ensuite se propager rapidement sur la planète, pour finalement tuer 33 millions de personnes...

Mais il y a aussi des signes avant-coureurs plus anciens.

Une trouvaille du franc-maçon repenti Léo Zagami : un thriller prophétique, The Eyes of Darkness de l'auteur de best sellers Dean Koonts, publié en 1981 parlait d'une arme bactériologique développée dans la ville de Wuhan en Chine et appelée de ce fait Wuhan-400.  

Et la chaîne EntertheStars,sur You Tube, révèle aussi une étrange information : en mars 1996, le groupe de rap Wu-tang Clan (qui à deux lettres près fait penser à Wuhan) sortait un morceau de rap intitulé "The 4th chamber".

Il y a des paroles étranges dans ce morceau. Ca dit : "A hit was sent from the president, to rage your residence" ("Un coup a été envoyé par le président, pour faire rage dans votre résidence") et "Six million devils just died from the Bubonic Flu/Or the Ebola virus, under the reign of King Cyrus." ("Six millions de diables viennent de périr de la peste bubonique ou du virus Ebola, sous le règne du roi Cyrus"). Or qui présente-t-on depuis trois ans comme le nouveau Cyrus qui construira le troisième Temple à Jérusalem ? Donald Trump.

Cela ne signifierait pas forcément que Trump ait piloté l'opération Coronavirus (encore que...) . Mais se peut-il que le Deep State, éventuellement même avec la complicité d'alliés au sein du Centre de prévention et du contrôle des maladies de la ville de Wuhan, ait profité de la guerre commerciale lancée par Trump pour mettre en oeuvre un programme expérimental envisagé de longue date ? On se souvient des expérimentations bactériologiques de la CIA à Plum Island qui provoquèrent en 1975 à Lyme au Connecticut une maladie inconnue (lyme disease) - le Dr Hermann von Buchholtz disparut mystérieusement pour avoir tenté de faire la lumière à ce sujet.

Les "petits cailloux" semés sur le chemin par l'industrie du divertissement et les scientifiques (qui travaillent souvent en partenariat - cf les remises de prix du CERN -) en 1981, 1996 et 2019 peuvent susciter quelques interrogations...

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>